World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité central / Genève, 2006 / Aperçu des projets, Planification des programmes 2007-2013

Aperçu des projets, Planification des programmes 2007-2013

06 septembre 2006

"Ensemble, les Eglises transforment le monde"

Détail des projets 2007-2009 et esquisse des activités

Projet 14 juillet 2006 

Contexte de ce document

Le présent document complète celui qui est intitulé "Planification des programmes - Résumé", qui contient une introduction au cadre des programmes et une esquisse des programmes et projets proposés. 

Le présent document contient la description détaillée de projets et d'activités, avec les budgets prévus pour chacun d'eux, qu'on peut également consulter sur le site www.ecuspace.net

Ces projets sont des propositions soumises au Comité central de septembre 2006 pour examen et approbation. 

Les chiffres indiqués pour 2007 sont ceux du budget. Ceux qui sont indiqués pour 2008 et 2009 constituent un budget cadre des coûts de mise en oeuvre.

P101 - Interprétation de la vision oecuménique du COE  

Objectif spécifique

Intégrer et communiquer l'esprit du processus "Conception et vision communes du COE" (CVC)

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: 1a

Liens secondaires: Ce projet peut inspirer une réflexion théologique commune et s'en nourrir (1b); ouvrir des perspectives pour la recherche de l'unité et du témoignage commun (2a); encourager les Eglises et les organisations oecuméniques à coopérer dans le domaine de la justice et de la diaconie (4a-c); offrir une formation oecuménique aux membres du personnel occupant des positions clés (5a) et renforcer la participation des jeunes et des femmes au sein du mouvement oecuménique (1a).

Description/ informations générales

Le document "Vers une conception et une vision communes du mouvement oecuménique (CVC)" encourage les Eglises à évaluer leur engagement oecuménique - dans leurs contextes locaux, leurs relations aux niveaux national et international et, plus particulièrement, leurs relations avec le COE. Le processus a souligné que, bien que le mouvement oecuménique soit plus vaste que le COE, le Conseil est pour lui un instrument privilégié et une forme d'expression.

Le CVC a exercé une influence sur deux démarches oecuméniques importantes: la Commission spéciale sur la participation des orthodoxes au COE et le processus intitulé "L'oecuménisme au 21e siècle". Cette seconde démarche a aidé les partenaires oecuméniques dans leur réflexion sur la "reconfiguration du mouvement oecuménique". Il est essentiel de prendre conscience du potentiel de ces deux processus.

En décembre 2004, un colloque organisé par le COE sur "L'oecuménisme au 21e siècle a recommandé la création d'un comité de continuation destiné à stimuler la réflexion sur la reconfiguration du mouvement oecuménique. Ce colloque a également formulé un certain nombre de recommandations qui feront l'objet d'un suivi dans le cadre de ce projet, en vue de renforcer et de systématiser les relations entre partenaires oecuméniques.

De même, le CVC offre un grand potentiel de ressources pour la discussion, lorsque l'affirmation selon laquelle le COE est une communauté fraternelle d'Eglises est remise en cause l'angle spirituel. "Prier ensemble" est devenu un problème ecclésiologique et spirituel et doit faire l'objet d'une réflexion approfondie. Dans le même temps, le potentiel de la méthode du consensus, en tant que nouvelle culture institutionnelle de l'engagement oecuménique, pourrait être renforcé, cultivé et communiqué à d'autres partenaires oecuméniques. Le Comité permanent sur le consensus et la collaboration assurera la continuité dans ce domaine.

Le Forum chrétien mondial, étroitement lié au processus de reconfiguration, constitue un effort visant à créer un espace ouvert dans lequel des représentant d'une vaste palette d'Eglises chrétiennes et d'organisations interecclésiales puissent se rassembler pour promouvoir le respect mutuel, afin d'examiner et de relever ensemble des défis communs. La Neuvième Assemblée a pris acte du rapport du Comité de continuation du Forum chrétien mondial, approuvé ses recommandations et encouragé la continuation du processus devant aboutir à un rassemblement de ce Forum (novembre 2007).

Calendrier et conclusion du projet

Toutes les activités se dérouleront au rythme des réunions des organes directeurs - et donc conformément à leurs instructions. Une première évaluation aura lieu lors de la prochaine réunion du Comité central (février 2008) et une autre, à mi-parcours, lors de la réunion suivante du Comité central (septembre 2009).

Le projet comprend la continuation du processus sur "l'oecuménisme au 21e siècle" et les activités qui s'y rapportent, en y accordant une nouvelle importance en 2007. Le Comité de continuation guidera les décisions relatives aux futures activités dans ce domaine. La première phase du processus s'achèvera en 2009 et se conclura par la présentation d'un rapport intérimaire soumis au Comité central. Le projet s'achèvera lors de la Dixième Assemblée du COE, prochaine possibilité d'apporter à la constitution les amendements qui pourront paraître nécessaires pour conclure ce processus et mettre en oeuvre ses conclusions.

Méthodologie

Ce projet adoptera un style de travail intégré et interactif incluant la communication, la formation oecuménique et un processus d'étude. Il est considéré comme une activité intégrant l'ensemble du Conseil et mobilisant le personnel et les compétences de tous.

Les jeunes seront parmi les acteurs principaux qui feront progresser le processus de discernement en contribuant à élaborer un langage approprié et à recourir aux techniques modernes pour communiquer le rôle important et l'héritage de la jeunesse dans l'histoire et l'évolution du mouvement oecuménique.

Les chargés de l'oecuménisme seront parmi les principaux partenaires qui aideront le personnel et les organes directeurs du Conseil à lancer auprès des Eglises membres un processus d'étude, de réception et de mise en oeuvre du CVC.

Le Comité permanent, qui a été chargé de poursuivre la tâche de la Commission spéciale, sera prorogé pour les années à venir et fera coïncider ses réunions annuelles avec des visites aux Eglises locales à l'occasion desquelles les membres participeront à leurs activités liturgiques, diaconales et éducatives ou les découvriront.

Relations

Renforcer les relations avec les Eglises membres et d'autres Eglises par le canal des organes directeurs du COE, des chargés de l'oecuménisme, des jeunes adultes et des organismes oecuméniques de manière à approfondir une réflexion commune sur l'évolution au sein du mouvement oecuménique.

Activités

P101-01 - L'oecuménisme au 21e siècle (Reconfiguration du mouvement oecuménique): donner suite au processus, notamment en facilitant le travail du Comité de continuation et en contribuant à animer le Forum chrétien mondial. Résultats escomptés: Les processus ont acquis une dynamique et les progrès accomplis sont régulièrement évalués.

P101-02 - Réseau des chargés de l'oecuménisme: réunions annuelles des chargés de l'oecuménisme. Résultats escomptés: Former les chargés de l'oecuménisme afin qu'ils deviennent les interprètes de l'esprit du document CVC.

P101-03 - Consensus et collaboration: réunions annuelles du Comité permanent. Un processus consultatif d'étude sur le fondement spirituel/liturgique sur lequel l'ensemble de la communauté fraternelle s'appuie. Résultats escomptés: poursuivre le travail de la Commission spéciale dans le domaine de l'ecclésiologie et du culte.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009

P101 - Interprétation de la vision oecuménique du COE

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P101-01 - L'oecuménisme au 21e siècle

57 300

57 000

45 000

P101-02 - Réseau des chargés de l'oecuménisme

63 900

10 000

75 000

P101-03 - Consensus et collaboration

33 000

33 000

33 000

Coûts de mise en oeuvre: total

154 200

100 000

153 000

Personnel et frais annexes

256 458

256 458

256 458

Coûts directs: total

410 658

356 458

409 458

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

502 819

448 619

501 619

P102 - Une plateforme mondiale de théologie et d'analyse  

Objectif spécifique

Offrir une plateforme pour la réflexion et l'analyse théologiques relatives à certains défis essentiels auxquels le témoignage chrétien est confronté aujourd'hui.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: 1.b.

Liens secondaires: Ce projet facilitera la réflexion sur l'unité visible (2.a) et sur les relations missionnaires et ecclésiologiques (2.c); prendra la défense de la dignité humaine en abordant les droits de la personne dans une perspective éthique et théologique (3.a); contribuera à la réflexion oecuménique sur la pauvreté, la richesse et l'écologie (3.d); offrira de nouvelles perspectives aux travaux sur la foi, la science et la technologie (4.c).

Description/ informations générales

C'est là un des éléments essentiels nouveaux - et très stimulants - des plans de programme 2007-2013. La réflexion et l'analyse théologiques, d'une part, et le partenariat oecuménique, de l'autre, constituent ses deux principaux pôles d'intérêt.

Le COE, instrument mondial de l'unité chrétienne, a pour mandat de faciliter une compréhension commune de certaines questions relatives à la vie, aux activités, aux relations entre les Eglises, les Communions chrétiennes mondiales, les partenaires oecuméniques et les partenaires spécialisés actifs dans divers domaines. Une large palette de responsables d'Eglises, de théologiens, d'éthiciens, de spécialistes des sciences sociales et de militants de tous les continents participeront à cette plateforme mondiale. Elle constituera un espace où ils pourront analyser et interpréter les implications de quelques-uns des défis les plus importants auxquels le témoignage chrétien du mouvement oecuménique, des Eglises et de leurs partenaires est confronté aujourd'hui dans le monde.

La plateforme est destinée davantage à offrir des occasions de dialogue et d'échange de diverses perspectives qu'à parvenir à des textes de convergence. Les questions devant faire l'objet d'études et de réflexions seront déterminées au cours d'un processus de consultation et les activités de programme du Conseil et de l'ensemble du mouvement oecuménique leur donneront suite. Un effort spécial sera fait pour assurer que les jeunes puissent participer et contribuer de manière substantielle à ce processus.

Calendrier et conclusion du projet

La première phase se déroulera de 2007 à 2009; cependant, la Plateforme mondiale, expérience entièrement nouvelle, sera évaluée au bout de trois ans. Cette évaluation permettra aux organes directeurs de prendre les décisions qui conviennent sur la manière dont les activités de la plateforme se poursuivront à l'avenir.

Méthodologie

Processus de consultation (auquel participent des représentants d'Eglises, d'organisations oecuméniques régionales, des Communions chrétiennes mondiales, du Réseau oecuménique de formation théologique et des partenaires spécialisés), en principe dans le cadre de rencontres réunissant toute une série de partenaires, p. ex. Comité central, Table ronde du COE etc.), destiné à définir les sujets de réflexion de la période de trois ans. Ce groupe choisira une question pour l'année 2007 et deux autres, respectivement pour 2008 et 2009.

Le rapport de cette réunion (aide-mémoire) exposera les thèmes et servira de cadre à la poursuite de la réflexion. Il sera publié sur le site web pour permettre une participation élargie au processus. On espère que des séminaires et des instituts théologiques reprendront ces questions et apporteront une contribution aux réunions de la plateforme.

Le rapport sur les réflexions relatives à chacune des questions traitées sera diffusé largement afin que les Eglises et les partenaires oecuméniques puissent le recevoir.

Nous sommes engagés à faire de ce processus un élément dynamique, fondé sur la consultation et la participation.

Relations

Ce projet impliquera une large palette d'Eglises, membres ou non du COE, d'organisations oecuméniques, de séminaires, d'instituts théologiques et de partenaires spécialisés.

Activités

P102-01 - La Plateforme mondiale de théologie et d'analyse comprendra les éléments suivants:

  • Processus de consultation (dans le cadre de rassemblements oecuméniques) destiné à définir les sujets de réflexion. Après la première année, ce groupe consultatif travaillera par courrier électronique, téléconférences et au cours de réunions organisées en lien avec des colloques régionaux et mondiaux.

  • Un colloque régional annuel.

  • Une Plateforme mondiale annuelle consacrée à chacun des sujets de réflexion; large diffusion des résultats.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P102 - Plateforme mondiale de théologie et d'analyse

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P102-01 - Plateforme mondiale de théologie et d'analyse

89 056

89 000

89 000

Coûts de mise en oeuvre: total

89 056

89 000

89 000

Personnel et frais annexes

256 458

256 458

256 458

Coûts directs: total

345 514

345 458

345 458

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

437 675

437 619

437 619

P103 - Cultiver les relations avec les Eglises membres 

Objectif spécifique

Renforcer les relations au sein de la communauté fraternelle des Eglises (entre les Eglises membres et entre celles-ci et le COE en tant qu'institution).

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: 1a

Liens secondaires: Au travers d'expériences concrètes illustrant ce que signifie véritablement une communauté fraternelle, ce projet contribue à l'unité des Eglises (2a); il offre des exemples concrets de communautés justes et fondées sur la participation (2c)

Toutes les visites aux Eglises membres et celles des Eglises membres et d'autres Eglises seront coordonnées et sont directement liées à 3 a; 4 a et 6 c.

Description/ informations générales

Le COE, au niveau de ses organes directeurs et dans les activités courantes de ses programmes, s'efforce d'optimiser la participation et la représentation des Eglises dans sa vie et ses activités. Il affirme le caractère central de la vision oecuménique dans la vie des Eglises membres et encourage la réflexion et les expériences concrètes au sujet de ce que signifie véritablement le fait d'appartenir à une communauté fraternelle.

Le COE offre aux Eglises membres un espace où elles peuvent explorer et vivre ensemble l'appartenance à une communauté fraternelle. Celle-ci est une réalité dynamique et relationnelle qui englobe l'ensemble des Eglises et toute la vie et l'activité du COE.

L'espace qu'offre le COE permet aussi le dialogue sur des questions et des problèmes qui divisent les Eglises et le recours à une médiation dans les cas où cela est nécessaire. Ces dernières années, ce processus de dialogue et de guérison des relations entre Eglises a été vécu grâce à la Commission spéciale, au travers de l'examen qu'elle a fait des questions qui jetaient le trouble entre les Eglises protestantes et orthodoxes membres du COE. Des divisions existent aussi depuis longtemps au sujet de problèmes tels que le prosélytisme, le dialogue interreligieux, l'ordination à la prêtrise et la question de la sexualité humaine. Le COE continuera à offrir des occasions de discussion et de médiation qui pourront être utiles aux Eglises et les aider à dialoguer, à mieux comprendre leurs points de vue respectifs, et à rechercher la réconciliation.

Le soixantième anniversaire du COE, en 2008, constituera une occasion de réflexion et de réengagement des Eglises membres en faveur de la vision oecuménique.

Calendrier et conclusion du projet

Les activités que comporte ce projet ont un caractère permanent (p. ex. les réunions des organes directeurs, les visites d'Eglises), ou elles répondent à des problèmes qui surgissent (p. ex. des tensions entre Eglises membres); dans ce dernier cas, elles seront spécifiques et limitées dans le temps.

Méthodologie

Tandis que le Secrétariat général est responsable de prendre soin de la vie institutionnelle du Conseil, on attend de tous les membres du personnel qu'ils contribuent au renforcement des relations avec les Eglises membres. En d'autres termes, édifier, entretenir et renforcer les relations relève de la responsabilité collective de tous les membres du personnel et fait partie intégrante de toutes les activités du Conseil.

Les réunions des organes directeurs, les visites d'équipes aux Eglises membres, les voyages coordonnés de membres du personnel, les rencontres accueillies par les Eglises membres et les occasions de connaître la vie et le témoignage des Eglises membres sont des activités permanentes qui servent à renforcer la communauté fraternelle des Eglises.

Relations

Pour les organes directeurs, entretenir les relations avec toutes les Eglises membres, accorder une attention particulière à la participation des petites Eglises au COE. Suivre de près les engagements des membres envers la communauté fraternelle.

Activités

P103-01 - Diriger le COE - organes de direction (Bureau et Comité exécutif, réunions bisannuelles; Comité central, tous les 18 mois). Résultats escomptés: Préparer les réunions des organes directeurs et en assurer le suivi.

P103-02 - Développer la communauté fraternelle des Eglises membres: Interpréter théologiquement et vivre concrètement, dans l'ensemble de la vie du COE, et particulièrement au travers des délibérations et de la prière qui caractérisent les réunions des organes directeurs, la signification du fait d'être ensemble, de prier ensemble et d'agir ensemble, et suivre attentivement les questions relatives à la qualité de membre (cf. aussi les activités des projets 1.1 et 5.3). Préparer la célébration du 60e anniversaire du COE en 2008. Résultats escomptés:Explorer au maximum le potentiel de la méthode du consensus; recevoir et gérer la procédure de candidature d'Eglises désirant devenir membres, y compris les visites à ces Eglises candidates.

P103-03 - Renforcer les relations grâce à des visites aux Eglises membres. visiter ou recevoir à Genève les responsables des Eglises membres. Suivre attentivement les relations entre le COE et les Eglises membres, notamment en ce qui concerne les voyages de membres du personnel et les lieux de réunion. Recevoir les visiteurs au Centre oecuménique de Genève (N.B. Les visites doivent être considérées comme un moyen stratégique permettant d'entretenir les relations avec les Eglises membres et elles seront coordonnées dans le présent cadre). Résultats escomptés: renforcer les relations du Conseil avec les Eglises membres et de celles-ci entre elles.

P103-04 - Approfondir la confiance: discussions oecuméniques sur la sexualité humaine. Ces efforts se poursuivront sous forme d'entretiens oecuméniques, dans le souci de garder en réserve des ressources permettant d'aider les Eglises se trouvant dans des situations difficiles en raison de questions délicates. Résultats escomptés: Les Eglises qui ont des positions arrêtées seront invitées à un entretien interculturel et interconfessionnel sur les différences de leurs conclusions théologiques et pratiques.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P103 - Cultiver les relations avec les Eglises membres

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P103-01 - Diriger le COE - organes directeurs

90 000

840 000

840 000

P103-02 - Développer la communauté fraternelle des Eglises membres

58 500

50 000

50 000

P103-03 - Renforcer les relations par des visites

171 910

175 000

175 000

P103-04 - Approfondir la confiance: discussions oecuméniques sur la sexualité humaine

85 000

85 000

85 000

Coûts de mise en oeuvre: total

405 410

1 150 000

1 150 000

Personnel et frais annexes

772 458

772 458

772 458

Coût directs: total

1 177 868

1 922 458

1 922 458

Infrastructure

322 563

322 563

322 563

Total

1 500 432

2 245 022

2 245 022

P104 - Partenariat avec les organisations oecuméniques 

Objectif spécifique

Renforcer les relations avec les organisations oecuméniques

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 1a

Liens secondaires: avec tous les projets, puisque les relations avec les organisations oecuméniques doivent être renforcées dans toutes les activités du COE.

Description/ informations générales

En cherchant à assurer la cohérence du mouvement oecuménique, le COE s'efforce d'établir des partenariats efficaces et enrichissants avec une série d'organisations oecuméniques. Il reconnaît en particulier le rôle spécifique que jouent les organisations oecuméniques régionales, les conseils nationaux d'Eglises, les organisations oecuméniques internationales, les partenaires spécialisés et les Communions chrétiennes mondiales, et apprécie les contributions importantes de ces organismes. Le présent projet vise à approfondir le partenariat existant aux niveaux national, régional et international entre ces organismes et le COE. En principe, tous les programmes du COE sont réalisés en consultation avec des partenaires oecuméniques, et le projet cherche à donner une vue d'ensemble de ces relations et à les coordonner. Des réunions régulières avec les partenaires oecuméniques seront organisées pour trouver les moyens d'améliorer la collaboration.

Une partie du travail effectué dans ce domaine consistera à promouvoir les activités en vue du Forum et à maintenir le rôle du COE en tant que coordinateur d'ACT Développement (voir P402 pour plus de détails à ce sujet).

Les relations avec l'Eglise catholique romaine et avec les Communions chrétiennes mondiales seront aussi comprises dans ce projet, pour chercher à édifier des relations fructueuses et empreintes de confiance qui profiteront à tous ceux qui y sont impliqués et à l'ensemble du mouvement oecuménique

Calendrier et conclusion du projet

Activité permanente du COE

Méthodologie

Faire le point et évaluer régulièrement les mutations du paysage ecclésial et le travail réalisé au sein du mouvement oecuménique. Chaque activité de ce programme veillera à assurer la communication et une coopération étroite avec les différents partenaires. Des rapports annuels permettront l'échange d'informations sur les processus et les résultats obtenus avec tous les partenaires concernés et les autres organismes qui sont intéressés à suivre cette évolution.

