Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Nouvel accord d’accréditation annoncé pour l’Institut œcuménique de Bossey

Nouvel accord d’accréditation annoncé pour l’Institut œcuménique de Bossey

Nouvel accord d’accréditation annoncé pour l’Institut œcuménique de Bossey

De droite à gauche: le professeur Andreas Dettwiler, doyen de la Faculté autonome de théologie protestante de l'Université de Genève, le professeur Jean-Dominique Vassalli, recteur de l'Université de Genève, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, et le père Ioan Sauca, directeur de l'Institut œcuménique de Bossey.

17 février 2011

La conclusion d’un accord inédit a été annoncée mercredi, qui permettra à tous les étudiants suivant les cours de l’Institut œcuménique de Bossey de prétendre à un certificat d’accréditation de l’Université de Genève.

Depuis 2000, l’Institut et l’Université recherchent ensemble une solution pour le nombre croissant d’étudiants, en particulier du Sud, qui arrivent à Bossey en provenance d’établissements ne bénéficiant pas d’une accréditation internationale, afin qu’ils puissent rentrer chez eux porteurs d’une certification universitaire reconnue attestant leurs études à l’Institut œcuménique.

Faisant l’éloge du nouvel accord, Andreas Dettwiler, doyen de la Faculté autonome de théologie protestante de l’Université de Genève, a cité le philosophe d’Alexandrie du 3e siècle Origène: "Etes-vous en chemin? Si vous l’êtes, alors vous allez dans la bonne direction."

"Faire de la théologie signifie toujours être 'en chemin'," a déclaré le professeur Dettwiler. "La religion peut servir au meilleur et au pire. L’Institut de Bossey est précieux pour sa rigueur académique et son approche sensible. Nous avons besoin l’un de l’autre."

Fondé en 1946 dans le but de former les dirigeants du mouvement œcuménique, l’Institut œcuménique de Bossey travaille avec l’Université de Genève par l’intermédiaire de sa Faculté de théologie depuis 1952. Les étudiants de Bossey qui remplissent les exigences requises peuvent recevoir des crédits académiques de l’Université.

"Notre coopération avec Bossey figure parmi nos partenariats les plus anciens, et nous y attachons une haute importance", a déclaré Jean-Dominique Vassalli, recteur de l’Université de Genève, qui a été fondée il y a 452 ans. "Cet accord constitue pour nous une chance extraordinaire au moment où nous cherchons à acquérir une dimension plus internationale", a-t-il ajouté.

Avant la conclusion de cet accord, les étudiants inscrits seulement à Bossey pour un programme d’un semestre ne recevaient qu’un certificat de l’Institut œcuménique – précieux au sein de l’Eglise et du mouvement œcuménique mais sans valeur académique.

Les deux nouveaux certificats sont un Certificat complémentaire en études œcuméniques pour les étudiants d’établissements accrédités et un Certificat d’études avancées (CAS) en études œcuménique avec crédits d’études pour ceux venant d’établissements non accrédités.

L'Institut œcuménique de Bossey continue de proposer des formations de niveau master et doctorat en études œcuméniques en coopération avec l'Université.

Outre l'accréditation, l'accord permettra à Bossey de diversifier son offre, a indiqué le père Ioan Sauca, directeur de l'Institut œcuménique. "Bossey pourra organiser des formations de courte durée sur des questions avec lesquelles nos Eglises et sociétés sont aux prises aujourd'hui."

Ces cours, élaborés en partenariat avec la Faculté de théologie de l'Université et d'autres institutions spécialistes de problématiques particulières, "pourraient être dispensés soit à Bossey, soit ailleurs dans le monde si nécessaire" a ajouté le père Sauca.

Site web de l'Institut œcuménique

Des photos en haute résolution de la cérémonie de signature sont disponible gratuitement sur demande.