World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / D'autres conférences et réunions / Visites / 31-05-06 Consulat de Grèce

31-05-06 Consulat de Grèce

31 mai 2006

Genève, le 31 mai 2006

Madame le Consul de Grèce à Genève,
Votre Excellence l'Ambassadeur auprès de l'Organisation des Nations-Unies,
Votre Éminence le Métropolite de Suisse,
Honorables représentants des autorités de Genève
Messieurs les Archontes de la communauté hellénique,
Révérend M. le Secrétaire général du COE,

Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis infiniment d'être parmi vous cet après-midi, en la belle résidence de la bien-aimée madame Catherine Loupa, consul de Grèce à Genève. Je suis très satisfait du cours de ma visite officielle en Suisse et je dois remercier publiquement madame le Consul et la féliciter d'avoir parfaitement coopérer avec l'Église de Grèce dans la préparation de ma visite au Conseil oecuménique des Églises et à des organisations internationales, ainsi qu'aux autorités fédérales suisses auxquelles je rendrais visite demain matin. Je me dois aussi de citer l'excellente collaboration des représentants diplomatiques de notre pays avec les autorités suisses cantonales et fédérales, et exprimer mes cordiaux remerciements de l'accueil hospitalier que ce Pays réserve depuis de nombreuses années à la communauté hellénique. Il est admirable de voir plusieurs agents joindre leurs efforts dans le même but, car ce n'est qu'ainsi que toute idée conçue par l'intelligence humaine porte des fruits.

Durant mon bref séjour en Suisse, je songe cependant à l'influence que l'esprit hellénique a exercée hors des frontières de notre patrie. Plusieurs coins de Genève portent la marque grecque, indélébile à travers les siècles. Cette marque est composée de valeurs et de principes fondamentaux de notre riche tradition, c'est-à-dire les concepts élevés de solidarité, de service, des arts et des lettres, du bien-être commercial, etc. Sans oublier, le plus essentiel, peut-être, l'universalité de l'hellénisme qui, dans la réalité historique, a transcendé la territorialité pour se transformer en idée valable pour toute civilisation sur la planète. À notre époque, il faut souligner cette oecuménicité de notre héritage hellénique, réponse pertinente au puissant courant de la globalisation. Tout Grec à l'étranger porte le titre d'ambassadeur de notre patrie et la responsabilité élevée de défendre nos composantes culturelles. Dans ses tâches complexes, il importe d'ajouter la défense d'un « nouvel » ethos : fraternité et coopération dont le but ultime est de faire noblement face aux idéologies partiales prônées par la globalisation économique. D'ailleurs, les Grecs connaissent parfaitement comment coexister avec d'autres peuples et d'autres cultures, préservant les principes de respect à la personne humaine, sans altérer leurs traditions, mais, au contraire, en les érigeant au point que tout être humain puisse s'identifier.

L'hellénisme et le christianisme définissent la plus parfaite, peut-être, équation de modèle social. Il faut donc souligner ici les principes et les valeurs pérennes du christianisme qui de nos jours, plus que jamais, ont une importance capitale pour l'égalité des citoyens quel qu'en soit le système social. Ces principes sont intimement liés à l'antique tradition hellénique. Ils constituent non seulement une continuité historique, mais aussi la meilleure façon de les traduire à travers le vécu que la tradition patristique de l'Église et son esprit ascétique mettent en relief depuis des siècles. Dans le christianisme, toute vertu de l'antique esprit hellénique prend un nouveau vêtement, incorruptible et imprégné du sang de Jésus Christ, revêtant le vrai amour de sacrifice.

Or, tout ambassadeur-grec doit connaître la richesse de sa tradition historique et spirituelle. Essayer dans sa vie quotidienne de vivre pleinement cette conjonction de l'hellénisme et du christianisme, dispensant amour, parlant avec amour, vivant avec amour.

Voici mon message d'archevêque, mais aussi de représentant de l'Église apostolique de Grèce, mère de tout Grec vivant à l'étranger. C'est un message que je vous propose d'adopter, si vous voulez résister au déferlement de la globalisation.

En réitérant mes remerciements à la bien-aimée Consul de Grèce, je porte un toast à la santé de toutes les personnes présentes, en priant notre Seigneur Jésus Christ de vous dispenser santé et progrès dans la vie, dans cette ville hospitalière de Genève.

Mots-clés associés : ,