World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Secrétaire général du COE / Sermons / Prière de Pentecôte pour l’unité et pour une paix juste

Prière de Pentecôte pour l’unité et pour une paix juste

Prière de Pentecôte pour l’unité et pour une paix juste

05 juin 2017

Jérusalem, 5 juin 2017

Pasteur Olav Fykse Tveit
Secrétaire général
Conseil œcuménique des Églises

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,

Chères sœurs, chers frères en Christ,

Jérusalem est une ville sainte pour les chrétiens du monde entier. Ici, depuis des siècles, voire depuis des millénaires, on prie Dieu, l’unique créateur de toutes choses. Ainsi en est-il aussi aujourd’hui. Les adeptes des trois religions abrahamiques, juifs, chrétiens et musulmans considèrent cette ville comme sainte et viennent y prier le Dieu unique et saint.

Le Saint Esprit crée nos vies jour après jour, il renouvelle la face de la terre, comme le dit le psaume 104. L’Esprit de Dieu « Seigneur et dispensateur de la vie » souffle sur notre monde pour que la vie pénètre en chacun de nous. Cette vie nous est donnée par notre mère et elle se renouvelle chaque jour tout au long de notre existence. Nous sommes créés pour vivre en communauté et dans l’unité dans nos familles, nos sociétés, nos villes, nos peuples. Nous sommes créés en vue de l’amitié entre tous les peuples, pour être, tous ensemble, l’humanité une.

Nous ne pouvons pas prier le Dieu unique sans que cela ait des conséquences sur nos relations mutuelles. Prier Dieu nous rend responsables les uns envers les autres en tant que création de Dieu, faits à l’image de Dieu. Le Dieu unique nous appelle à l’unité, à la justice et à la paix entre nous.

Le Saint Esprit crée la vie en vue de l’unité. Comme au jour de la première Pentecôte, nos visages, nos voix, nos actions peuvent exprimer la louange de Dieu de manière à créer communauté et unité. Partout, on peut adorer Dieu en esprit et en vérité. C’est pourquoi nous prions ensemble ici – et en tout lieu de ce monde.

L’Esprit nous aide à prier pour la vie blessée de notre maison commune, la planète Terre.

L’Esprit nous aide à prier ensemble pour vaincre les divisions, la polarisation, les conflits, la violence, les injustices.

L’Esprit nous aide à prier pour la vie dans l’unité et dans une paix juste.

La communauté et l’unité qu’ont connues un jour les disciples de Jésus Christ réunis pour prier ici à Jérusalem au jour de la Pentecôte, annonçaient pour eux un nouveau commencement, ainsi que pour la mission de l’Église dans le monde entier. Cela s’est produit avec un groupe qui éprouvait de la peur. Ces gens vivaient dans une situation d’occupation et d’oppression.

Les signes du Saint Esprit que nous décrit l’histoire de la Pentecôte indiquent unité et paix juste :

Les langues constituent nos moyens de communiquer nos pensées, de bouche à oreille et de cœur à cœur. Mais elles peuvent également nous diviser ; il se peut que nous ne nous comprenions pas entre nous, ou que nous utilisions des mots qui heurtent et qui blessent les autres. Le miracle des langues à la Pentecôte montre comment l’Esprit peut changer quelque chose chez celles et ceux qui parlent et celles et ceux qui écoutent.

Les langues de feu sont un symbole biblique qui montre comment Dieu peut purifier et nettoyer nos vies en les débarrassant du péché, de ce qui est mauvais, destructeur, de ce qui provoque injustice et conflit. Le Saint Esprit dit la vérité et aide les humains à voir la vérité qui les concerne, la vérité à propos de Dieu, de sorte qu’il puisse y avoir repentance et vrai changement. Ce qui est destructeur, ce qui divise, ce qui cherche à discriminer et ce qui est démoniaque peut se trouver remplacé par de la créativité, de l’amour, de l’attention, du respect pour notre diversité. L’unité ne consiste pas à devenir semblable à l’autre, et certainement pas non plus à être unis par force. L’unité c’est une expression de notre vie ensemble dans la diversité, dans le respect de la dignité et des droits de l’autre.

