World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / En Ouganda, les jeunes représentent «une richesse, par leur courage, leurs actions et leurs idées»

En Ouganda, les jeunes représentent «une richesse, par leur courage, leurs actions et leurs idées»

En Ouganda, les jeunes représentent «une richesse, par leur courage, leurs actions et leurs idées»

Photo: CoVAB, Communauté anglicane, Université de Makerere, 2020

13 juillet 2020

Version française publiée le: 14 juillet 2020

Au cours d’une cérémonie reconnaissant les jeunes d’Ouganda comme de véritables «agents du changement» en matière de santé et de guérison, la pasteure Pauline Njiru, coordinatrice régionale pour l’Afrique de l’Est des Initiatives et plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida du Conseil œcuménique des Églises, a déclaré que les jeunes apportaient une nouvelle impulsion pour la justice dans de nombreuses communautés locales.

«Chacun a une voix et notre rôle est de créer des opportunités pour les jeunes et d’amplifier leur voix», a-t-elle déclaré. «L’Afrique est une nation riche – les jeunes représentent une grande richesse, par leur courage, leurs actions et leurs idées».

Elle a cité l’exemple d’Hillary Nuwamanya, 24 ans, qui a contribué à apprendre aux gens comment diriger leur communauté dans un esprit d’égalité de genre et de justice de genre. Il anime ou participe souvent à des ateliers intergénérationnels – en utilisant les ressources développées par le COE – sur le VIH et la justice de genre.

Il soutient également les personnes vivant avec le VIH dans l’observance du traitement pendant cette période de COVID-19, en allant chercher et leur apportant leurs médicaments à domicile. Il avait emprunté un vélo et a parcouru de longues distances pour parvenir jusqu’à eux.

Maintenant, Nuwamanya a un nouveau vélo. Des étudiants de la communauté anglicane au sein du Collège de médecine vétérinaire, de ressources animales et de biosécurité de l’Université de Makerere à Kampala ont collecté des fonds pour lui acheter une bicyclette, qu’il a reçue le 8 juillet.

Alors qu’elle lui offrait le vélo, Sarah Ayer, gardienne à l’Université de Makerere, a décrit le service comme «obéissant au dessein de Dieu à tous les niveaux ». Elle a ajouté, s’adressant à Nuwamanya: «La ligne que vous avez choisie obéit à la volonté de Dieu, et notre Dieu ne nous déçoit pas».

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il se donnait tant de mal pour aider les autres, Nuwamanya a répondu: «Je choisis d’aider parce que j’ai les moyens de sauver la vie de personnes frappées par les événements de la vie; sauver des vies signifie beaucoup pour moi et mon Dieu.»

L’histoire de Hillary Nuwamanya: Communiqué de presse du COE publié le 28 mai 2020