Affichage de 1 - 20 de 349

Un monastère ukrainien répond aux conséquences de la guerre

Dans le cadre d’une récente visite de solidarité en Ukraine, une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) a été accueillie par le monastère de Banchen dans la région de Chernivtsi, en Ukraine, et a été le témoin de l’engagement actif du monastère à porter secours et à accueillir les victimes de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine.

Le secrétaire général par intérim du COE en Ukraine: «Nous sommes ici pour montrer notre solidarité»

Au cours de sa récente visite de solidarité en Ukraine, une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) a rencontré diverses institutions publiques chargées des affaires religieuses pour prêter une oreille attentive aux victimes de la guerre, mais aussi pour demander aux autorités d’autoriser les membres de la délégation des Églises ukrainiennes à sortir du pays pour participer à la 11 Assemblée du COE à Karlsruhe.

La délégation du COE en visite en Syrie, exprime sa solidarité avec celles et ceux qui «restent avec détermination dans leur pays»

Le secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises (COE), le père Ioan Sauca, s’est rendu en Syrie, aux côtés du secrétaire général du Conseil des Églises du Moyen-Orient (MECC), Michel Abs, du secrétaire général de l’Alliance ACT, Rudelmar Bueno de Faria, et du conseiller principal du COE pour la consolidation de la paix, Michel Nseir.

Le directeur du New Imperial Hotel à Jérusalem: «Nous n’avons pas besoin de plus de sympathie, mais d’actions»

Le jeune Abu El Walid Dajani, six ans, est venu prêter main-forte à son père dans la gestion du New Imperial Hotel près de la porte de Jaffa, à Jérusalem. La bâtisse historique, propriété du Patriarcat orthodoxe grec, est louée depuis avant 1967 à la famille Dajani pour assurer la gestion de l’hôtel. M. Dajani, aujourd’hui âgé de 77 ans, en est devenu le directeur. Or, la menace d’expulsion bouleverse le mode de vie que la famille a connu depuis des générations.

Les Églises pacifistes appellent à «davantage de créativité dans nos efforts pour la paix»

«Il nous est demandé de réfléchir sur le Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) et la 11e Assemblée du COE», explique Janet Scott du Comité consultatif mondial des Amis tandis qu’elle se prépare à faciliter la réunion confessionnelle des Églises moraves et traditionnellement pacifistes à l’occasion du premier jour de la réunion du Comité central. «Notre Église traditionnellement pacifiste se demande toujours comment promouvoir la cause de la paix dans ses réflexions».

Le COE réitère son « appel constant à la fin de l'occupation et à l'égalité des droits humains pour tous » en Terre Sainte.

Dans une déclaration publique à propos de la Terre Sainte, le Comité central du COE a exprimé « sa profonde solidarité avec tous les habitants de la région, en particulier avec les Églises et les chrétiens de la région dans leur vie et leur travail, en gardant la foi chrétienne et le témoignage en Terre Sainte vivants et dynamiques ».

Déclaration du Comité central du COE sur la guerre en Ukraine: «La guerre, avec les tueries et toutes les conséquences funestes qu’elle entraîne, est incompatible avec la nature même de Dieu»

Déplorant la guerre illégale et injustifiable «infligée au peuple et à l’État souverain d’Ukraine», le Comité central du COE s’est lamenté du «bilan effroyable qui va en s’aggravant: la mort, la destruction et le déplacement des populations; la destruction des relations et un antagonisme de plus en plus profond entre les peuples de la région; les confrontations qui s’enveniment à travers le monde; le risque accru de famine dans les régions du monde touchées par l’insécurité alimentaire; ainsi que les difficultés économiques et l’exacerbation de l’instabilité sociale et politique dans de nombreux pays».

Père prof. Ioan Sauca : "Dieu est du côté de ceux qui souffrent"

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) a, depuis le premier jour de la guerre en Ukraine et même dans les mois précédents, travaillé et prié sincèrement pour une solution pacifique au conflit et dans le monde entier. Dès le début, le COE a appelé à la fin immédiate des hostilités armées, à l'arrêt de la guerre et a également lancé un appel pour que cessent immédiatement les attaques aveugles et leurs répercussions sur les civils en Ukraine. Nouvelles du COE a rencontré en ligne le père prof. Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du COE, afin d'obtenir les dernières informations sur le travail du COE.