Les différents lieux de Jérusalem sont l’écho des nombreux récits relatifs à la prédication, à la mort et à la résurrection de Jésus Christ. La Bible nous raconte comment ces événements se sont produits ici. Il voyait les foules et il en avait compassion. Et effectivement, à Jérusalem, les Églises témoignent encore pour le monde entier de ce qu’il s’est produit ici, vous le faites grâce à votre constante présence dans cette ville aujourd’hui. Vous le faites par vos constructions et par cet édifice de pierres vivantes, la communauté des chrétiens. Nous savons que cette communauté est menacée par bien des restrictions et de nombreux obstacles, nous sommes très préoccupés par le fait que le nombre des chrétiens diminue, dans cette ville et dans la région.

Ici, tout à côté de la chambre-haute, nous nous souvenons de la première prédication chrétienne de Pentecôte, par Pierre. Le récit concernant ce qui était arrivé à Jésus crucifié et ressuscité est ensuite devenu l’Évangile, bonne nouvelle à partager avec tous ceux et toutes celles qui vivaient ou qui étaient venus à Jérusalem, et plus encore, à partager avec le monde entier. Jésus présente sa mission, comme nous pouvons le lire dans le livre du prophète : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la bonne  nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer les opprimés en liberté, proclamer une année d’accueil par le Seigneur. » (Luc 4,18-19). Alors, l’Esprit est venu sur ceux qui devaient poursuivre cette mission de Dieu dans le monde entier en communiquant cette bonne nouvelle de libération, de possibilités de recommencement, d’un nouveau potentiel de communauté, d’une unité de partage et de prière dans le royaume de Dieu qui s’est rapproché, avec ses valeurs de justice et de paix.

Jérusalem porte un nom qui évoque la paix. Pourtant, nous savons que les gens de Jérusalem et de cette région ne vivent pas en paix aujourd’hui. Cette année, la Pentecôte a lieu à la même époque que celle qui marque le cinquantième anniversaire d’une guerre qui a conduit à l’occupation de Jérusalem Est, de la Cisjordanie et de Gaza. Cette occupation dure toujours. Elle se caractérise par le régime militaire, la discrimination et des violations des droits humains. On le voit également au fait que des colonies s’installent, ainsi que des infrastructures contraires à la loi internationale, ce qui fait qu’il s’agit davantage de colonisation que d’une simple occupation. Il faut y mettre un terme au nom d’une paix juste pour tous les peuples qui vivent ici, pour la Palestine et pour Israël.

Aujourd’hui, nous prions en faveur d’une paix juste, tellement nécessaire dans de nombreux endroits de cette région du Moyen Orient, ainsi que pour tous les autres peuples, dans d’autres régions du monde, qui connaissent des conflits, qui subissent la violence et la guerre. La semaine dernière, j’étais en Corée, cette péninsule divisée. Mme Agnès Abuom, notre modératrice, est actuellement en visite au Sud Soudan. Venant de villes différentes dans le monde aujourd’hui, nous recevons des nouvelles de guerres, de violences et d’attentats terroristes.

Aussi, dans le monde entier, l’Église prie-t-elle de tout son cœur pour la justice et pour la paix. Nous sommes solidaires les uns des autres, ainsi que de tous ceux et toutes celles qui subissent une occupation, qui ont peur, qui connaissent la violence, la guerre. Nous prions pour que le Saint Esprit remplisse l’Église de tous les dons nécessaires pour rechercher la justice et être des artisans de paix. Pour que l’Église sache dire la vérité dans l’amour. Et que, communauté réconciliée avec Dieu en Jésus Christ, elle sache communiquer cette réconciliation que nous accorde le Saint Esprit.

C’est pourquoi, en tant que Conseil œcuménique des Églises, comme nous l’avons dit tant de fois, nous le redisons encore aujourd’hui : Arrêtez ! Arrêtez cette occupation ! Arrêtez toute cette violence ! Faites une paix juste ! C’est possible !

En célébrant cette année la Pentecôte le même jour avec tous les chrétiens, en collaboration ici avec les responsables des Églises de Jérusalem, nous avons invité les chrétiens à une prière commune, ici ou ailleurs, où que vous puissiez être. Des dirigeants d’Églises du monde entier nous ont aidés à formuler ces prières que nous partageons en ce jour. On trouvera ces prières sur notre site, pour tous ceux et toutes celles qui souhaiteraient lire et prier avec nous. Avec des jeunes femmes et des jeunes hommes venus d’Églises de tous les continents, nous voici aujourd’hui, ici, où le Saint Esprit est descendu sur toute chair, jeune ou âgée.

Nous prions : Viens, Esprit créateur ! Viens, Esprit de justice ! Viens, Esprit de paix ! Viens nous unir, Saint Esprit ! Amen.