Affichage de 1 - 8 de 8

«Nous espérons que ce prix Nobel de la paix sera une source d’inspiration et insufflera un nouvel élan à la recherche continue de la paix et de la justice en Éthiopie», déclare M. Tveit

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) transmet ses félicitations au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix 2019. Depuis son élection comme Premier ministre en avril 2018, M. Ahmed a pris la tête d’un impressionnant projet d’incitatives de réformes positives et stimulantes et a joué un rôle décisif dans la réconciliation des deux synodes, tout en favorisant l’unité de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie. Ce prix reconnaît plus particulièrement son rôle d’impulsion dans la résolution formelle du conflit fratricide qui oppose l’Éthiopie et l’Érythrée depuis vingt ans.

Entrevue avec le patriarche de l’Église éthiopienne orthodoxe, Abune Matthias

Lors de sa visite au Conseil œcuménique des Églises (COE) les 9 et 10 février 2017, le patriarche de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie, Sa Sainteté Abune Matthias, a engagé une réflexion sur l’histoire particulière et les traditions de cette ancienne Église, ainsi que sur son rôle dans la société éthiopienne et dans le paysage œcuménique plus largement. Abune Matthias a dédié sa vie à servir l’Église, ses monastères et ses écoles, à une époque particulièrement agitée ; il a été élu patriarche en 2013. L’Église compte environ 50 millions de membres, dont plusieurs millions en dehors de l’Éthiopie elle-même, où elle représente près de la moitié de la population. Voici une brève entrevue avec le patriarche.

Le patriarche Matthias: «La paix, un leitmotiv quotidien»

En visite au Centre œcuménique de Genève le 10 février, le patriarche Abune Matthias de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie a salué tout spécialement le succès de l’action œcuménique mondiale tout en reconnaissant les graves crises qui déchirent actuellement le monde.

Les Églises appellent à un dialogue pacifique en Éthiopie

Suite aux récentes informations sur les violentes manifestations de grande ampleur qui ont eu lieu à Addis Abeba et dans d’autres régions d’Éthiopie, les responsables d’Église locaux et les membres du COE ont appelé de concert les parties en cause à entamer un dialogue pacifique et à faire preuve de retenue.

Le Comité exécutif du COE publie une déclaration sur les crises migratoires

Profondément inquiet pour les migrants dans de nombreuses régions du monde, en particulier ceux qui «sont motivés à entreprendre des périples désespérément risqués et dangereux», le Comité exécutif du COE a déclaré: «Tous les membres de la communauté internationale ont une obligation morale et légale de sauver la vie des personnes en danger en mer ou en transit, quels que soient leur origine ou leur statut.»