World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité exécutif / Genève, septembre 2001 / Resolution relative à la réaction oecuménique face au conflit Israelo-Palestinien

Resolution relative à la réaction oecuménique face au conflit Israelo-Palestinien

14 septembre 2001

Le Comité exécutif du Conseil oecuménique des Eglises, réuni à Genève du 11 au 14 septembre 2001,

alarmé et consterné par l'escalade de la violence en Terre sainte depuis l'adoption par le Comité central, à Potsdam, en février 2001, de sa dernière «Note sur la situation en Terre sainte après le deuxième soulèvement palestinien» ,

exprime ses profondes condoléances à toutes les victimes du conflit, et en particulier aux familles des personnes tuées en Palestine et en Israël;

rappelle et réaffirme les grandes orientations du Conseil oecuménique des Eglises concernant la quête d'une paix juste au Proche-Orient et le statut de Jérusalem, et son attachement à un dialogue actif entre chrétiens, musulmans et juifs ;

réitère l'appel lancé aux parties directement impliquées et à la communauté internationale pour qu'elles mettent fin aux actes d'agression et à la violence qui font à nouveau rage en Terre sainte et qui menacent la paix et la sécurité internationales;

salue et appuie les initiatives prises par le secrétaire général et le personnel du Conseil oecuménique des Eglises pour appliquer les recommandations adoptées par le Comité central à sa session de Potsdam en favorisant une réaction oecuménique concrète et coordonnée destinée à mettre fin à l'occupation illégale de la Palestine; pour exprimer la solidarité oecuménique avec les Eglises et les communautés chrétiennes les plus directement touchées; et pour créer les conditions permettant aux Eglises membres d'élaborer un plan d'action oecuménique non violente concerté destiné à protéger les communautés vulnérables de Palestine et à favoriser la cessation des hostilités;

invite le secrétaire général et le personnel du COE à continuer sans relâche de faciliter et de coordonner les initiatives oecuméniques de défense des causes de justice et de paix, de formation de réseaux, de communication et de solidarité active avec les victimes du conflit;

salue et adopte les recommandations de la délégation du COE qui s'est rendue en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem, en juin 2001, recommandations élaborées et formulées en ces termes par le Colloque oecuménique international sur le conflit israélo-palestinien tenu à Genève les 6 et 7 août 2001:

  • élaborer un programme d'accompagnement qui comporterait une présence oecuménique internationale sur le modèle de l'équipe des artisans de paix chrétiens;
  • exhorter les Eglises membres et les partenaires oecuméniques du COE, dans le contexte de la Décennie «vaincre la violence»: les Eglises en quête de réconciliation et de paix, à centrer leur attention en 2002 sur les efforts déployés pour mettre fin à l'occupation illégale de la Palestine, et à participer activement aux initiatives oecuméniques coordonnées à cette fin;
  • envisager en 2002 la tenue d'une Conférence internationale sur l'occupation illégale de la Palestine, qui réunirait des représentants des Eglises, des organisations oecuméniques partenaires et des organismes internationaux compétents ainsi que des intellectuels et des experts et qui s'inscrirait dans le cadre de l'attention spéciale que la communauté oecuménique accorde aux efforts visant à faire cesser l'occupation de la Palestine;
  • demander le boycottage international des biens produits dans les colonies israéliennes illégalement installées dans les territoires occupés;
  • engager les Eglises membres et les chrétiens à: prendre part à des actes non violents de résistance à la destruction des biens des Palestiniens et à l'expulsion forcée des personnes de leurs maisons et de leurs terres; et
  • prendre part à des veillées de prière internationales destinées à renforcer la «chaîne de solidarité» avec le peuple palestinien;


demande aux Eglises membres et aux partenaires financiers oecuméniques de répondre de toute urgence à cet appel, et de débloquer les ressources nécessaires pour que le COE puisse s'acquitter des tâches et assumer les responsabilités découlant du plan coordonné d'action oecuménique qui est proposé;

charge le secrétaire général de porter la présente résolution à l'attention des Eglises membres, des partenaires oecuméniques, des agences spécialisées et des organismes compétents des Nations Unies, des organisations intergouvernementales régionales et des gouvernements des Etats qui les composent, et de présenter un rapport intérimaire au Comité exécutif à sa prochaine session.