Initiatives et plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida (EHAIA)

Les Églises peuvent être une force de transformation, apportant la guérison, l’espérance et un accompagnement à toutes les personnes affectées par le VIH. EHAIA contribue à développer les compétences des Églises et des institutions théologiques en matière de VIH.

Donate

Les Églises sont des institutions influentes parce que, dans de nombreuses régions du monde, elles sont profondément enracinées dans les communautés. Elles peuvent être une force de transformation, apportant la guérison, l’espérance et un accompagnement à toutes les personnes affectées par le VIH.

Les Initiatives et le plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida du Conseil œcuménique des Églises (WCC-EHAIA) contribuent à développer les compétences des Églises en matière de VIH et collabore avec les institutions théologiques pour intégrer le VIH au cœur même des programmes d’enseignement théologique, tout en s’attaquant aux causes fondamentales de la pandémie.

Ce programme s’assure le concours de personnes vivant avec le VIH, de personnes handicapées, d’adolescent-e-s, de jeunes, de femmes, d’hommes, de grands-parents, de professionnel-le-s du sexe, de personnes consommant des drogues injectables, de prisonniers et prisonnières, de migrant-e-s, de minorités sexuelles et d’autres groupes marginalisés, et veille à ce que les responsables d’Église et théologien-ne-s nouent le dialogue avec tous ceux et celles qui sont généralement exclus.

Lancé en 2002 sous le nom d’Initiative œcuménique de lutte contre le VIH et le sida en Afrique – en réponse à l’invitation faite à la communauté œcuménique par des chrétiens et chrétiennes et des Églises d’Afrique à avancer ensemble pour vaincre la pandémie de VIH –, ce programme a démontré la pertinence de créer des liens entre, d’une part, les acteurs à la base et aux niveaux national et régional et, d’autre part, les décideurs et responsables politiques à l’échelle internationale.

À la Dixième Assemblée du COE, le programme a reçu le mandat de se développer au-delà de l’Afrique et de mener des activités en Jamaïque, aux Philippines et en Ukraine, des pays où les Églises ont prié le COE de mettre à profit son expérience africaine et ses compétences.

L’EHAIA fait partie des initiatives confessionnelles les plus dynamiques en Afrique sub-saharienne, avec une influence mondiale considérable à travers sa littérature et ses manuels bibliques, théologiques, éthiques et liturgiques.

Thèmes transversaux, l’EHAIA cherche à provoquer le changement par des biais divers:

  • Études bibliques contextuelles sur les liens entre la violence sexuelle basée sur le genre, le VIH, la stigmatisation, la discrimination, la vulnérabilité, les inégalités économiques et la marginalisation.
  • Théologie et littérature transformatrices qui proclament la vie, dans les domaines de la culture, la religion, la sexualité, les féminités positives, les masculinités et la prévention du VIH
  • Développement des compétences de communication intergénérationnelle sur le sexe, la sexualité, l’éducation à la santé sexuelle et reproductive et les infections sexuellement transmissibles; avec les adolescents, les jeunes, les adultes, les responsables, les professionnels et les décideurs politiques dans les Églises, les écoles appartenant à des Églises et les établissements d’enseignement supérieur
  • Dépistage du VIH, adhésion au traitement, guérison par la foi, et accompagnement et soutien pastoraux
  • Intégration du VIH et de la violence sexuelle liée au genre dans les programmes d’enseignement théologique et l’éducation théologique par les réseaux de vulgarisation.
  • Plaidoyer et activisme sur le VIH comme question de justice sociale, de dignité humaine et de droits; et prévention de la violence sexuelle basée sur le genre à travers la «Campagne Tamar: Briser les chaînes du silence» et «Jeudis en noir: Vers un monde sans viol ni violence»

L’EHAIA est également disponible pour la facilitation et la collaboration avec les partenaires prestataires de services de santé, les réseaux et conseils interconfessionnels, la société civile, les gouvernements et les agences des Nations Unies.

L’EHAIA travaille à travers cinq bureaux sous-régionaux en Afrique: Nairobi, Harare, Kinshasa, Lomé et Luanda.

Pour nous contacter, vous pouvez nous écrire à  ehaia@wcc-coe.org