World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Nouvelle configuration du mouvement œcuménique : La consultation recommande une large participation et des discussions intenses

Nouvelle configuration du mouvement œcuménique : La consultation recommande une large participation et des discussions intenses

24 novembre 2003

Cf. WCC Press Update PU-03-41 du 11 novembre 2003

Cf. WCC Communiqué de presse PR-03-27 du 11 août 2003

Cf. WCC Communiqué de presse PR-03-29.02 du 27 août 2003

Réuni à Antelias (Liban) du 17 au 20 novembre 2003, une consultation rassemblant des chefs d’Eglises, des spécialistes de l’œcuménisme et des sociologues a préconisé une large participation à des discussions encore plus approfondies sur la future configuration du mouvement œcuménique.

C’est Sa Sainteté Aram I, de l’Eglise apostolique arménienne de Cilicie, président du Comité central du Conseil œcuménique des Eglises (COE), qui accueillait cette réunion. Dans son message d’ouverture, il a déclaré : "le mouvement œcuménique n’est pas une réalité immuable ; aujourd’hui et tout au long de son histoire, il a fait l’objet d’une réévaluation permanente." Les participants, tout en reconnaissant le caractère continuel des changements organisationnels, ont demandé au COE de prendre l'initiative et de mieux guider le processus.

Les 36 participants avaient été invités par le COE à titre personnel. Ils sont originaires de différents milieux, traditions et régions. Ils ont été rejoints par des jeunes qui, quelques jours auparavant, s’étaient réunis de leur côté pour discuter le même sujet. La consultation s’est déroulée dans le cadre du catholicosate arménien de Cilicie, où les participants ont pu bénéficier de la chaleureuse hospitalité de l’Eglise apostolique arménienne.

Après avoir analysé les modifications des réalités mondiales au cours des cinquante dernières années, la consultation a examiné quels pouvaient en être les effets sur les structures œcuméniques. Par exemple, une déclaration émanant du colloque préalable des jeunes soulignait que le souhait de nombreux jeunes chrétiens en faveur d’une solution des problèmes actuels de l’oikoumene "s’exprimait de plus en plus en dehors des Eglises et des organisations œcuméniques ".

Les participants se sont demandé si la nouvelle situation du monde allait nous amener à mettre l'accent sur un œcuménisme "centré sur la vie". Ils ont convenu que la recherche de l’unité, ainsi que d’un témoignage et d’un service communs envers le monde, devaient rester les objectifs essentiels du mouvement, et que ces objectifs ne s’excluaient pas les uns les autres, mais au contraire s’enrichissaient mutuellement.

Comme l’a dit le Secrétaire général sortant, le pasteur Konrad Raiser : “Au cœur du mouvement œcuménique, on trouve le souci de changer et d’approfondir la qualité des relations au sein des Eglises, entre elles, et dans la communauté humaine, pour répondre à la promesse de Dieu de créer une nouvelle communauté humaine en Christ et de faire advenir le règne de Dieu […] Les valeurs présentes dans cette conception relationnelle du mouvement œcuménique devraient pouvoir s’exprimer dans une mentalité et dans une culture de coopération entre les différents partenaires.”

Un rapport sur ce colloque, intitulé “From Antelias with Love” propose des réflexions destinées à orienter ce processus. On y trouvera la définitions, par la consultation, du terme "reconfiguration du mouvement œcuménique" et la façon dont cela rejoint les efforts actuels en vue d’approfondir et d’élargir la communauté fraternelle œcuménique.

Les participants ont affirmé la nécessité de discuter sérieusement et activement de la reconfiguration du mouvement œcuménique si l’on veut voir se produire le renouveau et la relance de ce mouvement – de façon à ce qu’il réponde mieux aux préoccupations du monde.

Certains d’entre eux, par exemple, ont souhaité des structures plus souples, plus dynamiques, permettant de réagir rapidement aux modifications qui se produisent dans le monde. D’autres ont souligné qu’il faudrait davantage de coordination et de collaboration entre les différents groupes de protagonistes de l’œcuménisme. Tous étaient d’avis qu’il faudrait à l’avenir mettre au point un mécanisme de discussions aussi ouvert que possible.

Le document déclare que “les questions de la reconfiguration du mouvement œcuménique sont trop importantes pour être laissées à la responsabilité d’un petit groupe de personnes”. Au contraire, on demande que le COE invite un grand nombre d’Eglises, de partenaires, de mouvements et autres intervenants œcuméniques à entrer en matière à propos de la future configuration œcuménique. Sur la base des réponses qui seront données, le Conseil réunira l’an prochain un groupe représentatif d’Eglises et d’autres protagonistes pour prendre des décisions sur les étapes ultérieures.

Le pasteur Samuel Kobia, prochain Secrétaire général, a déclaré à propos de la réunion d’Antelias : “ce processus de reconfiguration offre de nouvelles chances de renouveau et de croissance alors que nous cherchons comment être des témoins plus efficaces de l’amour de Dieu à travers l’unique mouvement œcuménique.”

Le texte intégral du rapport From Antelias with Love est disponible sur notre site Internet :www.wcc-coe.org/wcc/who/anteliasreport-f.html

La déclaration du colloque des jeunes est également disponible sur :

www.wcc-coe.org/wcc/who/antelias-youth-f.html