World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Commissions du COE / Foi et constitution / XI. Semaine de prière pour l'unité des chrétiens / 2001 / Textes bibliques, réflexions et prières pour les huit jours

Textes bibliques, réflexions et prières pour les huit jours

01 janvier 2001

Premier jour

Es 43, 1-7,18-19
Ps 43 (42), 1-5
Ac 18, 8-11
Mt 8, 23-27

Que votre coeur ne se trouble pas (Jn 14, 1)

Oui, je vais mettre en plein désert un chemin
Pourquoi te replier mon âme... Espère en Dieu
Je suis avec toi... dans cette ville un peuple nombreux m’est destiné
Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi

Commentaire

Nous voici au seuil du troisième millénaire, tout à la joie de louer le Seigneur pour sa fidélité envers nous de siècle en siècle et nous pressentons mieux maintenant que le christianisme ne fait que commencer ! Pourtant nous pouvons aussi nous laisser envahir par la peur paralysante.

L’espérance l’emportera-t-elle sur la crainte, lorsque les flots du mal, de l’injustice, de la violence et de la haine submergent les petits et les pauvres et lorsque nous rencontrons l’opposition comme Paul à Corinthe?

Nous décourageons-nous, lorsque des vents contraires menacent l’évangélisation au point de nous faire douter parfois de pouvoir gagner à la Parole de Dieu les nouvelles générations?

Dans la prière et l’action apostolique, nous pouvons au contraire faire l’expérience de la présence constante du Seigneur à nos côtés, comme au temps d’Israël en exil, de Paul l’Apôtre des Gentils contesté par les siens, et des disciples de Jésus menacés par une violente tempête.

Oui, Dieu Notre Père ouvre sans cesse par l’envoi de son Esprit de nouveaux chemins dans les déserts du monde d’aujourd’hui. Dieu compte sur le témoignage des églises et les soutient. Tous les peuples du monde lui sont destinés. C’est pourquoi nous devons avancer sans crainte sur le chemin du témoignage dans l’unité.

Or le véritable oecuménisme apparaît parfois lui aussi menacé. Beaucoup le refusent encore. Des progrès réels vers l’unité deviennent pour certains des motifs de repli et de rupture. Dans des groupes locaux, l’amour a parfois été déçu et la confiance trahie. Des communautés en viennent à craindre des programmes oecuméniques dont ils contestent le fondement biblique.

Hommes de peu de foi ! Cette injonction de Jésus à ses disciples peut nous être adressée. Que nos coeurs de croyants cessent de se troubler dans l’adversité. Laissons l’amour bannir en nous la crainte. Entrons donc dans la prière du psalmiste : dans la défaillance comme dans l’espérance, il compte sur le Seigneur qui défend sa cause en lui donnant force, lumière et vérité.

Prière

Réponds à notre prière, Dieu puissant, que le Christ réconforte ton Eglise aujourd’hui en disant à son coeur: Sois sans crainte, continue de parler,
ne te tais pas, car je suis avec toi et envoie sur elle ton Esprit de force.
Qu’il renouvelle tes enfants d’adoption et les confirme dans ta grâce. Amen.

Deuxième jour

Ex 3: 6-10
Ps 103 (102)
Rm 11: 33-36
Jn 17: 5-8

Croire en Dieu (Jn 14, 1b)

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob
Il révèle ses chemins à Moïse
Ses jugements sont insondables et ses voies impénétrables
Je suis sorti de toi

Commentaire

Il semble que le monde moderne génère ses nouveaux dieux, des dieux de carton-pâte, peints aux couleurs de ses craintes, de ses angoisses et de ses courses insensées. Des dieux tour à tour dérisoires et effrayants. Face à ces créatures de fumées, Israël nous parle à la fois du Tout Autre et du Totalement Présent.

Ainsi, le Dieu inconnaissable du Sinaï devant qui Moïse se voile la face, c’est ce même Dieu du cheminement de la foi transmise par les patriarches et les prophètes. Le Dieu des bénédictions d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

C’est le Dieu dont parle le psaume, dont l’amour sans limites accorde au peuple sa grâce, son pardon, sa libération et lui offre la splendeur de sa gloire divine. Il promet à ceux qui empruntent le chemin de la fidélité une terre renouvelée où coule le lait et le miel de son amour.

Jésus est le témoin privilégié issu du sein même du Père d’où il tire l’enseignement nouveau. Par son extrême humilité, il manifeste la bonté du Père ; par la force de son enseignement et de ses actes, il ravive les bénédictions divines pour le monde.

Les chrétiens en marche vers leur pleine unité manifestent la permanence des bénédictions pour les temps nouveaux. Par la louange de leurs prières ils rendent ainsi témoignage de leur Dieu unique, partout présent et trois fois saint.

