World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité central / Genève, 2018 / 70e anniversaire du COE à Genève

70e anniversaire du COE à Genève

Les salutations du secrétaire général du Conseil national des Églises de Corée au Comité central à l’occasion du 70e anniversaire du COE à Genève

20 juin 2018

Les salutations du secrétaire général du Conseil national des Églises de Corée au Comité central à l’occasion du 70e anniversaire du COE à Genève

Chers membres fidèles du Comité central du COE et amis œcuméniques, je vous adresse mes sincères félicitations en ce 70e anniversaire du COE.

Cette fois-ci, je suis venu à vous d’une nouvelle péninsule coréenne émergente, où les Coréens cultivent dans la joie le printemps de paix qui renaît des terres gelées de la division et de la guerre froide!

Je saisis cette occasion pour adresser mes plus sincères remerciements à tous ceux ici présents sous l’égide du COE et à la formidable nuée de témoins qui, ces dernières années, se sont engagés avec sacrifice dans le processus d’accompagnement œcuménique pour la démocratisation et l’unification pacifique de la péninsule coréenne, les deux faces d’une même pièce dans le contexte coréen.

Avant tout, j’adresse mes sincères et profonds vœux de solidarité aux responsables bien-aimés de la Fédération chrétienne coréenne, feu le pasteur Kang Yang-Ug, feu le pasteur Kang Young-Sub et le pasteur Kang Myung-Chol ainsi que leurs condisciples qui se sont dévoués pour obtenir la présence historique des Églises de Corée du Nord dans un contexte socialiste, pansant les blessures provoquées par la division et la guerre froide, mus par leur conviction profonde en la paix ultime, en la prospérité et en l’unification de la nation coréenne.

Ces 70 ans d’histoire du COE depuis 1948 sont étroitement liés au processus historique d’accompagnement œcuménique des deux Corées divisées depuis 1948, également.

Ce rôle a été fondamental tout au long du processus de Tonzanso dès 1984, surtout lors de la première rencontre entre les chrétiens de la Corée du Nord et du Sud à Glion en 1986, qui a contribué à unir la Fédération chrétienne de Corée et le Conseil national des Églises en Corée en tant que corps indivisible de Jésus Christ en dépit de toutes les différences et les difficultés, et qui a renforcé le statut international de la Fédération chrétienne de Corée afin que le christianisme puisse entendre l’appel des Nord-Coréens à la libération et à la paix.

Il est désormais temps pour nous de participer au nouveau processus de Panmunjom mené par l’autodétermination des initiatives intercoréennes du Conseil national des Églises en Corée et de la Fédération chrétienne de Corée en solidarité avec le mouvement œcuménique mondial mené par le COE.

À l’instar des frontières du mouvement œcuménique déterminées à rester soudées en créant le COE malgré les diversités issues de la Seconde Guerre mondiale, nous rêverons ensemble, au sein du Conseil national des Églises en Corée et de la Fédération chrétienne de Corée, et nous agirons ensemble avec les Églises membres du COE afin de construire une péninsule coréenne guérie, réconciliée et unie et coexister pacifiquement aux côtés de l’Oikoumene de l’Asie du Nord-Est.

Ne croyant en rien d’autre que la paix, au sein du Conseil national des Églises en Corée et de la Fédération chrétienne de Corée, nous vous implorons désespérément de poursuivre votre solidarité eucharistique de compassion en nous accompagnant sur notre chemin jusqu’à ce que nous puissions briser les chaînes du système de division hérité de la guerre foire.

Emplis d’espérance et d’un nouvel objectif pour réaliser la vision d’Ezéchiel d’unité en une seule nation, nous prions «Oh Dieu de la vie, renouvelle et transforme le peuple de la péninsule coréenne, de victime de la division et de la guerre froide, qu’il devienne une nouvelle création du jubilé en qui règne la vérité. Kyrie eleison! Amen!»

 

Mots-clés associés :