Affichage de 1 - 20 de 43

Le COE déplore la perte du Pasteur Soritua Albert Ernest Nababan

L’archevêque Soritua Albert Ernest Nababan, leader œcuménique au niveau international, est décédé le 8 mai à Jakarta, en Indonésie, à l'âge de 88 ans. Il a été président du Conseil œcuménique des Églises (COE) de 2006 à 2013 et a été l'ancien éphore (archevêque) de l'Église chrétienne protestante Huria Kristen Batak, la plus grande église protestante d'Indonésie et la plus grande église luthérienne d'Asie avec 4 millions de membres.

Prier pour l’unité avec les Sœurs de Grandchamp en 2021

Vous pouvez manquer le cri du Christ torturé sur la croix, sculpté par l’artiste brésilien Guido Rocha, si vous ne regardez pas attentivement sur votre droite en entrant dans la chapelle en bois sombre de la Communauté monastique de Grandchamp, un hameau proche du lac de Neuchâtel, en Suisse.

La mission, une «boîte de vitesses» source d'énergie et d'actions concrètes

Alors que la réunion de la Commission de mission et d'évangélisation du Conseil œcuménique des Églises (COE) – qui s'est déroulée du 16 au 22 mai à Helsinki (Finlande) – vient de se terminer, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a déclaré que la mission est une «boîte de vitesses» qui insuffle une énergie au mouvement œcuménique et aboutit à des actions concrètes.

Comment l’Appel d’Arusha changera-t-il le monde?

L’Appel d’Arusha à vivre en disciples est à la fois exaltant, exigeant, et source de transformation, jusqu’à l’inconfort pour certain-e-s, selon les responsables de la Commission de mission et d’évangélisation (CME) du Conseil œcuménique des Églises (COE) à la conférence de presse et au lancement d’un ouvrage le 20 mai à Helsinki, en Finlande.

Le COE réfléchit à la voie à suivre pour la mission et l’évangélisation

Alors qu’une réunion de la Commission de mission et d’évangélisation du Conseil œcuménique des Églises (COE) se tient à Helsinki, en Finlande, du 16 au 22 mai, les responsables se sont penché-e-s sur la voie à suivre par le mouvement œcuménique à la suite de la conférence mondiale de la commission à Arusha en mars 2018.
Dans son discours liminaire, la présidente du Comité central du COE, Agnes Aboum, a fait part de ses réflexions sur la conférence à Arusha qu’elle qualifie de «décisive», ayant compté sur la présence de plus de 1 000 personnes et débouché sur l’Appel d’Arusha à vivre en disciples.

Le texte «Venez et voyez» illustre «une nouvelle manière de travailler»

«Venez et voyez – une invitation théologique au pèlerinage de justice et de paix» est un texte récemment publié par la Commission de Foi et constitution du Conseil œcuménique des Églises (COE) qui s’inspire de différentes traditions dans le but de défendre un témoignage commun. Le document a été présenté et lancé lors de la réunion de la Commission de mission et d’évangélisation (CME) du COE. La CME se réunit à Helsinki, en Finlande, du 16 au 22 mai 2019 afin d’évaluer et de réfléchir sur la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation qui s’est tenue à Arusha (Tanzanie), et ses futurs travaux.

Un «service d’envoi» clôture la Conférence d’Arusha

La Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation, en Tanzanie, s’est achevée par un «service d’envoi» au cours duquel les participant-e-s ont réfléchi à leur appel à vivre en disciple et à la signification d’un tel appel dans le cadre d’une mission transformatrice, dans un monde de douleur, de bouleversements et de troubles.

إطلاق "دعوة أروشا إلى التّلمذة"

أطلق المشاركون في المؤتمر العالمي حول الارساليات والتبشير التابع لمجلس الكنائس العالمي (CWME) "دعوةً إلى التلمذة" في اليوم الختامي للمؤتمر الموافق 13 مارس 2018. واجتمع في دولة تنزانيا أكثر من 1000 شخص من المنخرطين في الارساليات والتبشير للمشاركة في المؤتمر. وقدم المشاركون من جميع أنحاء العالم وهم من تقاليد مسيحية مختلفة.

Publication de l’«Appel d’Arusha à vivre en disciples»

Le 13 mars, jour de clôture de la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation du Conseil œcuménique des Églises, les participant-e-s à la Conférence ont publié un «Appel à vivre en disciples». Plus de 1 000 personnes se sont réunies en Tanzanie pour la Conférence. Toutes sont engagées dans la mission et l’évangélisation et sont issues de différentes traditions chrétiennes du monde entier.

La Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation épouse la croix

«Nous pouvons épouser la croix lorsque nous jugeons qu’il n’y a pas de spiritualité sans vie et que la spiritualité est la vie impatiente contre le désordre de l’humanité», a affirmé le pasteur Vuyani Vellem, intervenant lors d’une plénière sur la théologie de la croix à la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation.

Une table ronde de la conférence sur la mission explore le dialogue avec des sociétés ouvertes

«La vérité que nous partageons tous avec le monde est une vérité vivante qui vient de la vie des gens, ce n’est pas un dogme mort, a déclaré Dimitra Koukoura, du Patriarcat œcuménique, au cours d’une table ronde organisée dans le cadre de la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation. Notre tâche est d’entretenir un dialogue avec les sociétés ouvertes pour les ré-évangéliser, et d’apporter dans leur vie, par l’Évangile, un sens véritable à l’existence.»