Relations

Les relations avec les partenaires oecuméniques et certaines Eglises qui ne sont pas membres du COE seront renforcées selon un plan stratégique prévoyant des réunions régulières avec des groupes spécifiques de partenaires et grâce à une évaluation systématique de la collaboration dans le cadre des programmes.

Activités

P104-01 - Relations avec les partenaires oecuméniques

Pour améliorer la complémentarité, la cohérence et la collaboration avec les partenaires oecuméniques, le COE

  • organisera des réunions régulières des secrétaires généraux des organisations oecuméniques régionales (OOR) et jouera le rôle de coordinateur de l'ensemble des activités du COE qui impliquent des relations avec ces organisations. Résultats escomptés: Une meilleure complémentarité des rôles, des programmes et des déclarations publiques du COE et des organisations oecuméniques régionales; le COE développera une approche coordonnée des relations avec les OOR;

  • établira une commission consultative mixte avec les Communions chrétiennes mondiales pour examiner la signification et les implications des chevauchements en ce qui concerne l'appartenance à ces organismes, et pour coordonner tous les travaux en rapport avec le COE lorsque les relations avec les Communions chrétiennes mondiales l'exigent. Résultats escomptés: La Commission étudie la question et fait des propositions concrètes en ce qui concerne les deux manières de coordonner les activités de programme et la possibilité de tenir une assemblée oecuménique commune, et le COE élabore une approche coordonnée des relations avec les CCM.

P104-02 - Groupe mixte de travail COE/ECR: Pour faire suite à une proposition du Groupe mixte de travail du COE et de l'Eglise catholique romaine, préparation d'un colloque mondial de conseils nationaux d'Eglises (en 2009 ou 2010), en coopération avec le Groupe de liaison des CNE et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. Résultats escomptés: un colloque mondial bien préparé qui clarifie les conditions d'une participation plus intense de diverses traditions chrétiennes aux CNE, outre les membres déjà existants.

Des réunions régulières du Groupe mixte de travail COE/ECR (groupe exécutif: réunions bisannuelles; commission plénière: réunions annuelles). Résultats escomptés: Coopération accrue avec l'ECR au sein de l'unique mouvement oecuménique.

P104-03 - Groupe mixte consultatif COE/pentecôtistes: Réunions annuelles du Groupe mixte consultatif COE/pentecôtistes. Résultats escomptés:Tenue des réunions du GMC. Intensification des contacts, des dialogues et même de la coopération entre personnel du COE et Eglises membres, d'une part, et personnes individuelles et Eglises pentecôtistes et évangéliques d'autre part. Participation accrue de pentecôtistes et d'évangéliques à la prochaine Assemblée du COE.

Analyse et évaluation régulières des changements d'aspect de la chrétienté (en invitant des experts de régions et de traditions diverses, d'entente avec les organismes missionnaires, les organisations oecuméniques régionales et les Communions chrétiennes mondiales). Résultats escomptés: Rapports soumis au personnel et aux organes consultatifs et directeurs.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P104 - Partenariat avec les organisations oecuméniques

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P104-01 - Relations avec les partenaires oecuméniques

43 800

44 000

44 000

P104-02 - Groupe mixte de travail COE/ECR

54 000

63 000

54 000

P104-03 - Groupe consultatif mixte COE/pentecôtistes

36 400

36 400

36 400

Coûts de mise en oeuvre: total

134 200

165 000

155 000

Personnel et frais annexes

214 458

214 458

214 458

Coûts directs: total

348 658

379 458

369 458

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

440 819

471 619

461 619

P105 - Les jeunes et les femmes: défis et espoirs 

Objectif spécifique

Créer un espace où les femmes et les jeunes pourront faire entendre leur voix et communiquer leurs visions, afin d'apporter leur contribution à la société et au mouvement oecuménique.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 1

Liens secondaires: Avec tous les projets du COE relatifs au plaidoyer et aux engagements en faveur des femmes et des jeunes.

Description/ informations générales

Le COE favorise la pleine participation des jeunes et leur créativité dans toutes ses activités. Par ce projet, le COE assurera une coordination et offrira aux jeunes des occasions de communiquer leurs visions afin qu'elles trouvent place dans toutes les activités du COE. Le COE offrira un espace aux jeunes adultes pour qu'ils deviennent plus actifs dans la vie des Eglises et du mouvement oecuménique. Il facilitera la formation et l'activité d'un "organisme de jeunes" et la participation des stewards et des stagiaires à la vie du COE. Il continuera aussi à coopérer avec des initiatives locales et régionales oecuméniques de jeunesse grâce au programme mondial des jeunes, et contribuera à la formation d'un réseau oecuménique de jeunes travaillant en dialogue et en partenariat étroit les uns avec les autres.

Le COE coordonnera les sujets de préoccupation des femmes et leurs visions au sein du mouvement oecuménique et dans la vie des Eglises et des autres organismes oecuméniques; le COE a la possibilité de réunir des femmes de différentes traditions chrétiennes et de diverses régions du monde, appartenant à des générations différentes et de leur permettre d'engager un dialogue authentique, pour qu'elles puissent apporter leur contribution à la vision oecuménique et à la quête de l'unité. Dans le sillage d'une longue tradition, le Conseil continuera à donner aux femmes la possibilité d'interpeller les Eglises au sujet des préoccupations prioritaires qui affectent leur vie quotidienne. Cela se fera dans le cadre d'étroites relations de travail avec d'autres programmes qui engagent les femmes dans des activités relatives à des questions telles que les femme et la justice économique, la violence envers les femmes, les femmes dans un monde pluri-religieux. On se servira d'un cadre de travail axé sur le genre comme d'un outil d'analyse permettant de définir le rôle du COE et sa contribution à d'autres réseaux actifs dans ces domaines.

Calendrier et conclusion du projet

Ces projets sont permanents car ils correspondent à deux groupes très importants au sein du mouvement oecuménique. Cependant, le travail accompli sera évalué après trois ans, et notamment pour vérifier si le fait de placer ces problèmes dans le cadre du projet "cultiver les relations avec les Eglises membres" a l'impact nécessaire sur les Eglises. Il faudra alors réorienter le programme et planifier de nouvelles activités pour la phase suivante.

Méthodologie

L'accent spécial de ces activités portera sur le plaidoyer en faveur des femmes et des jeunes. Mais il offrira aussi un espace pour un dialogue empreint de créativité et pour l'enrichissement mutuel, rassemblant des voix et des expériences diverses provenant de régions, de dénominations et, dans le cas des femmes, de générations différentes.

Relations

Les relations avec les Eglises membres, toutes les organisations oecuméniques régionales, les Communions chrétiennes mondiales, les organisations oecuméniques internationales telles que l'Alliance mondiale des unions chrétiennes féminines (YWCA mondiale), l'Alliance universelle des Unions chrétiennes de jeunes gens, la Fédération internationale des Associations chrétiennes d'étudiants, Syndesmos etc.; les partenariats de travail avec elles sont indispensables pour assurer le succès d'un tel projet.

Activités

P105-01 - Initiatives et prise de responsabilités des jeunes

a. Stagiaires

Le COE réunira un groupe de jeunes de régions et de confessions différentes pour des stages d'une année. Ils seront placés dans divers programmes du Conseil et seront accompagnés par des membres du personnel, d'octobre 2006 à septembre 2007. Ces stages ont pour but d'intégrer les apports de jeunes au travail du COE et de soutenir les activités oecuméniques locales et régionales en offrant à ces jeunes des occasions d'apprendre et de se développer au plan oecuménique pour qu'ils puissent ensuite poursuivre un travail oecuménique au niveau local. Les trois stagiaires participeront à un programme oecuménique de formation consistant en étude de livres, en ateliers hebdomadaires et en visites à des Eglises membres. Après cette période de formation et de travail dans les bureaux du COE à Genève, les stagiaires élaboreront chacun un projet oecuménique qu'ils réaliseront dans leurs contextes respectifs, une fois rentrés au terme de l'année de stage. Résultats escomptés: Trois jeunes participeront à un programme de stages, ils évalueront l'expérience faite et prépareront un projet oecuménique à mettre en oeuvre, une fois rentrés chez eux.

b. Programme d'entraide mondiale de jeunesse (PEMJ)

Ensemble, de jeunes responsables oecuméniques du monde entier décident en commun de questions prioritaires et s'engagent à y travailler ensemble dans une perspective oecuménique. En 2007, le PEMJ coordonnera un échange de stages entre deux régions; soutiendra des activités régionales basées sur les thèmes prioritaires communs du programme; coopérera avec de jeunes responsables oecuméniques pour produire un guide d'étude accompagnant le DVD du COE "Facing the future", destiné au travail oecuménique régional. Résultats escomptés: Les régions s'engagent dans la mise en oeuvre et contribuent à l'évaluation du PEMJ en vue d'élaborer pour ses activités de nouvelles stratégies.

c. Programme des stewards et séminaire de formation aux responsabilités oecuméniques

Il réunira un groupe de 30 jeunes de régions et de confessions diverses pour offrir à des jeunes impliqués dans le travail du COE l'occasion de renforcer leurs compétences de cadres. Le séminaire prendra la forme d'une rencontre de formation oecuménique interrégionale destinée à pourvoir les jeunes participants de compétences et de documentation leur permettant de poursuivre leur travail au niveau local. Des membres du personnel du COE faciliteront et organiseront ce séminaire en mettant l'accent sur l'apprentissage mutuel. Résultats escomptés: Un séminaire oecuménique de formation aux responsabilités destiné à des jeunes pour leur offrir les compétences leur permettant de poursuivre leur engagement oecuménique dans leur contexte local.

d. Organisme de jeunesse

La Neuvième Assemblée du COE a invité à créer un organisme de jeunesse permettant à des jeunes d'élaborer leurs perspectives sur le mouvement oecuménique et de renforcer le rôle qu'ils jouent dans les mécanismes de prise de décisions du Conseil. Ces jeunes constitueront un groupe de réflexion critique susceptible d'offrir au COE et au mouvement oecuménique leurs perspectives et leurs idées. Cet organisme de jeunesse servira aussi à renforcer la coopération entre les organisations de jeunesse et le mouvement oecuménique et à trouver de nouveaux modes de collaboration. En 2007, le rassemblement de l'organisme de jeunesse se tiendra pendant cinq jours, en parallèle avec la réunion du bureau à Genève, Suisse. C'est une occasion d'ouvrir à ces jeunes de nouvelles possibilités d'avoir un impact sur les Eglises en ce qui concerne la participation des jeunes, leur prise de responsabilités et leurs perspectives pour le mouvement oecuménique. L'organisme de jeunesse dressera la liste des thèmes prioritaires en vue d'une coopération. Résultats escomptés: Cette activité conduira à la création d'un organisme qui pourra conseiller le COE et ses organes directeurs et suivra de près la participation des jeunes dans tous les secteurs de la vie du Conseil.

P105-02 - Perspectives des femmes pour l'Eglise et la société

a. Rencontre de représentantes d'organisations oecuméniques régionales

Cette rencontre de représentantes des programmes "Femmes" des organisations oecuméniques régionales et de quelques déléguées des Communions chrétiennes mondiales aura lieu à Genève en mars 2007. Quinze femmes y participeront. Cette réunion sera une occasion de se mettre à l'écoute des préoccupations et des défis auxquels les régions vont faire face au cours de la période à venir, ainsi que des plans concernant les activités dans les régions; d'élaborer un programme d'action commun pour le travail relatif aux femmes; de planifier la continuation du travail sur la violence envers les femmes; de réfléchir à la fonction de coordination du COE dans des domaines tels que les femmes et le dialogue interreligieux, les femmes et le racisme, les femmes et la justice économique; de réfléchir à une méthodologie du dialogue entre femmes venant de traditions et de régions diverses et appartenant à différentes générations. Résultats escomptés: Des femmes des conseils régionaux d'Eglises et quelques représentantes des Communions chrétiennes mondiales se seront réunies et auront planifié un programme d'action commun.

b. Vaincre la violence envers les femmes et les enfants

Le travail visant à vaincre la violence envers les femmes et les enfants sera centré chaque année sur une région particulière, avec l'aide d'organisations oecuméniques, de théologiennes et de femmes actives dans des organisations communautaires qui élaboreront une documentation, du matériel pour études bibliques etc., afin de trouver des stratégies permettant d'impliquer les paroisses de manière accrue dans la lutte contre la violence envers les femmes et les enfants. En 2007, l'accent sera mis sur l'Afrique, en 2008 sur le Pacifique et en 2009 sur le Moyen-Orient. Résultats escomptés: Un travail intensif et bien planifié sur la région Afrique est accompli avec succès.

c. Préparation d'une réunion de femmes orthodoxes

Une rencontre restreinte de femmes orthodoxes aura lieu en Grèce, au mois de juin. Réunissant huit participantes, cette rencontre permettra à des femmes orthodoxes d'élaborer une stratégie pour leur participation aux travaux du COE. Parmi divers projets, elles décideront des prochaines étapes en vue d'une rencontre inter-orthodoxe de femmes qui devrait se tenir en 2008. Résultats escomptés:Les femmes orthodoxes se seront réunies et auront planifié l'activité de la période à venir.

d. Réseaux oecuméniques de femmes

Le COE continuera à travailler avec des réseaux oecuméniques de femmes qui s'efforcent, dans les différentes régions, d'influencer les Eglises, notamment des organisations telles que l'Alliance mondiale des (YWCA mondiale), le Asian women's Resource Centre, le Cercle des théologiennes africaines engagées, etc. Cette activité comportera des visites et des réunions restreintes. Résultats escomptés: le COE aura renforcé les réseaux de femmes et soutenu les efforts qu'elles font pour interpeller les Eglises dans leurs contextes respectifs.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.



Coûts des projets 2007-2009 

P105 - Jeunes et femmes: défis et espoirs

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P105-01 - Initiatives et prise de responsabilité des jeunes

465 130

475 000

475 000

P105-02 - Perspectives des femmes pour l'Eglise et la société

164 870

175 000

175 000

Coûts de mise en oeuvre: total

630000

685 000

685 000

Personnel et frais annexes

376 458

376 458

376 458

Coûts directs: total

1 006 458

1 061 458

1 061 458

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

1 190 780

1 245 780

1 245 780

P201 - Appelés à être l'Eglise une 

Objectif spécifique

Encourager les Eglises et les rendre capables (1) de s'inviter mutuellement à l'unité visible, et (2) de s'occuper des questions théologiques, doctrinales et sociales fondamentales qui continuent à les diviser.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 2a.

Liens secondaires: spiritualité et culte (2b); engagement en faveur d'une Eglise sans exclusive (2c); contribuer à la cohérence théologique du mouvement oecuménique (1.b) et au travail sur la foi dans le contexte de la science et des nouvelles technologies (4b).

Description/ informations générales

L'Eglise est une en Christ, mais les Eglises, trop souvent, sont divisées sur des questions fondamentales de théologie et d'éthique, par des facteurs sociaux et culturels et la mémoire de conflits du passé.

Conformément au mandat donné par la Neuvième Assemblée de travailler sur l'ecclésiologie, le baptême, les sources éthiques et sociales des divisions, et sur d'autres sujets liés à l'unité visible de l'Eglise, le présent projet aidera les Eglises à renforcer leur engagement les unes envers les autres en tant que membres du corps unique du Christ et à aborder toutes les questions - théologiques, sociales, historiques - qui les divisent.

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009 En général: Pour chaque activité, les Eglises (et/ou d'autres groupes cibles, p. ex. réseaux de théologiens/éthiciens) reçoivent (1) un bilan final du travail accompli, (2) les résultats ou les documents produits, (3) des propositions d'utilisation de ceux-ci au sein des Eglises et dans un cadre oecuménique, (4) les propositions pour les rapports ou échos attendus des Eglises, etc. se rapportant plus spécifiquement à la période écoulée.

Méthodologie

A l'occasion de réunions régionales, par des publications et par Internet, prendre contact de manière inventive avec les Eglises alors qu'elles formulent leurs réponses aux documents "Appelés à être l'Eglise une", et "La nature et la mission de l'Eglise".

Définir des groupes cibles spécifiques, tels que les Communions chrétiennes mondiales et les Eglises unies et en voie d'union, afin d'assurer une large palette de perspectives ecclésiologiques et d'encourager la coordination des réponses entre partenaires oecuméniques.

Le COE impliquera dans ces discussions des réseaux de théologiens de régions, de traditions, de langues et de cultures différentes, en veillant à assurer la participation des femmes, des jeunes et des personnes handicapées. Un outil qui servira à cette démarche consistera en un forum interactif sur Internet, coordonné par un membre du personnel qui fonctionnera en tant que modérateur des discussions. Des spécialistes de la mission feront partie intégrante de ce projet.

Identifier des questions délicates spécifiques qui surgiront dans le processus de réponses, afin de planifier la poursuite du travail dans ces domaines.

Faire intervenir des personnes venues de réseaux de jeunes théologiens et des contacts jeunes du COE dans toutes les phases du projet.

Regarder au delà du projet: encourager les Eglises (et d'autres partenaires) à prendre en considérations ce qu'il implique pour leur vie, ainsi que leurs relations avec d'autres Eglises, au niveau local, national et international.

Relations

Travailler avec toutes les Eglises membres du COE et avec d'autres qui ne sont pas membres (en particulier celles qui participent à part entière à la Commission de Foi et constitution. Travaux spécifiques avec les Eglises unies et en voie d'union; en outre, relations avec les Communions chrétiennes mondiales et avec les organisations oecuméniques régionales (afin de promouvoir des perspectives régionales) et renouvellement des relations avec les facultés de théologie, les centres d'étude et les académies etc.

Activités

P201-01 - La nature et la mission de l'Eglise: Consultation avec les Eglises, colloques et visites d'équipes pour obtenir des réponses des Eglises (et d'autres) au texte intitulé "Appelés à être l'Eglise une", selon le mandat de la Neuvième Assemblée du COE, et au document complémentaire sur La nature et la mission de l'Eglise, Document Foi et Constitution n° 198, qui a déjà été envoyé officiellement aux Eglises. Evaluation permanente des travaux par la Commission de Foi et constitution (avec des apports d'autres partenaires internes et extérieurs), rapports réguliers de Foi et constitution au Comité central du COE, conformément au mandat de la Neuvième Assemblée. Des spécialistes de la mission doivent y participer. Résultats escomptés: Réponses de la plupart des Eglises membres et de nombreux autres groupes; un engagement renouvelé au dialogue; nouveaux éclairages sur les sujets qui unissent - et divisent - les Eglises aujourd'hui.

P201-02 - Sur la voie de l'unité visible: Etudes théologiques: La Commission de Foi et constitution identifiera des sujets de division délicats (p. ex. facteurs spécifiques qui empêchent aujourd'hui la célébration commune de l'eucharistie, positions éthiques différentes en raison de conceptions divergentes de la personne humaine (anthropologie), ou divisions de la communauté humaine, comme l'appartenance ethnique et le nationalisme qui divisent aussi les Eglises). Un ou deux thèmes sélectionnés seront étudiés dans des colloques particuliers. La documentation comportera notamment des textes récents du COE et d'autres textes oecuméniques (p. ex. sur le baptême, l'anthropologie théologique et l'identité ethnique et nationale et son rapport avec l'unité). Elle examinera d'autres possibilités d'accord sur une date commune de Pâques. Résultats escomptés: Nouveaux travaux théologiques sur deux questions décisives pour la quête de l'unité des Eglises aujourd'hui.

P201-03 - Un seul baptême: vers la reconnaissance mutuelle: Un processus complémentaire visant à intéresser les Eglises, les liturgistes et d'autres groupes au document d'étude de Foi et constitution sur le baptême ("Un seul baptême: vers la reconnaissance mutuelle") pour encourager l'élargissement de la reconnaissance mutuelle du baptême et mettre cette reconnaissance en pratique dans la vie des Eglises au plan local. En outre, prendre en compte le 25e anniversaire, en 2007, de Baptême, eucharistie, ministère", en portant le regard vers l'avenir, plutôt que vers le passé. Résultats escomptés: Un engagement renouvelé pour la quête de l'unité visible et l'élargissement du voyage oecuménique et de la reconnaissante mutuelle accrue du baptême; repérer les questions relatives au baptême qui divisent et les travailler.

