Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité exécutif / Déclaration relative au 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant

Déclaration relative au 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant

25 novembre 2019

25 novembre 2019

Conseil œcuménique des Églises

COMITÉ EXÉCUTIF

Bossey, Suisse

20-26 novembre 2019

Doc. No. 04.1 rev

Déclaration relative au 30e anniversaire de la
Convention relative aux droits de l’enfant

«Qui accueille en mon nom cet enfant, m’accueille moi-même; et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé; car celui qui est le plus petit d’entre vous tous, voilà le plus grand.» Luc 9,48

L’enfant, pour l’épanouissement harmonieux de sa personnalité, doit grandir dans le milieu familial, dans un climat de bonheur, d’amour et de compréhension (préambule de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant), et dans le plein respect et la protection de sa dignité et de ses droits donnés par Dieu – «car le Royaume des cieux est à ceux qui sont comme eux» (Matthieu 19,14).

Les enfants ne sont pas pour autant des sujets de protection passifs puisqu’ils et elles ont une voix propre et la faculté de décider de leur vie et de leur bien-être. Ainsi, des millions d’enfants du monde entier descendent pacifiquement dans les rues, exigeant des adultes une transformation des systèmes économiques et sociaux afin de préserver et la création divine et leur avenir. Les enfants et les jeunes d’aujourd’hui sont devenus des voix prophétiques pour la question qui les touche le plus profondément: la survie de la planète et de sa population.

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises, réuni à Bossey, en Suisse, du 20 au 26 novembre 2019, s’associe aux célébrations du 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant en tant qu’instrument international de premier plan pour la promotion et la protection de la dignité et des droits des enfants.

En adoptant cette Convention le 20 novembre 1989, les chefs d’État du monde entier ont promis à tous les enfants de respecter, de protéger et de réaliser leurs droits. Depuis, la Convention a obtenu un consensus presque universel, puisqu’un seul pays s’est abstenu de la ratifier.

Les principes chrétiens relatifs à la dignité humaine et à l’égalité ont fortement structuré le concept de droits de la personne et les instruments des Nations Unies, notamment la Convention, et les Églises ont compté parmi les organisations les plus ferventes à défendre la pleine réalisation de ces engagements au niveau national et local.

Les «Engagements des Églises en faveur des enfants» fournissent au mouvement œcuménique un nouveau cadre pour les actions ecclésiales en faveur des droits et du bien-être des enfants, pour éliminer toute violence à leur endroit et pour affirmer et soutenir le rôle des enfants au sein de l’Église et de la société.

En cette année anniversaire, nous invitons toutes les Églises membres du COE à s’acquitter de leur mission afin de garantir que la totalité des obligations prévues par la Convention et par les «Engagements des Églises en faveur des enfants» se concrétise dans la vie des enfants à travers le monde.