Prière

Toi que nulle parole ne peut décrire ; que nulle pensée ne peut saisir ; que nul espace ne peut contenir, c’est Toi qui appelle les patriarches, qui fait passer la Mer Rouge aux enfants d’Israël, qui offre une terre nouvelle pour le peuple assoiffé.

Ne prends pas en aversion les fautes nombreuses de nos divisions et restaure au quotidien la pleine unité tant désirée, pour qu’ensemble nous soyons les témoins de tes riches bénédictions et chantions et glorifions ton nom qu’on ne peut prononcer et cependant trois fois saint. Amen.

Troisième jour

2 Chr 6, 16-18
Ps 114 (113 A)
Rm 10: 4-13
Lc 10: 21-24

Croyez aussi en moi (Jn 14, 1b)

Pourvu que tes fils marchent selon mes lois !
Quand Israël sortit d’Egypte
La fin de la Loi, c’est le Christ
Nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils

Commentaire

L’Evangile, c’est la révélation du Fils par le Père et du Père par le Fils. Le Père se manifeste en reconnaissant son fils, et en le faisant reconnaître. On doit écouter le Fils ; lui qui s’est fait obéissant, a accompli la loi, est la fin de la loi . En obéissant au Fils, nous devenons fils et filles de Dieu... comme jadis le roi à qui Dieu assurait le trône tant qu’il marchait selon ses lois ; comme les Hébreux que Dieu a tirés de l’esclavage d’Egypte, il a rappelé son fils . Voilà pourquoi des hommes et des femmes deviennent adeptes de la Voie, s’attachent aux pas et aux paroles de Jésus. Ceux et celles qui portent ce nom de chrétien ne sont qu’un en Jésus Christ et annoncent ce nom, seul nécessaire au salut. A ceux et celles qui ont trouvé ou qui cherchent encore un Dieu et un lieu, l’Eglise propose d’habiter dans la maison du seul vrai Dieu et de son Envoyé Jésus Christ, dans l’exultation du monde entier.

Prière

Tressaillez devant le Maître, enfants de la Terre: avec elle car il change le granit en fontaine;
avec Abraham, vous qui voyez le jour de Jésus;
avec Elisabeth, vous qui saluez votre Seigneur;
avec les ouvriers de la paix, appelés fils et filles de Dieu;
avec les tout petits, à qui le Père et le Fils ont été révélés dans l’Esprit Saint. Amen, alléluia

Quatrième jour

Es 60: 4-7
Ps 84 (83)
He 13: 7-14
Jn 10: 11-16

Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures (Jn 14, 2)

Tous, ils se rassemblent
Comme elles sont aimées tes demeures
Souvenez-vous de vos dirigeants et imitez leur foi
Il y aura un seul troupeau et un seul berger

Commentaire

Jusqu’à présent, il a fallu beaucoup de temps pour que les chrétiens des différentes églises s’acceptent les uns les autres. Actuellement, ils ne partagent toujours pas la même table qui serait le signe de la pleine communion. Quand y parviendront-ils enfin ? Cela dépendra de leur capacité à rechercher l’unité pleine et visible au sein de l’unique maison du Père, selon la volonté du Christ : une unité dans laquelle la diversité légitime aura sa place.

Le psalmiste chante le lieu où l’humanité sera réconciliée avec Dieu et avec tous. Là les peuples de différentes nations, cultures et églises se rassembleront. Ils ne formeront qu’un seul troupeau et n’auront qu’un seul berger.

Certes l’enseignement que nous décidons de suivre n’est pas indifférent. Mais il existe diverses demeures dans la maison de Dieu et le chemin qui y mène est celui de Jésus Christ.

En ce début de troisième millénaire, quel message éloquent les chrétiens des différentes traditions pourraient-il donner s’ils pouvaient montrer à tous de manière plus visible qu’ils se dirigent ensemble sur un même chemin vers la maison de Dieu ! Il deviendrait ainsi plus manifeste que dans cette maison, la différence a sa place.

Prière

Seigneur, nous te louons pour ta volonté de nous accueillir tous dans ton unique maison malgré nos différences. Aide-nous à ouvrir notre coeur et notre esprit à ceux qui sont différents de nous, et à nous faire comprendre qu’ils sont aussi les bienvenus dans ta maison. Aide-nous et soutiens-nous sur notre chemin qui est le tien et qui est la voie que tu nous as montrée. Amen.

Cinquième jour

Jl 3: 1-5
Ps 98 (97)
Eph 2: 17-22

Jn 14: 25-31

Je reviendrai et je vous prendrai avec moi (Jn 14, 3)

Je répandrai mon Esprit
Il gouvernera le monde
C’est grâce à lui que les uns et les autres, dans un seul Esprit, nous avons l’accès auprès du Père
1’Esprit Saint vous enseignera toutes choses

Commentaire

Quand notre Sauveur Jésus Christ viendra pour la seconde fois, il viendra pour nous juger. Toute la création le saluera et l’accueillera.