P201-04 - Sur la voie de l'unité: Eglises unies et en voie d'union: Organiser des colloques avec des Eglises unies et en voie d'union et avec les Communions chrétiennes mondiales pour étudier diverses expériences vécues et différentes conceptions de l'unité visible; repérer les questions stratégiques pour la poursuite des discussions et assurer la coordination dans les dialogues bilatéraux. Résultats escomptés: interaction imaginative entre ces divers groupes (avec leur expérience et leurs compétences) et l'ensemble du mouvement oecuménique.

P201-05 - Commission de Foi et constitution : Susciter une interaction entre les commissions de Foi et constitution - Commission permanente et Commission plénière; organiser des réunions de ces commissions, comme l'un des mandats principaux des Eglises membres du COE (et d'autres, dont l'Eglises catholique romaine et les Eglises pentecôtistes) pour travailler en vue de l'unité visible et surmonter les divisions des Eglises. Résultats escomptés: Supervision (dans le cadre du COE) et accompagnement de l'activité en vue de l'unité visible; mobiliser les membres de la commission pour qu'ils se fassent les avocats, au sein de leur confession et dans leur contexte local, du travail en faveur de l'unité et du mouvement oecuménique en général.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P201 - Appelés à être l'Eglise une

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P201-01 - La nature et la mission de l'Eglise

31 460

36 000

36 000

P201-02 - Sur la voie de l'unité visible: études théologiques

13 000

0

0

P201-03 - Un seul baptême: vers la reconnaissance mutuelle

23 400

2 000

10 000

P201-04 - Sur la voie de l'unité: Eglises en voie d'union et CCM

12 600

150 000

5 000

P201-05 - Commission de Foi et constitution

86 430

65 000

65 000

Coûts de mise en oeuvre:Total

166 890

253 000

116 000

Personnel et frais annexes

405 729

405 729

405 729

Coûts directs: Total

572 619

658 729

521 729

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

756 941

843 051

706 051

P202 - La spiritualité et le culte dans le contexte oecuménique 

Objectif spécifique

Encourager et explorer les dimensions traditionnelles et nouvelles de la vie spirituelle au sein du mouvement oecuménique.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 2b.

Liens secondaires: le projet sera en lien avec d'autres objectifs de l'activité relative à la vie des Eglises dans le mouvement oecuménique (1a et 1b), de même que (2a).

Description/ informations générales

Le COE explorera les diverses expressions de la spiritualité existant dans les Eglises et la manière dont elles sous-tendent leur vie et la quête de l'unité. On prendra en compte l'expérience spirituelle de communautés telles que Taizé, Grandchamp, Iona, ainsi que le vécu des femmes et des jeunes, et le pouvoir spirituel du témoignage évangélique authentique.

Le COE explorera la signification du culte en tant que partie intégrante de la vie des Eglises et de la quête de l'unité, en tenant compte des dimensions de la vie sacramentelle, de la prière et de l'étude biblique. Le COE créera et réunira des textes liturgiques et encouragera la réflexion sur l'importance du culte et de la vie spirituelle dans les contextes oecuméniques.

Calendrier et conclusion du projet

Ce projet démarrera en 2007. Au début de 2009, il sera évalué et réajusté selon les besoins au fil des années. C'est une préoccupation constante du COE, mais les activités et les prochaines étapes du projet seront déterminées après une évaluation à la fin de trois ans.

Méthodologie

Mener une réflexion théologique sur le culte et la vie spirituelle des Eglises et des communautés chrétiennes, en prenant en compte des travaux précédents du COE et du milieu oecuménique dans ce domaines.

Organiser des ateliers sur ces thèmes, en tant qu'outils permettant d'aborder les questions de la vie spirituelle et du culte, prenant en compte les apports des jeunes adultes.

Utiliser les ressources d'Internet pour réunir des informations sur le culte et les pratiques de la vie spirituelle, en tant qu'outil d'analyse et de réflexion.

Déployer des compétences professionnelles dans les domaines du culte, de la vie spirituelle et de la communication, afin de produire de la documentation qui sera mise à la disposition des Eglises.

Relations

Renforcer les relations avec les Eglises membres et les partenaires oecuméniques au travers du culte célébré en commun et du partage d'expériences spirituelles. Les relations avec des communautés de renouveau et avec le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens constitueront des éléments importants de ce travail, où l'on veillera à faire preuve de sensibilité en approchant des textes, des symboles et des pratiques précieux venus de traditions chrétiennes très diverses.

Activités

P202-01 - Explorer la spiritualité dans un esprit oecuménique: Un colloque visant à examiner ce que le COE va prendre pour centre d'intérêt dans le domaine de la spiritualité réunira quelques représentants des Eglises membres du COE, des théologiens, des communautés comme celles de Taizé, Grandchamp, Iona, comprenant des femmes et des jeunes. Résultats escomptés: Avoir compris la contribution spécifique du COE au débat sur la spiritualité.

Deux ateliers destinés à examiner la spiritualité qui sous-tend notre vie commune, en mettant l'accent sur: a) la spiritualité dans le culte et la vie de prière; b) le culte et la théologie (questions relatives à une "spiritualité commune" et à un "culte commun"); c) la spiritualité dans l'évangélisation authentique; d) la spiritualité de la guérison et des communautés de guérison (ce dernier thème faisant partie d'un processus d'élaboration de lignes directrices pastorales pour l'édification des communautés d'accueil, de guérison et de témoignage). Résultats escomptés: Avoir exploré diverses dimensions de la spiritualité et communiqué ces résultats aux Eglises.

P202-02 - Biens tirés de nos trésors: le culte et la spiritualité: Elaboration de documentation pour la vie spirituelle et le culte, pour répondre aux besoins de divers membres du COE et d'autres groupes oecuméniques. Documents à diffuser sous forme imprimée et par voie électronique, et à conserver dans des archives de documentation destinée au culte et à la vie spirituelle. Un travail sera effectué sur "l'accès légitime" aux textes liturgiques et spirituels, p. ex. les questions juridiques et éthiques relatives à la propriété intellectuelle et aux droits d'auteur. Résultats escomptés: Matériaux nouveaux et classiques rendus accessibles; questions relatives à la propriété intellectuelle clarifiées et réglées.

Soutien à la vie cultuelle des grands rassemblements du COE et des partenaires oecuméniques et coordination. Résultats escomptés: Préparation et organisation professionnelles des cultes pour les grands rassemblements

P202-03 - Semaine de prière pour l'unité des chrétiens: La préparation sera centrée sur des méthodes créatrices pour l'utilisation de la documentation au niveau des Eglises locales. Dans cet ordre d'idées, célébration du 100e anniversaire de la Semaine de prière en 2008. Résultats escomptés: Renforcement de la Semaine de prière, célébrations du 100e anniversaire.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P202 - La spiritualité et le culte dans le contexte oecuménique

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P202-01 - Explorer la spiritualité dans un esprit oecuménique

26 000

57 000

68 000

P202-02 - Biens tirés de nos trésors: culte et spiritualité

24 000

31 000

26 000

P202-03 - Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

40 000

49 000

28 000

Coûts de mise en oeuvre: total

90 000

137 000

122 000

Personnel et frais annexes

465 729

465 729

465 729

Coûts directs: total

555 729

602 729

587 729

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

740 051

787 051

772 051

P203 - Perspectives oecuméniques sur la mission et l'unité 

Objectif spécifique

Le COE participe à l'organisation du processus international de préparation en vue du centenaire de la Conférence mondiale sur la mission d'Edimbourg (1910), qui aura lieu en 2010, et du dialogue et débat international sur la mission et l'évangélisation au 21e siècle; il y apporte ses perspectives et son expérience oecuméniques spécifiques. Travail en vue d'une synergie accrue entre les différents acteurs de la mission et entre eux et les Eglises.

Liens avec les buts à atteindre

Liens directs: objectif 2a

Liens secondaires: Cette activité sera en lien avec la vision oecuménique du COE et avec ses Eglises membres (I.b), et avec la plateforme théologique, en tant que partie intégrante du projet (1.b). Elle contribuera aussi à la relation du COE avec des Eglises non membres (1,c); la recherche de communautés sans exclusive (2.c); les changements dans le paysage ecclésial et la migration (4.a); santé et guérison (4c) et le défi de la pluralité religieuse (6a): sont autant de questions qui constituent des interpellations adressées aux Eglises.

Description/ informations générales

Un processus d'étude international, multiconfessionnel et décentralisé a été lancé pour préparer le centenaire de la Conférence mondiale sur la mission tenue à Edimbourg en 1910. En tant qu'expression institutionnelle, au niveau mondial, du mouvement né à Edimbourg, qui a conduit à l'intégration de l'Eglise et de la mission. Le COE a participé aux premières étapes de ce processus d'étude et il est maintenant invité à jouer un rôle important dans les préparatifs et la tenue des manifestations de 2010. Une description détaillée de ce processus, disponible sur demande, explique les cinq objectifs proposés et les neuf grands thèmes missionnaires qui seront abordés dans le monde entier.

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009 (préparation de 2010). Le processus "Vers 2010" contribuera au contenu de la (des) conférence(s) sur la mission de 2010 et sa tâche principale ira dans ce sens. Cependant, la recherche d'une conception et d'une pratique oecuméniques pertinentes de la mission et de l'évangélisation n'est pas limitée dans le temps et constituera le défi principal pour le suivi des célébrations de 2010. La continuité est également essentielle dans l'édification et l'approfondissement des relations avec les évangéliques, les pentecôtistes et les organismes missionnaires.

Méthodologie

Participation et apport oecuménique spécifique à un processus international de mise en réseaux et d'étude impliquant des groupes de participants au delà de la communauté fraternelle du COE. Les étapes et les contenus sont en voie de négociations avec les partenaires intéressés, sur la base d'une description convenue du processus.

Le COE sera à la tête de l'organisation de la Conférence de 2010 sur la mission et l'évangélisation, dans la mesure du possible en coordination avec les partenaires du mouvement oecuménique, membres ou non de la communauté fraternelle du COE, en renforçant les relations du COE avec les organismes missionnaires et avec les Eglises évangéliques et pentecôtistes.

Relations

Approfondissement des contacts et des dialogues avec les pentecôtistes et les évangéliques, ainsi qu'avec les organismes missionnaires du Nord et du Sud et avec les Communions chrétiennes mondiales (notamment la FLM et l'ARM).

Participation du groupes de jeunes spécialistes en missiologie, de diverses organisations de jeunesse, coopération avec l'Association internationale d'études missionnaires (IAMS) et ses membres au niveau national ou régional, de même qu'avec les réseaux santé/guérison et EDAN.

Activités

P203-01 - Préparation de la célébration et de la conférence de 2010: Le COE préparera une conférence sur la mission et l'évangélisation qui sera intégrée aux célébrations de 2010, en partenariat avec l'Association internationale d'études missionnaires, certaines Communions chrétiennes mondiales (notamment l'ARM et la FLM) et d'autres parties prenantes au processus "Vers 2010". Cette activité, qui se chevauche avec l'activité 2, s'intensifiera à la fin de 2008 et en 2009. Publications de International Review of Mission (revue directement issue de la conférence d'Edimbourg de 1910), en tant que l'un des instruments servant au soutien et à la communication du processus d'étude mentionné à propos de l'activité 2. Lancement d'une réflexion sur son avenir après 2010. Résultat escompté: Conférence oecuménique mondiale sur la mission en 2010.

P203-02 - Etude sur la mission, l'évangélisation et l'unité: Participation à la coordination du processus d'étude "Vers 2010". Le COE mettra en lumière certains apports provenant d'Eglises membres, d'organismes missionnaires ou de centres d'étude qui leur sont liés, de facultés de théologie et du réseau de jeunes spécialistes en missiologie sur les nouvelles évolutions d'une conception et d'une pratique oecuménique de la mission et de l'évangélisation. Un accent particulier sera mis sur l'interface existant entre l'évangélisation et l'unité, et entre la mission et la guérison. En outre, on demandera aux missiologistes de contribuer à la réflexion sur l'ecclésiologie (P101). Cette étude comprendra des colloques, un travail en réseau et des réunions de chercheurs et de praticiens en 2007, 2008 et peut-être aussi en 2009. Résultat escompté: Intensification du dialogue et de la coopération entre responsables, chercheurs et parties intéressées actifs dans la mission, l'évangélisation et le ministère de guérison, en provenance d'une vaste palette d'Eglises et de mouvements. Mise à jour des nouvelles évolutions dans la théologie et la pratique de la mission et de l'évangélisation, en tant que suivi de la Conférence d'Athènes. Communication des résultats intérimaires selon les besoins, à diverses étapes du processus; publication finale (ou contribution à différentes publications) vers la fin de 2009, pour alimenter les célébrations de 2010 et leur suivi.

P203-03 - Commission de mission et d'évangélisation: Préparer et organiser les réunions de la CME du printemps 2007 et du début de 2009, ainsi que les réunions supplémentaires du bureau élargi de la CME (p.ex. pour assurer la coordination avec les bureaux d'autres commissions du COE). Elaborer les moyens appropriés permettant aux responsables des organismes missionnaires de coopérer en réseau et d'être en lien avec les travaux du COE sur la mission et l'évangélisation. L'intensification des échanges entre responsables missionnaires du Nord et du Sud constitue un des objectifs à atteindre au travers du processus "Vers 2010". Résultat escompté: Renforcer la coopération et le travail en réseau entre les différents organismes représentés à la CME: conseils missionnaires (dont certains ne sont pas liés au COE), Eglises membres du COE, Eglise catholique romaine, Eglises et organismes missionnaires pentecôtistes et évangéliques. Au travers de la Commission, ce grand groupe peut accompagner le COE dans sa participation au processus "Vers 2010" et fournir des conseils sur les travaux du COE concernant la mission, dans le cadre de ce programme et d'autres encore.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P203 - Perspectives oecuméniques sur la mission et l'unité

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P203-01 - Préparation de la célébration et de la conférence de 2010

159 950

83 000

113 000

P203-02 - Etude sur la mission, l'évangélisation et l'unité

62 200

100 000

40 000

P203-03 - Commission de mission et d'évangélisation

79 500

20 000

94 000

Coùts de mise en oeuvre: total

301 650

203 000

247 000

Personnel et frais annexes

406 691

406 691

406 691

Coùts directs: total

708 341

609 691

653 691

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

892 663

794 013

838 013

P301 - Décennie "vaincre la violence"

Objectif spécifique

Insuffler de l'énergie dans l'action des Eglises et leur coopération pour vaincre la violence et rechercher une paix juste et la réconciliation dans leur vie, dans leurs communautés et dans le monde.

Liens avec les buts recherchés

Lien direct: objectif 3.1

Liens secondaires: La DVV renforce la communauté fraternelle des Eglises (1.1), et les unit dans leur engagement à témoigner de l'Evangile dans un monde en mutation (2.1), en approfondissant leur spiritualité (2.2). Ce sera un effort concret visant à édifier une communauté internationale pacifique (3.2) et à transformer les conditions sociales et économiques (4.1). L'accompagnement des Eglises dans des situations critiques prendra en compte l'intolérance religieuse, la discrimination et les conflits (6.2).

Description/infor-mations générales

Le contexte de la violence (interpersonnelle, économique, écologique, militaire) qui règne dans notre monde et dans nos sociétés, dans nos familles et même dans l'Eglise continuera à exiger un engagement oecuménique des Eglises. Dans de nombreux contextes, les Eglises se sont engagées dans des actions pleines de créativité en faveur de la paix et de la réconciliation. A la suite de l'appel et de la vision prophétiques de sa Huitième Assemblée à Harare en 1998, le COE a lancé la Décennie oecuménique "vaincre la violence"(DVV) en 2001. Pendant la première moitié de la décennie, de nombreuses Eglises y ont participé; des ressources ont été partagées, une prise de conscience s'est dessinée et on a pris des décisions novatrices.

Pendant la deuxième moitié de la décennie (2006-2010), les alliances d'Eglises doivet être renforcées, leur discernement affiné et le souci qu'elles ont d'une paix juste doit passer "de la périphérie vers le centre de la vie et du témoignage de l'Eglise". La coopération interreligieuse, la mobilisation des enfants et des jeunes et la collaboration avec des acteurs de la société civile (institutions éducatives, agences) fera partie intégrante de la stratégie de la DVV pour activer l'élan oecuménique. L'accent spécial annuel servira de centre d'intérêt à des activités importantes d'une grande visibilité, telles que la Journée internationale de prière pour la paix, des formations et une sensibilisation destinées à la région spécifique, événements relayés par Internet et les multimédias.

Le COE accompagnera, encouragera et facilitera l'échange d'expériences de l'engagement des Eglises pour vaincre la violence, afin d'inspirer de nouvelles synergies en vue d'un Rassemblement oecuménique international pour une paix juste, qui marquera la fin de la décennie.

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009. La DVV se poursuit jusqu'à la fin de 2010 et culminera en un Rassemblement oecuménique international pour la paix, selon le mandat que lui a donné la Neuvième Assemblée.

Méthodologie

Le point fort du projet consistera à préparer les Eglises à participer pleinement au Rassemblement oecuménique international pour la paix, ce qui leur donnera l'occasion de réfléchir à leurs engagements oecuméniques à vaincre la violence et à oeuvrer en faveur de la paix dans leur propre contexte.

Un groupe de référence international sera chargé, avec l'aide d'un consultant, de planifier, de faciliter, de préparer et d'organiser ce Rassemblement oecuménique international.

Des analyses et des réflexions théologiques sur l'esprit et la logique de la violence, avec un accent particulier mis sur la violence économique, constitueront un apport au Rassemblement pour une paix juste.

Une Déclaration sur la paix juste, dans le cadre du Rassemblement international, marquera la conclusion de la Décennie, pour encourager les Eglises, les organisations oecuméniques régionales et les autres partenaires oecuméniques à reprendre le flambeau et à rechercher la paix et la réconciliation dans leurs régions respectives.

Organiser des séminaires, des ateliers, des visites d'équipes et coordonner les efforts faits dans le cadre de l'accent spécial annuel, pour soutenir les animateurs des Eglises et des organismes oecuméniques.

L'échange de témoignages ainsi que des visites d'équipes oecuméniques (notamment des Lettres vivantes) aux Eglises membres dans le contexte de la Décennie "vaincre la violence" leur permettront d'échanger leurs expériences, de s'encourager mutuellement à trouver une position commune et à s'impliquer sur la scène publique, en vue de parvenir à la paix dans la justice et sans violence. Les visites d'équipes débattront du rôle des Eglises dans la promotion du règlement pacifique des conflits; elles faciliteront les processus de réconciliation et de pardon par des engagements conjoints de diverses Eglises.

Le COE offrira un forum Internet sur le thème "vaincre la violence"; ce forum sera une plateforme dynamique destinée au dialogue interactif entre jeunes adultes, leur permettant d'échanger leurs perspectives sur la violence et la manière de la surmonter, chacun dans son contexte. Une personne sera désignée par le COE pour coordonner la discussion.

Les deux principaux moyens de communication de la DVV sont son site Internet, et le bulletin électronique de nouvelles. Des récits seront diffusés régulièrement par le moyen des réseaux publics de communication, et la publication occasionnelle de CD/DVD et de brochures permettra de transmettre l'histoire de la DVV.

Relations

Le COE coordonnera les activités lancées par les organisations oecuméniques régionales, les Eglises et les réseaux, sans lesquels la DVV n'aurait qu'une influence minime. Le COE prendra également contact au niveau international avec des organisations telles que l'OMS, les Nations Unies et la Coordination internationale pour la décennie.

Activités

P301-01 - Préparation du Rassemblement international pour la paix, avec l'aide du consultant et d'un groupe de référence international.

P301-02 - Etablissement de réseaux et coordination de la DVV: Faciliter, en coordination avec d'autres programmes, a) des visites d'équipes (lettres vivantes) aux Eglises pour les encourager, échanger des récits et jeter des ponts. Résultats escomptés: Eglises et communautés feront l'expérience du soutien oecuménique dans les situations où elles vivent.

b) Journée internationale de prière pour la paix (JIPP) : Coordonner et faire connaître différentes activités menées en lien avec le projet (p.ex. un film avec des chorales d'enfants du monde entier), en rapport avec l'accent spécial annuel. Résultats escomptés: La journée mondiale de prière est célébrée, accompagnée de diverses activités dans différentes parties du monde, et en référence à l'Accent spécial annuel de la DVV.

c) Travail en réseau avec d'autres initiatives en faveur de la paix: Collaborer avec diverses activités centrées sur les enfants et les jeunes, et les coordonner, p.ex. coparrainer des ateliers de contes, qui utiliseront la dynamique créée par l'initiative "One laptop per child" (un ordinateur portable par enfant du monde), afin faire de ces outils des éléments favorisant la paix et la prévention de la violence. Résultats escomptés: Les Eglises renforcent leurs activités relatives aux questions touchant les enfants, les jeunes et la violence.

