Affichage de 1 - 20 de 74

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2023, semaine 7: "Nous avons encore soif d’eau vive! ", par Bishop Munib Younan

Publiée à l'origine en 2016, la septième étude biblique de la campagne de carême 2023 du Réseau œcuménique pour l'eau du COE "Sept semaines pour l'eau" est rédigée par le très révérend Dr Munib Younan, de l'Église évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre Sainte.

Salaam! Que la grâce soit sur vous depuis la Cité Sainte de Jérusalem. En tant que chrétien arabe, je suis heureux de pouvoir écrire une réflexion pour les «Sept semaines pour l’eau» de cette année. Certes, à cause de son climat sec et de la rareté des ressources hydriques, cette région du monde a toujours connu des problèmes d’eau. Mais les difficultés auxquelles sont confrontés les Palestiniens aujourd’hui sont encore plus grandes. La crise actuelle s’aggrave d’année en année.

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2023, semaine 6: "L'eau pour la vie", par Bishop Dr Heinrich Bedford-Strohm

Initialement publiée en 2014, la sixième réflexion biblique des Sept semaines pour l'eau 2023 est de l'évêque Dr Heinrich Bedford-Strohm de l'Église évangélique luthérienne de Bavière, en Allemagne, et modérateur du comité central du COE. Citant des exemples tirés de la Bible, il souligne que l'eau est absolument nécessaire à la vie et que chacun a le droit d'accéder gratuitement à l'eau pour sa subsistance, quel que soit son statut économique.

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2023, semaine 5: "L’eau: Un don de Dieu, un bien public et un droit de l’homme. Devrions-nous la privatiser? ", par Pasteur Donald Bruce Yeates

Rédigée à l'origine en 2020, la cinquième réflexion des sept semaines pour l'eau 2023 du Réseau œcuménique de l'eau du COE est l'œuvre du pasteur Donald Bruce Yeates, pasteur de l'église presbytérienne Saint Andrews de Suva, Fidji et aumônier consultant à l'Université de le Pacifique Sud. Bruce est actif dans le Pacifique depuis 1975 en tant qu'universitaire en travail social, développement communautaire et politique sociale ayant servi à l'Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée et à l'Université du Pacifique Sud. Dans la réflexion suivante, il souligne l'importance du droit de l'homme à l'eau et l'assaut de la privatisation dans le contexte de l'eau en bouteille la plus célèbre au monde qui vient de son pays d'origine, les "eaux des Fidji".

Sept semaines pour l'eau 2023, semaine 4: "L'Eau: Don et Source de Vie ", par Ivo Poletto

Initialement publié en 2018, le quatrième Réflexion de la série « Sept semaines pour l'eau » 2023 du Réseau œcuménique de l'eau du Conseil œcuménique des Églises est d'Ivo Poletto, philosophe, théologien et spécialiste des sciences sociales du Brésil. Il est également conseiller national du Forum sur le changement climatique et la justice sociale au Brésil. Dans la réflexion qui suit, il analyse le cycle de l'eau du Brésil, les « fleuves volants » de l'Amazonie mais aussi se lamente sur l'épuisement rapide des forêts qui rompent le cycle de l'eau et font disparaître les nuages ainsi que les aquifères. Il insiste sur le fait que l'eau est l'un des biens communs qui nécessite une attention particulière, car il n'y a pas de vie sans eau.

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2023, Semain 2: "L'eau est un don de Dieu ", par Grace Ji-Sun Kim

Cette réflexion est menée par Grace Ji-Sun Kim, ministre ordonnée de l'Église presbytérienne (États-Unis). Il s'agit de la deuxième des sept réflexions de la campagne 2023 des Sept semaines pour l'eau, organisée par le Réseau œcuménique de l'eau (ROE) du COE.Titulaire d'un doctorat de l'Université de Toronto, Grace Ji-Sun Kim est professeure de théologie à la School of Religion d'Earlham. Écrivaine prolifique, elle est l'auteure/éditrice de 21 livres, dont Making Peace with the Earth (Faisons la paix avec la Terre). Grace Ji-Sun Kim est membre du groupe de travail sur les changements climatiques du Conseil œcuménique des Églises. Elle aborde ensuite la promesse de Dieu – «Car je répandrai des eaux sur l'assoiffé, des ruissellements sur la desséchée [...]» – et l'oppose au mode de vie consumériste d'aujourd'hui, qui contribue à la pollution de nos plans d'eau et empêche des millions de personnes d'accéder à ce don vivifiant de Dieu qu'est l'eau!

