World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Suisse: le vote limitant l'immigration préoccupe le COE

Suisse: le vote limitant l'immigration préoccupe le COE

10 février 2014

Version française publiée le: 11 février 2014

Au lendemain du référendum qui, en Suisse, a vu la victoire du oui à des restrictions à l'immigration provenant de l'Union européenne (UE), le Conseil œcuménique des Églises (COE) a mis en garde contre les «effets négatifs» d'une telle décision sur le COE et sur d'autres organisations internationales installées en Suisse.

«Nous soutenons nos Églises membres ici, en Suisse, qui ont affirmé sans ambages que la Suisse devait demeurer une terre d'accueil de l'étranger», a déclaré lundi 10 février le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, organisation dont le siège est à Genève.

Le référendum qui s'est tenu en Suisse le 9 février a donné une courte majorité de 50,3% en faveur de l'instauration de quotas d'immigration stricts, ce qui aura des répercussions sur l'accord de libre circulation entre la Suisse et l'Union européenne.

La Suisse n'est pas membre de l'Union européenne mais elle s'est alignée sur de nombreuses politiques de l'Union.

Selon le pasteur Tveit, «ce vote peut avoir d'autres répercussions qui auront des effets néfastes sur le COE et les autres organisations internationales installées à Genève et sur tout le territoire suisse.»

«Nous dépendons de la diversité des membres de notre personnel et les dons qu'ils apportent sont le reflet de notre communauté mondiale d'Églises. Afin de pouvoir maintenir cette situation, nous attendons un complément d'informations de la part des autorités genevoises et suisses sur les conséquences d'une modification de la législation», a-t-il ajouté.

Bruxelles a déploré le résultat du vote, qui intervient alors que la question de l'immigration et de ses effets sur la circulation des individus fait de plus en plus débat en Europe.

Les médias affirment que la remise en cause de la libre circulation des personnes limitera l'accès de la Suisse au marché unique européen, qui représente un débouché pour plus de la moitié des exportations suisses.

Églises membres du COE en Suisse