P301-03 - Réflexion théologique sur la paix juste: Notamment dans des séminaires et ateliers, on réunira les expériences des Eglises en vue d'une déclaration sur la paix juste, dans la perspsective du Rassemblement oecuménique international pour la paix. De petits groupes de référence sont prévus. Résultats escomptés: Les Eglises se reconnaissent dans une Déclaration sur la paix juste et l'adoptent lors du Rassemblement oecuménique international pour la paix.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P301 - Décennie "vaincre la violence

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P301-01 - Rassemblement international sur la paix juste

150 000

150 000

150 000

P301-02 - Travail en réseau et coordination de la DVV

45 000

45 000

45 000

P301-03 - Réflexion théologique sur la paix juste

50 000

50 000

50 000

Coûts de mise en oeuvre: total

245 000

245 000

245 000

Personnel et frais annexes

460 648

460 648

460 648

Coûts directs: total

705 648

705 648

705 648

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

889 970

889 970

889 970

P302 - Plaidoyer pour la justice et la responsabilité 

Objectif spécifique

Faire entendre la voix des Eglises et des organisations oecuméniques afin d'exercer une influence sur les décisions politiques des gouvernements et des organisations intergouvernementales (notamment les Nations Unies, les institutions financières internationales, la Cour pénale internationale)

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 3.b

Liens secondaires: Le plaidoyer des Eglises contribue à vaincre la violence et à rechercher la justice, la paix et la réconciliation (3.a), y compris la justice économique (3.c). Il est une expression du témoignage rendu l'Evangile dans le monde (2.a) et contribue à rendre les Eglises plus justes et plus accueillantes (2.c). Cette activité est intimement liée à la lutte pour une transformation sociale et économique (4.a), et pour les préoccupations relatives à la justice, la santé et l'écologie (4.b et 4.c). Il offre une méthode concrète de formation oecuménique (5.a) et prend particulièrement en compte les cas d'intolérance religieuse (6.b).

Description/ informations générales

Dans un contexte marqué par la mondialisation économique, le développement accéléré des technologies de l'information, les menaces pesant sur la paix, la sécurité et le multilatéralisme, il s'avère urgent que les Eglises et les organisations oecuméniques élèvent la voix pour lancer des interpellations critiques à propos des situations de divers pays, des événements régionaux ou de thèmes d'intérêt mondial, afin d'exercer une influence sur les processus de prise de décisions.

Le COE a joué un rôle important pour amener les Eglises et le mouvement oecuménique à s'exprimer ensemble, dans une perspective éthique et théologique, sur des questions sociales, économiques et politiques. En ce qui concerne les Nations Unies, le COE a offert une plateforme permettant communiquer le vécu des Eglises à l'ONU, tant à Genève (CNUCED, HCDH, HCR, OMS, etc.) qu'à New York, grâce au Bureau de liaison du COE auprès des Nations Unies, qui a facilité l'activité des Eglises et du mouvement oecuménique et ses relations avec l'Assemblée générale et le secrétaire général, le suivi des Objectifs du millénaire et les efforts entrepris dans le domaine de l'allégement de la dette, etc.

Certains cas de portée suprarégionale exigent que le COE soit attentif aux organismes intergouvernementaux régionaux, aux institutions financières internationales (Banque mondiale, FMI) et à la Cour pénale internationale.

Au cours des trois prochaines années, le COE mettra l'accent sur le désarmement nucléaire, la justice économique, les justes revendications des populations autochtones, la Cour pénale internationale et certains problèmes régionaux, correspondant aux accents spéciaux annuels de la DVV.

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009. A la fin des trois prochaines années, les accents spéciaux seront évalués et on décidera de nouvelles lignes-forces pour les actions de défense de la justice et de la paix.

Méthodologie

Coopération, coordination et soutien aux Eglises et aux partenaires oecuméniques dans leurs activités de plaidoyer à différents niveaux de l'ONU, auprès de la CPE et des institutions financières internationales, grâce aux bureaux de Genève et au Bureau de liaison de New York.

Prises de position, lettres ouvertes, déclarations exprimant la position du COE et des Eglises sur diverses questions.

Réunions, séminaires, rencontres, forums destinés à analyser les problèmes dans les perspectives éthique et théologique.

Réunir les déclarations, les prises de position et les déclarations des Eglises et les diffuser largement auprès des membres des Eglises, de la société civile en général et des médias.

Relations

Le COE prendra contact avec les Eglises, les organisations oecuméniques régionales, les Communions chrétiennes mondiales telles que la FLM et l'ARM, les partenaires spécialisés et les organisations de jeunesse et coordonnera leurs efforts; ces organismes seront associés à la stratégie de plaidoyer et on s'inspirera de leurs ressources, de leurs connaissances et de leurs méthodes.

Activités

P302-01 - Faire connaître les préoccupations des Eglises sur la scène internationale:

a) Semaine d'action du COE après des Nations Unies à New York: Une semaine d'action organisée chaque année à New York, réunissant entre 80 et 100 partenaires de différentes régions afin de réfléchir sur des questions brûlantes au niveau mondial et de communiquer avec les Nations Unies. Résultats escomptés: Les Eglises actives dans ce domaine auront renforcé le réseau oecuménique.

Un séminaire sur des questions relatives aux affaires internationales, à la paix et à la réconciliation sera organisé en lien avec l'accent spécial annuel de la DVV, en coopération avec le secrétariat de la DVV et d'autres partenaires oecuméniques. Résultats escomptés: Approfondissement et mise en valeur du travail des Eglises dans ces domaines.

b) Les Eglises s'engagent en faveur de la limitation des armes nucléaires: Participation de délégations de responsables d'Eglises à des conférences du désarmement des Nations Unies et à des visites dans les capitales, et organisation du soutien des Eglises membres au désarmement nucléaire et à l'établissement de zones libres de nucléaire, dans le cadre de la DVV et en collaboration avec d'autres groupes de la société civile. Résultats escomptés: Les Eglises font connaître à divers niveaux leurs préoccupations relatives aux armes nucléaires.

c) Coordination et travail en réseau aux Nations Unies et au Forum social mondial: Réunions périodiques avec des représentants gouvernementaux au Centre oecuménique à Genève et au Interchurch Center à New York, ainsi qu'avec des fonctionnaires d'organisations intergouvernementales et la coordination du Forum social mondial, pour faire connaître les préoccupations et les prises de position des Eglises. Résultats escomptés: Les avis et les préoccupations des Eglises sont entendus et pris en compte.

P302-02 - Justice et réconciliation à la Cour pénale internationale: Deux réunions annuelles avec des fonctionnaires de la CPI et le Centre pour la justice et la réconciliation à la Haye, pour faire entendre les perspectives et les positions des Eglises sur la justice, la participation des victimes et la réconciliation dans le cadre des procédures de la CPI. Résultats escomptés: Le travail à la CPI a mis en valeur la participation des victimes et la réconciliation et les Eglises sont devenues plus dynamiques dans leurs relations avec la Cour.

P302-03 - Plaidoyer en faveur des populations autochtones dans les forums de l'ONU: Faciliter la participation des Eglises et des représentants des populations autochtones au Forum permanent et au Groupe de travail, en mettant l'accent sur leur action en faveur du droit à la terre, à l'identité et à la souveraineté. Résultats escomptés: Les populations autochtones ont fait avancer leurs revendications

Suivi par la Banque mondiale, le FMI et le COE de cas relatifs à la gouvernance, aux besoins des populations autochtones et au développement communautaire. Résultats escomptés: Les politiques de la BM et du FMI deviennent plus sensibles aux positions des Eglises sur les sujets mentionnés ci-dessus.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P302 - Plaidoyer pour la justice et la responsabilité

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P302-01 - Faire connaître les préoccupations des Eglises sur la scène internationale

180 000

180 000

180 000

P302-02 - Justice et réconciliation à la Cour pénale internationale

25 000

25 000

25 000

P302-03 - Plaidoyer en faveur des populations autochtones dans les forums de l'ONU

60 000

60 000

60 000

Coûts de mise en oeuvre: total

265 000

265 000

265 000

Personnel et frais annexes

640 648

640 648

640 648

Coûts directs: total

905 648

905 648

905 648

Infrastructure

230 402

230 402

230 402

Total

1 136 050

1 136 050

1 136 050

P303 - Droits de la personne et dignité humaine 

Objectif spécifique

Accompagner les Eglises dans les questions relatives à la promotion et à la protection des droits et de la dignité des personnes.

Liens avec les objectifs à atteindre

Lien direct: objectif 3b

Liens secondaires: Avec les Eglises membres (1.c) et les communautés souvent exclues de la société (objectif 2 c.)

Description / informations générales

Le COE oeuvre pour défendre la dignité humaine, vaincre l'impunité, parvenir à ce que les responsabilités soient assumées et établir des relations justes et pacifiques en abordant la question des droits humains sous l'angle éthique et théologique. Le COE répond aux demandes des Eglises qui ont besoin d'un soutien lorsque la dignité humaine est menacée. Cela exige une approche holistique lâ où il s'agit d'aborder d'une manière intégrée les droits civils et politiques, les droits économiques, culturels et sociaux et le droit au développement.

Le COE accompagnera les Eglises dans leurs contextes respectifs et renforcera leur activité de défense des droits de la personne.

Au nombre des défis des années qui viennent, on mentionnera la nécessité de renforcer la dimension interreligieuse des droits et de la dignité de la personne; de centrer l'activité sur les droits des victimes, l'impunité, la liberté religieuse et les droits des minorités, de même que la nécessité d'offrir aux Eglises un espace leur permettant de discuter des relations entre la justice, les doits et la dignité des personnes. Les activités de ce projet seront en lien étroit avec l'étude sur la justice et les droits élaborée par la Plateforme mondiale pour la réflexion et l'analyse théologiques.

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009. Une évaluation au bout de trois ans pourra indiquer de nouveaux points forts pour le travail en faveur de la dignité humaine.

Méthodologie

Le COE permet à des victimes de violations des droits de l'homme de témoigner devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU et d'autres organismes spécialisés des Nations Unies et intergouvernementaux.

Des activités de développement des compétences (séminaires, ateliers, réunions) seront organisés en vue de renforcer la capacité des Eglises à veiller au respect de tous les droits humains, y compris les droits économiques, sociaux et culturels.

Relations

Coordination avec les Eglises, les organisations oecuméniques régionales et d'autres partenaires du travail sur la justice, les droits et la dignité des personnes là où l'on demande au COE d'intervenir. On accordera une attention particulière à la participation d'organisations oecuméniques de jeunesse (Fédération universelle des associations chrétiennes d'étudiants, Alliance universelle des unions chrétiennes de jeunes gens, Alliance mondiale des unions chrétiennes féminines / YWCA mondiale), afin d'apprendre les méthodologies qu'ils ont élaborées.

Activités

P303-01 - L'action des Eglises pour la dignité humaine: Organiser un séminaire annuel au niveau mondial qui traitera de divers sujets relatifs aux droits humains, y compris la dimension interreligieuse. Résultats escomptés: Les Eglises traitent en profondeur et avec efficacité les questions relatives aux droits humains.

Ateliers régionaux pour contribuer au processus d'étude sur la justice, les droits et la dignité des personnes, en coordination avec la Plateforme mondiale de réflexion et d'analyse théologiques. Résultats escomptés: Elaboration d'une conception théologique commune des droits et de la dignité des personnes

Publication et diffusion de réflexions éthiques et théologiques des Eglises sur la dignité humaine auprès des instances actives dans le domaine des droits de la personne (gouvernements, Nations Unies, ONG, mouvements sociaux). Résultats escomptés: Connaissance et prise en considération des dimensions éthique et théologique des droits de l'homme.

Participer à des activités d'autres acteurs de la société civile et de réseaux travaillant dans ces domaines, notamment à l'organisation de séminaires sur la dignité humaine au Forum social mondial. Résultats escomptés: Le COE et les Eglises communiquent avec la société civile et exercent sur elle une influence dans ce domaine.

P303-02 - Les Eglises et les droits de la personne aux Nations Unies: Accompagnement et soutien donné aux Eglises et aux délégations oecuméniques pour leur travail en faveur de la dignité humaine et leur participation aux sessions du Conseil des droits de l'homme à Genève, et à d'autres réunions de mécanismes de l'ONU (rapporteurs spéciaux, groupes de travail du Haut Commissariat aux droits de l'homme). Résultats escomptés: les Eglises et les délégations oecuméniques communiquent avec les organismes des droits de l'homme des Nations Unies et travaillent en faveur des droits des victimes.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P303 - Droits de la personne pour la dignité humaine

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P303-01 - L'action des Eglises pour la dignité humaine

130 500

131 000

131 000

P303-02 - Les Eglises et les droits de la personne aux Nations Unies

49 500

50 000

50 000

Coûts de mise en oeuvre: total

180 000

181 000

181 000

Personnel et frais annexes

220 648

220 648

220 648

Coûts directs: total

400 648

401 648

401 648

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

492 809

493 809

493 809

P304 - Les Eglises au Moyen-Orient: solidarité et témoignage en faveur de la paix 

Objectif spécifique

Le COE, avec les Eglises et les partenaires oecuméniques, élargira et approfondira l'action des Eglises pour une paix juste au Moyen-Orient

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 3.1.

Liens secondaires: Ce projet exige un enracinement théologique (objectif 1b); il oeuvre en vue de vaincre la violence et de rechercher la justice et la réconciliation (3a); encourage la responsabilité mutuelle entre Eglises (4a), combat le racisme contre les Juifs et les Arabes (4b); soulève les problèmes de la justice et de l'écologie, relativement à la répartition de l'eau et à l'exploitation des ressources pétrolières dans la région (4b); l'activité concernant la région constitue une étude de cas dans les rencontres oecuméniques et la formation (6b); accompagnement des Eglises dans les situations de conflit (7b)

Description/ informations générales

Le Moyen-Orient a toujours revêtu une importance particulière pour le COE. Les Eglises de la région plongent leurs racines dans l'histoire apostolique. Actuellement, elles se trouvent confrontées à des défis sans précédent: des interventions étrangères, des conflits entre Etats, des guerres civiles divisent la région; l'extrémisme et l'intolérance sous diverses formes compliquent et, dans certains cas, mettent en péril sa sécurité et sa stabilité.

Territoires occupés militairement, droits humains et aspirations nationales bafouées, échec à appliquer l'état de droit aux niveaux national et international et prolifération nucléaire en Israël et en Iran sont les problèmes principaux auxquels le Moyen-Orient est confronté. Ces problèmes sont liés à la question du contrôle des ressources énergétiques: 25% de la production pétrolière du monde est située dans cette région, l'Arabie saoudite en produisant à elle seule 15%.

L'une les plus explosives du monde, la situation du Moyen-Orient exige de la part des partenaires oecuméniques des efforts collectifs en faveur de la paix et de la justice aux niveaux local, national, régional et international. Le COE est engagé dans l'appui aux Eglises afin de les mettre en mesure de rendre témoignage par la construction de la paix et la défense de la justice, aux niveaux local et national, et d'influer sur les politiques des grandes puissances mondiales et régionales en vue d'un changement.

Depuis la première Guerre du Golfe, le COE a défendu la position selon laquelle une guerre régionale ne peut que mettre en échec l'intention déclarée des Nations Unies, qui est d'assurer la paix et la sécurité dans la région. Le souci principal du Conseil a été de renforcer l'action des artisans de paix des Eglises et d'exprimer et de formuler la solidarité chrétienne au travers de ses ministères diaconaux. Pour servir cet objectif, le Conseil s'est opposé aux sanctions économiques contre l'Irak et, avec ses Eglises membres, a qualifié l'invasion de l'Irak par les forces de la coalition d'illégale et immorale.

Le COE a continué à suivre avec une attention soutenue le conflit israélo-palestinien et a encouragé tous les efforts tendant à un règlement pacifique et juste de ce conflit.

Calendrier et conclusion du projet

2007- 2009. Les objectifs seront examinés au commencement et à la fin de la période 2007-2009, afin d'évaluer en particulier le niveau et la portée de l'action des Eglises.

Méthodologie

On élaborera une politique collective et coordonnera les activités afin d'avoir plus de force en agissant ensemble. Le succès dépendra de la mesure dans laquelle la communauté oecuménique saura relever ensemble tous les défis de cette région.

Pour une approche globale des lignes d'action et de la mise en oeuvre, il faudra attacher une attention particulière aux relations interreligieuses, à la diaconie, à la lutte contre la violence et au témoignage commun de la part du COE.

La méthode interdisciplinaire se combinera avec les méthodologies coopératives qui reçoivent déjà une grande attention oecuménique grâce à des actions conjointes pour la région, et notamment pour une réponse interreligieuse face aux violences politiques et culturelles existant au Moyen-Orient.

Les parties prenantes au projet et le personnel s'efforceront de mobiliser les responsables et les membres des Eglises afin qu'ils mettent leurs espoirs dans des actions concrètes en vue d'une paix juste. On veillera particulièrement à renforcer la positions des Eglises dans la région et au delà, par des actions de plaidoyer et au travers des médias.

Ce projet fera en sorte que la logique essentielle de la stratégie des Eglises dans la région soit connue des Eglises membres intéressées dans le monde entier et que celles-ci puissent l'utiliser. Le projet correspond aux besoins du Moyen-Orient, et le travail de communication visera à profiler publiquement les politiques et les actions des Eglises recherchant la paix dans la région. Les Eglises seront également encouragées à faire connaître à leurs membres et aux Eglises soeurs les exigences éthiques et religieuses de la paix dans cette région-clé.

Relations

On entretiendra en priorité, au niveau mondial, les relations avec les Eglises membres, la communauté oecuménique et la société civile afin de mobiliser leur solidarité et leur soutien en faveur du Moyen-Orient.

Activités

P304-01 - Unir les coeurs et les esprits pour la paix
  • Examen et analyse permanents des grands courants internationaux dans la région pour permettre d'élaborer des stratégies et des programmes bien documentés.

  • Elaborer une politique globale pour le Moyen-Orient, intégrer et renforcer l'engagement oecuménique et encourager la coopération aux niveaux mondial, régional et local.

  • Influencer les changements de politique au Moyen-Orient, et particulièrement en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, grâce à un réseau mondial d'action des Eglises du Nord et du Sud qui portent ensemble la responsabilité d'élargir et d'approfondir les actions des Eglises en faveur de la paix. Campagnes diffusées par les réseaux pour demander la fin de l'occupation, promouvoir le droit au retour des réfugiés, et parvenir à l'autodétermination nationale des Palestiniens; renforcement des capacités au sein du réseau en tant qu'élément que tous s'accordent à considérer comme nécessaire.

P304-02 - Un seul message, de nombreuses voix

  • Organiser des conférences interdisciplinaires régionales et internationales pour élaborer des lignes d'action comprenant les dimensions interreligieuses, écologiques, ainsi que celles de la paix et de la sécurité humaine etc.; superviser ou assurer leur mise en oeuvre.

  • Soutenir l'établissement du Centre oecuménique de Jérusalem. projet destiné à offrir un pôle oecuménique pour un engagement mondial/régional/local à Jérusalem, et pour la paix dans la ville et en Palestine.

