Groupe mixte de travail de l'Eglise catholique romaine et du COE

L'Eglise catholique romaine est la plus importante de toutes les Eglises qui ne sont pas membres du COE. Depuis 1965, un Groupe mixte de travail (GMT) se réunit régulièrement pour évoquer des questions d'intérêt commun et encourager la collaboration.

Donate

Depuis plus de 50 ans, les Églises membres du COE et l’Église catholique romaine œuvrent ensemble à la promotion de l’unité, de la réflexion théologique et de la solidarité dans le service.

L’Église catholique romaine est de loin la plus importante des Églises non membres du COE. La coopération entre nos deux institutions continue de progresser dans tous les domaines d’activité du COE en faveur d’un témoignage et d’un service chrétiens communs, en particulier depuis la visite du pape François au COE en juin 2018. Le Groupe mixte de travail, placé sous l’égide du COE et de l’Église catholique romaine, est un outil efficace pour renforcer cette coopération.

Créé en 1965, juste après le concile Vatican II, le Groupe mixte de travail se compose de 20 membres qui se réunissent chaque année, et un groupe exécutif se réunit deux fois dans l’intervalle. Les deux co-secrétaires – représentant respectivement le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et le COE – aident à coordonner les relations entre ce dernier et les dicastères du Vatican.
 

Le Groupe mixte de travail offre un espace où les institutions fondatrices peuvent discuter de sujets importants en rapport avec leurs relations. Des études sont effectuées tant par des membres du groupe que par des spécialistes des institutions fondatrices sur invitation du groupe.

Les centres d’intérêt du Groupe mixte de travail rejoignent presque tous les domaines des activités de programme du COE: Pèlerinage de justice et de paix, questions de doctrine, questions en rapport avec la mission, la justice, la paix et la réconciliation, formation œcuménique et jeunes.
 

Le Groupe mixte de travail est un groupe de travail d’envergure mondiale qui reçoit des impulsions régionales et locales. La participation du COE est assurée par 10 membres et consultant-e-s représentant ses membres dans toute leur diversité (traditions ecclésiales, confessions, régions, femmes et hommes laïques ou ordonnés, jeunes). Le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens dispose du même nombre de membres.
 

Neuvième Rapport du Groupe mixte de travail

Ce rapport, qui présente une synthèse des activités du GMT durant les années 2007-2012, comprend deux documents d’étude ainsi que les réflexions sur le rôle des jeunes. Le membre du groupe offrent ces textes aux mandants, le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (CPPUC) et le Conseil œcuménique des Églises (COE), en espérant qu’ils seront reçus par les Églises et les chrétiens du monde entier et qu’ils les inspireront dans leur cheminement œcuménique.

Joint Working Group

Résumé du Neuvième Rapport

Ce document est le résumé d'un grand rapport établi par le Groupe mixte de travail sur le champ d'action et le travail du Groupe de 2007 à 2012. Le groupe, qui célèbrera bientôt cinquante ans d'existence, s’est récemment penché sur le concept de réception ecclésiale des travaux œcuméniques, les racines spirituelles de l'œcuménisme, la participation des jeunes dans l'Église et le travail qui se profile en matière de migration. Intitulé Se recevoir mutuellement au nom du Christ: Neuvième Rapport, 2007-2012, il est publié séparément.

Joint Working Group
Personne responsable du Groupe mixte de travail du COE et de l’Église catholique romaine

Les relations avec les partenaires œcuméniques sont coordonnées par:

Dr Vasile-Octavian Mihoc
email: Vasile_Octavian.Mihoc@wcc-coe.org
Tél.: +41 22 791 6551

Bien qu’elle ne fasse pas partie du COE, l’Église catholique romaine est membre de plein droit de la Commission de Foi et constitution. La Commission de mission et d’évangélisation compte également des membres catholiques romains. Le Vatican finance un poste professoral à l’Institut œcuménique de Bossey et y assure aussi un soutien spirituel. Enfin, par l’entremise du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, l’Église catholique romaine collabore avec le COE dans le domaine de la coopération et du dialogue interreligieux.