World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Programmes du COE / Coopération et dialogue interreligieux / Respect et confiance interreligieux / Condamnation de l'attaque contre une église à Bagdad

Condamnation de l'attaque contre une église à Bagdad

03 novembre 2010

Les musulmans et les chrétiens réunis au siège du Conseil œcuménique des Eglises, à Genève, Suisse, du 1er au 4 novembre 2010, dans le cadre d'une Conférence internationale intitulée "Transformer les communautés: chrétiens et musulmans construisent un avenir commun", condamnent tous les actes de violence qui ciblent des lieux de culte et d'autres sites sacrés, les profanent ou menacent la sécurité des fidèles. Guidés par cet esprit, les participants à la conférence ont été choqués par l'attaque terroriste menée par des bandits armés non identifiés contre l'église Notre-Dame de Najat, située dans le quartier d'al-Karadah, à Bagdad, le dimanche 31 octobre 2010. Par cet acte criminel, un grand nombre de fidèles, dont trois prêtres, ont trouvé la mort ou ont été blessés. Les participants condamnent cet acte inhumain, qui va à l'encontre de tous les enseignements religieux et de la culture du Moyen-Orient, qui permettait aux gens de coexister pacifiquement depuis plusieurs siècles. Les participants condamnent en outre tout acte criminel allant à l'encontre du droit à vivre dans la dignité en jouissant de la liberté de culte et de religion.

Les responsables religieux et spécialistes chrétiens et musulmans réunis à la Conférence internationale exhortent les Nations Unies et son Conseil de sécurité, ainsi que toutes les organisations appelant à la paix juste, et en particulier les autorités irakiennes, à intervenir afin de mettre un terme à toutes les attaques terroristes qui s'efforcent d'avilir les Irakiens, quelle que soit leur affiliation religieuse, et de profaner les lieux sacrés du christianisme et de l'islam. Les participant à la Conférence tiennent par ailleurs à présenter leurs sincères condoléances aux familles des victimes en Irak et leur assurent qu'ils les gardent dans leurs prières.

Nous prions pour que Dieu tout-puissant assiste les autorités irakiennes et les Nations Unies, afin qu'elles œuvrent sérieusement à assurer la sécurité, la justice et la paix en Irak, dont le peuple mérite de pouvoir vivre dans la diversité religieuse et ethnique.

Genève, le 3 novembre 2010