Un pèlerinage de la justice de l'eau en Amérique du Nord aux couleurs de l’arc-en-ciel

La première réflexion dans le cadre des Semaines pour l'eau 2023 du Réseau œcuménique de l'eau du COE est écrite par Michele Roberts.* Se basant sur des exemples de contamination à grande échelle de l'eau dans plusieurs villes des États-Unis, Michele Roberts arrive à la conclusion que le manque d'accès à l'eau potable aux États-Unis est le résultat d'un racisme systémique.

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2016, semaine 1: "Nous avons encore soif d’eau vive! ", par Bishop Munib Younan

Salaam! Que la grâce soit sur vous depuis la Cité Sainte de Jérusalem. En tant que chrétien arabe, je suis heureux de pouvoir écrire une réflexion pour les «Sept semaines pour l’eau» de cette année. Certes, à cause de son climat sec et de la rareté des ressources hydriques, cette région du monde a toujours connu des problèmes d’eau. Mais les difficultés auxquelles sont confrontés les Palestiniens aujourd’hui sont encore plus grandes. La crise actuelle s’aggrave d’année en année.

WCC Programmes

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2014, semaine 2: "L'eau pour la vie", par Bishop Dr Heinrich Bedford-Strohm

La deuxième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2014 a été réalisée par Heinrich Bedford-Strohm, évêque de l’Église évangélique luthérienne de Bavière, en Allemagne. Citant des exemples tirés de la Bible, il souligne que l’eau est absolument nécessaire à la vie et que tout individu a le droit d’accéder librement à l’eau en vue de sa subsistance, quelle que soit sa situation économique.

WCC Programmes

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2020, semaine 4: "L’eau: Un don de Dieu, un bien public et un droit de l’homme. Devrions-nous la privatiser? ", par Pasteur Donald Bruce Yeates

La quatrième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2020 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est de Donald Bruce Yeates, pasteur de l’église presbytérienne Saint Andrews de Suva, à Fidji, et aumônier consultant à l’Université du Pacifique Sud. Mgr Yates est actif dans le Pacifique depuis 1975 comme universitaire dans le domaine du travail social, du développement communautaire et de la politique sociale. Il a travaillé à l’Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée et à l’Université du Pacifique Sud. Dans la réflexion qui suit, il souligne l’importance du droit de l’homme à l’eau et l’assaut de la privatisation dans le contexte de la plus célèbre eau en bouteille du monde qui provient de son pays d’origine, «l’Eau de Fidji» (Fiji Water).

WCC Programmes

Sept semaines pour l'eau 2018, week 1: "L'Eau: Don et Source de Vie ", par Ivo Poletto

La première réflexion de la campagne Sept semaines pour l'eau est présentée par le philosophe, théologien et sociologue brésilien Ivo Poletto. Il occupe également le poste de conseiller national auprès du Forum brésilien sur le changement climatique et la justice sociale. Dans cette réflexion, il analyse le cycle de l'eau au Brésil et les «rivières volantes» d'Amazonie. Il déplore également la déforestation rapide, qui perturbe ce cycle et entraîne la disparition des nuages et des aquifères. Il insiste sur le fait que l'eau est l'un des biens communs qui nécessitent une attention toute particulière, car il n'y a pas de vie sans eau.

WCC Programmes

Sept semaines pour la campagne l'eau 2017, semaine 2: "La féminisation de la pauvreté en eau sur le continent africain ", par Dr Agnes Abuom

Cette réflexion est menée par le Dr Agnes Abuom, Présidente du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE). Il s'agit de la deuxième des sept réflexions de la campagne 2017 des Sept semaines pour l'eau, organisée par le Réseau œcuménique de l'eau (ROE) du COE.

Le Dr Abuom est la première femme et la première Africaine à occuper cette fonction importante. Elle est également la Directrice exécutive de la société de conseil TAABCO Research and Development Consultants, basée à Nairobi (Kenya). À la veille de la Journée internationale des femmes, en tant que femme africaine, elle explore les liens entre la pauvreté, la rareté de l'eau et l'impact de cette rareté sur les femmes. Une réflexion qui prend tout son sens aujourd'hui, puisque le Kenya est actuellement touché par une grande sécheresse qui aggrave la situation des femmes. En effet, ce sont elles qui, la plupart du temps, doivent approvisionner leur famille en eau.

