Commission of the Churches on International Affairs 57th meeting in Brisbane, Australia, February 2020. Photo: Ivars Kupcis/WCC

Commission des Eglises pour les affaires internationales

La CEAI offre un lieu de partage des informations et d'action concertée face à des situations délicates et peut soutenir des initiatives en vue de l'établissement de la paix et de la justice, et de la lutte contre la pauvreté.

La Commission des Églises pour les affaires internationales (CEAI) conseille le Conseil œcuménique des Églises (COE) sur les situations critiques dans le monde et sur les possibilités de soutenir les initiatives en faveur du rétablissement de la paix et de la justice. Elle aide les organes directeurs du COE à identifier les défis rencontrés par les Églises et à les guider dans la formulation d’une réponse œcuménique cohérente.

Le CEAI offre un forum œcuménique aux Églises membres du COE, à leurs agences et à d’autres partenaires œcuméniques pour aborder les problèmes nationaux et internationaux. La Commission fournit également une plate-forme de partage d’informations et de plaidoyer conjoint aux Églises et autres institutions ou personnes engagées dans des luttes pour la justice et la paix.

La CEAI a également pour tâches de conseiller sur les politiques publiques et le plaidoyer, d’analyser les problèmes systémiques qui sous-tendent l’injustice et la transformation sociale, de promouvoir un rôle pacifique et réconciliateur de la religion dans les conflits, ainsi que de promouvoir le dialogue interreligieux en tant que cadre pour la construction communautaire, le partage de la foi et la compréhension.

La CEAI a été créée en 1946. Ayant un statut consultatif au sein de l’Organisation des Nations unies, la Commission a joué un rôle important dans la formulation des clauses de liberté religieuse dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

Le champ d’action de la CEAI a été considérablement élargi en 2006 lorsqu’elle a été fusionnée avec trois autres organes consultatifs du COE: la Commission des Églises pour la diaconie et le développement (CEDD), la Commission des Églises pour la justice, la paix et la sauvegarde de la création (CJPC), et le Groupe de référence pour le dialogue et les relations interreligieuses (GRDR).

La CEAI se compose de 35 personnes désignées par les Églises et les organisations œcuméniques régionales et chargées de conseiller le COE. Il s’agit d’hommes et de femmes venus du monde entier – responsables d’Églises, pasteurs, laïcs, chercheurs – qui ont des compétences particulières dans les domaines d’activité de la Commission. Ils se réunissent en général une fois par an.

Les groupes de travail sur des sujets spécifiques interviennent entre les réunions des commissions, fournissant au personnel du COE et aux organes directeurs des conseils opportuns, malgré la complexité des problèmes. Les groupes de travail ne sont pas permanents mais sont formés pour répondre aux défis auxquels font face le COE et le mouvement œcuménique.

Il existe actuellement huit groupes de travail:

  • Afrique
  • Justice économique
  • Droits de la personne et liberté de religion ou de conviction
  • Moyen-Orient
  • Désarmement nucléaire
  • Réforme de la gouvernance internationale
  • Religion et violence
  • Apatridie, réfugiés et migration

Peter Prove

Directeur de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE

Email:  Peter.Prove@wcc-coe.org  

téléphone: +41 22 7916031