World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Commissions du COE / Foi et constitution / XI. Semaine de prière pour l'unité des chrétiens / Célébration œcuménique et resources supplémentaires pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2019

Célébration œcuménique et resources supplémentaires pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2019

La Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens 2019 a été préparée par les chrétiens d’Indonésie. Avec une population de 265 millions d’habitants, dont on estime que 86% sont musulmans, l’Indonésie est reconnue comme le pays à plus forte population musulmane. On compte toutefois environ 10% d’Indonésiens chrétiens de traditions diverses. Sur les plans tant de sa population que de sa superficie, l’Indonésie est le plus important État d’Asie du Sud-Est. Il comprend plus de 17.000 îles, 1.340 groupes ethniques distincts et plus de 740 langues locales mais, dans ce pluralisme, il est pourtant uni par une langue nationale unique, le bahasa indonesia. L’État est fondé sur cinq principes, appelés Pancasila, et sur la devise : Bhineka Tunggal Ika (L’Unité dans la Diversité). À travers leur diversité ethnique, linguistique et religieuse, les Indonésiens pratiquent le principe du gotong royong, c’est-à-dire une vie de solidarité et de collaboration. Cela signifie que l’on partage tous les aspects de la vie, le travail, les peines et les joies, et que l’on considère tous les Indonésiens comme des frères et sœurs. Cette harmonie toujours fragile est actuellement confrontée à de nouvelles menaces. Une part importante de la croissance économique indonésienne des dernières décennies résultait d’un système centré sur la compétition, ce qui contraste de façon saisissante avec le principe de collaboration du gotong royong. La corruption se traduit de multiples façons. Elle touche la politique et le monde des affaires, avec des conséquences souvent désastreuses sur l’environnement. Elle influence tout spécialement la justice et la mise en œuvre des lois. Les chrétiens d’Indonésie, touchés par ces questions, ont estimé que la parole du Deutéronome, « Tu rechercheras la justice, rien que la justice... » (cf. Dt 16,18-20), rendait bien compte de leur situation et de leurs besoins. Avant d’entrer dans la terre que Dieu lui avait promise, le Peuple de Dieu renouvelle son engagement envers l’Alliance que Dieu a conclue avec lui.

27 juin 2018

Tu rechercheras la justice,
rien que la justice

(Deutéronome 16,11-20)

Brochure annuelle éditée et publiée conjointement par la Commission Foi et Constitution (COE) et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens (Eglise catholique romaine).

La Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens 2019 a été préparée par les chrétiens d’Indonésie. Avec une population de 265 millions d’habitants, dont on estime que 86% sont musulmans, l’Indonésie est reconnue comme le pays à plus forte population musulmane. On compte toutefois environ 10% d’Indonésiens chrétiens de traditions diverses. Sur les plans tant de sa population que de sa superficie, l’Indonésie est le plus important État d’Asie du Sud-Est. Il comprend plus de 17.000 îles, 1.340 groupes ethniques distincts et plus de 740 langues locales mais, dans ce pluralisme, il est pourtant uni par une langue nationale unique, le bahasa indonesia. L’État est fondé sur cinq principes, appelés Pancasila, et sur la devise : Bhineka Tunggal Ika (L’Unité dans la Diversité). À travers leur diversité ethnique, linguistique et religieuse, les Indonésiens pratiquent le principe du gotong royong, c’est-à-dire une vie de solidarité et de collaboration. Cela signifie que l’on partage tous les aspects de la vie, le travail, les peines et les joies, et que l’on considère tous les Indonésiens comme des frères et sœurs.

Cette harmonie toujours fragile est actuellement confrontée à de nouvelles menaces. Une part importante de la croissance économique indonésienne des dernières décennies résultait d’un système centré sur la compétition, ce qui contraste de façon saisissante avec le principe de collaboration du gotong royong. La corruption se traduit de multiples façons. Elle touche la politique et le monde des affaires, avec des conséquences souvent désastreuses sur l’environnement. Elle influence tout spécialement la justice et la mise en œuvre des lois. Les chrétiens d’Indonésie, touchés par ces questions, ont estimé que la parole du Deutéronome, « Tu rechercheras la justice, rien que la justice... » (cf. Dt 16,18-20), rendait bien compte de leur situation et de leurs besoins. Avant d’entrer dans la terre que Dieu lui avait promise, le Peuple de Dieu renouvelle son engagement envers l’Alliance que Dieu a conclue avec lui.

Adapter les textes

Ces textes sont proposés étant bien entendu que, chaque fois que cela sera possible, on essayera de les adapter aux réalités des différents lieux et pays. Ce faisant, on devra tenir compte des pratiques liturgiques et dévotionnelles locales ainsi que du contexte socio-culturel. Une telle adaptation devrait normalement être le fruit d’une collaboration oecuménique. Dans plusieurs pays, des structures oecuméniques sont déjà en place et elles permettent ce genre de collaboration. Nous espérons que la nécessité d'adapter la Semaine de prière à la réalité locale puisse encourager la création de ces mêmes structures là où elles n'existent pas encore.

En France le matériel pour la Semaine de prière pour l’unité est préparé et diffusé par l’association Unité chrétienne à Lyon: unitechretienne.org

Download : Week_of_Prayer_2019-FR.pdf