World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

20-06-07 Appel d'Amman

20 juin 2007

Conférence Internationale pour la Paix « les Eglises ensemble pour la paix et la Justice au Moyen Orient »

Amman - Jordanie 18-20 Juin 2007 

Les Impératifs d'Amman

Cela fait près de soixante ans que les églises chrétiennes se sont prononcées pour la première fois et d'une même voix pour la paix entre Israël et les pays arabes. Pendant les quarante dernières années, les églises chrétiennes ont appelé à la fin de l'occupation israélienne en Palestine. A l'endroit même où Jésus a foulé notre terre, des murs séparent aujourd'hui des familles, les enfants de Dieu, qu'ils soient chrétiens, musulmans ou juifs, se trouvent pris au piège d'un cycle de violence, d'humiliation et de désespoir qui ne cesse de s'aggraver. Depuis Gaza jusqu'à Jérusalem et Nazareth, les chrétiens palestiniens ont lancé un appel urgent à leurs frères et soeurs en Christ: "Nous ne voulons plus de discours sans engagements. Il est grand temps d'agir."

Nous saluons la prise de position prophétique des responsables des églises de Jérusalem en ce moment important et affirmons que "les églises font partie du conflit. Elles ne peuvent rester silencieuses tant qu'il y a de la souffrance. Le rôle des églises est de guérir les blessures et d'amener toutes les parties à se réconcilier." Notre foi en Dieu nous rappelle "que tous les enfants de Dieu, de toutes religions et de tous partis politiques doivent être respectés." Nous assurons les églises de Palestine et d'Israël de nos prières, de nos ressources et de notre coopération.

Nous nous sommes retrouvés à Amman, en Jordanie, du 18 au 20 juin 2007, au moment où l'on voit s'aggraver la crise dans les territoires palestiniens occupés, au moment où l'on célèbre la Journée mondiale du réfugié, instituée par les Nations Unies. Représentants d'églises et d'organisations chrétiennes venus de tous les coins de la planète, nous faisons nôtre la décision du Comité Central du Conseil oecuménique des Eglises: nous proclamons le lancement du "Forum oecuménique pour la Palestine et Israël", instrument destiné à "catalyser et coordonner les travail de plaidoyer des églises pour la paix pour mettre fin à l'occupation illégale, selon les termes des résolutions des Nations Unies, et à démontrer notre engagement dans des actions inter-religieuses en faveur de la paix et de la justice au service de l'ensemble des peuples de la région."

En agissant de la sorte nous répondons à trois impératifs fondamentaux:

  • un impératif éthique et théologique d'oeuvrer pour une paix juste
  • un impératif oecuménique d'agir dans l'unité
  • un impératif biblique de manifester une solidarité qui ait un prix

Les postulats qui sous-tendent l'action du Forum sont les suivants:

  • les résolutions des Nations Unies sont les fondements de la paix et les Conventions de Genève doivent être appliquées pour assurer les droits et devoirs des populations concernées;
  • les Palestiniens ont droit à l'autodétermination et au droit au retour;
  • la solution des deux états doit être viable politiquement, géographiquement, économiquement et socialement;
  • Jérusalem doit être une ville ouverte, accessible et partagée par les deux peuples et les trois religions;
  • les besoins de sécurité des Palestiniens et des Israéliens sont légitimes;
  • les implantations israéliennes dans les territoires occupés sont illégales et constituent un obstacle à la paix;
  • le "mur de séparation" construit par Israël dans des territoires palestiniens occupés est une grave atteinte au droit international et doit être déplacé;
  • il n'y a pas de solution militaire à ce conflit. La violence sous toutes ses formes ne peut être justifiée, d'ou qu'elle vienne, des Israéliens ou des Palestiniens;
  • la paix régionale est inséparable d'une paix juste en Israël et en Palestine;
  • la vie et le témoignage des églises locales se trouvent au centre de l'action des Chrétiens en faveur d'une paix juste.

Le Forum oecuménique Palestine Israël représentera un espace où seront développées des stratégies globales visant le double objectif du rétablissement et de la construction de la paix.

