Affichage de 1 - 16 de 16

Le secrétaire général du COE, en collaboration avec les Églises des États-Unis, cherche des moyens de renforcer les relations

Une délégation du Conseil œcuménique des Églises (COE) menée par le pasteur Pillay, secrétaire général du COE, s’est rendue cette semaine à New York et à Washington, DC. Elle y a rencontré des représentant-e-s des Nations Unies, le nonce apostolique, le Conseil national des Églises d’Amérique du Nord, d’autres responsables d’Églises, des organisations œcuméniques et des représentant-e-s de l’État.

À New York, l’esprit des Jeudis en noir fleurit

Si vous vous promenez dans les rues de New York, vous remarquerez peut-être qu’une couleur domine toutes les autres: le noir. Dans cette ville qui compte parmi les capitales internationales de la mode, les habitant-e-s veulent montrer leur audace, leur sens de la mode et à quel point elles et ils sont branché-e-s

 

Pour l’Église évangélique luthérienne d’Amérique, les Jeudis en noir tracent la voie d’une justice longtemps réclamée

En adoptant une résolution de soutien à la campagne des Jeudis en noir en août dernier, l’Assemblée des Églises de l’Église évangélique luthérienne d’Amérique (ELCA, dans ses sigles anglais) a affirmé publiquement l’engagement de l’Église en faveur d’une plus grande justice sensible à la spécificité des sexes. Cette action est une étape officielle de poids qui, désormais, «appelle toute personne de toute expression ecclésiale à participer à la campagne #ThursdaysinBlack en portant du noir les jeudis et à prendre activement part à différentes réflexions et actions».

Le COE poursuit ses travaux pour le désarmement

Les efforts du Conseil œcuménique des Églises (COE) en faveur du désarmement se poursuivent avec constance et une plus grande ampleur, en dépit de l’injustice rampante et des tensions croissantes qui règnent dans le monde et menacent la paix jour après jour.

Jeudis en noir: Changer les choses, une personne après l’autre

«Que peut faire une personne seule» résonne souvent comme une plainte devant notre impuissance.

Pour les Jeudis en noir, cependant, une personne seule peut construire un mouvement.

David Emmanuel Goatley, Directeur de faculté du Bureau des Études des Églises noires à la Divinity School de l’Université Duke en Caroline du nord, aux États-Unis, a découvert les Jeudis en noir lorsqu’il s’est engagé dans le Pèlerinage de justice et de paix du Conseil œcuménique des Églises. Il a maintenant lancé la campagne par le biais du Bureau à l’Université Duke.

Un événement de l’ONU coorganisé par le COE s’intéresse au financement éthique du développement

«Le financement du développement durable représente l’expression d’une éthique de la solidarité et du partage, y compris avec les générations qui nous succéderont et qui hériteront de ce que nous aurons fait, en bien ou en mal», a déclaré Peter Prove, directeur des Affaires internationales au Conseil œcuménique des Églises (COE) lors d’un symposium organisé le 29 janvier au siège des Nations Unies (ONU) à New York.

Une délégation du Soudan du Sud plaide en faveur de la paix à New York

Des représentants et représentantes du Conseil des Églises du Soudan du Sud (SSCC) ont participé à une série de réunions la semaine dernière à New York, aux côtés du Conseil œcuménique des Églises (COE), pour informer les États membres et les agences de l’ONU de la crise actuelle et pour défendre un chemin de paix.

La parole qui se libère à Hollywood laissera-t-elle dans l’ombre d’autres femmes blessées?

L’évêque Mary Ann Swenson occupe une position unique en matière d’observation et de défense des droits des femmes ou, comme elle se hâterait de rectifier, du «traitement équitable des êtres humains» quel que soit leur sexe. En tant qu’évêque résidente de l’Église méthodiste unie à Hollywood, en Californie (États-Unis), elle exerce son ministère auprès de fidèles qui n’ont pas seulement assisté aux Golden Globe Awards de cette semaine: ils ont également concouru pour les prix décernés. D’autre part, en tant que vice-présidente du Comité central du COE, elle fait partie d’une paroisse mondiale qui se rend dans des communautés très éloignées des quartiers privilégiés d’Hollywood, où les violences faites aux femmes sont une réalité: leurs propres communautés ne leur reconnaissent aucun droit, notamment à la parole.

«L’Église a l’immense responsabilité de renforcer le rôle des femmes»

Les histoires ignorées et le potentiel négligé des femmes d’origine africaine étaient au cœur d’un séminaire organisé ce mois-ci par le Réseau œcuménique d’autonomisation de la femme panafricaine (ROAFP), un projet du département de formation théologique œcuménique du Conseil œcuménique des Églises (COE), à l’Institut œcuménique de Bossey. Cet entretien avec Kimberly M. Lymore est le premier d’une série mettant en lumière l’expérience de diverses participantes.

Un nouveau partenariat consolidé par une action commune de défense des droits des réfugiés aux Nations Unies

L’Entraide luthérienne mondiale du Canada et le COE prévoient une action commune de défense des droits des réfugiés maintenant que l’adhésion au COE de l’organisation ecclésiale canadienne a été approuvée. Le CLWR devrait collaborer avec le COE pour les initiatives de défense des causes par l’intermédiaire du Bureau du COE auprès des Nations Unies (EUNO) à New York.

À l’ONU, une initiative interreligieuse appelle 191 États à interdire les armes nucléaires

«Les armes nucléaires sont incompatibles avec les valeurs que défendent nos traditions religieuses respectives», ont affirmé les représentants d’une cinquantaine d’organisations issues des traditions chrétienne, bouddhiste, musulmane et juive. La déclaration interreligieuse constitue un appel commun adressé aux 191 États parties au plus grand traité de désarmement au monde. L’appel, présenté entre autres par le Conseil œcuménique des Églises (COE), a été lancé lors de la séance d’interventions de la société civile à la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), à New York.