Affichage de 1 - 20 de 303

DiPaz exhorte à un appel international plus ferme pour que le gouvernement colombien fasse progresser la paix

Dans une lettre du 13 juillet adressée au Conseil de sécurité des Nations Unies, Diálogo Intereclesial por la Paz en Colombia (DiPaz), une plateforme interecclésiale pour la paix en Colombie, a demandé à la communauté internationale d’appeler le gouvernement colombien à reprendre la mise en œuvre de l’accord de paix et à renforcer les canaux de dialogue pour résoudre les problèmes sociétaux.

La pandémie frappe les communautés vulnérables et accroît les défis sociaux dans une Amérique latine politiquement troublée

Démocratie en danger, augmentation des cas de violence contre les femmes et menaces sur l’avenir des enfants. Une réunion régionale avec des représentants des Églises d’Amérique latine, organisée dans le cadre du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) de 2021, a montré que les problèmes antérieurs à la pandémie frappent désormais plus durement les communautés vulnérables.

Le Pèlerinage de justice et de paix se poursuit : « Priez pour la patience, la sagesse et la perspicacité ».

Le Groupe de référence et le Groupe d’étude théologique du Pèlerinage de justice et de paix du Conseil œcuménique des Églises (COE), qui se sont réunis à la mi-juin, ont apporté des réflexions, des prières et des idées qui paveront la voie vers la 11e Assemblée du COE à Karlsruhe en 2022.

Jim Winkler, président et secrétaire général du Conseil national des Églises des États-Unis et le pasteur Peter Noteboom, secrétaire général du Conseil canadien des Églises, ont fait part de leurs réflexions sur leur récente réunion. 
 

L’impératif de revenir aux fondements de l’œcuménisme

Mme Agnes Abuom, modératrice du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE), a été interrogée sur la réunion du Comité exécutif du COE qui s’est tenue du 17 au 23 mai 2021. Le Comité exécutif du COE a exprimé son espoir pour l’avenir tout en abordant de multiples crises mondiales par des déclarations, des messages pastoraux et des appels à la prière.

La transition vers une programmation et des prières en ligne au cours de la COVID-19 a représenté un défi pour le COE et le reste du monde, a constaté Mme Abuom, qui a déclaré qu’il s’agissait d’un «lourd fardeau» pour tous les membres de la famille œcuménique alors que le COE se prépare à sa 11e Assemblée à Karlsruhe, en Allemagne, l’année prochaine.

Le COE à l’occasion de la Journée dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste: «une réalité permanente et indélébile»

À l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste, le secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises (COE), le père Ioan Sauca, a invité à faire une pause pour se souvenir des 6 millions de victimes juives de l’holocauste et des millions d’autres victimes du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les Églises brésiliennes appellent à une justice raciale transformatrice

Le meurtre brutal de Joao Alberto Silveira Freitas, un homme noir de 40 ans, aux mains de deux agents de sécurité blancs devant un supermarché à Porto Alegre au Brésil, le 19 novembre, la veille de la Journée nationale de la conscience noire, a suscité l’indignation dans tout le pays. Les Églises membres du Conseil œcuménique des Églises (COE) se sont exprimées pour condamner ce meurtre et exprimer leur profonde inquiétude face à l’injustice raciale systémique au Brésil.

La Semaine mondiale pour la paix met en lumière la solidarité créative au cœur d'une fragilité commune

«Une solidarité créative ancrée dans une fragilité commune». Tel est le thème de la Semaine mondiale pour la paix en Palestine et Israël, durant laquelle les croyants du monde entier sont encouragés à démontrer le pouvoir de la prière. Cette semaine spéciale de prière et d'action se déroule chaque année du 13 au 21 septembre, date à laquelle est célébrée la Journée internationale de prière pour la paix.

Des vétérans américains œuvrent en faveur de la paix dans la péninsule coréenne

Tout au long de l'année 2020, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et le Conseil national des Églises de Corée observent une campagne mondiale de prière baptisée «Nous prions, la paix maintenant, arrêtez la guerre». Dans le cadre de cette campagne, le COE publie divers récits personnels et interviews dont l'objectif est d'encourager les individus à œuvrer pour la paix. C'est le cas des témoignages suivants, recueillis auprès d'anciens combattants américains et disponibles en vidéo.

Message commun pour la guérison des blessures et un avenir partagé dans la péninsule coréenne

Un message de paix œcuménique commun a été rendu public à l’occasion du 70e anniversaire de l’éclatement de la guerre de Corée lors d’un événement diffusé en direct le 22 juin. Le message, coparrainé par les Églises et conseils des Églises du monde entier, et plus particulièrement des pays ayant participé à la guerre de Corée, décrit cette dernière comme un «conflit effroyablement destructeur» des suites duquel aucun traité de paix n’a abouti.

Le COE choqué et attristé par les attaques en Afghanistan

Le Conseil œcuménique des Églises a exprimé sa vive émotion et profonde tristesse à l’annonce des attaques contre un hôpital à Kaboul, en Afghanistan, tuant au moins 15 personnes, dont deux nourrissons, et blessant de nombreuses autres. Un autre incident survenu dans la province de Nangarhar a vu un attentat à la bombe emporter la vie à au moins 25 personnes et blesser près de 68 autres, dont la plupart participaient aux funérailles d’un commandant de la police locale.

Les responsables des Églises du Soudan du Sud saluent le nouveau gouvernement

Les responsables des Églises du Soudan du Sud ont salué la formation d’un nouveau gouvernement, annoncée le 12 mars dernier par le président sud-soudanais, Salva Kiir Mayardit.

La révélation du nouveau cabinet ministériel a mis fin à des mois d’attente angoissée d’un nouveau gouvernement d’union nationale tel que le prescrit l’accord de paix de 2018, baptisé Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud. Ledit cabinet est composé de 34 ministres et de 10 vice-ministres.