Affichage de 1 - 20 de 408

Le comité central du COE demande la création d'une nouvelle commission et des mesures plus urgentes en matière de changement climatique

Dans une déclaration sur le changement climatique, le comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) a demandé expressément à la 11e Assemblée et aux organes directeurs du COE d'envisager "la création d'une nouvelle Commission sur le changement climatique et le développement durable afin de mettre l'accent sur cette question en cette période charnière".

La table ronde dénonce l'agression militaire contre l'Ukraine et appelle à un dialogue ouvert continu

Lors d'une deuxième table ronde œcuménique organisée par le Conseil œcuménique des Églises (COE) le 10 juin à Bossey, en Suisse, des hauts représentants des Églises membres du COE de plusieurs pays européens voisins et directement touchés par le conflit actuel se sont réunis pour échanger sur les avancées pertinentes depuis la première table ronde du 30 mars.

Message des participants à la deuxième table ronde œcuménique sur l'Ukraine

Lors d'une deuxième table ronde œcuménique organisée par le Conseil œcuménique des Églises (COE) le 10 juin à Bossey, en Suisse, des hauts représentants des Églises membres du COE de plusieurs pays européens voisins et directement touchés par le conflit actuel se sont réunis pour échanger sur les principales avancées depuis la première table ronde du 30 mars.

Ecumenical movement

Déclaration sur les conséquences humanitaires à l'échelle mondiale de la guerre en Ukraine

Le conflit en Ukraine continue d’engendrer un bilan dramatique en termes de morts, de destructions, de déplacements et de misère pour le peuple ukrainien. Des milliers de civils auraient été tués et plus de 14 millions de personnes - soit plus d'un quart de la population totale - ont été contraintes de fuir leurs foyers. En outre, les répercussions de cette guerre se font sentir bien au-delà des frontières de l'Ukraine ou de la région européenne, produisant un effet de spirale descendante sur une économie mondiale déjà rudement mise à l'épreuve par la COVID-19 et la crise climatique. Les prix des aliments, des engrais et de l'énergie ont augmenté rapidement dans de nombreuses régions du monde, étant donné le rôle important joué par la Russie et l'Ukraine sur ces marchés.

Executive committee

L’engagement en faveur de financements respectueux du climat envoie «un signal d’espérance fort au monde entier»

Le 20 mai dernier, un webinaire a fait ressortir l’importance de l’appel commun historique lancé par le Conseil œcuménique des Églises (COE), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), le Conseil des sages musulmans et le Conseil rabbinique de New York, sur le thème «Des finances respectueuses du climat, un impératif moral envers les enfants».

Le COE, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Conseil musulman des aînés et le Conseil des rabbins de New York signent un appel conjoint pour une finance responsable pour le climat, un impératif moral envers les enfants

Le Conseil œcuménique des Églises (COE), le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Conseil musulman des aînés et le Conseil des rabbins de New York ont signé un appel conjoint historique, «Une finance responsable pour le climat, un impératif moral et une responsabilité envers tous les enfants et le monde vivant».

Sept semaines pour l'eau 2022, semaine 6 « L'eau est un don de Dieu, un bien commun et un droit de l'homme » par Dinesh Suna

La sixième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est rédigée par Dinesh Suna.* Dans la réflexion qui suit, il donne un aperçu historique du ministère de la justice de l'eau du COE et réaffirme que l'eau est un don de Dieu, un bien commun et un droit de l'homme. S'inspirant d'Ésaïe, il appelle les Églises à devenir des communautés bleues et à refuser la privatisation de l'eau et l'eau en bouteille.

Sept semaines pour l’eau 2022, semaine 5 : « L’eau – une bénédiction et une menace ? », par Peter Pavlovic

La cinquième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est rédigée par Peter Pavlovic*. Selon lui, bien que l’Europe soit un continent riche en eau, de nombreuses préoccupations liées à la disponibilité de l’eau persistent dans la région. Le changement climatique aggrave ce problème, et notre vulnérabilité est, comme met en garde le dernier rapport du GIEC, de plus en plus grande. La foi décrit le monde comme un don de Dieu fait à l’humanité. Or, la fragilité de notre existence est étroitement liée au non-respect des limites du monde dans lequel nous vivons et s’enracine dans l’échec de notre relation avec Dieu.

Sept semaines pour l’eau 2022, 4ème semaine : « L’eau pour la paix : une perspective interconfessionnelle », par Susanne Öhlmann

La quatrième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est écrite par Susanne Öhlmann.* Elle dit que l'eau et la paix sont semblables l'une à l'autre. Elles ne nous manquent que lorsqu'elles sont absentes. D'une part, l'Europe, continent riche en eau, a commencé à ressentir les effets des pénuries d'eau ces derniers temps, et d'autre part, la paix et la sécurité de la région ont commencé à se déstabiliser à la suite de la guerre en Ukraine. S'inspirant du prophète Amos, elle prie pour que la paix et la justice l’emportent.

Sept semaines pour l’eau 2022, semaine 3: «Prendre soin de la création et de l'eau pour la vie », par Louk Andrianos

La troisième réflexion des Sept semaines pour l'eau 2022 du Réseau œcuménique de l'eau du COE est écrite par Louk Andrianos.* Il réfléchit aux paroles de Dieu citées dans les livres de Jacques et de Jean, en mettant en garde les chrétiens contre un « péché écologique » moins reconnu envers l'eau : « la pollution ». Lorsque notre soif n'est pas étanchée par l'eau de Jésus-Christ et que nous suivons le mode de vie consumériste de ce monde, nous agissons parfois comme des sources d'eau polluée qui détruisent la création au lieu de lui donner vie. Nous ne devrions pas être la source de la bénédiction et de la malédiction (Jacques 3:10-11).

Malgré la pandémie et les catastrophes naturelles, «nous nous tenons debout avec espoir», déclare la région du Pacifique

À l’approche de la Onzième Assemblée du Conseil œcuménique des Églises (COE), les Églises du Pacifique s’inquiètent de leur participation en raison des changements climatiques et des fermetures de frontières à l’intérieur comme à l’extérieur. Les responsables des Églises du Pacifique étaient en union de cœur et d’esprit en ce 11 février par visioconférence, dans le cadre de la session du Comité central du COE.