Affichage de 1 - 20 de 2889

Pour les Églises réformées et unies, «la réconciliation ne doit pas être un discours qui réduit au silence»

Le pasteur Hanns Lessing, de l’Église évangélique de Westphalie, est secrétaire général par intérim de la Communion mondiale d'Églises réformées. Lors de la réunion du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE), il a animé une réunion confessionnelle d’Églises réformées et unies. Il nous fait part ci-dessous des moments forts de cette réunion.

Le directeur du New Imperial Hotel à Jérusalem: «Nous n’avons pas besoin de plus de sympathie, mais d’actions»

Le jeune Abu El Walid Dajani, six ans, est venu prêter main-forte à son père dans la gestion du New Imperial Hotel près de la porte de Jaffa, à Jérusalem. La bâtisse historique, propriété du Patriarcat orthodoxe grec, est louée depuis avant 1967 à la famille Dajani pour assurer la gestion de l’hôtel. M. Dajani, aujourd’hui âgé de 77 ans, en est devenu le directeur. Or, la menace d’expulsion bouleverse le mode de vie que la famille a connu depuis des générations.

Pèlerins sur la route de la paix

Le Cheminement du COE de Busan à Karlsruhe (non illustré)

For each assembly, the central committee submits an accountability report, describing and offering an assessment of the activities of the WCC between the assemblies; in this case, since the 10th Assembly, in Busan, Republic of Korea, in late 2013.

The report “Pilgrims on the Path of Peace – The Journey of the WCC from Busan to Karlsruhe,” is now available online for WCC member churches, ecumenical partners, and other global pilgrims. The WCC central committee received the report in February.

Le comité central du COE demande la création d'une nouvelle commission et des mesures plus urgentes en matière de changement climatique

Dans une déclaration sur le changement climatique, le comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) a demandé expressément à la 11e Assemblée et aux organes directeurs du COE d'envisager "la création d'une nouvelle Commission sur le changement climatique et le développement durable afin de mettre l'accent sur cette question en cette période charnière".

Les Églises pacifistes appellent à «davantage de créativité dans nos efforts pour la paix»

«Il nous est demandé de réfléchir sur le Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) et la 11e Assemblée du COE», explique Janet Scott du Comité consultatif mondial des Amis tandis qu’elle se prépare à faciliter la réunion confessionnelle des Églises moraves et traditionnellement pacifistes à l’occasion du premier jour de la réunion du Comité central. «Notre Église traditionnellement pacifiste se demande toujours comment promouvoir la cause de la paix dans ses réflexions».

La déclaration du Comité central du COE sur l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuels appelle les Églises à lutter contre l’injustice et à sensibiliser les esprits

Dans une déclaration publique, le Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) a appelé les Églises membres et les partenaires œcuméniques du COE «à condamner ou à réitérer leur condamnation des violences sexuelles et sexistes et de toute forme de violence à l’encontre des femmes, des enfants et des personnes vulnérables; à qualifier ces violences de péché; et à mettre en œuvre des recommandations pour la prévention de l’exploitation, des abus et du harcèlement sexuels».

Le COE réitère son « appel constant à la fin de l'occupation et à l'égalité des droits humains pour tous » en Terre Sainte.

Dans une déclaration publique à propos de la Terre Sainte, le Comité central du COE a exprimé « sa profonde solidarité avec tous les habitants de la région, en particulier avec les Églises et les chrétiens de la région dans leur vie et leur travail, en gardant la foi chrétienne et le témoignage en Terre Sainte vivants et dynamiques ».

Déclaration du Comité central du COE sur la guerre en Ukraine: «La guerre, avec les tueries et toutes les conséquences funestes qu’elle entraîne, est incompatible avec la nature même de Dieu»

Déplorant la guerre illégale et injustifiable «infligée au peuple et à l’État souverain d’Ukraine», le Comité central du COE s’est lamenté du «bilan effroyable qui va en s’aggravant: la mort, la destruction et le déplacement des populations; la destruction des relations et un antagonisme de plus en plus profond entre les peuples de la région; les confrontations qui s’enveniment à travers le monde; le risque accru de famine dans les régions du monde touchées par l’insécurité alimentaire; ainsi que les difficultés économiques et l’exacerbation de l’instabilité sociale et politique dans de nombreux pays».