  • Gérer le Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël, y compris le Sud, pour intensifier la solidarité avec ceux qui sont touchés par le conflit et sensibiliser les pays d'envoi par des témoignages de "témoins oculaires" et solliciter leur aide.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Activités en 2007

P304-01 - Unir les coeurs et les esprits pour la paix

Résultat spécifique

Une ligne d'action oecuménique nouvelle pour le Moyen-Orient est élaborée en tant que plan d'action au cours de 2007, avec des préparatifs approfondis réalisés par les principaux groupes se préoccupant de cette région et liés au COE. Ce processus suscite une prise de conscience accrue et une meilleure compréhension des éléments suivants:

  • la situation qui prévaut dans la région;

  • les besoins des personnes touchées par le conflit;

  • les objectifs de l'action de plaidoyer des partenaires oecuméniques et les occasions de travail en faveur de la paix qui leur sont liées, dans un nombre croissant d'Eglises et de partenaires dans quatre domaines clés liés à la paix au Moyen-Orient;

  • les responsables chrétiens de la région reconnaissent l'engagement des Eglises, ainsi que le fait qu'un engagement oecuménique accru soutient la présence permanente et essentielle des chrétiens dans la région

L'accroissement de la participation des Eglises et des partenaires se mesurera au nombre de membres du personnel qui participent à l'élaboration des lignes d'action oecuméniques et au nombre de personnes qui entreprennent des actions de suivi.

Les quatre secteurs clés liés à la paix au Moyen-Orient, en vue de l'élaboration d'une ligne d'action oecuménique, sont le plaidoyer, la diaconie, le domaine interreligieux et "divers", y compris les questions géopolitiques de l'exploitation de l'eau et du pétrole.

Description/ informations générales

a) Mobiliser les Eglises et les organisations au moyen de visites de membres du personnel et de partenaires.

Examiner, analyser et communiquer les principales tendances dans la région pour contribuer à l'élaboration de lignes d'action, de stratégies et de programmes mieux documentés

Réunir trois "comités préparatoires" multisectoriels pour se mettre d'accord sur une ligne d'action oecuménique, en prévoyant une collaboration stratégique pour mettre en oeuvre cette ligne d'action.

Organiser à la fin du processus, au début de 2008, un sommet stratégique sur le Moyen-Orient. Les participants, le contenu, le projet de ligne d'action et les rapports sur le projet pilote se fonderont sur les engagements pris au cours des visites de mobilisation et des comités préparatoires.

Le contexte de cette activité est local, régional et international.

Le coeur de l'activité consiste à développer une politique globale du COE sur le Moyen-Orient, visant à guider, à intégrer et à renforcer l'engagement et la coopération oecuméniques en faveur de l'édification de la paix.

Les tâches décisives consistent à promouvoir et à organiser un processus de formation stratégique fondé sur la participation. Celui-ci servira à explorer les éléments interreligieux, la diaconie et les autres sujets de préoccupation, de même que les questions liées à la justice, à la paix et à la sécurité humaines et à les placer au centre des programmes des Eglises pour la défense de ces causes.

Ce processus dépendra des participants et des partenaires du programme EAPPI pour trouver une série de personnes susceptibles de participer à l'élaboration d'une ligne d'action oecuménique pour le Moyen-Orient. Ils susciteront une prise de conscience quant au rôle d'une ligne d'action sur le terrain et dans les autres pays; l'avenir du programme comprend aussi une activité de plaidoyer accrue faisant suite à l'expérience d'accompagnement.

Le COE facilite la collaboration au moyen de contacts directs entre participants répartis en petits groupes, puis convoque des participants clés à de grands forums oecuméniques qui leur insufflent force et vision pour relever les grands défis d'une manière plus unifiée.

b) Le projet de Centre oecuménique de Jérusalem est destiné à offrir un pôle oecuménique d'engagement mondial/régional/local en faveur de la paix à Jérusalem et en Palestine. En 2007, il servira tout naturellement de forum permettant une participation locale à l'élaboration d'une ligne oecuménique pour la région.

Partenaires:

Eglises membres du Moyen-Orient

Eglises actives dans des domaines liés au Moyen-Orient

Partenaires spécialisés, actifs au Moyen-Orient ou dans le plaidoyer en faveur de la région

Organisations oecuméniques régionales

Organisations participant au programme EAPPI

Organisations chrétiennes régionales en Israël et en Palestine

Organisations correspondantes de l'Eglise catholique romaine

Agences spécialisées évangéliques

P304-02 - Un seul message, de nombreuses voix

Résultat spécifique

In 2007, cette activité aura pour résultat un accroissement des actions conjointes des Eglises en vue de la paix au Moyen-Orient, à savoir:

De nouveaux niveaux de solidarité s'établissent entre les Eglises et avec les communautés des territoires occupés.

Les responsables chrétiens de la région déclarent qu'ils ont participé à cette activité et ont repris courage du fait que l'engagement oecuménique accru qu'elle représente constitue un soutien à la continuité et à la vitalité de la présence chrétienne dans la région.

Les lignes d'action du COE et du mouvement oecuménique, fondées sur le droit international, les obligations conventionnelles et les positions du COE, sont présentées aux dirigeants politiques des pays concernés et aux responsables de groupes de la société civile.

Les participants reçoivent des informations et une ligne d'action qui expliquent le conflit sous l'angle des droits de l'homme, de la dignité humaine et de l'état de droit.

Un consensus règne entre les participants qui reconnaissent que leur efficacité a augmenté et que la pression qu'ils exercent sur les acteurs politiques s'est accrue grâce à des actions conjointes.

Les participants oecuméniques sont en mesure d'évaluer la valeur d'une action multilatérale. Le témoignage en faveur de la paix au Moyen-Orient est communiqué à des personnes appartenant à des Eglises non membres du COE et à d'autres religions et s'exprime au travers d'actions communes.

A la suite de ces activités et de leur couverture médiatique, des personnes non chrétiennes des Territoires palestiniens occupés et d'autres pays du Moyen-Orient comprennent que les Eglises du monde entier travaillent pour eux et oeuvrent en faveur de la paix.

Coûts des projets 2007-2009 

P304 - Les Eglises et le Moyen-Orient: solidarité et témoignage pour la paix

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P304-01 - Unir les coeurs et les esprits pour la paix

121 700

122 000

122 000

P304-02 - Un seul message, de nombreuses voix

103 025

104 000

104 000

Coûts de mise en oeuvre: total

225 025

226 000

226 000

Personnel et frais annexes

460 648

460 648

460 648

Coûts directs: total

685 673

686 648

686 648

Infrastructure

138 241

138 241

138 241

Total

823 914

824 889

824 889

P305 - Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël (EAPPI) 

Objectif spécifique

Protéger, manifester de la solidarité et mener des actions de défense des droits par rapport à la situation en Palestine et en Israël

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 3.1.

Liens secondaires: Le projet doit reposer sur une base théologique (objectif 1b); il vise à vaincre la violence et à rechercher la justice et la réconciliation (3a); il encourage la responsabilité mutuelle des Eglises (4a); combat le racisme contre les Juifs et contre les Arabes (4b); soulève les questions de la justice et de l'écologie liées à l'usage de l'eau et à l'exploitation des ressources pétrolières de la région (4b); l'engagement en faveur de cette région constitue une étude de cas pour les rencontres et la formation oecuméniques (6b)a; le projet accompagne les Eglises dans les situations de conflit (7b).

Description/
informations générales

Dans le cadre du mandat du programme EAPPI et de ses priorités (solidarité, protection et défense des droits), les accompagnateurs oecuméniques seront placés dans 5 ou 6 communautés ou des organisations partenaires locales palestiniennes et israéliennes.

Grâce aux rapports et à l'activité des accompagnants oecuméniques et de leurs partenaires locaux, le programme EAPPI dénoncera les violences de l'occupation et les violations des droits de l'homme et du droit humanitaire et plaidera pour qu'elles cessent. Les rapports des accompagnateurs sensibiliseront le monde oecuménique aux aspirations des Eglises et des groupes actifs pour la paix dans les Territoires palestiniens occupés en en Israël; ils solliciteront et encourageront un plus grand nombre de partenaires à se joindre à leur action dans leurs pays d'origine; ils fourniront des informations aux Eglises afin qu'elles puissent influencer l'opinion publique de leurs pays, ainsi que leur politique étrangère touchant le Moyen-Orient.

Le programme EAPPI permettra à des groupes oecuméniques internationaux et à des délégations de haut niveau de se joindre aux accompagnateurs pour de brèves réunions ou des manifestations de solidarité, p.ex. observer les postes de contrôle, les points de passage dans le mur, accompagner des enfants à l'école etc.

Le programme EAPPI produira des publications COE/EAPPI sur des questions particulières et un magazine trimestriel traitant de différents thèmes.

Calendrier et conclusion du programme

2007-2009. Après ce cycle de trois ans, le programme sera examiné pour évaluer sa continuation.

Méthodologie

Le Programme enverra chaque année près de 100 accompagnateurs venus de différents pays pour qu'ils accompagnent diverses communautés vulnérables de Palestine, les protégent et manifestent leur solidarité, accompagnent en Israël des militants pour la paix qui s'efforcent de mettre fin à l'occupation israélienne. Le Programme coordonnera et supervisera les activités des accompagnateurs oecuméniques, les formera et les orientera, trouvera et leurs lieux d'activité et prendra les dispositions nécessaires, assurera les besoins essentiels de chacun et, à leur retour dans leurs pays d'origine, les engagera, avec les conseils nationaux d'Eglises, à entreprendre des activités de plaidoyer.

Un responsable de la communication et de la défense des causes, employé à plein temps, sera chargé de l'ensemble de la communication de l'EAPPI. Il/elle publiera les rapports des accompagnateurs écrits en anglais sur le site du programme, enverra des articles et des récits choisis aux médias, rédigera et diffusera un bulletin de nouvelles mensuel et un magazine trimestriel, diffusera des informations concernant le programme, veillera à la couverture médiatique, rédigera des communiqués de presse, mettra à jour et révisera les publications du programme. Le responsable de la communication d'EAPPI collaborera étroitement avec l'équipe des coordinateurs des pays d'envoi et/ou avec leurs communicateurs, ainsi qu'avec le bureau des médias du COE..

Relations

Coopérer étroitement avec les coordinateurs des Eglises et organisations d'envoi de divers pays. Maintenir un contact étroit avec les partenaires palestiniens et israéliens sur le terrain et diffuser largement leurs observations et leurs actions en faveur de la paix dans la région.

Activités

P305-01 - Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël

  • Accompagner de jeunes enfants qui sont harcelés par les colons sur le chemin de l'école.

  • Assurer une présence internationale pour dissuader les colons de harceler les enfants.

  • Travailler avec la communauté chrétienne locale et assurer auprès d'elle une présence solidaire en participant à diverses activités telles que des programmes auprès des femmes et des jeunes et des services de proximité; travailler dans des camps de réfugiés.

  • Se confronter au problème du mur, se prononcer, surveiller les ouvertures des points de passage, aider les gens à passer, participer aux manifestations et manifester soutien et solidarité à l'égarde des communautés.

  • Devenir partenaires des organisations du mouvement israélien pour la paix, souvent marginalisées dans la société israélienne, et les accompagner, de même que les organisations palestiniennes dont le siège est à Jérusalem.

  • Rédiger des articles pour montrer les effets de l'occupation.

  • Activités de plaidoyer (réunions aux Nations Unies, rencontres avec des responsables politiques etc.)

  • Dénoncer les violations des droits humains.

  • Etablir un réseau mondial de défense des droits.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P305 - Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P305-01 - Programme oecuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël

686 000

686 000

686 000

Coûts de mise en oeuvre: total

686 000

686 000

686 000

Personnel et frais annexes

281 610

281 610

281 610

Coûts directs: total

967 610

967 610

967 610

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

1 059 771

1 059 771

1 059 771

P306 - Pauvreté, richesse et écologie: réflexion et action 

Objectif spécifique

Inviter les Eglises à réagir en concertation avec les tenants de solutions alternatives, au scandale de la pauvreté et aux effets de la mondialisation économique, en établissant de nouvelles synergies entre partisans de différentes positions sur la manière de faire face au problème de la pauvreté et de la richesse, et de leur rapport avec l'écologie.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 3c.

Liens secondaires: Dans le souci de s'appuyer sur un cadre éthique et théologique de base, ce projet est lié à l'objectif 1b; par les rapports entre économie et écologie, à l'objectif 4b; par l'attention aux apports des femmes et des jeunes, à l'objectif 1c; à ceux d'autres groupes exclus tels que les populations autochtones et les personnes handicapées, à l'objectif 2c. En outre son intention de créer un espace de dialogue le relie à l'objectif 4b, et l'engagement à dialoguer avec les croyants d'autres religions à l'objectif 6a.

Description/ informations générales

Dès son origine, le COE s'est efforcé de faire face au problème de la pauvreté et de la richesse. Il est apparu, au cours de la Neuvième Assemblée, que les structures commerciales et financières tendent de plus en plus, par la mondialisation économique, à créer des richesses qui entraînent un élargissement du fossé entre riches et pauvres et des menaces pour la paix et pour la terre. Bien que les personnes les plus touchées soient les habitants du Sud et que ces menaces pèsent tout particulièrement sur les enfants, les femmes, les populations autochtones et les personnes handicapées, ce problème touche tout le monde, car ses effets sont à l'échelle planétaire. Le présent projet traitera de la nécessité d'une analyse et d'une réflexion approfondies sur cette question, notamment la relation entre pauvreté, richesse et écologie dans le cadre de la démarche AGAPE (Alternative to Economic Globalization Adressing People and Earth - Une autre mondialisation au service des êtres humains et de la terre), qui a démarré avant la Neuvième Assemblée.

Cependant, l'Assemblée de Porto Alegre a montré de façon évidente que les manières d'analyser ces réalités et de réagir divergent. Le COE a la possibilité d'élaborer un nouveau paradigme qui réunit les synergies existant entre les différentes positions. C'est une tentative de réunir les Eglises et les partenaires oecuméniques du Nord, du Sud de l'Est et de l'Ouest en vue d'analyses, de réflexions et d'actions communes visant à découvrir des manières nouvelles et imaginatives permettant d'utiliser les richesses pour éradiquer la pauvreté. L'objectif 8 des ODM, qui met les Etats en demeure d'accroître les ressources destinées à atteindre les autres objectifs, sera examiné, et le COE fera le point sur l'absence de progrès réels en matière d'éradication de la pauvreté.

Simultanément, il analysera la manière dont la pauvreté aussi bien que la richesse mettent l'écologie en danger en raison d'une consommation et de modèles de productions irresponsables. La dette écologique est l'une des questions qui sera en bonne place dans ce projet. Alors que de nombreuses études ont donné des informations sur les personnes vivant dans la pauvreté, on sait peu de choses sur les riches. Il sera demandé aux Eglises de définir un "seuil de consommation et d'avidité", à côté du "seuil de pauvreté", pour servir de ligne directrice à l'intention des chrétiens.

En outre, le COE travailler avec ses partenaires oecuméniques à assurer le suivi du projet AGAPE, conformément au plan d'action approuvé par l'Assemblée, en abordant des questions telles que celles du commerce équitable, de l'annulation de la dette, des marches financiers, de l'évasion fiscale, des biens et des services publics, des moyens d'existence et des emplois adéquats, de l'agriculture pour la vie, du pouvoir et de l'empire

Calendrier et conclusion du projet

2007-2009. Le programme de réflexion et d'action commencera en 2007 et devrait s'achever en 2009. Après évaluation et examen, une nouvelle phase des travaux sera projetée.

Méthodologie

Une étude de cas et une méthodologie destine aux ateliers rassemblera les expériences des Eglises à l'échelle des régions et du monde. On invitera les Eglises à apporter aux ateliers régionaux leurs témoignages sur la manière dont elles abordent les questions relatives à la pauvreté et la richesse. Ces discussions seront ouvertes aux perspectives des femmes, des jeunes, des personnes handicapées et des populations autochtones. Chaque étude de cas régionale sera contextuelle (p.ex., dans le cas de l'Afrique, la priorité portera sur la relation entre pauvreté et richesse dans le contexte des efforts pour surmonter la pauvreté - OPA).

Des rencontres internes auront lieu entre Eglises de différentes régions, destinées à élaborer une analyse et une approche communes de la mondialisation économique, de ses racines et de la réaction des Eglises.

Des séminaires seront organisés lors du Forum social mondial. Les rencontres du COE avec la Banque mondiale et le FMI traiteront notamment de questions relatives à la pauvreté, la richesse et l'écologie, grâce à des études de cas sur des expériences faites au niveau national.

On repérera les personnes chargées dans les Eglises des questions relatives à la justice économique ou celles qui traitent de questions liées à la pauvreté et à la richesse pour créer un réseau actif et novateur; elles seront en contact avec le réseau de l'information et il leur sera demandé de diffuser à leur tour l'information aux membres de leurs Eglises et de communiquer les échos reçus. Un groupe de référence pour le projet se constituera et sera invité à communiquer avec d'autres réseaux. Ce groupe sera composé de représentants de ceux qui travaillent sur le thème de la dette écologique, les femmes, les jeunes, les populations autochtones et les personnes handicapées.

Relations

Les relations avec les Eglises, les réseaux oecuméniques et les mouvements sociaux seront déterminantes cet égard; des liens seront établis avec des organismes et des réseaux oecméniques tels que l'Alliance oecuménique "agir ensemble", la Fédération universelle des associations chrétiennes d'étudiants, le Conseil pour la mission mondiale (CWM), l'Alliance oecuménique sur les alternatives à la mondialisation économique (ECAG), le mouvement Jubilé Sud, et autres organisations actives dans le même domaine. Relations de travail avec des organisations multilatérales (Institutions financières internationales et Organisation mondiale du commerce).

Activités

P306-01 - Rencontres d'Eglises sur la mondialisation économique: travail avec les Eglises sur des actions concernant des questions telles que le commerce équitable, l'annulation de la dette, les marchés financiers, l'évasion fiscale, les biens et services publics, les moyens d'existence et emplois adéquats, l'agriculture qui fait vivre, le pouvoir et l'empire. Résultats escomptés: Travail accompli avec les réseaux oecuméniques selon les plans d'action.

P306-02 - Etude sur la richesse et la dette écologique: Rencontres internes entre Eglises défendant des positions différentes sur le sujet de la mondialisation économique, analyse de la pauvreté, de la création de richesses et de l'impact sur l'écologie. Des groupes de référence font partie de la méthodologie appliquée pour atteindre cet objectif. Résultats escomptés: Contribution à un débat oecuménique sur les racines de la mondialisation économique et élaboration de stratégies communes en vue de faire face à la pauvreté et à la richesse.

P306-03 - Accompagner les réseaux oecuméniques actifs dans les projets AGAPE: On étudiera la possibilité de faire faire une étude de trois études de cas régionales sur la richesse, la pauvreté et l'écologie, notamment sur la dette écologique, afin de préparer un débat du Comité central et une déclaration sur la dette écologique. Résultat escompté: Coopérer avec les Eglises à la rédaction d'une déclaration commune d'analyse et d'action sur la dette écologique.

Organisation de 2 séminaires annuels sur des sujets annexes (à définir) au Forum social mondial. Résultat escompté: Avoir assuré une présence oecuménique et apporté un point de vue éthique et théologique sur l'ordre du jour du COE, tel que mentionné ci-dessus.

P306-04 - Etudes de cas pour la rencontre COE/BM/FMI: Suivi de la rencontre COE/BM/FMI et des études de cas portant particulièrement sur la pauvreté, la richesse et l'écologie, au niveau national. Résultats escomptés: Etude de l'impact des politiques des Institutions financières internationales sur un certain nombre de pays choisis.

Le COE coopérera avec les réseaux oecuméniques sur la pauvreté, la richesse et l'écologie (Alliance oecuménique "agir ensemble", Réunions APRODEV-PAG, FUACE, Conseil pour la mission mondiale, mouvements sociaux comme Jubilé -Sud et le Forum social mondial). Résultats escomptés: Renforcement de la coopération du COE avec d'autres réseaux oecuméniques poursuivant des objectifs semblables.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P306 - Pauvreté, richesse, écologie: réflexion et action

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P306-01 - Rencontres des Eglises sur la mondialisation économique

143 300

150 000

150 000

P306-02 - Etude sur la richesse et la dette écologique

69 800

80 000

80 000

P306-03 - Accompagner les réseaux oecuméniques dans les projets AGAPE

80 900

60 000

60 000

P306-04 - Etudes de cas pour la rencontre COE/Banque mondiale/FMI

9 000

10 000

10 000

Coûts de mise en oeuvre: total

303 000

300 000

300 000

Personnel et frais annexes

400 648

400 648

400 648

Coûts directs: total

703 648

700 648

700 648

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

887 970

884 970

884 970

P401 - Solidarité oecuménique 

Objectif spécifique

Manifester de la solidarité face aux besoins exprimés par les membres du COE

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: 4a.

