Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité exécutif / Bossey, Mai 2019 / Déclaration du Comité exécutif du COE: Appel à l’apaisement des tensions entre les États-Unis et l’Iran

Déclaration du Comité exécutif du COE: Appel à l’apaisement des tensions entre les États-Unis et l’Iran

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE), réuni à Bossey, en Suisse, du 22 au 28 mai 2019, fait part de sa préoccupation et de son inquiétude concernant l’aggravation récente des tensions entre les États-Unis d’Amérique et la République islamique d’Iran, après que les États-Unis se sont retirés du Plan d’action global commun, plus connu sous le nom d’accord de Vienne sur le nucléaire iranien.

27 mai 2019

Déclaration: Appel à l’apaisement des tensions entre les États-Unis d’Amérique et l’Iran

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE), réuni à Bossey, en Suisse, du 22 au 28 mai 2019, fait part de sa préoccupation et de son inquiétude concernant l’aggravation récente des tensions entre les États-Unis d’Amérique et la République islamique d’Iran, après que les États-Unis se sont retirés du Plan d’action global commun, plus connu sous le nom d’accord de Vienne sur le nucléaire iranien.

Le Comité exécutif du COE s’associe au Conseil national des Églises du Christ aux États-Unis (NCCCUSA) pour exhorter à l’apaisement des tensions, à la suspension de la confrontation et des positions militaristes et à un retour sur la voie de la diplomatie et des négociations, afin d’éviter un conflit inutile qui sèmerait inévitablement la mort et la destruction.

Nous prions instamment toutes les parties initiales à l’accord de Vienne, y compris les États-Unis, de se conformer intégralement aux dispositions du Plan d’action global commun et de s’abstenir de toute politique ou mesure fondée sur la force armée et la confrontation militaire comme principaux moyens de résoudre les différends et les tensions d’envergure internationale.

Les leçons de l’histoire devraient parler d’elles-mêmes. Un nouveau conflit dans cette région fragile aura des conséquences tragiques et imprévisibles pour toutes les parties concernées, dans la région et dans le reste du monde. Nous appelons à la reprise du dialogue et du chemin de la paix.

 

Je ne puis me taire,
car je perçois l’alerte du cor,
le hourra de guerre.

On crie: «Désastre sur désastre!»
Oui, tout le pays est dévasté.
Soudain mon campement est dévasté,
en un instant, mes tentes.

Jérémie 4,19-20