Un groupe restreint convoqué dans les meilleurs délais par le COE aura pour tâche de faciliter cette action et d'assurer une bonne coordination entre tous les acteurs. Ce groupe s'appuiera sur les travaux des groupes de travail de la conférence d'Amman. Sa composition et son fonctionnement seront mis au point et communiqués par le COE.

La stratégie de construction de la paix comprendra notamment:

  • Des approches théologiques et bibliques renouvelées autour des questions centrales du conflit ainsi qu'une rénovation du contenu de l'éducation chrétienne sur ces thèmes.
  • Le développement d'un ensemble d'actions en faveur de la justice et de la réconciliation, incluant le dialogue et la coopération entre les religions.
  • Un soutien accru aux réponses que les églises apportent à l'occupation.
  • La reconnaissance, l'encouragement et la collaboration avec tous les efforts qui partagent la vision et les objectifs du Forum, émanant des sociétés civiles israélienne et palestinienne.

La stratégie pour le rétablissement de la paix impliquera en particulier:

  • De préciser et de promouvoir des mesures, y compris dans le domaine économique, qui pourraient aider à mettre fin a l'occupation et soutenir la croissance et le développement durable.
  • De soutenir les efforts entrepris actuellement par les églises dans leur solidarité active et d'en identifier de nouveaux modèles. D'aider les églises locales et les organisations chrétiennes, non seulement à survivre en poursuivant leur courageuse mission dans les domaines de l'éducation, de la santé et des services sociaux et culturels, mais aussi à renforcer leur témoignage d'espérance.
  • De développer des actions de plaidoyer à long terme afin de mobiliser tous nos membres et de favoriser le changement.

Les défis d'Amman

Nous avons entendu les défis que nous lancent les églises chrétiennes d'Israël et de Palestine et qui nous disent:

Agissez avec nous pour libérer tous les peuples de cette terre de la logique de haine, de rejet mutuel et de mort, afin que chacun puisse voir dans l'autre l'image et la dignité qui viennent de Dieu.

Priez avec nous dans nos efforts pour résister au mal sous toutes ses formes.

Joignez votre voix à la nôtre quand nous interpellons les pouvoirs et osons mettre un nom sur les injustices que nous constatons et que nous subissons. L'occupation illégale a volé la vie de deux générations des peuples de cette terre déchirée et menace la prochaine de sombrer dans le désespoir et la rage.

Acceptez le risque d'être insultés et poursuivis et maintenez votre solidarité avec nous et avec nos frères et soeurs palestiniens de toutes religions alors que nous rejetons fermement la poursuite de l'occupation

Aidez nous à abattre les murs et à construire et reconstruire des ponts entre les peuples de la région. L'extrémisme des deux côtés produit toujours le chaos. Il menace de nous diviser et de détruire les liens qui seuls pourront nous conduire à la réconciliation et à la paix.

Joignez votre espoir au nôtre dans la certitude que le mal et le désespoir ont été vaincus par la mort et la résurrection de notre Seigneur.

Insistez avec nous sur le droit au retour de tous les dépossédés, de tous les réfugiés.

Rejoignez nous quand nous recherchons la paix et nous engageons pour elle. La paix est possible. Les Chrétiens, les Musulmans et les Juifs ont su déjà et sauront encore se comprendre et vivre ensemble les uns à côté des autres.

Quant à nous, représentants d'églises et d'organisations chrétiennes venus de tous les coins de la planète, nous leur répondons:

Oui, nous nous engageons à vos côtés. Nous agirons, nous prierons, nous parlerons, nous travaillerons ensemble. Nous accepterons de risquer nos réputations et nos vies pour construire avec vous des ponts qui mènent à une paix durable entre les peuples de cette terre si belle et si meurtrie - Israël et la Palestine.

Il faut mettre fin à des décennies d'injustice, d'humiliation et d'insécurité, à des décennies de vies d'exil et d'occupation. Nous contribuerons activement avec vous à la recherche et à la construction de la paix.

Nous avons laissé passer trop de temps. Un temps qui n'a pas servi la cause de la paix, mais la cause de l'extrémisme. Telle est l'urgence. Elle ne peut plus attendre.