World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité exécutif / Uppsala, Novembre 2018 / Note sur les effets des essais nucléaires en Polynésie française (Maòhi Nui) et sur la décolonisation

Note sur les effets des essais nucléaires en Polynésie française (Maòhi Nui) et sur la décolonisation

Minute by WCC Executive Committee, November 2018

07 novembre 2018

Conseil œcuménique des Églises
COMITÉ EXÉCUTIF
Uppsala, Suède
2-8 novembre 2018
Doc. No. 03.7

 

Note sur les effets des essais nucléaires en Polynésie française (Maòhi Nui) et sur la décolonisation

Le Conseil œcuménique des Églises soutient depuis longtemps les activités de défense des droits et la mobilisation de l’Église protestante maòhi en faveur de la justice et d’une indemnisation pour les effets persistants sur la santé et l’environnement du programme d’essais nucléaires mené par la France en Polynésie française. Cette mobilisation est à la fois une source d’inspiration et un moyen d’expression pour l’engagement œcuménique commun en faveur de l’élimination complète des armes nucléaires, qui prend aujourd’hui la forme du Traité d’interdiction des armes nucléaires dont le COE promeut activement la signature et la ratification.

L’injustice subie par la population de Maòhi Nui, qui a été exposée aux retombées et autres contaminations des 193 essais nucléaires menés pendant plus de 30 ans jusqu’en 1996, est largement imputable au système et à des attitudes de domination coloniale. Le Comité central du COE avait apporté son soutien explicite à la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser des Nations Unies en 2013, estimant que son retrait de ladite liste en 1947 n’avait fait que perpétuer une injustice constante.

Le Comité exécutif du COE, réuni à Uppsala en Suède du 2 au 8 novembre 2018, souligne et confirme la mobilisation de longue date et le témoignage persistant de l’Église protestante maòhi en faveur de la justice, notamment les récentes initiatives de défense des droits devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies et les mécanismes de responsabilisation des Nations Unies en matière de défense des droits de la personne.

Nous prions le secrétaire général, d’une part, de maintenir l’accompagnement et l’aide apportée à l’Église protestante maòhi dans son ministère de soutien aux personnes souffrant des répercussions sur la santé des essais nucléaires et dans son témoignage pour la justice et la paix et, d’autre part, d’intensifier les efforts du COE en faveur de l’élimination complète des armes nucléaires, compte tenu du réarmement nucléaire de plusieurs nations et de la menace croissante d’un conflit nucléaire. Nous prions plus particulièrement le secrétaire général d’étudier la possibilité d’organiser une visite d’équipe de pèlerinage dans les États et territoires insulaires du Pacifique touchés par les programmes d’essais nucléaires, dont la Polynésie française (Maòhi Nui) fait partie.