Displaying 1 - 20 of 29

Un monastère ukrainien répond aux conséquences de la guerre

Dans le cadre d’une récente visite de solidarité en Ukraine, une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) a été accueillie par le monastère de Banchen dans la région de Chernivtsi, en Ukraine, et a été le témoin de l’engagement actif du monastère à porter secours et à accueillir les victimes de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine.

Le secrétaire général par intérim du COE en Ukraine: «Nous sommes ici pour montrer notre solidarité»

Au cours de sa récente visite de solidarité en Ukraine, une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) a rencontré diverses institutions publiques chargées des affaires religieuses pour prêter une oreille attentive aux victimes de la guerre, mais aussi pour demander aux autorités d’autoriser les membres de la délégation des Églises ukrainiennes à sortir du pays pour participer à la 11 Assemblée du COE à Karlsruhe.

Déclaration du Comité central du COE sur la guerre en Ukraine: «La guerre, avec les tueries et toutes les conséquences funestes qu’elle entraîne, est incompatible avec la nature même de Dieu»

Déplorant la guerre illégale et injustifiable «infligée au peuple et à l’État souverain d’Ukraine», le Comité central du COE s’est lamenté du «bilan effroyable qui va en s’aggravant: la mort, la destruction et le déplacement des populations; la destruction des relations et un antagonisme de plus en plus profond entre les peuples de la région; les confrontations qui s’enveniment à travers le monde; le risque accru de famine dans les régions du monde touchées par l’insécurité alimentaire; ainsi que les difficultés économiques et l’exacerbation de l’instabilité sociale et politique dans de nombreux pays».

Père prof. Ioan Sauca : "Dieu est du côté de ceux qui souffrent"

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) a, depuis le premier jour de la guerre en Ukraine et même dans les mois précédents, travaillé et prié sincèrement pour une solution pacifique au conflit et dans le monde entier. Dès le début, le COE a appelé à la fin immédiate des hostilités armées, à l'arrêt de la guerre et a également lancé un appel pour que cessent immédiatement les attaques aveugles et leurs répercussions sur les civils en Ukraine. Nouvelles du COE a rencontré en ligne le père prof. Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du COE, afin d'obtenir les dernières informations sur le travail du COE.

Le COE horrifié par les atrocités commises en Ukraine

Après avoir entendu des informations plus précises faisant état de graves violations du droit international en Ukraine, le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, le père prof. Ioan Sauca, s’est dit horrifié par ces atrocités et appelle à ouvrir une enquête approfondie.

Les Églises répondent aux besoins humanitaires croissants en Ukraine et dans les pays frontaliers

Accueillir des réfugiés, fournir de la nourriture, aider dans les hôpitaux et faire sonner les cloches des églises en guise d'avertissement lorsque les bombardements commencent - voilà quelques-unes des nombreuses façons dont les églises réagissent en Ukraine et dans les pays voisins alors que la guerre se poursuit. Plus de deux millions de personnes ont quitté l'Ukraine et les estimations des groupes de secours montrent que 18 millions de personnes, soit un tiers de la population du pays, auront besoin d'une aide humanitaire.

En Ukraine, « une telle guerre ne mérite aucune excuse, ni de Dieu, ni des populations »

Dans un « Message aux fidèles et aux citoyens d'Ukraine », du 24 février, Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l'Ukraine (Patriarcat de Moscou) a abordé avec franchise la situation actuelle : « La situation est délicate », a-t-il déclaré. « Malheureusement, la Russie a lancé une offensive militaire contre l'Ukraine et, en ce moment dramatique, je vous exhorte à ne pas paniquer, à être courageux, et à faire preuve d’amour pour votre patrie et les uns pour les autres. »

Le COE félicite les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2021

À l’annonce de l’attribution du prix Nobel de la paix à deux journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov, le père Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises (COE), leur a adressé ses félicitations et a exprimé sa solidarité avec leur lutte constante pour la justice et la paix.