Affichage de 1 - 20 de 209

Que peuvent faire les Églises pour prévenir l’esclavage moderne?

Jackline Makena Mutuma est membre du clergé de l’Église méthodiste du Kenya et étudiante à l’Institut œcuménique de Bossey du Conseil œcuménique des Églises où ses recherches portent sur l’interaction entre l’esclavage moderne et le réchauffement climatique. Par ailleurs, elle a récemment été élue vice-présidente de la Commission de Foi et constitution du COE. Dans un entretien au COE, elle livre ses réflexions sur la question pressante de la prévention de l’esclavage moderne.

Les responsables religieux-ses s’unissent pour la paix climatique, en solidarité avec les personnes réfugiées, et encouragent la conférence de l’ONU

Les responsables religieux-ses d’une quarantaine d’organisations confessionnelles du monde entier se sont mis-es d’accord pour continuer à défendre le droit individuel de demande d’asile, lors d’une réunion à Genève. C’était un moment fort à la veille du Forum mondial sur les réfugiés, le plus grand rassemblement international de ce type au monde. Ils et elles se sont réuni-e-s le 12 décembre, au Conseil œcuménique des Églises (COE), sous la présidence d’un archevêque arménien et d’une diplomate des Nations unies, ancienne législatrice turque.

Le Professeur Fabien Revol se félicite de la collaboration du COE sur l’écothéologie

Le professeur Fabien Revol, président de la Société œcuménique et francophone de théologie de l’écologie et professeur de théologie à l’Université catholique de Lyon, se penche sur le lancement du livre «Penser les relations écologiques en théologie à l’ère de l’Anthropocène», qui est le fruit d’un séminaire sur la théologie de l’écologie organisé en 2021 par le Conseil œcuménique des Églises (COE) en partenariat avec la Société francophone.

Un conseiller de l’ONU recommande la vigilance pour éviter des situations comme le génocide au Rwanda ou la guerre en Ukraine

Il faut faire preuve de vigilance pour aider les peuples à s’accepter mutuellement, et ainsi éviter des aberrations telles que le génocide au Rwanda en 1994 et la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine. Tel est le message qu’un conseiller spécial de l’ONU a transmis à un groupe réunissant des jeunes de religion chrétienne, juive et musulmane.

Pour Mama Shamsa, l’humanité nourrit la spiritualité

Une femme qui travaille avec des jeunes au Kenya — des jeunes qui jadis ont perpétré des crimes odieux — a fait fondre en larmes un groupe de jeunes chrétiens, juifs et musulmans; des larmes de compassion et de joie suscitées par son parcours marqué par une éducation dure et ses efforts pour détourner ces jeunes de la criminalité et les réinsérer dans la communauté.

Les participant-e-s au Forum des nouveaux artisans de la paix envoient un message d’espoir à la COP 28

50 jeunes de 24 pays ont envoyé un message d’espoir à la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 28), qui sera accueillie par les Émirats arabes unis fin 2023. Le message a été communiqué à l’occasion d'une cérémonie spéciale qui a eu lieu au cours de la deuxième édition du Forum des nouveaux artisans de la paix organisée à l’Institut œcuménique de Bossey, en Suisse.

Le COE insiste sur l’urgence d’un Bilan mondial robuste pour lutter contre les effets des changements climatiques

Le Conseil œcuménique des Églises (COE), en collaboration avec la Fédération luthérienne mondiale (FLM), Soka Gakkai International et Brahma Kumaris, a organisé une manifestation parallèle intitulée «Concrétiser l’action climatique: soutenir un Bilan mondial robuste axé sur les droits humains et éthique» le 5 juin à Bonn, en Allemagne. L’événement a rassemblé des expert-e-s et parties prenantes dans le but de mettre l’accent sur l’importance d’intégrer les droits humains, les considérations éthiques et la justice climatique dans le prochain processus du Bilan mondial.