World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le secrétaire général du COE livre ses réflexions sur les mages qui ont rendu visite à Jésus

Le secrétaire général du COE livre ses réflexions sur les mages qui ont rendu visite à Jésus

Le secrétaire général du COE livre ses réflexions sur les mages qui ont rendu visite à Jésus

Dans son sermon du 7 janvier dernier, le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, livre ses réflexions sur les mages qui ont rendu visite à Jésus. Photo: Ivars Kupcis/COE

07 janvier 2019

Version française publiée le: 08 janvier 2019

Dans son sermon du 7 janvier à l’institut œcuménique, le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, le pasteur Olav Fykse Tveit, a accueilli l’année 2019 en s’intéressant aux mages, ou «sages» non identifiés venus adorer le nouveau-né Jésus.

 

Ses mots ont été prononcés dans le cadre de la célébration de prière traditionnelle du COE.

«L’histoire des "mages", astrologues ou scientifiques de cette époque, voire des "sages" comme nous le voyons souvent traduit, nous unit tous et toutes», déclare le pasteur. «Ce récit met réellement en évidence une unité dans la diversité.»

À travers les âges, dans toutes les cultures et sur tous les continents, l’histoire s’est parée de nouveaux noms, de nouvelles couleurs, traditions et interprétations, poursuit le secrétaire général Tveit.

«Cette histoire d’interprétation relève véritablement de l’ouverture de la tradition chrétienne», précise-t-il. «L’histoire est ouverte à la richesse de la diversité».

Selon lui, le récit des mages est à la fois une histoire au sujet de la famille humaine tout entière et une histoire pour la famille humaine tout entière. «Elle se déroule dans un contexte de famille humaine réelle, tangible et élémentaire, à un moment donné et en un lieu donné, elle relate les expériences de vie ordinaire de personnes ordinaires, qui connaissent une pression extraordinaire et des circonstances dangereuses – à l’instar de tant de personnes à cette époque, et de nos jours», indique-t-il. «Il s’agit de déférence pour le mystère de la vie, et de rendre hommage au mystère de l’être humain – être humain ensemble au cœur des liens qui nous unissent étroitement, car c’est ensemble nous devrions être, dans toutes nos différences et notre diversité».

Nous avons besoin aujourd’hui, comme hier, mais plus particulièrement à l’heure actuelle, de témoigner un profond respect pour le mystère du don de la vie de l’être humain, confie le pasteur. Et d’ajouter: «Le fait que Dieu se soit fait homme est l’expression la plus singulière de son respect, de sa dignité, et même de sa déférence pour la vie humaine».

Le pasteur Tveit conclut en expliquant qu’«il s’agit donc d’un appel prophétique des Églises et des Églises unies au sein du mouvement œcuménique à partager la vérité sur l’amour du Christ pour le monde et pour la famille humaine tout entière, dans nos paroles et dans nos actions».

Lire l’intégralité du sermon du pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE (en anglais)

Photos de la célébration de prière du 7 janvier au matin à l’institut œcuménique

Cycle de prière œcuménique