Liens secondaires: Le projet a besoin d'une base théologique (1b), il soutient à la fois l'unité visible et le témoignage (2a), soutient le témoignage prophétique sur des questions délicates (3b), comprend un élément de formation oecuménique dans l'expression de la solidarité oecuménique (5a), et s'efforce de soutenir les Eglises dans le dialogue et la coopération avec les autres religions (6a).

Description/ informations générales

Dès l'origine, le COE a toujours allié la réflexion théologique aux expressions pratiques de solidarité pour soulager les besoins urgents des gens et former les Eglises à la coopération, afin de s'attaquer aux causes profondes des maux qui exigent une solidarité pratique.

Ainsi, la solidarité oecuménique revêt plusieurs formes: visites pastorales aux Eglises confrontées à des situations difficiles, expressions pratiques de solidarité, coopération avec les Eglises pour renforcer leurs capacités organisationnelles, partage des ressources produites par le COE sur les normes de la comptabilité et de la rédaction de rapports, contributions à un développement des capacités des Eglises dans ces domaines, et fournir à temps des ressources permettant de mettre en oeuvre des initiatives stratégiques. Ce projet vise à promouvoir des actions de solidarité pratique reflétant l'engagement oecuménique pour le partage des ressources dans un contexte où la pauvreté, le déplacement, l'exclusion etc. sont en croissance. Le présent projet s'appuie sur des expériences faites par le passé dans le domaine du travail diaconal, en les adaptant aux défis nouveaux.

Ce nouveau Fonds de solidarité oecuménique deviendra un instrument de l'ensemble du Conseil permettant de réunir les divers instruments de financement du COE en un seul et même fonds. Les caractéristiques du nouveau fonds seront: un objectif clair, la transparence, l'application de critères communs et la cohérence dans la manière dont les fonds sont versés à des partenaires pour répondre à des demandes spéciales. Les détails pratiques du fond sont actuellement en train d'être précisés.

Par ces activités, le COE va tenter de renforcer les capacités organisationnelles des Eglises afin qu'elles soient en mesure de répondre aux besoins particuliers de leur contexte. Un accent spécial sera mis sur le renforcement des Eglises, des conseils nationaux d'Eglises et des groupes de jeunes.

Calendrier et conclusion du projet

Ce projet démarrera en 2007. Au début de 2009, il fera l'objet d'une évaluation et, selon les résultats, adapté selon les besoins pour les années suivantes. Le Fonds oecuménique de solidarité fera l'objet d'une évaluation après 3 ans, afin de juger de sa pertinence et des décisions concernant sa continuation seront prises à ce moment.

La plus grande partie des activités actuelles du COE en matière d'acheminement de financements multilatéraux seront graduellement supprimées au cours des trois prochaines années.

Au cours de 2007, différents modèles d'organisation pour le bureau de l'Europe de l'Est seront étudiés, puis mis en oeuvre au cours des années suivantes.

Méthodologie

En tant qu'instrument de financement, le Fonds de solidarité oecuménique permettra au COE de répondre rapidement et avec flexibilité aux besoins des Eglises et des partenaires oecuméniques, en donnant la priorité aux projets présentés par les jeunes. Un système de critères, de processus de sélection et de suivi des fonds versés clairs et transparents sera mis en place.

Les membres du personnel collaboreront étroitement avec leurs collègues du secteur des bourses, afin d'assurer une approche plus cohérente des initiatives de renforcement des capacités, et de travailler à des critères, des processus et des stratégies communs en matière d'allocation de fonds.

Grâce au travail d'animateurs oecuméniques basés dans les régions, les Eglises et leurs partenaires pourront recevoir le soutien concret dont elles ont besoin pour affronter de manière plus efficace les défis que pose l'organisation et de faire face aux problèmes politiques et éthiques auxquels leurs sociétés sont confrontées.

Il faudra une certaine prudence pour faire connaître le Fonds oecuménique de solidarité, afin de ne pas susciter des attentes irréalistes. On trouvera des informations sur les décisions relatives aux financements sur le site www.ecuspace.net. La communication concernant la solidarité oecuménique doit aller au delà des rapports traditionnels et comporter des récits d'intérêt humain et des photos.

Relations

L'accompagnement d'Eglises connaissant des situations difficiles renforce les relations entre le COE et ses Eglises membres et permet aux relations entre Eglises membres de croître (au travers de visites pastorales, par exemple). Le soutien ne fait pas qu'approfondir les relations avec les Eglises membres du COE, mais il offre aussi la possibilité d'entrer en relations avec des Eglises qui sont moins actives au sein du COE et d'élargir le milieu oecuménique. L'abandon graduel de l'activité du COE dans le domaine de la solidarité multilatérale doit être bien réfléchi, pour éviter que les relations en souffrent trop.

Les initiatives de renforcement des capacités seront élaborées en coopération avec les organisations oecuméniques régionales, sous-régionales et nationales en complément à d'autres efforts.

Comme le Fonds de solidarité oecuménique doit être un instrument de l'ensemble du Conseil, un groupe composé de représentants du personnel de tous les secteurs sera désigné pour superviser le projet.

Activités

P401-01 - Fonds de solidarité oecuménique (FSO): Le FSO réunira les instruments de financements existant au sein du COE, dont la Formation théologique oecuménique, le Fonds d'initiatives stratégiques, la Mission urbaine et rurale, les subsides de renforcement des capacités, le Fonds spécial de lutte contre le racisme, le soutien aux droits humains et autres initiatives. Les programmes de renforcement des capacités des Eglises et de leurs partenaires seront mis en oeuvre par des animateurs oecuméniques travaillant dans les régions et offriront aux Eglises un soutien pratique dans les questions relatives à l'organisation et aux finances. Le travail des animateurs viendra compléter le soutien à des initiatives de formation. Ce fonds sera une initiative concernant l'ensemble du Conseil, et l'ensemble du personnel de tous les programmes y participera. On s'efforcera d'élaborer des critères et des procédures permettant de respecter la désignation des fonds affectés à des activités particulières. Deux résultats escomptés: premièrement, les Eglises et les partenaires oecuméniques recevront un soutien pour les activités entreprises dans des domaines spécifiques, et les relations avec le COE s'en trouveront renforcées. Deuxièmement: les Eglises et leurs partenaires seront mieux équipés pour relever les défis qu'ils affrontent.

P401-02 - Financement de la solidarité multilatérale: acheminer des financements selon le souhait des partenaires afin de fournir le soutien dont les Eglises et leurs partenaires ont besoin. Alors que le COE réduit ses activités d'acheminement de fonds à des partenaires, il faudra faire des efforts particuliers en 2007 et 2008 pour aider les Eglises et leurs partenaires à trouver d'autres sources de financement ainsi que les donateurs, en particulier les petites organisations qui n'ont pas de relations étroites avec des partenaires de financement. Résultats escomptés: Les Eglises continueront dans un proche avenir à recevoir une aide multilatérale pour leurs programmes et on les aidera à trouver à long terme d'autres sources de financement.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P401 - Solidarité oecuménique

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P401-01 - Fonds de solidarité oecuménique

1 200 000

1 200 000

1 200 000

P401-02 - Financement de solidarité multilatérale

-

-

-

Coûts de mise en oeuvre: total

1 200 000

1 200 000

1 200 000

Personnel et frais annexes

750 103

750 103

750 103

$coûts directs: total

1 950 103

1 950 103

1 950 103

Infrastructure

276 483

276 483

276 483

Total

2 226 586

2 226 586

2 226 586

 

2007

2008

2009

Financement de solidarité multilatérale

Cette somme est distincte du budget des programmes. Les coûts liés au personnel sont assumés par le projet P401.

1 750 000

1 500 000

1 250 000

P402 - Responsabilité mutuelle 

Objectif spécifique

Mener une réflexion sur les questions relatives à la responsabilité mutuelle dans le mouvement oecuménique, en accordant une attention particulière aux activités consacrées à la justice et la diaconie.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 4a.

Liens secondaires: Ce projet renforce les relations et la responsabilité mutuelle entre Eglises membres du COE (1a); il repose sur des bases théologiques (1b), encourage les partenaires à devenir des communautés plus justes et sans exclusive (2c), invite les Eglises au dialogue critique et à l'action commune sur la relation entre la pauvreté, la richesse et l'écologie (3c) et contribue à la formation oecuménique (5a).

Description/ informations générales

La responsabilité mutuelle est une notion aux multiples facettes. D'une part, elle est le processus par lequel des organisations engagées dans les causes de justice et dans la diaconie, propices aux échanges d'idées et de ressources, se rendent mutuellement compte de leur discours et de leurs actes et sont mutuellement responsables de remplir les engagements qu'elles ont pris les unes à l'égard des autres. La responsabilité mutuelle signifie aussi veiller à la cohérence et à l'efficacité de l'usage de ressources mises en commun par des partenaires. Cette notion s'étend aussi à des questions de qualité, de cohérence dans les lignes d'action, ainsi qu'au fait de reconnaître que les lignes d'action et les actes de ceux qui travaillent ensemble ont des effets sur l'efficacité du partage des ressources et les résultats des programmes.

Il existe donc différentes manières d'exprimer la responsabilité mutuelle: consultations permanentes sur les arrangements institutionnels concernant la meilleure manière de passer en revue et d'évaluer les programmes, leurs résultats et leur efficacité, les procédures d'harmonisation visant à éviter de surcharger les capacités des partenaires chargés de la mise en oeuvre, une gestion efficace transparente et la rédaction de rapports adéquats, le fait de prendre des risques ensemble etc.

Dans le meilleur des cas, la responsabilité mutuelle est un processus de va-et-vient entre ceux qui financent les programmes et ceux qui les mettent en oeuvre. Ils sont responsables les uns à l'égard des autres de veiller à ce que les objectifs des programmes soient atteints efficacement, et que l'en en tire les enseignements pouvant servir à des améliorations futures.

a) Ce projet traitera de la question de la responsabilité mutuelle à deux niveaux: il offrira une analyse et une réflexion théologique visant à approfondir la compréhension collective de la responsabilité mutuelle, en étudiant la manière dont elle est mise en pratique dans la réalité, dans la famille oecuménique. Le travail dans ce domaine viendra compléter de nouvelles initiatives entreprises dans le cadre d'ACT Développement et contribuera au débat sur l'oecuménisme au 21e siècle et à la mise en oeuvre du processus "Conception et vision communes" (CVV).

L'un des domaines où ce projet va mettre à l'épreuve la notion de responsabilité mutuelle est lié à la coopération avec les Tables rondes/consortiums oecuméniques. Actuellement, il existe un peu plus de 50 Tables rondes et consortiums nationaux et régionaux qui offrent à des partenaires financeurs et à des partenaires nationaux ou régionaux de l'Est et du Sud des occasions de se réunir pour analyser la situation locale ou régionale et de coordonner et de le soutien multilatéral à des actions subséquentes. Au fil du temps, la plupart de ces Tables rondes/consortiums ont dépassé le stade où ils n'étaient que des mécanismes de coordination des financements des programmes et vont entreprendre en commun des réflexions , des analyses et des actions de défense des droits. Nombre d'entre eux sont devenus des organismes autonomes qui mènent leurs activités de manière indépendante et dont le COE se retirera selon un plan établi. Ce pendant, si des difficultés surgissent ou s'il s'avère nécessaire de créer une nouvelle Table ronde dans une situation particulière, le COE sera appelé à jouer un rôle plus actif, en assurant notamment une médiation, une facilitation et une coordination. C'est dans de telles situations que le COE veillera à ce que l'on accorde aux questions de responsabilité l'attention qu'elles méritent.

b) Le COE accompagnera les Tables rondes où la perspective unique du COE est requise. A la lumière des engagements existants, le COE cessera en 2007 d'acheminer des soutiens financiers aux Tables rondes et ne le fera en 2008 qu'à la demande des partenaires financeurs.

c) Au cours de 2007, différents modèles d'organisation seront étudiés pour le bureau d'Europe de l'Est et ils seront mis en oeuvre en 2008-2009.

Calendrier et conclusion du projet

2007 - 2009: A la fin de ces 3 ans, le travail de réflexion du COE sur la responsabilité mutuelle et la diaconie sera passé en revue et recentré si nécessaire. En ce qui concerne les Tables rondes, le COE cessera d'acheminer les soutiens, sauf dans les cas où des raisons impérieuses l'exigent (p. ex. restrictions relatives aux devises, ou lorsqu'un partenaire financeur souhaite soutenir une Table ronde mais n'est pas en mesure de le faire lui-même).

Méthodologie

Un suivi et un examen de la manière dont les organisations oecuméniques actives dans le domaine de la justice et de la diaconie comprennent la responsabilité mutuelle seront effectués.

L'accompagnement des Tables rondes permettra à la fois d'approfondir la réflexion et d'examiner les questions relevant de la responsabilité mutuelle.

L'évaluation annuelle de la responsabilité mutuelle au sein de la famille oecuménique sera publiée sur le site www.ecuspace.net. L'étude et les publications seront largement diffusées et comprendront également un élément de type "guide d'étude". Selon les réactions au travail initial sur la responsabilité mutuelle, on pourrait organiser des réunions destinées à en communiquer les résultats.

Relations

Les relations avec les partenaires oecuméniques actifs dans le domaine de la diaconie et de la justice et entre eux seront renforcées à la suite de ce projet. Celui-ci complètera aussi et informera les activités d'ACT Développement et celles des partenaires spécialisés.

Activités

P402-01 - Consultations, suivi et médiation entre partenaires: Au cours de la première année, un grand nombre de partenaires y participeront, y compris les partenaires spécialisés dans le domaine du développement, les organismes missionnaires, les Eglises locales et les partenaires qui leur sont liés sur la question de la responsabilité mutuelle. Résultats escomptés: Une bonne compréhension de la manière dont la responsabilité mutuelle est conçue et pratiquée au sein du mouvement oecuménique, et de la manière dont les besoins des communautés demeurent la motivation centrale de cette activité.

P402-02 - L'accompagnement, la médiation et la facilitation des Tables rondes et des consortiums sont nécessaires pour assurer un fonctionnement efficace. Résultats escomptés: Les Tables rondes confrontées à des difficultés particulières seront soutenues par le COE.

P402-03 - Faciliter l'activité d'ACT Développement et d'ACT International et maintenir les relations du COE avec ACT International, afin d'assurer la cohérence des activités. Résultats escomptés:Les relations entre les Eglises et entre le COE et ACT Développement et ACT International seront renforcées et la cohérence de la famille oecuménique progressera.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P402 - Responsabilité mutuelle

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P402-01 - Médiation et responsabilité mutuelle entre partenaires

26 500

60 000

30 000

P402-02 - Accompagnement des tables rondes et médiation

331 200

332 000

332 000

P402-03 - Facilitation des activités d'ACT dévelopment et d'ACT International

5 000

10 000

5 000

Coûts de mise en oeuvre: total

362 700

402 000

367 000

Personnel et frais annexes

390 103

390 103

390 103

Coûts directs: total

752 803

792 103

757 103

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

937 125

976 425

941 425

P403 - Migration et justice sociale 

Objectif spécifique

Renforcer l'engagement des Eglises et de leurs partenaires dans le domaine de la migration dans une perspective de justice transformatrice.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: 4a.

Liens secondaires: ce projet renforce les relations avec les partenaires (1a), il repose sur un fondement théologique (1b), encourage l'approfondissement de la compréhension des transformations du paysage ecclésial (2a), favorise l'appréciation de diverses formes de spiritualité (2b), approfondit la compréhension des liens existant entre migration et racisme (2c), offre une possibilité de témoignage prophétique sur cette question délicate (3a), renforce la formation oecuménique (5a) et offre des occasion de renforcer la réflexion et l'action interreligieuses (6a, 6b).

Description/infor-mations générales

Ce projet étudie les liens entre la migration et ses effets sur les transformations du paysage ecclésial, et accorde une attention particulière au défi que constitue le fait d'"être l'Eglise ensemble". Alors que la migration a toujours fait partie de la vie, dans le contexte mondialisé d'aujourd'hui, elle suscite de nouvelles préoccupation d'ordre économique, politique, culturel et ecclésial. On assiste à de nouvelles formes de migration, dont le trafic d'êtres humains et les déplacements induits par le développement, qui menacent la dignité humaine de millions de personnes. La xénophobie s'accroît.

Dans un monde globalisé, la migration est une question transversale qui suscite des interrogations au sujet des relations interreligieuses, de l'identité, de la justice, du racisme, de la défense des droits et de la diaconie. Ce projet cherche à interpeller les Eglises sur leurs activités auprès des migrants, et notamment des réfugiés, des personnes déplacées dans leur propre pays et des victimes du trafic d'êtres humains. Les liens entre la xénophobie et le racisme sont trèsétroits, aussi s'efforcera-t-on particulièrement de comprendre les nouveaux phénomènes migratoires dans le cadre de la justice transformatrice, issu des travaux du COE sur la lutte contre le racisme.

Calendrier et conclusion du projet

Début et fin en 2007-2009. Le projet sera évalué en 2009 et, selon les résultats, il sera poursuivi, continuera sous une forme nouvelle, ou prendra fin.

Méthodologie

Les différentes méthodologies - accompagnement, travail en réseau, défense des droits étude et consultation - sont entièrement intégrées et sont appliquées aux deux parties de ce projet. Dans ce domaine, le COE se concentrera sur des activités pour lesquelles il est particulièrement compétent et sur le renforcement de partenariats avec d'autres organismes actifs dans des domaines du même genre.

L'accempagnement des Eglises dans leur travail sur la migration et le racisme permettra de trouver des occasions de travailler en réseau et de défendre ces causes. En travaillant en réseau - en amenant des partenaires oecuméniques à analyser collectivement la situation de leurs régions - on peut élaborer et mettre en oeuvre des stratégies dans ces régions. Et amener des partenaires oecuméniques à analyser ces situations et à élaborer des stratégies de défense tant dans le domainede la migration que dans celui du racisme permettra d'élaborer une stratégie mondiale de défense à laquelle participent les Eglises ainsi que d'autres organisations. Cela permettra au Réseau oecuménique mondial sur la migration (GEN) de défendre plus activement cette cause auprès d'organismes intergouvernementaux spécialisés dans les domaines de la migration et du racisme. En 2007, le réseau comprendra des participants des réseaux Justice raciale, Ministères multiculturels et jeunesse, et ils exploreront ensemble les moyens de collaborer à l'avenir.

En ce qui concerne les migrations, le projet continuera à échanger des informations par courrier électronique avec les membres du réseau; des membres du personnel assisteront comme par le passé à des réunions des Nations Unies sur les migrants ou les réfugiés et communiqueront de brefs rapport de ces réunions aux membres du réseau.

Un plan de communication sera élaboré dans le cadre du projet, basé sur les possibilités de communication au sein des divers programmes. Il conviendrait par exemple de diffuser des articles et des rapports sur la migration et le racisme dans des réseaux actifs dans les domaines du dialogue interreligieux, de la jeunesse, et de la justice économique.

On cherchera à élaborer un plan de communication spécifique pour l'organisation de réunions d'information publiques, afin de promouvoir la visibilité de la question et de faire entendre le témoignage de personnalités ou de groupes invités à cet effet.

Relations

Ce projet implique une collaboration étroite avec plusieurs programmes, puisque les questions traitées sont transversales. Un groupe ad hoc composé de membres du personnel se réunira au moins deux fois par année pour passer en revue les projets et les activités. Le présent projet s'efforcera d'intéresser un plus grand nombre d'Eglises à la défense des causes liées à la migration. Toutes les activités régionales seront menées en coopération étroite avec les organisations oecuméniques régionales. Le projet s'appuiera sur l'expérience et la crédibilité du COE et continuera à rechercher la participation d'organismes intergouvernementaux ainsi que des migrants et des réfugiés eux-mêmes. Il emprunte des voies nouvelles du fait qu'il établit des liens entre des réseaux oecuméniques sur la migration, le racisme et les ministères multiculturels.

