Dignité humaine et droits de la personne

Défense œcuménique des causes au sein du système des droits de la personne aux Nations Unies

Nous réaffirmons «notre attachement aux droits de la personne, à la dignité et à la valeur de la personne humaine créée à l’image de Dieu et infiniment précieuse à ses yeux, à l’égalité des droits entre femmes et hommes, entre jeunes et vieux, ainsi que pour toutes les nations et tous les peuples.»

– Assemblée du COE à Harare

Donate

Depuis la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948 – rédaction à laquelle la Commission des Églises pour les affaires internationales du Conseil œcuménique des Églises (COE) a contribué à propos du vocabulaire sur la liberté de religion ou de croyance –, le COE joue un rôle continu en matière d’amélioration et de protection des droits de tous les individus.

Par ses activités œcuméniques de défense des causes, le programme du COE relatif aux droits de la personne encourage et soutient la participation des Églises membres et de leurs partenaires aux mécanismes de communication de l’information instaurés par le système des Nations Unies. Il s’agit notamment de s’élever contre l’injustice et la discrimination, de donner une voix à ceux et celles qui n’en ont pas et d’amplifier les voix inaudibles.

Le COE entend aussi lutter pour la dignité humaine en considérant les droits de la personne dans une perspective éthique et théologique. Il répond aux Églises lorsque celles-ci lui demandent de soutenir leurs efforts pour lutter contre les menaces qui pèsent sur la dignité humaine. Le programme accompagne les Églises et soutient leurs activités de défense des droits de la personne. Il exige une approche holistique intégrant les droits civils et politiques, économiques, culturels et sociaux.

Les priorités du projet sont les suivantes: développer la dimension interreligieuse des droits, mettre en avant les droits des victimes et des minorités ainsi que la liberté religieuse, dénoncer l’impunité, et offrir aux Églises un espace où elles peuvent discuter des rapports entre la justice et les droits de la personne.

Le COE participe aux sessions du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies dans le cadre d’activités diverses. Il présente notamment des rapports écrits et oraux et organise des événements sur des thèmes et des pays spécifiques en matière de droits de la personne. Le COE encourage les Églises à participer au mécanisme d’examen périodique universel mis en place par le Conseil des droits de l’homme, qui consiste à examiner tous les cinq ans la situation des droits de la personne dans chaque État membre des Nations Unies, ainsi qu’à d’autres dispositifs clés sur ce sujet.

En outre, le COE facilite l’accès des victimes d’atteintes aux droits de la personne ainsi que celui des instances de défense de ces droits aux mécanismes du Conseil des droits de l’homme: il relaie leurs témoignages par l’intermédiaire du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. La collaboration avec d’autres acteurs œcuméniques, les échanges d’informations et l’organisation de rencontres régulières à l’occasion des sessions du Conseil des droits de l’homme s’inscrivent dans ces efforts pour développer et renforcer la capacité des Églises à veiller au respect de la totalité des droits de la personne.

«On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur exige de toi: rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité et t’appliquer à marcher avec ton Dieu» (Michée 6,8).

  • Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans votre pays? Nous pouvons vous conseiller sur la manière d’utiliser le système des Nations Unies pour obtenir des changements.
  • Quand votre pays doit-il être examiné par les mécanismes du système des droits de la personne? Nous pouvons vous guider dans le processus de participation.

Mme Jennifer Philpot-Nissen

Responsable de programme sur les droits de la personne et le désarmement

Commission des Églises pour les affaires internationales

Courriel: Jennifer.Philpot-Nissen@wcc-coe.org

Tél.: +41 22 791 6313

 

Commission (CEAI): (link directly to CCIA)

Déclaration sur les attaques terroristes à Paris

Le vendredi 13 novembre, la population de Paris s'est trouvée une nouvelle fois confrontée à la terreur, à la violence et à la mort par des attentats qui ont fait plus de 120 morts et des centaines de blessés. Aujourd'hui, nos cœurs et nos esprits sont avec les victimes, leurs familles et amis, avec tous ceux et celles qui sont dans le deuil et avec la population française tout entière.

Executive committee