World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le secrétaire général du COE s’est félicité de l’établissement d’un gouvernement d’unité transitoire au Soudan du Sud et a exprimé son inquiétude devant la menace du COVID-19

Le secrétaire général du COE s’est félicité de l’établissement d’un gouvernement d’unité transitoire au Soudan du Sud et a exprimé son inquiétude devant la menace du COVID-19

Le secrétaire général du COE s’est félicité de l’établissement d’un gouvernement d’unité transitoire au Soudan du Sud et a exprimé son inquiétude devant la menace du COVID-19

Photo: Albin Hillert/COE

30 mars 2020

Version française publiée le: 02 avril 2020

Dans une lettre au Conseil des Églises du Soudan du Sud et aux Églises membres au Soudan du Sud, le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, a exprimé le grand soulagement du COE et sa gratitude envers Dieu pour l’établissement longtemps repoussé d’un Gouvernement d’union nationale transitoire revitalisé au Soudan du Sud, enfin réalisé le 22 février.

«Je salue l’esprit de compromis sur les questions controversées qui a finalement permis la formation d’un gouvernement d’unité nationale. Le peuple du Soudan du Sud voit ainsi renaître l’espoir de retrouver la paix et la sécurité dont il a été privé depuis si longtemps», a écrit le pasteur Tveit. «Maintenant, cependant – comme le reste du monde – le Soudan du Sud est confronté à un nouveau défi grave: la pandémie de COVID-19.»

La destruction des infrastructures du Soudan du Sud pendant les longues années de guerre, d’instabilité et de corruption a rendu sa population très vulnérable face à cette nouvelle menace sans précédent pour la santé publique, a écrit le secrétaire général. «Je prie pour que les dirigeants du nouveau gouvernement du Soudan du Sud prenne des mesures appropriées pour protéger les personnes et les soutenir pendant la crise», a-t-il écrit. «Les frontières ont été fermées et un confinement de tout le pays a été décrété, mais ces mesures, si elles sont nécessaires dans le combat contre le virus, vont également aggraver la crise humanitaire actuelle au Soudan du Sud, alors qu’il y a tant de personnes déplacées, appauvries et dépendantes de l’aide extérieure.»

Le pasteur Tveit a encouragé le gouvernement à agir rapidement pour nommer les gouverneurs et établir des administrations locales efficaces afin de combler le vide actuel de gouvernance locale. «Ce vide a permis que se perpétuent les conflits intercommunautaires, l’insécurité, le manque d’accès à la nourriture, à un logement et aux services essentiels, ainsi que la corruption endémique», a-t-il écrit. «Et en l’absence d’une gouvernance locale et d’une coordination de la réponse à la pandémie efficaces, le virus va proliférer.»

Le COE soutient depuis longtemps le travail des Églises et du Conseil des Églises du Soudan du Sud pour la paix et la réconciliation, a conclu le secrétaire général. «Nous continuerons à vous accompagner et vous soutenir dans vos efforts pour pallier les conséquences humanitaires et sociales de la pandémie, et pour que se réalisent les aspirations de tous et toutes au Soudan du Sud pour la paix, la sécurité et un avenir meilleur que le passé qu’ils ont connu», a-t-il écrit. «Je prie pour que Dieu vous bénisse en vous donnant courage, sagesse, santé et force pour cette tâche, ainsi que pour votre ministère et votre témoignage continus auprès du peuple du Soudan du Sud.»

Lettre du Secrétaire général du COE aux Églises membres et au Conseil des Églises du Soudan du Sud – en anglais