Nous ne devrons pas nous présenter nus à ses yeux ; pour cela, il nous faut préserver les nouveaux vêtements que nous avons reçus lors de notre baptême, c’est-à-dire le Christ lui-même. S’il nous trouve prêts, le Christ nous emmènera avec lui et nous fera participer à la vie de la Sainte Trinité. Cela se produira par l’intermédiaire du Christ, dans l’Esprit Saint, car leurs oeuvres convergent vers le même but.

Le jour de la Pentecôte, l’effusion du Saint-Esprit, dont témoigne le prophète Joël, prend un caractère personnel dans certaines églises à travers l’onction sacramentelle. L’Esprit Saint rend le Christ totalement présent en nous. Il nous modèle sur le Christ, nous fait semblables à lui. Ce processus au cours duquel nous assumons progressivement la forme du Christ est continu.

Ceux en qui a lieu cette constante conformation au Christ, cette transfiguration, deviendront humbles et s’ouvriront aux autres. Ils aimeront leurs prochains et les accueilleront. Ils comprendront que les chrétiens ne peuvent décider si d’autres seront sauvés ou non. Ainsi ils progresseront avec les autres vers l’unité des chrétiens.

Prière

Ô Roi céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, Toi qui es en toutes choses et en tous lieux, Ô trésor de bonté, toi qui donnes la vie : Viens, purifies-nous de toute tache. Elis ta demeure en nous, Ô Seigneur, et sauve nos âmes, Ô Dieu miséricordieux. Amen

Sixième jour

Ex 13: 20-22
Ps 25 (24) 1-11
1 Co 10: 1-13
Mc 8: 34-38

Quant au lieu où je vais, vous en savez le chemin (Jn 14, 4)

Le Seigneur lui-même marchait à leur tête
Fais-moi connaître tes chemins, Seigneur
Dieu ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces
Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il prenne sa croix

Commentaire

Jésus Christ part préparer une place à ses disciples. Il les exhorte à le suivre sur ce chemin en renonçant à eux-mêmes et en prenant leur croix. Il marche à leur tête, leur montrant le chemin comme la colonne de feu et la colonne de nuée qui ont conduit le peuple d’Israël au milieu du désert. Ainsi les chrétiens sont unis à leurs ancêtres et au peuple d’Israël sous la conduite de Dieu.

Mais sur cette route, les chrétiens s’égarent souvent et - comme le psalmiste - doivent demander à nouveau à Dieu de les guider. Heureusement, le Seigneur a promis d’être fidèle. Il ne permettra pas que ses disciples soient mis à l’épreuve au-delà de leurs forces. Il les aidera à endurer les difficultés en les soutenant de sa nourriture spirituelle.

Ainsi donc, Jésus Christ est à la fois chemin, guide, lumière et nourriture.

Prière

Jésus Christ, tu es le chemin et tu nous montres la route menant au lieu où tu vas.
Tu marches à nos côtés et tu nous fortifies.
Aide-nous à poursuivre le chemin que d’autres avant nous ont entrepris,
à persévérer dans notre pèlerinage aux côtés de ceux qui marchent avec nous, et à préparer la route pour ceux qui viendront après nous. Amen.

Septième jour

2 R 2: 9-12
Ps 130 (129)
Ph 3:8-16
Jn 16: 4-15

Comment pourrions-nous connaître le chemin ? (Jn 14, 5)

Que vienne sur moi une part de ton Esprit
J’attends le Seigneur
Là-dessus aussi Dieu vous éclairera
Il vous fera accéder à la vérité tout entière

Commentaire

De tous temps, les chrétiens ont pris le temps de chercher Dieu pour qu’il les guide et les protège. Dieu sait toujours reconnaître les expressions de notre doute et promptement il nous réconforte et nous donne de nouveau confiance.

Bien que nous rendions grâces pour les remarquables progrès oecuméniques réalisés au cours du siècle dernier, il est important que nous nous demandions comment aller de l’avant ? Alors que nous cherchons des réponses, nous savons que tout n’a pas encore été révélé. Dieu nous appelle à faire la volonté du Christ et nous encourage continuellement dans notre effort de rapprochement. Le questionnement fait partie de notre pèlerinage à la recherche de la vérité afin de grandir dans le Christ, les uns avec les autres. En découvrant ce qu’il veut pour nous, nous apprenons à voir, à écouter et à respecter nos frères et soeurs en Christ.

