World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le secrétaire général du COE en visite dans le Pacifique

Le secrétaire général du COE en visite dans le Pacifique

Le secrétaire général du COE en visite dans le Pacifique

Le pasteur Maraea, président de l’Église protestante Maohi, présente le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, pendant le culte de clôture du synode. Photo: Katalina Tahaafe-Williams/COE

31 juillet 2017

Version française publiée le: 02 août 2017

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a entamé une visite œcuménique dans le Pacifique le 29 juillet. Avant de visiter Maohi Nui (la Polynésie française), il s’est adressé au synode de l’Église protestante Maohi. La délégation du COE visitera la région du 29 juillet au 13 août.

«Vous faites partie de la communauté fraternelle du COE depuis plusieurs décennies, a déclaré le pasteur Tveit dans son allocution devant le synode. Vos relations avec le mouvement œcuménique mondial ont suivi l’évolution de votre pays vers une indépendance non pas totale, mais relative, pendant les processus de décolonisation qu’ont connus la plupart des régions du monde après la Deuxième Guerre mondiale.»

«Au COE, vous êtes surtout connus pour votre inlassable et courageux combat pour la vie de toute la création dans votre région et contre les essais nucléaires qui ont causé tant de souffrances et d’inquiétudes ici chez vous, a-t-il ajouté. C’est vous qui menez les manifestations œcuméniques mondiales contre la mise au point, l’essai et l’utilisation des armes nucléaires.»

«Avec courage, vous soulevez aujourd’hui la question de la justice pour les victimes et pour la population tout entière, qui souffre depuis plusieurs générations de malformations et de problèmes de santé graves engendrés par les multiples essais nucléaires réalisés il y a quelques décennies. Le risque était déjà connu avant ces essais nucléaires, et les preuves se multiplient aujourd’hui des dégâts qu’ils ont causés et qu’ils continuent de causer.»

Le pasteur Tveit a notamment fait référence à John Doom, œcuméniste réputé et défenseur des droits de la personne aujourd’hui décédé: «Papa John a été un inlassable défenseur d’un monde débarrassé des armes nucléaires. Il nous a donné à tous un exemple à suivre.»

Le COE a soutenu sans réserve le processus qui a conduit les Nations Unies, le 7 juillet dernier, à décider d’interdire la fabrication, la possession et l’utilisation des armes nucléaires et de proposer des solutions en vue de leur élimination complète.

Le pasteur Tveit a invité le synode à partager avec lui «les difficultés que vous rencontrez, en particulier à la suite de votre appel à l’unité dans la foi, l’espérance et l’amour, et à faire part de vos réflexions sur ce que cela signifie à notre époque pour la communauté fraternelle du Conseil œcuménique des Églises et pour notre témoignage commun».

«Les Églises du Pacifique sont renommées dans le monde entier pour leur spiritualité et leur vie cultuelle, a-t-il ajouté. Nous sommes une communauté œcuménique mondiale où la responsabilité mutuelle se nourrit de partages et d’apprentissage, mais aussi de l’ouverture aux critiques porteuses d’améliorations pour notre vie et pour le seul monde que nous ayons.»

«Le pèlerinage est aussi un cheminement collectif visant à trouver un respect de soi commun, et à observer comment nous contribuons à la justice et à la paix dans le monde par notre pratique des vertus chrétiennes de la foi, de l’espérance et de l’amour, a conclu le pasteur Tveit. Il ne faut pas sous-estimer ce que nous pouvons accomplir ensemble.»

La délégation du COE

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, est accompagné pour cette visite de la présidente du COE pour le Pacifique, la pasteure Mele’ana Puloka, du pasteur Taaroanui Maraea, membre du Comité exécutif du COE originaire du Pacifique, et de la pasteure Katalina Tahaafe Williams, chargée de programme pour la mission au COE et responsable en particulier des relations avec les Églises du Pacifique.

Programme de la visite dans le Pacifique

Tonga sera la prochaine destination du voyage, après à une escale à Auckland (Nouvelle-Zélande) pour rencontrer les responsables d’Églises du Pacifique.

À Tonga se dérouleront des rencontres œcuméniques, des cultes, une audience avec le roi de Tonga, ainsi que des rencontres avec des parlementaires, des femmes et des jeunes. La délégation y sera accueillie par l’Église membre du COE sur place, l’Église wesleyenne indépendante de Tonga (méthodiste).

Ensuite, la délégation poursuivra son voyage de Tonga aux Fidji, avec une halte à Wellington (Nouvelle-Zélande) pour rencontrer le Conseil national des Églises de Nouvelle-Zélande. Elle sera accueillie par l’Église méthodiste de Fidji et Rotuma, membre local du COE. Le secrétaire général, qui arrivera pour l’ouverture de la conférence annuelle de cette Église, prononcera la prédication du service d’ouverture. Sont prévues une table ronde œcuménique avec l’instrument œcuménique du Pacifique et une rencontre avec la présidence de la COP23 et des membres du gouvernement, dont le président des Fidji.

Lire l’allocution du pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE (en anglais)

Églises membres du COE dans le Pacifique

En interdisant les armes nucléaires, 122 gouvernements prennent une initiative dont les puissances nucléaires ont été incapables (Communiqué de presse du COE du 8 juillet 2017) (en anglais)