WCC Programmes

Sept réflexions de la campagne pour l'eau 2019, Semain 3: "L'eau est un don de Dieu ", par Grace Ji-Sun Kim

Cette réflexion est menée par Grace Ji-Sun Kim, ministre ordonnée de l'Église presbytérienne (États-Unis). Il s'agit de la troisièmedes sept réflexions de la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau, organisée par le Réseau œcuménique de l'eau (ROE) du COE.Titulaire d'un doctorat de l'Université de Toronto, Grace Ji-Sun Kim est professeure agrégée de théologie à la School of Religion d'Earlham. Écrivaine prolifique, elle est l'auteure/éditrice de 16 livres, dont Making Peace with the Earth (Faisons la paix avec la Terre). Grace Ji-Sun Kim est membre du groupe de travail sur les changements climatiques du Conseil œcuménique des Églises. Elle aborde ensuite la promesse de Dieu – «Car je répandrai des eaux sur l'assoiffé, des ruissellements sur la desséchée [...]» – et l'oppose au mode de vie consumériste d'aujourd'hui, qui contribue à la pollution de nos plans d'eau et empêche des millions de personnes d'accéder à ce don vivifiant de Dieu qu'est l'eau!

WCC Programmes

Sept semaines pour l’eau 2022, semaine 7 : « Pèlerinage pour la justice de l’eau en Europe », par Isabel Apawo Phiri

La septième et dernière réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est rédigée par Isabel Apawo Phiri*. Dans la réflexion suivante, en tant que référente du personnel pour Le Pèlerinage de justice et de paix du COE, elle fait une analyse convaincante de la façon dont le pèlerinage du COE  et le Pèlerinage pour la justice de l’eau sont liés, se complètent et se renforcent mutuellement, en faisant particulièrement référence à l’Europe.

Sept semaines pour l'eau 2022, semaine 6 « L'eau est un don de Dieu, un bien commun et un droit de l'homme » par Dinesh Suna

La sixième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est rédigée par Dinesh Suna.* Dans la réflexion qui suit, il donne un aperçu historique du ministère de la justice de l'eau du COE et réaffirme que l'eau est un don de Dieu, un bien commun et un droit de l'homme. S'inspirant d'Ésaïe, il appelle les Églises à devenir des communautés bleues et à refuser la privatisation de l'eau et l'eau en bouteille.

Sept semaines pour l’eau 2022, semaine 5 : « L’eau – une bénédiction et une menace ? », par Peter Pavlovic

La cinquième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est rédigée par Peter Pavlovic*. Selon lui, bien que l’Europe soit un continent riche en eau, de nombreuses préoccupations liées à la disponibilité de l’eau persistent dans la région. Le changement climatique aggrave ce problème, et notre vulnérabilité est, comme met en garde le dernier rapport du GIEC, de plus en plus grande. La foi décrit le monde comme un don de Dieu fait à l’humanité. Or, la fragilité de notre existence est étroitement liée au non-respect des limites du monde dans lequel nous vivons et s’enracine dans l’échec de notre relation avec Dieu.

Sept semaines pour l’eau 2022, 4ème semaine : « L’eau pour la paix : une perspective interconfessionnelle », par Susanne Öhlmann

La quatrième réflexion des Sept semaines pour l’eau 2022 du Réseau œcuménique de l’eau du COE est écrite par Susanne Öhlmann.* Elle dit que l'eau et la paix sont semblables l'une à l'autre. Elles ne nous manquent que lorsqu'elles sont absentes. D'une part, l'Europe, continent riche en eau, a commencé à ressentir les effets des pénuries d'eau ces derniers temps, et d'autre part, la paix et la sécurité de la région ont commencé à se déstabiliser à la suite de la guerre en Ukraine. S'inspirant du prophète Amos, elle prie pour que la paix et la justice l’emportent.

Sept semaines pour l’eau 2022, semaine 3: «Prendre soin de la création et de l'eau pour la vie », par Louk Andrianos

La troisième réflexion des Sept semaines pour l'eau 2022 du Réseau œcuménique de l'eau du COE est écrite par Louk Andrianos.* Il réfléchit aux paroles de Dieu citées dans les livres de Jacques et de Jean, en mettant en garde les chrétiens contre un « péché écologique » moins reconnu envers l'eau : « la pollution ». Lorsque notre soif n'est pas étanchée par l'eau de Jésus-Christ et que nous suivons le mode de vie consumériste de ce monde, nous agissons parfois comme des sources d'eau polluée qui détruisent la création au lieu de lui donner vie. Nous ne devrions pas être la source de la bénédiction et de la malédiction (Jacques 3:10-11).