Affichage de 1 - 20 de 59

Des vétérans américains œuvrent en faveur de la paix dans la péninsule coréenne

Tout au long de l'année 2020, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et le Conseil national des Églises de Corée observent une campagne mondiale de prière baptisée «Nous prions, la paix maintenant, arrêtez la guerre». Dans le cadre de cette campagne, le COE publie divers récits personnels et interviews dont l'objectif est d'encourager les individus à œuvrer pour la paix. C'est le cas des témoignages suivants, recueillis auprès d'anciens combattants américains et disponibles en vidéo.

Message commun pour la guérison des blessures et un avenir partagé dans la péninsule coréenne

Un message de paix œcuménique commun a été rendu public à l’occasion du 70e anniversaire de l’éclatement de la guerre de Corée lors d’un événement diffusé en direct le 22 juin. Le message, coparrainé par les Églises et conseils des Églises du monde entier, et plus particulièrement des pays ayant participé à la guerre de Corée, décrit cette dernière comme un «conflit effroyablement destructeur» des suites duquel aucun traité de paix n’a abouti.

Erich Weingartner: «La paix a besoin d’un lien émotionnel» dans la péninsule coréenne

Erich Weingartner a servi comme membre de l’équipe dirigeante de la Commission des Églises pour les affaires internationales du Conseil œcuménique des Églises (COE) et a également représenté CanKor, une ressource interactive canadienne sur la Corée du Nord. Fidèle de l’Église évangélique luthérienne du Canara, il a également fondé l’unité de liaison pour l’aide alimentaire du Programme alimentaire mondial.

Le pasteur Tveit en République de Corée: «Sommes-nous mus par l’amour du Christ pour le bien de tous et du monde?»

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, a prononcé un discours liminaire lors de la 68e Assemblée générale du Conseil national des Églises de Corée, à Séoul, sur le thème de l’Assemblée, «Marcher sur le chemin du nouveau commandement», basé sur le récit par Jean du dernier repas que Jésus a fait avec ses disciples.

Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

«Religions pour la paix» (Religions for Peace) est la coalition multireligieuse la plus importante et la plus représentative au monde et, à l’instar d’autres groupes multiconfessionnels, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et sa famille œcuménique sont très présents dans ses instances dirigeantes.

Pour l’Église évangélique luthérienne d’Amérique, les Jeudis en noir tracent la voie d’une justice longtemps réclamée

En adoptant une résolution de soutien à la campagne des Jeudis en noir en août dernier, l’Assemblée des Églises de l’Église évangélique luthérienne d’Amérique (ELCA, dans ses sigles anglais) a affirmé publiquement l’engagement de l’Église en faveur d’une plus grande justice sensible à la spécificité des sexes. Cette action est une étape officielle de poids qui, désormais, «appelle toute personne de toute expression ecclésiale à participer à la campagne #ThursdaysinBlack en portant du noir les jeudis et à prendre activement part à différentes réflexions et actions».

Dr Saïd Ailabouni: Dieu est du côté des personnes rejetées, opprimées et sous occupation

Né à Nazareth, en Galilée, le pasteur Saïd Ailabouni a déménagé aux États-Unis à l’âge de 19 ans pour devenir médecin. Or, sa colère contre Dieu était telle qu’il a préféré suivre des études de théologie avant de devenir pasteur luthérien. Il est aujourd’hui à la tête du bureau pour le Moyen-Orient et l’Europe de l’Église évangélique luthérienne d’Amérique. Depuis qu’il a quitté sa terre natale, il y a 50 ans, il rend régulièrement visite à ses proches en Palestine. Alors que la Semaine mondiale pour la paix en Palestine et Israël approche, le pasteur Ailabouni accepte de confier certaines de ses réflexions, égrenées au fil des ans, au Conseil œcuménique des Églises.

Le COE poursuit ses travaux pour le désarmement

Les efforts du Conseil œcuménique des Églises (COE) en faveur du désarmement se poursuivent avec constance et une plus grande ampleur, en dépit de l’injustice rampante et des tensions croissantes qui règnent dans le monde et menacent la paix jour après jour.

Une Coréenne féministe et œcuméniste convaincue

Alors qu’elle vivait le moment le plus glorieux de sa carrière, la pasteure Sang Chang prit conscience que la société ne rime pas toujours avec bienveillance et que la politique peut s’avérer diabolique. Mais grâce à Dieu, elle s’en est remise. Sans amertume et plus que jamais déterminée dans sa lutte pour l’égalité des sexes et la justice sociale.