World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Commissions du COE / International affairs / Haïti - observateurs électoraux oecuméniques

Haïti - observateurs électoraux oecuméniques

27 mai 2001

Port-au-Prince, 27 mai 2001.

Un groupe de 13 observateurs électoraux est venu de Suisse, de France, d'Allemagne et des Etats-Unis. La présence de ces observateurs exprime l'intérêt et la solidarité de la communauté mondiale des églises chrétiennes pour le peuple haïtien dans cette étape importante de la construction démocratique que représente ce scrutin.

Nous avons admiré la volonté manifeste des citoyens haïtiens de participer au scrutin, et ceci en dépit de sa complexité et des difficultés matérielles et techniques de son organisation que rendaient presque impossible la stricte application de la loi électorale. Nous avons pu constate, également, la présence, dans les bureaux de vote, de nombreux observateurs nationaux et de mandataires des différents partis. Nous soulignons le sérieux et le sens civique des membres de la majorité des bureaux de vote observés, malgré une formation souvent insuffisante. Cet engagement a permis un déroulement satisfaisant du vote dans ces bureaux. Par contre, dans plusieurs bureaux de vote, nos avons été témoins de certaines irrégularités : pressions, intimidations, secret du vote non assuré. Les opérations de dépouillement se sont déroulées dans des conditions particulièrement difficiles (durée, manque d'éclairage, exiguïté des locaux, fatigue de membres des bureaux de vote, départ ou exclusion des mandataires) et des irrégularités ont été observées, notamment en ce qui concerne les procès verbaux (incomplets, non signés ou non rédigés sur place). Nous n'avons pas observé l'acheminement des résultats vers les bureaux électoraux communaux (BEC) ni, la plupart du temps, leur compilation qui n'a pas, généralement, été achevé dans les délais légaux de 48 heures. A partir de cette étape de compilation des résultats nos observations ont été rendues très difficiles par le désordre qui régnait dans la plupart des BEC que nous avons visités. Dès le lendemain du vote, nous avons observé, en plusieurs lieux, une dégradation du climat, caractérisée par une montée des tensions (arrestations de candidats, manifestations de rues, actes de violence, interventions des forces de police).

Dans ces conditions, toute appréciation sur l'ampleur et les conséquences des irrégularités observées nous paraît prématurée : une vérification rigoureuse par département et pour tous les postes électifs est nécessaire.

Il est du devoir de Conseil Electoral Provisoire, des autorités nationales, des partis politiques, de la société civile, de tous les acteurs de ce processus électoral et des représentants de la communauté internationale, d'agir, en fonction de leurs compétences respectives, afin que l'ensemble des règles de fonctionnement de la démocratie soit garanti. Il importe que la volonté de tous les électeurs soit respectée.

Pour le groupe des observateurs oecuméniques,

Philippe Verseils        Aves Mignot    Christian Delord

Mots-clés associés : , ,