World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La Commission des Églises pour les affaires internationales s’enquiert des injustices en Asie

La Commission des Églises pour les affaires internationales s’enquiert des injustices en Asie

La Commission des Églises pour les affaires internationales s’enquiert des injustices en Asie

Au service d’ouverture, le pasteur Frank Chikane fait sonner le kulkul, une cloche traditionnelle balinaise. Photo: Ivars Kupcis/COE

26 février 2019

Version française publiée le: 27 février 2019

La 56e réunion de la Commission des Églises pour les affaires internationales du Conseil œcuménique des Églises (COE) a débuté le 24 février au son du kulkul, une cloche taillée dans le bois, en l’église protestante de Galang Ning Hyang dans la région de Badung à Bali, en adoptant une approche régionale annuelle centrée sur l’Asie.

«L’un des atouts du mouvement œcuménique est qu’il nous permet d’aller au-delà de nos expériences limitées pour nous ouvrir aux luttes que mènent de nombreuses régions du monde et chercher l’esprit de Dieu au cœur de ces enjeux», déclare le modérateur de la Commission, le pasteur Frank Chikane dans son discours liminaire devant l’assemblée. «En nous rassemblant, j’ai bon espoir que nous serons en mesure de nous écouter les un-e-s les autres, de nous comprendre et de prendre des décisions éclairées, lorsque celles-ci sont nécessaires.»

Selon la pasteure Henriette Hutabarat-Lebang, présidente de la Communion des Églises d’Indonésie, les problèmes les plus criants en Indonésie sont la pauvreté, l’injustice, la radicalisation et la destruction de l’environnement. «Leur cause profonde est la cupidité, marginalisant de nombreuses personnes dans notre société. Or, Dieu nous a donné de multiples dons, en suffisance pour tous et toutes, si nous sommes disposé-e-s à partager», précise-t-elle.

La pasteure a remercié la Commission de s’être déplacée en Indonésie et de se renseigner sur la vie des communautés locales et les difficultés auxquelles elles font face, notamment les violations des droits humains et les écueils en matière de liberté religieuse. «Nous pouvons mieux composer avec ces questions ensemble, aux côtés de croyant-e-s de différentes confessions, pour faire valoir la justice et l’unité. Merci de cheminer avec nous sur cette voie.»

La Commission des Églises pour les affaires internationales du COE exerce un rôle de conseil auprès du COE concernant des situations critiques à travers le monde ou des moyens de soutenir les initiatives de consolidation de la paix et de justice. Elle l’aide également à identifier les difficultés des Églises et à orienter ces dernières en élaborant une réponse œcuménique cohérente.

La Commission est composée de 35 personnes nommées par les Églises membres du COE et se réunit une fois par an en plénière. La 56e réunion se tient à Bali, en Indonésie, du 24 au 28 février. Dans le cadre de cette réunion, des informations actualisées sur le pèlerinage de justice et de paix du COE seront présentées et un programme des activités et initiatives de la Commission pour la période 2019-2021 sera mis en place.

La réunion prévoit de se concentrer sur les droits humains et la liberté de religion en Indonésie, de même que la situation des droits humains en Papouasie. En vue d’étudier en profondeur ces questions, plusieurs membres de la Commission ont rejoint la visite de l’équipe de pèlerinage du COE à Java et en Papouasie en amont de la réunion, pour une visite de Surabaya et des provinces de Papouasie et de Papouasie occidentale.

La visite de la délégation du COE en Indonésie se concentre sur la situation des droits humains et la liberté religieuse en Papouasie (25 février 2019, en anglais)

Commission des Églises pour les affaires internationales

Galerie photo de la réunion de la CEAI