Alors que le Saint-Esprit nous fait pénétrer plus profondément dans le mystère du Christ crucifié et ressuscité, il nous révèle que des sacrifices pourraient nous être demandés. Notre incertitude et le trouble qui en résulte nous rendent anxieux. Nous sommes réticents à nous détacher des choses qui nous sont familières et auxquelles nous tenons. Nous pouvons cependant être sûrs que l’Esprit peut transformer tout ce qui nous fait souffrir à la gloire immense du Christ. L’Esprit nous donnera une plus grande confiance en l’appel du Christ. Ceci est un signe du mûrissement du mouvement oecuménique ; le chemin pourrait comporter des obstacles mais c’est là la volonté de Dieu pour son peuple.

Les chrétiens désirent profondément que s’accomplisse l’appel à l’unité. Dans la confiance renouvelée que l’Esprit fera accéder à la vérité tout entière et se révélera, prions pour l’espérance qui nous illumine et qui est la promesse de Dieu au monde.

Prière

Seigneur, tu es le chemin et la vérité et la vie. Nous te louons pour le don de ton Esprit qui nous libère de nos doutes,
Pardonne-nous quand nous élevons des barrières qui nous divisent ou nous empêchent de rechercher la vérité qu’est l’unité qui nous est offerte en Christ.
Alors que nous cherchons à faire ta volonté, libère-nous de tout préjugé afin que grandisse en nous le profond désir de marcher plus près les uns des autres et plus près de toi. Amen.

Huitième jour

Gn 33: 1-12
Ps 133 (132)
He 10: 19-25
Jn 17: 20-23

Je suis le chemin, la vérité et la vie (Jn 14, 6)

Je marcherai à tes côtés
Quel bonheur de vivre en frères [et soeurs] dans l’unité
Sans fléchir, continuons
Afin que le monde croie

Le Seigneur a suscité chez les chrétiens un profond désir d’unité. Il nous a donné de voir que cette attente, qu’on trouve chez tant de chrétiens de différentes traditions, est un signe que l’Esprit a été à l’oeuvre en nous tous, nous poussant à reconnaître que là aussi nous devons obéir à sa volonté. Quand nous levons les yeux, nous voyons maintenant des frères et des soeurs, dans d’autres communautés chrétiennes, qui nous offrent des dons qui sont les fruits de la grâce.

Avec peine, souvent trop lentement, nous avons reconnu tout ce qui nous unit déjà par le baptême en Christ et la foi que nous confessons. Avec hésitation, puis avec toujours plus de confiance, nous nous sommes dit les uns les autres : n’en restons pas là, partons, je marcherai à tes côtés. La prière du Seigneur est en voie d’exaucement : il nous a ouvert le chemin par son sang et son Esprit, nous conduisant tout au long de ce chemin. Son don le plus précieux sera quand nous demeurerons vraiment ensemble dans l’unité. Nous avons passé le point de non-retour. Cette route conduit à la plénitude de la communion les uns avec les autres et avec la Sainte Trinité. Encourageons-nous mutuellement à persévérer dans cette recherche de l’unité pleine et visible des chrétiens. Une telle unité de foi et de vie rendra possible un témoignage commun en profondeur - non altéré par des divisions, des discordes et des rivalités. S’il y a une seule communion de chrétiens qui vivent vraiment leur guérison et leur réconciliation, le monde verra la vérité de nos paroles qui proclament Jésus Christ comme celui que le Père a envoyé, leur Seigneur comme il est le nôtre.

Il est fidèle, celui qui a promis, c’est pourquoi nous pouvons affirmer notre espérance sans fléchir - même quand le Seigneur nous a révélé ce que nous partageons déjà, il nous a pressé d’aller jusqu’au bout du chemin avec lui, d’être pleinement unis dans sa vérité et dans sa vie avec le Père et le Saint-Esprit. Nous pouvons avec raison nous sentir responsables envers les autres puisque nous nous considérons comme des frères et des soeurs. Nous pourrons nous encourager, prier ensemble, explorer nos différences et travailler à leur aplanissement, nous pousser les uns les autres à l’amour et à entendre à nouveau l’appel à une conversion plus profonde.

Prière

Père, la nuit où ton Fils a offert pour tous les temps le sacrifice unique pour nos péchés, il a prié pour que nous et tous ceux qui croient en lui soient un, comme toi tu es un en lui et lui en toi. Hâte le jour où ta volonté sera faite et où nous serons totalement un afin que le monde croie en Jésus Christ que tu as envoyé. Pour que toute femme et tout homme sache que tu les aimes autant que tu aimes ton fils unique.

Par ton Saint-Esprit, aide nous à persévérer ensemble avec courage et confiance sur ce chemin, par Jésus Christ notre Seigneur. Amen.

Mots-clés associés :