Affichage de 1 - 20 de 290

Pour les personnes handicapées, la justice numérique est une question d’accès, déclare Waweru d’EDAN

Pour le Kényan Samson Waweru, la justice numérique est claire: il estime que les personnes handicapées et celles qui ne le sont pas devraient avoir le même accès aux informations imprimées et électroniques.

Dans une interview par vidéo avec Joy Eva Bohol, responsable de programme du Conseil œcuménique des Églises (COE), il explique que l’utilisation d’un ordinateur inclut l’accès aux plateformes des médias sociaux.
 

Communication inclusive : "Les mots changent le monde"

Le bureau de la communication du Conseil œcuménique des Églises (COE) a publié de nouvelles lignes directrices internes pour garantir une communication inclusive et accessible. Récemment, la communication du COE a intensifié ses efforts en ce sens. À titre d’exemple, la conception du nouveau site Internet du COE a pris en compte les besoins d'accessibilité des personnes handicapées. Autre exemple : le COE a testé l'interprétation en langue des signes lors de webinaires. En 2021, l'équipe de communication a cherché à proposer une communication encore plus inclusive et garantir un haut niveau d'accessibilité au moment où nous préparons la 11e Assemblée du COE à Karlsruhe – mais également pour après. D’où l'élaboration de lignes directrices pour une communication inclusive et accessible.   

Le COE déplore la perte du Pasteur Soritua Albert Ernest Nababan

L’archevêque Soritua Albert Ernest Nababan, leader œcuménique au niveau international, est décédé le 8 mai à Jakarta, en Indonésie, à l'âge de 88 ans. Il a été président du Conseil œcuménique des Églises (COE) de 2006 à 2013 et a été l'ancien éphore (archevêque) de l'Église chrétienne protestante Huria Kristen Batak, la plus grande église protestante d'Indonésie et la plus grande église luthérienne d'Asie avec 4 millions de membres.

Des leaders indigènes projettent leur vision lumineuse d’une nouvelle économie mondiale

Lors d’un webinaire organisé par l’initiative Nouvelle architecture financière et économique internationale (NIFEA), ils ont parlé de la collusion entre le capitalisme, le colonialisme et le christianisme, et ont échangé sur le rôle que les communautés autochtones peuvent jouer pour guider le mouvement œcuménique dans la recherche d’alternatives aux systèmes mortifères du monde.

Le thème de l’Assemblée du Conseil œcuménique des Églises appelle à un «œcuménisme du cœur»

Dans un monde qui réclame justice et paix, le thème de l’Assemblée 2022 du Conseil œcuménique des Églises (COE), «L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité», parle de l’espoir d’un avenir «où les ressources seront partagées, où l’on cherchera à atténuer les inégalités, et où une dignité nouvelle s’imposera entre nous et pour chacun et chacune de nous», peut-on lire dans une nouvelle publication offrant une réflexion sur le thème de l’Assemblée.

La Commission de Foi et constitution du COE publie «Aimez et témoignez» et «Cultivez et accompagnez»

La Commission de Foi et constitution du Conseil œcuménique des Églises (COE) a publié deux documents le 18 janvier: «Love and Witness: Proclaiming the Peace of the Lord Jesus Christ in a Religiously Plural World» (Aimez et témoignez: proclamer la paix du Seigneur Jésus Christ dans un monde plurireligieux) et «Cultivate and Care: An Ecumenical Theology of Justice for and within Creation» (Cultivez et accompagnez: une théologie œcuménique de la justice pour et au sein de la création).

La Commission «Foi et constitution» du COE publie deux ouvrages sur le discernement moral

Les tensions qui existent actuellement au sein des Église, et entre elles, sont souvent le résultat de désaccords sur des questions morales. Ainsi, les Églises sont-elles confrontées à certains défis et obstacles pour préserver ou, le cas échéant, restaurer l’unité. Consciente de l’urgence de la situation, la Commission «Foi et constitution» du Conseil œcuménique des Églises (COE) a décidé d’aider les Églises à trouver un moyen d’approfondir leur compréhension mutuelle afin d’établir le dialogue.

Les chrétiens du monde entier se préparent à se rassembler dans la prière pour l'unité, tout en respectant les mesures de distanciation

Bien que la pandémie de COVID-19 continue de se propager dans le monde entier, les derniers préparatifs sont en cours pour l'un des plus grands évènements de prière au monde, traditionnellement célébré du 18 au 25 janvier. La Semaine de prière pour l'unité des chrétiens réunit des communautés chrétiennes de nombreuses traditions et de toutes les régions du globe. Alors que les préoccupations de santé publique limitent les rassemblements physiques, cette manifestation œcuménique offre aux églises la possibilité de se rassembler autour d'une pratique typiquement chrétienne, bien antérieure aux moyens de transport modernes : la prière.

Les sœurs partagent la sagesse de leur expérience de vie ancrée dans le Christ à l’occasion de la prochaine Semaine de prière pour l’unité

Les nouvelles ressources mises à disposition pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens de l’année prochaine puisent dans l’expérience de vie communautaire et contemplative pour nous guider sur le chemin de la prière en portant les fruits de la réconciliation et de la solidarité. La Communauté de Grandchamp, en Suisse, a reçu la mission de préparer l’édition de 2021 et a choisi le thème «Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance» (cf. Jean 15,5-9).