World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité exécutif / Uppsala, Novembre 2018 / Déclaration relative à la réconciliation et au rétablissement des relations en Éthiopie et en Érythrée

Déclaration relative à la réconciliation et au rétablissement des relations en Éthiopie et en Érythrée

Statement by WCC Executive Committee, November 2018

07 novembre 2018

Conseil œcuménique des Églises
COMITÉ EXÉCUTIF
Uppsala, Suède
2-8 novembre 2018
Doc. No. 03.4

 

Déclaration relative à la réconciliation et au rétablissement des relations en Éthiopie et en Érythrée

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises se félicite des récentes avancées positives dans les relations entre l’Éthiopie et l’Érythrée, qui ouvrent la voie à un processus de guérison des blessures toujours béantes depuis la guerre qui a opposé les deux pays de 1998 à 2000, coûtant la vie à quelque 80 000 personnes. Nous adressons notre respect et notre estime au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et au président érythréen Isaias Afwerki qui, par leur direction éclairée, ont su mettre officiellement fin à ce conflit par la signature d’un accord commun au Sommet entre l’Érythrée et l’Éthiopie du 9 juillet 2018, puis d’un accord de paix officiel, conclu à Djedda le 16 septembre 2018. Nous nous réjouissons avec la population des deux pays de la reprise des relations diplomatiques et économiques entre l’Éthiopie et l’Érythrée, de l’ouverture des ports érythréens aux navires éthiopiens, de l’accord visant à développer des ports le long de la côte érythréenne de la mer Rouge, de la réouverture de leur frontière le 11 septembre 2018 et de la reprise de la circulation des personnes entre les deux pays après 20 ans de fermeture.

En cette époque de réconciliation et de reprise dans la région, les évolutions positives observées au sein des Églises des deux pays suscitent une grande espérance quant à la guérison de blessures anciennes. La fin d’un long schisme de 27 ans au sein de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie, grâce à la réunification du «Synode d’Addis-Abeba» et du «Synode en exil», est également un exemple pour toute la famille chrétienne. La reprise de relations fonctionnelles avec l’Église orthodoxe Tewahedo d’Érythrée à la suite de la visite d’une délégation du COE en Érythrée en septembre 2017, la première en 10 ans, a ouvert de nouvelles perspectives d’engagement dans le pays.

Réuni à Uppsala, en Suède, du 2 au 8 novembre 2018, le Comité exécutif du COE:

Salue, soutient et encourage ces étapes en faveur de la reprise des relations entre et au sein des Églises, et entre les gouvernements et la population des deux pays.

Prie le secrétaire général d’identifier les moyens dont dispose le COE pour soutenir davantage la réconciliation de la population et des Églises d’Éthiopie et d’Érythrée, et promouvoir une paix durable et résiliente dans la région.

Invite toutes les Églises membres, les ministères spécialisés et les partenaires œcuméniques du COE à étudier des moyens d’accompagner et de soutenir les Églises et la population éthiopiennes et érythréennes dans le cadre du Pèlerinage de justice et de paix en cours dans leurs pays et régions.