Activités

P403-01 - Réseaux régionaux d'Eglises et de groupes travaillant sur la migration: Accompagnement d'Eglises et de groupes qui leur sont liés, engagés dans des activités cncernant la migration, la lutte contre le racisme et la xénophobie et qui s'efforcent de promouvoir les droits des migrants. Résultats escomptés: Les Eglises seront plus engagées et plus efficaces dans leur travail sur les questions relatives à la migration

Soutien au travail en réseau d'Eglises et de groupes actifs dans le domaine de la migration, notamment aux réunions régionales sur cette question, organisés conjointement avec des organisations oecuméniques régionales. Résultats escomptés:les Eglises et leurs partenaires travaillant auprès des migrants, qui se sentent souvent isolés, apprendront les uns des autres et se soutiendront mutuellement en participant à un réseau d'organisations confrontées aux mêmes problèmes.

P403-02 - Soutien au Réseau oecuménique mondial (GEN) sur la migration et à des réseaux régionaux, servant à analyser la situation et élaborer et mettre en oeuvre des stratégies de plaidoyer. En 2007, le GEN comprendra des participants des réseaux Justice raciale, Ministères multiculturels et Jeunesse, pour explorer ensemble des manières de coopérer à l'avenir. Résultats escomptés: Le COE et les organisations liées aux Eglises exerceront une influence accrue sur les débats de politique mondiale et de nouvelles synergies verront le jour grâce au rassemblement de personnes travaillant en réseaux reliés les uns aux autres.

P403-03 - Changer le contexte ecclésial: réunions publiques d'information sur les questions liées à la migration, organisées dans différentes régions, en vue d'un grand colloque sur la migration et les changements du paysage ecclésial qui aura lieu en 2008. Les réunions d'information préparatoires au colloque mettront en lumière le rôle croissant et important que jouent les migrants dans les pays où ils s'installent et les effets de ce phénomène sur les Eglises. Les identités multiculturelles contribuent à la vie des sociétés. Cette activité comprendra aussi des sujets éthiques relatifs aux nouvelles formes de migration et insistera sur l'économie politique de la migration et ses rapports avec le racisme et la xénophobie. Résultats escomptés: Conscience accrue, dans les Eglises et les sociétés, des effets qu'entraîne la migration pour les Eglises.

P403-04 - Plaidoyer au sujet de la migration auprès des Nations Unies et d'autres organismes intergouvernementaux en faveur de politiques plus justes. Résultats escomptés: Les politiques internationales affectant la vie des migrants deviendront plus justes et plus humaines.

En outre, le COE interpellera ses partenaires pour qu'ils coopèrent avec imagination sur des questions telles que le trafic des êtres humains et l'impact de l'argent envoyé par les migrants sur les sociétés de leurs pays respectifs.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P403 - Migration et justice sociale

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P403-01 - Réseaux régionaux sur la migration

81 177

82 000

82 000

P403-02 - Réseau oecuménique mondial sur la migration

49 500

50 000

50 000

P403-03 - Les changements du contexte ecclésial: impact de la migration

76 500

90 000

45 000

P403-04 - Plaidoyer au sujet de la migration

18 000

9 000

9 000

Coûts de mise en oeuvre: total

225 177

231 000

186 000

Personnel et frais annexes

270 103

270 103

270 103

Coûts directs: total

495 280

501 103

456 103

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

587 441

593 264

548 264

P404 - Foi, science et technologie 

Objectif spécifique

Promouvoir la coopération entre les Eglises et les organisations oecuméniques sur les questions relatives à la foi, la science et la technologie.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct: objectif 4b.

Liens secondaires: De par sa nature, cette activité a des rapports avec les questions susceptibles de diviser les Eglises (2.a), la participation de l'Institut oecuménique de Bossey (5.c) et la coopération interreligieuse (6.a) et avec les dimensions spirituelles (2.b).

Description / informations générales

Des semences génétiquement modifiées à la récolte d'oeufs pour la recherché génétique et la production de cellules souches ou aux jambes bioniques et à l'intelligence artificielle, l'apparition de nouvelles technologies affecte la vie des gens en de nombreux endroits du monde. Certains des nouveaux problèmes qui surgissent menacent de diviser les Eglises et mettent en question des convictions très profondes.

Ce projet est centré sur la création d'un espace et d'un réseau permettant aux Eglises de mener les unes avec les autres un débat sur le défi que les nouvelles technologies constituent pour la vie. Il offre l'occasion d'une réflexion oecuménique et encourage la défense de certaines causes relatives aux enjeux concernant les personnes et l'avenir de la vie sur terre.

L'objet de la réflexion sera l'usage et l'abus de la science et des nouvelles technologies, des biotechnologies et de l'information, de l'énergie et des techniques de surveillance. Le présent projet sera mené en coopération étroite avec l'Institut oecuménique de Bossey.

Ces travaux s'appuieront sur les résultats obtenus précédemment par l'ancien Département Eglise et société du COE, notamment lors de la Conférence sur la foi, la science et l'avenir organisée en 1979 au Massachusetts Institute for Technology (MIT, Cambridge, Mass., Etats-Unis).

Calendrier et conclusion du projet

Dans le cadre de ce projet, parrainé conjointement par le Conseil national des Eglises du Christ des Etats-Unis, le Conseil des Eglises du Canada et le COE, on commencera par la préparation du colloque mondial. Il prendra fin en 2009 avec la célébration du 30e anniversaire de la Conférence de 1979 au MIT, commémoration qui permettra de montrer les progrès faits en matière de réseaux, d'analyse et d'actions des Eglises dans ces domaines.

L'évaluation de cette deuxième phase orientera les décisions concernant la mise en oeuvre de la troisième, grâce au bon fonctionnement du réseau.

Méthodologie

La méthode proposée consiste à réunir des représentants des Eglises et d'organisations oecuméniques avec des éthiciens, des scientifiques et des spécialistes des technologies pour faciliter les échanges, le dialogue et le travail en réseaux des Eglises et des partenaires oecuméniques participant au programme.

Le défi pour le COE consiste à fournir aux Eglises des informations sur les derniers développements technologiques dont elles puissent se servir pour la suite de leurs discussions.

Des séminaires seront organisés, réunissantdes représentants des Eglises et des experts en éthique chrétienne, des scientifiques et des spécialistes des affaires. Les réponses données par les Eglises au document d'étude sur l'anthropologie chrétienne seront analysées dans le cadre du projet, car elles sont extrêmement importantes pour la réflexion des Eglises sur la vie humaine, face aux manipulations de la vie réalisées par ces nouvelles technologies.

Le COE a travaillé avec une base de données et apprécie la valeur que représentent un site web interactif et un bulletin de nouvelles électronique; ceux-ci constitueront une invitation adressée aux jeunes à participer aux discussions et sera un outil de communication entre toutes les personnes coopérant à ce projet. Grâce à ces instruments, les jeunes seront invités à mener une réflexion sur les thèmes des séminaires; ceux-ci seront organisés en partenariat avec l'Institut oecuménique de Bossey et un grand nombre de jeunes y participeront. Les interventions et les conclusions des séminaires seront disponibles sur le site et publiés en plusieurs langues sous forme de simples brochures et de fiches.

Relations

Coopération étroite avec un certain nombre de conseils nationaux d'Eglises, de départements spécialisés des Eglises et avec l'Association mondiale pour la communication chrétienne (AMCC) pour créer un espace oecuménique leur permettant de faire face ensemble aux questions que posent les nouvelles technologies relativement à la vie.

En se fondant sur les compétences en présence et la participation par le passé à des conférences interreligieuses sur des sujets proches, les préparatifs en vue du colloque mondial comprendra le recensement de personnel ou de représentants des Eglises et d'organisations oecuméniques, ainsi que d'autres communautés religieuses de toutes les régions qui travaillent sur des sujets relatifs à la foi, la science et la technologie. Le Conseil canadien des Eglises, le conseil national des Eglises des Eglises du Christ des Etats-Unis et la Conférence des Eglises européennes sont prêts à coopérer. D'autres organisations oecuméniques régionales (p.ex. le Conseil des Eglises du Moyen-Orient, la Conférence chrétienne d'Asie, le Conseil des Eglises d'Amérique latine, la Conférence des Eglises européennes) et des Conseil nationaux d'Eglises (Conseil des Eglises d'Afrique du Sud, Conseil national des Eglises des Tonga) ont participé à des travaux précédents et continueront à travailler à ce projet, ainsi que d'importants instituts de recherche comme le Centre hellénique pour la bioéthique.

Activités

P404-01 - Les Eglises se prononcent sur la bioéthique et les technologies émergentes

Cette activité comprend une série de colloques, associés à un partage d'informations, à des échanges et des actions de défense de diverses causes, ainsi qu'à une formation sur le site internet.

a) Le COE organisera un Colloque mondial en partenariat avec le Conseil des Eglises du Canada et le Conseil national des Eglises du Christ des Etats-Unis. Résultats escomptés: Une plateforme de communication de personnes intéressées, d'Eglises et de partenaires oecuméniques continueront les discussions, première étape en vue d'un réseau.

En 2008, le processus se poursuivra par un séminaire à l'Institut oecuménique de Bossey, destiné particulièrement aux théologiens et aux éthiciens de diverses traditions religieuses en dialogue avec des scientifiques et des spécialistes des nouvelles technologies. Résultats escomptés: Mise à jour de travaux précédents sur la nanotechnologie et mise à disposition des Eglises et des partenaires oecuméniques d'une évaluation des techniques de surveillance.

Le COE organisera en 2009 une manifestation destinée à commémorer le 30ème anniversaire de la Conférence sur la foi, la science et l'avenir organisée en 1979 (MIT Conference), qui marquera le point culminant de cette étape des travaux. Résultats escomptés: les conclusions de cette deuxième étape seront résumées et présentées à un large public, soulignant que les Eglises cherchent ensemble à parler d'une même voix et à agir ensemble.

b) Facilitation permanente du partage de l'information, de l'échange et de l'action de plaidoyer et initiative de formation interactive sur la bioéthique, organisée sur le site internet et destinée aux Eglises. Résultats escomptés: Les Eglises auront amélioré et intensifié leur coopération, et un nombre accru de personnes mieux qualifiées et capables de s'exprimer traiteront les questions relatives à la bioéthique et participeront au projet.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts des projets 2007-2009 

P404 - Foi, science et technologie

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P404-01 - Les Eglises se prononcent sur la bioéthique et les technologies émergentes

63 000

78 000

105 000

Coûts de mise en oeuvre: total

63 000

85 000

105 000

Personnel et frais annexes

150 103

150 103

150 103

Coûts directs: total

213 103

235 103

255 103

Infrastructure

46 080

46 080

46 080

Total

259 183

281 183

301 183

P405 - Les changements climatiques et l'eau: prendre soin de la création 

Objectif spécifique

Renforcer le rôle des Eglises, des organisations et des réseaux oecuméniques dans la sensibilisation à propos des changements climatiques et de l'eau.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 4b

Liens secondaires : A propos de la dimension écologique de la justice économique (3.6) et de la coopération interreligieuse (6.1)

Description/ informations générales

Les changements climatiques touchent la population du monde entier, mais les tempêtes, les sécheresses, les inondations et l'élévation du niveau de la mer ont des conséquences particulièrement catastrophiques pour les sociétés pauvres et donc plus fragiles. Ils aggravent également la crise de l'eau qui se ressent de plus en plus dans de nombreux endroits du monde. Cette situation exige une réponse allant bien au delà des objectifs du protocole de Kyoto à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques Le COE rattachera, dans le dialogue, le souci des changements climatiques à celui de l'eau, pour souligner le lien entre les préoccupations écologiques et sociales, les urgences et le développement, les menaces mondiales et les expériences locales, l'engagement au niveau local et les campagnes nationales et internationales. Le COE se fondera sur l'expérience positive avec un personnel décentralisé dans ce secteur de travail et le fait que d'autres partenaires soient disposés à prendre une part importante au programme avec leurs propres moyens dans des occasions appropriées.

Le nouveau Réseau oecuménique de l'eau (Ecumenical Water Network - EWN) a bénéficié de l'expérience des partenaires qui travaillent sur les changements climatiques mais continuera à impliquer plus activement des partenaires spécialisés et des organisations oecuméniques régionales dans le travail consacré au droit à l'eau et aux initiatives de proximité.

On insistera davantage sur une étude concernant la fourniture et la production d'énergie en liaison avec les préoccupations concernant la sécurité, les Eglises du Pacifique ayant souligné la menace que représentent à la fois l'élévation du niveau de la mer et les essais nucléaires réalisés chez elles.

Calendrier et conclusion du projet

Le travail sur les changements climatiques fera l'objet d'une évaluation et sera progressivement transféré à des partenaires impliqués activement dans les questions concernées. L'étude sur l'énergie sera bouclée d'ici 2009.

Le Réseau oecuménique de l'eau (EWN) détermine actuellement sa propre politique et son cadre opérationnel. Cela devrait être fait d'ici fin 2006, de façon à ce que le réseau soit pleinement opérationnel en 2007. Il sera nécessaire de procéder en 2009 à une évaluation intermédiaire pour déterminer l'avenir du réseau et en reconsidérer les buts et les objectifs, le mode de fonctionnement et les activités.

Méthodologie

En ce qui concerne la question des changements climatiques, le COE travaillera de façon décentralisée, en collaboration avec des Eglises membres et des réseaux. Il prendra part à des campagnes publiques avec des mouvements sociaux et des organismes compétents de l'ONU.

Une étude dans le domaine de la fourniture et de la production d'énergie, en relation avec les préoccupations concernant la sécurité, en commun avec les partenaires du réseau.

Pour ce qui est du Réseau oecuménique de l'eau (EWN), le COE encadrera le personnel du réseau (qui ne figure pas dans le budget du COE), accompagnera les actions régionales et entreprendra des campagnes en faveur du droit à l'eau. On poussera les jeunes, avec des représentants des Eglises, des scientifiques, des artistes et des militants, à étudier le caractère sacré et générateur de vie de l'eau.

Travailler en vue d'une déclaration commune avec des personnes d'autres religions au sujet des changements climatiques et de l'eau.

Changements climatiques : mises à jour électroniques régulières (bulletins) ; en 2007-2009, participer avec d'autres partenaires à une campagne publique (à mettre au point avec ces partenaires) ; 2007-2009 : mise à jour de l'étude sur l'énergie et publication finale.

EWN (Réseau oecuménique de l'eau) : bulletins électroniques réguliers ; partage d'informations émanant des partenaires du réseau ; mise à jour de la « Bible de l'eau » du COE.

Au fur et à mesure de l'évolution du travail, on mettra au point une répartition plus efficace dans la façon de poursuivre ces activités.

Relations

Etre particulièrement attentifs aux relations avec les évangéliques et les membres d'autres religions pour élaborer une déclaration interreligieuse sur le changement climatique et la préservation des ressources essentielles à la vie. Un groupe de travail qui poursuit les travaux sur les changements climatiques et le groupe restreint du EWN comportant des représentants des partenaires appropriés ; les activités spécifiques impliqueront des représentants des organisations oecuméniques aux niveaux régional et national s'il y a lieu.

Activités

P40501 - Campagne publique sur les changements climatiques : Le COE participera, avec d'autres réseaux, à une campagne publique destinée à renforcer la mission post Kyoto des états pour exercer un contrôle sur les effets du réchauffement de la planète en fixant une répartition des émissions de gaz ainsi que les moyens d'y parvenir. Ce qui suppose la participation annuelle aux organismes compétents de l'ONU et la facilitation des dialogues en vue d'une déclaration interreligieuse sur l'eau et les changements climatiques. Résultats escomptés: Les négociations sur les changements climatiques viseront une réduction plus ambitieuse des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que les moyens d'y parvenir.

P4050 2 - Etude sur l'énergie : Le COE, par l'intermédiaire d'un groupe de travail, favorisera et publiera une étude sur la fourniture d'énergie. Résultats escomptés : Le COE mettra ainsi à disposition des informations fiables, correctes, sur la fourniture et la consommation d'énergie et a présenté une évaluation des problèmes écologiques, économiques, sociaux et politiques relatifs à ces questions.

P40503 - Réseau oecuménique de l'eau (EWN) :

a) Le COE participera à l'organisation de deux réunions régionales annuelles et favorisera la réunion de deux groupes restreints par an de l'EWN. Résultats escomptés : Une meilleure participation au réseau, une amélioration de la collaboration régionale et inter régionale pour plus d'efficacité.

b) Le COE organisera annuellement une université d'été à propos de l'eau, réunissant des jeunes et des représentants d'Eglises, des scientifiques, des artistes et des militants. Etant donné qu'il s'agit d'une initiative contribuant également à la formation oecuménique, la première université d'été aura lieu à Genève, à l'Institut oecuménique de Bossey. Sur la base de cette expérience, le lieu de l'université d'été sera transféré dans d'autres régions et impliquera d'autres participants. Résultats escomptés : Une meilleure participation des jeunes et une façon efficace de transmettre les dimensions sacrées, esthétiques et éthiques de l'eau, ainsi que les sujets apparentés.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts du projet 2007-2009 

P405 - Les changements climatiques et l'eau : prendre soin de la création

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P405-01 - Campagne publique sur les changements climatiques

81 000

90 000

90 000

P405-02 - Etude sur l'énergie

22 500

25 000

30 000

P405-03 - Réseau oecuménique de l'eau (EWN)

58 500

70 000

70 000

Coûts de mise en oeuvre : total

162 000

185 000

190 000

Personnel et frais annexes

150 103

150 103

150 103

Coûts directs : total

312 103

335 103

340 103

Infrastructure

46 080

46 080

46 080

Total

358 183

381 183

386 183

P406 - Santé et guérison 

Objectif spécifique

Soutenir le travail des Eglises dans les domaines de la santé et de la guérison, en insistant particulièrement sur le VIH et la santé mentale.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : objectif 4c

Liens secondaires : Ce projet a une base théologique (1a), il renforce le témoignage et l'unité des Eglises (2a), il offre un moyen de partager les ressources spirituelles (2b), il encourage les Eglises à être des communautés de moins en moins exclusives (2c), il offre aux Eglises un moyen de coopérer activement à la lutte contre la violence (3a), il renforce la dignité humaine (3b), favorise la collaboration des Eglises entre elles en faveur de la transformation (4a), il accroît les possibilités de dialogue et d'action interreligieux (6a).

Description/ informations générales

L'action du COE dans les domaines de la santé et de la guérison se concentrera sur des activités pour lesquelles il est spécialement bien placé.

a) La relation déjà ancienne qu'il entretient avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) offre au COE une occasion exceptionnelle de faciliter la création de réseaux et des actions de sensibilisation au nom d'un certain nombre de réseaux dans le domaine de la santé : des réseaux en liaison avec les Eglises, portant sur des questions précises, comme le Réseau Pharmaceutique Oecuménique (Ecumenical Pharmaceutical Network); des réseaux en relation avec la société civile collaborant avec des organisations internationales de santé, comme l'OMS, l'UNICEF et ONUSIDA. Le COE facilitera la participation des réseaux rattachés aux Eglise lors des réunions officielles de l'OMS et sera le canal par lequel ces réseaux pourront apporter leurs suggestions à l'Assemblée mondiale de la santé. Il s'agit là également d'un rôle décisif de la société civile influençant la gestion mondiale des ressources pour procurer la santé à tous. Le dialogue et la discussion facilités au niveau international entre réseaux d'inspiration religieuse, société civile et organisations internationales contribueront à la réflexion sur les fondements théologiques de la mission médicale aussi bien qu'à l'élaborations de nouveaux concepts dans le domaine des soins médicaux chrétiens.

b) Beaucoup d'organisations travaillent sur le VIH, mais l'intérêt du COE se concentrera particulièrement sur l'amélioration de la compétence des Eglises et des réseaux qui s'y rattachent dans la manière de s'occuper du VIH d'une façon perceptible et palpable, ainsi qu'en incitant à la réflexion théologique à propos du VIH grâce à des études dans le cadre régional. Certaines réflexions théologiques spécialement choisies seront incorporées au travail de la nouvelle plate-forme mondiale de réflexion et d'analyse théologique (Global Platform for Theological Reflection and Analysis). La réponse d'Eglises travaillant pour les enfants dans le contexte du VIH sera traitée à part. Le COE aidera également les Eglises en évaluant et en développant leurs compétences pour réagir au VIH. Le projet pourrait également stimuler les Eglises pour qu'elles aient davantage la volonté d'inclure dans leurs rangs des personnes vivant avec le VIH. En outre, le COE aidera l'EHAIA (Initiative oecuménique de lutte contre le VIH/sida en Afrique).

c) On est de plus en plus sensible au fait qu'il est nécessaire que les Eglises s'engagent de façon plus volontaire sur le terrain de la santé mentale, y compris sur les questions de la toxicomanie, du suicide et de la dépression. L'OMS a explicitement établi un lien entre violence interpersonnelle et santé. Le COE fera équipe avec l'OMS pour conduire une initiative visant à mettre les groupes religieux en mesure de mieux s'engager dans le domaine de la santé mentale, et notamment de traiter les questions pastorales relatives aux personnes qui s'occupent des malades mentaux.

