World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Présidents du COE / Message de Pentecôte 2018

Message de Pentecôte 2018

Message des présidentes et présidents du COE à l’occasion de la Pentecôte 2018

14 mai 2018


Photo: Albin Hillert/COE

Les fêtes d’anniversaire sont toujours une source d’allégresse, surtout lorsqu’elles concernent l’anniversaire de la création de l’Église à la Pentecôte. Elles offrent en effet une magnifique occasion de saluer nos frères et sœurs à travers le monde: la paix soit avec vous!

Depuis le lancement du Pèlerinage de justice et de paix lors de notre 10ᵉ Assemblée, en 2013, pour lutter contre les profondes injustices, les divisions sociales croissantes et les conflits armés prolongés vécus aux quatre coins du monde ces dernières décennies, tous les continents ont fait l’expérience, d’une manière ou d’une autre, de cette expression dynamique de notre communauté fraternelle.

Plus récemment, une série de visites d’équipes de pèlerinage a permis aux chrétiennes et aux chrétiens de cheminer solidairement aux côtés des victimes d’injustices et de violences dans plusieurs pays du monde.

En ce temps de Pentecôte, nous voudrions mettre en avant les expressions de solidarité que constituent ces visites et leur témoignage, rendus possibles par le Saint Esprit.

Durant certaines de ces rencontres, les membres des équipes de pèlerinage ont fait la connaissance d’hommes et de femmes qui ont souffert de violences extrêmes en raison de leur engagement au service d’une vie collective dans la dignité. Par leur présence, les membres de ces équipes ont apporté un soutien sans réserve aux personnes en souffrance, et exprimé l’importance d’une participation démocratique faite d’écoute, de coexistence pacifique et d’accords de paix.

Depuis 2016, des équipes de pèlerinage ont été envoyées dans des lieux tels que la Palestine et Israël, le Nigéria, le Soudan du Sud et la Colombie, réaffirmant l’espérance de paix et la présence du Saint Esprit que Jésus a offert à celles et ceux qui le suivent (Jean 20,21-22).

En Colombie, l’équipe a été le témoin d’une société qui s’efforce d’appliquer l’accord de paix et d’instaurer la commission de vérité chargée de donner des éclaircissements sur les actes de violence qui ont été commis par les différents groupes armés durant le conflit armé qui a opposé pendant des décennies le gouvernement et les anciens guérilleros des FARC-EP. Les équipes de pèlerinage ont également vu des raisons d’espérer dans l’aide apportée par le COE aux efforts visant à établir la vérité.

La présence du Saint Esprit aide à bâtir de nouvelles communautés déterminées à promouvoir les changements nécessaires à la paix et à la justice. Dans ces communautés, il est possible de s’écouter les uns les autres, les victimes comme les agresseurs, et de demander réparation pour les victimes. C’est une situation nouvelle, le signe d’une nouvelle création.

Le peuple colombien est fermement convaincu que Dieu est présent par le Saint Esprit, insufflant son énergie par des liens d’amour. Fort-e-s de ce regain d’énergie, nous entretenons l’espérance chez celles et ceux qui ont le plus souffert et qui attendent toujours que l’accord conclu par le gouvernement et les FARC à La Havane soit appliqué dans son intégralité. Cette espérance exigera toutefois du courage et de l’endurance, au vu des récits quotidiens de menaces visant les responsables sociaux, des assassinats ciblés et de la menace de renoncer à l’accord de paix que font planer certaines personnalités politiques.

Jésus a promis aux femmes et aux hommes qui le suivaient qu’il leur enverrait l’Esprit Saint, «quelqu’un pour les aider», à savoir le consolateur, le médiateur, l’intercesseur: «Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements; moi, je prierai le Père: il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours» (Jean 14,15-16).

Lorsque les Églises et le COE intercèdent pour les victimes et les personnes marginalisées par la société, l’Esprit Saint est à l’œuvre; il réalise le projet de Dieu qui est de promouvoir la vie.

En 2018, alors que le COE fête son 70ᵉ anniversaire, nous prions le Seigneur pour que l’Esprit Saint soit présent au milieu des conflits en Israël et Palestine, en Syrie et dans la péninsule coréenne, comme il n’a cessé de le faire pendant ces 70 années en cas de guerre et de conflits.

À l’heure où nous célébrons la Pentecôte, rappelons-nous les témoignages vivants des nombreuses personnes à travers le monde qui donnent leur vie pour promouvoir la réconciliation et une paix assortie de justice dans leur pays. Prions pour que l’Esprit de la Pentecôte leur insuffle de l’espérance, ainsi qu’aux hommes et aux femmes qui recherchent la paix et la libération. Et cette année, puisque le Pèlerinage de justice et de paix du COE met à l’honneur l’Amérique latine, prions le Seigneur pour que l’Esprit Saint protège et guide la population et les autorités dans des pays comme le Nicaragua, le Venezuela et le Brésil.

Que le Christ ressuscité, qui donne la vie à une communauté attachée à la justice et à l’amour, aide toutes les Églises membres du COE à agir dans le même esprit que les premières communautés de disciples de Jésus: «Tous ceux qui étaient devenus croyants étaient unis et mettaient tout en commun» (Actes 2,44).

Que la paix soit avec vous!

Les présidents du Conseil œcuménique des Églises

Pasteure Mary-Anne Plaatjies van Huffel, Église réformée unifiante d'Afrique australe
Pasteure Sang Chang, Église presbytérienne de la République de Corée
Archevêque Anders Wejryd, Église de Suède
Pasteure Gloria Nohemy Ulloa Alvarado, Église presbytérienne de Colombie
Évêque Mark MacDonald, Église anglicane du Canada
Pasteure Mele’ana Puloka, Église wesleyenne indépendante de Tonga
S.B. Jean X, patriarche de l'Église orthodoxe grecque d’Antioche et de tout l’Orient
S.S. Karékine II, patriarche suprême et catholicos de tous les Arméniens