Affichage de 1 - 20 de 396

Le Comité exécutif du COE en appelle à la "conscience du monde" face à "l’obstruction des aspirations légitimes des Palestiniens à une dignité humaine et aux mêmes droits pour tous".

Dans une déclaration publique, le comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE), a exprimé sa profonde inquiétude face aux événements récents en Palestine et en Israël, qui sont le reflet "d’une aggravation de la situation dans la région, symbole des manières dont l'occupation militaire actuelle des territoires palestiniens fait obstacle à l'instauration d'une paix juste entre les peuples de Terre Sainte. Ajoutons à cela la pandémie de COVID-19 et les actions en résultant qui ont entraîné de nouvelles restrictions du champ d’action de la société civile dans la région".

L’engagement dans les affaires internationales a permis aux Églises de prendre fermement position contre les injustices

La Commission des Églises pour les affaires internationales (CEAI) du Conseil œcuménique des Églises (COE) a facilité l’engagement des Églises dans un large éventail de questions cruciales pour le monde depuis la dernière Assemblée du COE à Busan. La 58e réunion de la CEAI du COE, qui a rassemblé des représentants des Églises à Johannesburg et en ligne, s’est conclue par la célébration du 75e anniversaire de la création de la Commission.

Le COE félicite les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2021

À l’annonce de l’attribution du prix Nobel de la paix à deux journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov, le père Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises (COE), leur a adressé ses félicitations et a exprimé sa solidarité avec leur lutte constante pour la justice et la paix.

Le COE, la Ligue islamique mondiale et la Foundation Dialogue for Peace réunis à l’Institut œcuménique de Bossey

Le secrétaire général intérimaire du Conseil oecuménique des Églises, le père prof. Ioan Sauca, s’est entretenu avec Mohammad Bin Abulkarim Al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale basée à La Mecque, et Aamir Javed Sheikh, responsable de la Foundation Dialogue for Peace basée en Norvège, à l’Institut œcuménique de Bossey le 31 août dernier.

DiPaz exhorte à un appel international plus ferme pour que le gouvernement colombien fasse progresser la paix

Dans une lettre du 13 juillet adressée au Conseil de sécurité des Nations Unies, Diálogo Intereclesial por la Paz en Colombia (DiPaz), une plateforme interecclésiale pour la paix en Colombie, a demandé à la communauté internationale d’appeler le gouvernement colombien à reprendre la mise en œuvre de l’accord de paix et à renforcer les canaux de dialogue pour résoudre les problèmes sociétaux.

Initiative à Jérusalem-Est: accompagner les familles frappées d’expulsion et de déplacement

Le Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël (EAPPI) du Conseil œcuménique des Églises (COE) lance une initiative à Jérusalem-Est qui permettra d’accompagner – même sans présence physique – les familles frappées d’expulsion et de déplacement, ainsi que les personnes subissant d’autres violations de leurs droits. Le directeur de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE, Peter Prove, présente ci-dessous le but et le cadre historique de cette initiative.

Réflexions du secrétaire général par intérim du COE sur la construction de ponts pour la paix

Le secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises (COE), le père Ioan Sauca, présente ses réflexions après avoir reçu le prix Bridge Builder pour avoir construit des ponts de compréhension entre les personnes, les nations et les communautés aux niveaux national et international. Le prix est décerné par le jury du Comité du 14 août de Norvège, en collaboration avec le Centre d’Oslo.

Le COE reçoit le Bridge Builder Award 2021

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) reçoit le Bridge Builder Award pour avoir tissé des liens de compréhension entre les peuples, les nations et les communautés aux niveaux national et international. Le prix sera remis par le jury du Comité du 14 août Norvège et par le Centre d’Oslo.

La région du Moyen-Orient se penche sur «la poursuite du témoignage sacré» et le chemin vers la prochaine Assemblée du COE

Les représentant-e-s des Églises et organisations œcuméniques du Moyen-Orient se sont rassemblé-e-s le 24 juin dans le cadre de la session du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) pour faire le point sur les anciens et les nouveaux défis de la région, berceau même du christianisme, et se pencher sur les contributions que les fidèles chrétiens du Moyen-Orient peuvent apporter à la prochaine 11e Assemblée du COE.  

Le Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël du COE organise sa réunion annuelle

Le Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël du Conseil œcuménique des Églises (COE) a organisé sa réunion annuelle du 12 au 14 avril pour faire le point sur la reconfiguration des activités du COE à Jérusalem et pour prévoir le renvoi en toute sécurité d’accompagnateurs et d’accompagnatrices œcuméniques dans la région afin qu’ils continuent d’offrir une présence internationale protectrice aux communautés palestiniennes vulnérables et qu’ils suivent et signalent les incidents préoccupants. 

Initiative de Pâques de l’EAPPI du COE pour suivre les pas de Jésus, mettant en lumière les réalités actuelles sous l’occupation

Alors que les chrétiens du monde entier s’apprêtent à célébrer Pâques, l’occupation militaire continue d’affecter gravement les communautés dans les endroits mêmes où il est dit dans le récit de Pâques que Jésus lui-même a marché. Une initiative de Pâques du Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël du Conseil œcuménique des Églises (COE-EAPPI) vise à faire le lien entre le récit biblique et les réalités actuelles en Palestine et en Israël, afin de mettre en lumière les injustices de la vie sous occupation.

Jérusalem-Est: Ni citoyenneté ni droit de vote

Le statut de Jérusalem est contesté en droit international, et le principal sujet de litige concerne la zone majoritairement palestinienne de Jérusalem-Est. En 1975, Israël a déclaré que «Jérusalem unifiée» était la capitale de l’État d’Israël, sans tenir compte des droits et des revendications de la Palestine. Pour le droit international humanitaire, Jérusalem-Est est militairement occupée par Israël. Afin de comprendre une partie des problèmes que rencontrent les habitant-e-s de Jérusalem-Est, nous avons discuté avec Nivine Sandouka, qui fait partie du Groupe de référence international du programme EAPPI et qui vit à At Tur, un village palestinien situé sur le mont des Oliviers, à Jérusalem-Est.