Calendrier

2007 - 2009 à prolonger, si nécessaire, avec modifications et changements en fonction de l'évaluation, jusqu'en 2012.

Conclusion du projet

Pour le moment, au niveau de la base et de la société civile, il n'existe pas beaucoup de possibilités de collaborer avec l'OMS, mais le COE y a un accès privilégié. Le COE va cependant travailler avec d'autres éléments de la société civile à pousser l'OMS à s'ouvrir davantage, d'autres groupes pourront assumer plus de responsabilités dans le cadre du partenariat avec l'OMS.

La spécificité des interventions dans le domaine du VIH, et le système consistant à donner des capacités aux Eglises membres et aux organisations aura pour objet de mettre un terme aux activités. Il se fondera également sur la capacité des membres à poursuivre le travail et à prendre appui sur les résultats.

Les activités relatives à la santé mentale ont également un effet qui permettra aux Eglises de faire reculer les frontières de l'engagement dans ce domaine. Cette activité sera conçue de manière à motiver des groupes de travail régionaux dépendant des membres du COE, chargés de suivre les expériences des interventions des Eglises dans le domaine de la santé mentale.

Méthodologie

Faciliter l'envoi de délégations à des tribunes internationales consacrées à ces questions, organiser des ateliers et des débats lors de ces manifestations.

Pour ce qui est du VIH, la méthodologie comportera des études, des conférences, des réunions et des visites de promotion/ « lettres vivantes ».

On utilisera des consultations régionales conduites par des spécialistes de la santé mentale, et une méthodologie participative pour élaborer une documentation contextuelle et une trousse à outils à l'intention des groupes religieux sur l'investissement dans le domaine de la santé mentale.

Le bimensuel « Contact for Health », bulletin électronique visant un large éventail de partenaires (5.000) et les trois numéros du magazine Contact imprimé (10.000 exemplaires en trois langues dont l'objectif précis concerne les régions pauvres en ressources) seront les instruments de communication spécifiques du travail dans le domaine de la santé. Il y aura également des articles dans des magazines et sur des sites Internet d'organisations voisines.

Les manifestations les plus importantes concernant la santé, chaque année, comme la Journée mondiale de la santé et la Journée mondiale du sida seront pour le projet des plates-formes à utiliser. Il servira également de courroie de transmission pour communiquer des informations principales sur les différents aspects du ministère de guérison. Cela pourrait être aidé par des rapports concis dans lesquels une synthèse de questions complexes serait présentée par les réseaux respectifs, permettant à des publics différents d'en assimiler facilement le contenu.

Relations

Les partenaires importants pour ce projet sont les divers réseaux dans le domaine de la santé figurant sous les trois rubriques suivantes : réseaux de santé rattachés aux Eglises et relatifs à la question en cause ; réseaux rattachés à la société civile traitant de questions de santé ; organisations internationales s'occupant de santé.

En plus des relations avec ces réseaux particuliers, on prendra des initiatives visant à soulever les questions relatives à la santé dans les réunions des Eglises et des partenaires oecuméniques, et à mettre les réseaux s'occupant de santé en contact direct avec l'ensemble des membres de l'Eglise.

Activités

P406-01 - Faire entendre la voix des gens dans le domaine de la santé

Transmettre des observations appropriées et faire connaître les intérêts aux divers processus consultatifs du travail spécifique de l'OMS et à l'Assemblée mondiale de la santé. Il s'agira également de faciliter le dialogue à propos d'une conception globale de la guérison parmi les groupes religieux et dans la société civile. Cela impliquera également la publication du magazine « Contact » et l'utilisation du bulletin électronique et du forum de discussion « Contact for Health ».

Résultats escomptés : Les Eglises et les organisations qui leur sont rattachées auront une influence sur les politiques de santé au niveau international. On obtiendra une meilleure perception des concepts globaux de guérison. Les Eglises recevront davantage d'informations pour améliorer leur connaissance des divers aspects du ministère de guérison.

P406-02 - Une Eglise compétente dans le domaine du VIH

Centrer chaque année le dialogue, les discussions et l'échange dans trois régions sur des questions particulières touchant au VIH, avec une base théologique solide. Les deux premières années, l'intérêt portera principalement sur les enfants. On rassemblera les conclusions tirées et l'action des Eglises dans ce domaine, que l'on publiera et diffusera sous différentes formes, en partenariat avec l'UNICEF et ONUSIDA. On abordera aussi la question du concept de compétence des Eglises pour aborder les divers aspects du VIH. Ce qui supposera également l'élaboration d'instruments d'auto évaluation et de mécanismes d'examen collégial en vue d'évaluer la compétence des Eglises à s'occuper du VIH.

Résultats escomptés : Les Eglises acquérront de la compétence pour répondre au VIH. La réflexion théologique sur le VIH sous-tendra le travail des partenaires oecuméniques sur cette question. Les réseaux régionaux des Eglises et des organisations qui leur sont rattachées seront renforcées dans les réponse qu'ils donneront à la question du VIH et des enfants.

P406-03 - Santé mentale et groupes religieux

Trois colloques régionaux sur la santé mentale élargiront volontairement leur composition à des spécialistes de la santé mentale (psychologues, psychiatres, conseillers, travailleurs sociaux) avec des théologiens, des membres du clergé et des laïcs, dans trois régions : Asie, Amérique latine, Moyen-Orient (tout en restant en relation et en utilisant des apports en provenance d'autres régions, le cas échéant). Sur la base de ces colloques avec les membres du COE, on élaborera un programme de travail. Résultats escomptés : Le COE acquérra une perception plus nette des besoins et des attentes de ses membres au sujet de la santé mentale.

On élaborera une information adaptée concernant la santé mentale et son rapport avec les groupes religieux, ainsi qu'une boîte à outils (avec l'OMS) à l'intention de ces groupes destiné à augmenter leurs compétences et leurs aptitudes à traiter de cette question. Résultats escomptés : Les Eglises et les organisations qui leur sont rattachées seront plus sensibilisées et compétentes à propos des questions de santé mentale.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.



Coûts du projet 2007-2009 

P406 - Santé et guérison

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P406-01 - Faire entendre la voix des gens dans le domaine de la santé

60 000

60 000

60 000

P406-02 - Une Eglise compétente dans le domaine du VIH

140 000

120 000

120 000

P406-03 - Santé mentale et groupes religieux

110 000

90 000

90 000

Coûts de mise en oeuvre : total

310 000

270 000

270 000

Personnel et frais annexes

270 103

270 103

270 103

Coûts directs : total

580 103

540 103

540 103

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

672 264

632 264

632 264

P407 - Initiative oecuménique de lutte contre le VIH/sida en Afrique (EHAIA) 

Objectif spécifique

Renforcer le ministère des Eglises d'Afrique par rapport au VIH sous tous ses aspects

Liens avec les buts à atteindre

Liens directs : Objectifs 4a et 4c

Liens secondaires : Ce projet a une base théologique (1a), il renforce le témoignage et l'unité des Eglises (2a), il offre un moyen de partager les ressources spirituelles (2b), il encourage les Eglises à être des communautés de moins en moins exclusives (2c), il offre aux Eglises un moyen de coopérer activement dans la lutte contre la violence (3a), il renforce la dignité humaine (3b), favorise la collaboration des Eglises entre elles en faveur de la transformation (4a), il accroît les possibilités de dialogue et d'action interreligieux (6a).

Description / informations générales

Les Eglises en Afrique, bien enracinées dans la société, sont des institutions influentes, susceptibles d'être des forces de transformation - en apportant guérison, espoir et accompagnement à toutes les personnes atteintes du VIH. Elles ont également beaucoup à apprendre au reste du monde à partir de leur combat pour vaincre le VIH.

Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) a cherché à aborder la question des causes et des effets du VIH depuis les années 1980. En novembre 2001, des Eglises et des organisations oecuméniques de la région Afrique, un groupe d'agences oecuméniques du Nord, et le COE ont institué un « plan d'action ». L'EHAIA a été lancée en 2002 pour aider les Eglises d'Afrique à réaliser ce plan. Il s'agit d'accompagner les Eglises d'Afrique, de leur permettre d'avoir accès à l'information, de se former, de constituer des réseaux et de réunir les ressources nécessaires pour qu'elles puissent aborder la question du sida dans les sociétés dans lesquelles elles vivent. L'EHAIA apporte une dimension oecuménique aux Églises dans leurs programmes de soins, d'éducation et de conseil. Elle s'efforce d'aider les Eglises et les organisations qui leur sont rattachées à atteindre des niveaux professionnels pour ce qui est de l'efficacité, de la coordination, du renforcement des capacités et de la communication dans toutes les activités relatives au VIH. Au cours des quatre premières années de son existence, l'EHAIA a touché environ 9.000 participants grâce à des réunions de un à quatre jours. Les rapports de ces conférences évoquent souvent des récits émouvants de prises de conscience, de revirements chargés d'émotion de la part d'Eglises ou d'individus quant à leur attitude vis-à-vis des personnes séropositives.

Issu d'un initiative oecuménique, l'EHAIA se transformera en 2007 en projet, conservant ainsi ses mécanismes de direction par lesquels elle doit rendre compte à la fois au COE et aux sous-régions au service desquelles elle est. Le directeur du projet et son assistant sont chargés de la cohérence générale des objectifs de l'EHAIA par rapport aux objectifs oecuméniques. Un groupe de référence international fournit pour ce travail les lignes directrices sur le plan technique et sur celui de la politique générale. Ce groupe se compose de spécialistes du VIH venus d'Eglises et d'organisations oecuméniques en Afrique, de ministres spécialisés, de responsables séropositifs et de techniciens. L'évaluation faite par la pré-assemblée du COE, comme celle qui a été réalisée à mi-parcours pour l'EHAIA, ont toutes deux indiqué sans ambiguïté à quel point cette réponse oecuménique avait apporté un plus. L'EHAIA sert également de modèle à de nouvelles manières de travailler au sein du mouvement oecuménique.

Calendrier et conclusion du projet

A partir de 2005, l'EHAIA est entrée dans son second cycle de trois ans qui prendra fin en 2007. Au début de 2007, l'Initiative fera également l'objet d'une évaluation. Elle a été conçue de manière à être aussi indépendante que possible sur le plan régional. La gestion et la responsabilité du projet sont l'affaire, à la fois, du COE et des sous-régions (par l'intermédiaire des groupes de référence régionaux et internationaux). Bien qu'elle soit déjà solidement implantée dans les réalités locales et dans les Eglises membres, il sera nécessaire, pour le repositionnement oecuménique, de procéder à une négociation minutieuse avec tous les partenaires africains.

Méthodologie

Il existe 5 bureaux régionaux à partir desquels des consultants régionaux fonctionnent, conseillés par les groupes de référence régionaux. Il y a également deux consultants théologiques qui dirigent l'élaboration et la promotion des réponses théologiques.

Les méthodologies particulières comportent la conduite des ateliers, les programmes de formation et le soutien apporté aux délégations envoyées pour participer à des plates-formes régionales/relatives à la question, qui soient représentatives des Eglises du COE et des organisations qui s'y rattachent et qui soient aptes à transmettre et à apprendre dans ces domaines de compétence et d'intérêt.

Les documents élaborés seront imprimés et distribués dans les régions respectives. La documentation sera également très vite disponible sur Internet. Les traductions nécessaires permettront que cette documentation soit largement accessible. On fera également un effort concerté de manière à rendre les responsables de la communication dans les Eglises attentifs à ces développements. La stratégie du projet s'efforcera aussi de recruter parmi les responsables ecclésiastiques de haut niveau des personnes susceptibles de faire connaître la question de façon saine et sans exclusive. Il collaborera étroitement avec l'Alliance oecuménique « agir ensemble » (EAA) de façon à donner au matériel produit la plus grande diffusion possible. Le bulletin de l'EHAIA, communiqué électroniquement à des partenaires en trois langues sera un outil important pour l'information des Eglises.

Relations

Cette initiative a un rôle particulier consistant à réunir Eglises et organisations qui s'y rattachent, réseaux de personnes vivant avec le VIH et organisations spécialisées travaillant sur le VIH. L'essentiel porte sur la qualité de la relation pour développer une culture de l'interdépendance, en collaborant et en se valorisant réciproquement pour vaincre le VIH.

Les partenaires essentiels sont : la Conférence des Eglises de toute l'Afrique et autres organisations de coordination d'Eglises, les communautés fraternelles sous-régionales, les conseils nationaux d'Eglises, les Eglises elles-mêmes ainsi que les associations de personnes vivant avec le VIH..

L'EHAIA collaborera également avec des institutions mondiales telles que le programme des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, International Aids Society (IAS), et GNP+ (Conférence internationale des personnes vivant avec le VIH/sida).

Activités

P407-01 - EHAIA

La programmation détaillée comprend annuellement environ 140 activités visant à atteindre les résultats correspondants aux objectifs de l'EHAIA. Ces activités sont de trois types :

  • Colloques, ateliers, formations exposés destinés à toutes catégories de responsables ecclésiastiques, de l'évêque au jeune, avec presque toujours présence de personnes vivant avec le VIH. Résultats escomptés : Une meilleure sensibilisation et une plus grande efficacité des Eglises dans leurs réactions au VIH là où elles vivent.

  • Des conseils et des services sur mesure en réponse à des demandes particulières des Eglises, par exemple : élaboration d'une politique du VIH dans l'Eglise, formation pastorale, ou soutien à la préparation d'un projet. Résultats escomptés: Les Eglises d'Afrique obtiendront un soutien pour élaborer des politiques et des pratiques plus efficaces en ce qui concerne le VIH.

  • Réalisation de publications imprimées ou autres produites par le COE ou par les régions pour combler les lacunes en documentation basée sur les valeurs chrétiennes. Résultats escomptés s: Les Eglises et leurs partenaires obtiendront la documentation dont ils ont besoin pour élaborer des réponses plus efficaces.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.



Coûts du projet 2007-2009 

P407 - Initiative oecuménique de lutte contre le VIH/sida en Afrique

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P407-01 - Initiative oecuménique de lutte contre le VIH/sida en Afrique

1 637 736

1 640 000

1 640 000

Coûts de mise en oeuvre : total

1 637 736

1 640 000

1 640 000

Personnel et frais annexes

270 103

270 103

270 103

Coûts directs : total

1 907 839

1 910 103

1 910 103

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

2 000 000

2 002 264

2 002 264

P501 - Institut oecuménique de Bossey 

Objectif spécifique

Offrir des programmes de séminaires et une formation de troisième cycle en études oecuméniques à de jeunes responsables originaires d'Eglises membres du COE ou d'autres Eglises.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 2b

Liens secondaires : Avec d'autres objectifs du COE dépendant de projets mixtes.

Description/ informations générales

Grâce à son cadre cultuel, à sa vie communautaire et à la qualité de son enseignement, Bossey offre une occasion exceptionnelle de formation oecuménique par ses programmes universitaires et ses séminaires. En tant que laboratoire du mouvement oecuménique, l'Institut est à même de créer des lieux destinés à l'exploration de questions stimulantes dans le mouvement oecuménique. Il veut ouvrir ses portes à tous ceux et toutes celles qui sont susceptibles de profiter de leur participation.

Calendrier

L'Institut suit un cycle universitaire annuel continu pour la formation de niveau troisième cycle. Les séminaires suivent eux aussi un rythme continu organisé en fonction des besoins et des questions intéressantes.

Conclusion du projet

Il s'agit ici d'un projet permanent du COE.

Méthodologie

Bossey utilise les études universitaires, la rencontre personnelle et sa propre vie spirituelle pour développer une perspective, des attitudes et une conception oecuméniques.

On utilise pour l'étude une approche globale et communautaire.

A la suite de l'Assemblée, on fera délibérément des efforts pour incorporer des personnes marginales dans chacun des programmes et pour assurer la participation des Evangéliques et des Pentecôtistes.

L'Institut publie un bulletin (« Beyond Boundaries » - Dépasser les frontières), il diffuse largement une brochure présentant tous ses programmes (en quatre langues), il envisage de publier une revue scientifique et il gère son propre site Internet.

Relations

Renforcer les relations avec les Eglises membres et non membres ; créer et entretenir un réseau d'anciens et d'amis de Bossey ; entretenir la relation avec les instituts oecuméniques et les facultés de théologie ; consolider les relations oecuméniques grâce à la présence de professeurs détachés (PCPCU ; CWM ; CEVAA ; UEM ; GBGM UMC ; Disciples).

Activités

P503-01 - Cours universitaires : Le Cycle universitaire d'Etudes Oecuméniques (d'octobre à février pour un maximum de 30 étudiants), études, recherche, vie communautaire, prévu avant tout pour de jeunes théologiens et pasteurs, ainsi que pour des étudiants d'autres disciplines ayant un niveau correct en théologie. Diplôme d'Etudes Approfondies Oecuméniques (DEA) (d'octobre à juin, pour un maximum de 15 étudiants), destiné à des étudiants désireux de se spécialiser en oecuménisme au delà d'un seul semestre et de s'impliquer dans l'étude de l'histoire de l'Eglise et des disciplines théologiques contemporaines d'un point de vue oecuménique et en vue d'une maîtrise..

Un programme de doctorat en oecuménisme (cinq ans maximum pour trois étudiants au plus chaque année) destiné à des étudiants désireux de se lancer dans des études doctorales en oecuménisme.

P503-02 - Séminaires et rencontres de Bossey : Le programme de séminaires organise 5 séminaires par an sur des thèmes spécifiques (par exemple, eco-théologie, spiritualité oecuménique) en collaboration avec le personnel du COE et/ou d'autres organisations oecuméniques qui s'occupent de formation dans ce domaine et qui se consacrent à l'acquisition de connaissances, à la discussion et à l'approfondissement de la réflexion oecuménique des laïcs et du monde universitaire dans son ensemble.

P503-03 - Edification d'une communauté interreligieuse : il s'agit d'un programme résidentiel interreligieux de 4 semaines destiné à des jeunes de 25 à 35 ans appartenant à des religions différentes qui porte sur des questions cruciales. Il se déroule selon le modèle de formation de Bossey dans un contexte interreligieux. L'apprentissage réciproque se fonde sur la vie en communauté. Il y aura des visites à des communautés religieuses locales, ainsi qu'un programme de conférences et de séminaires. On constituera une communauté électronique pour la préparation et le suivi du séminaire. Chaque programme annuel sera organisé par un comité comportant des représentants chrétiens, juifs et musulmans chargés du recrutement et des invitations, de l'organisation des voyages et des visas, de la préparation des visites aux communautés locales, des intervenants, de l'accompagnement quotidien durant le déroulement du programme et de la stratégie de suivi. Les participants musulmans bénéficieront du soutien de la communauté musulmane. On établira à dessein des liens avec le projet de coopération et de dialogue interreligieux Jeunesse et édification d'une culture de paix.

P503-04 - Agrément universitaire et admission : il peut arriver que des étudiants ayant donné la preuve de leurs capacités au cours du Cycle universitaire ne soient pas admis en DEA parce que l'Université de Genève ne reconnaît pas leurs diplômes universitaires. Ce point devrait être traité avec les Eglises et leurs institutions de façon à obtenir un agrément, ainsi qu'avec les institutions chargées de valider ces titres. On poursuivra la recherche en examinant la situation des différentes régions et les diverses conditions d'agrément/validation. On établira et on mettra en application une stratégie d'engagement avec les Eglises et les établissements universitaires. Il faudra instituer un groupe du personnel du COE qui travaillera à la recherche, à la réflexion stratégique et qui communiquera avec les institutions universitaires et théologiques. Ce groupe pourrait comporter, ou se consulter avec, des membres appartenant aux organes directeurs ainsi que des personnes spécialistes de ces questions. Il faudra que des cadres supérieurs puissent participer à des réunions spécifiques avec des responsables de l'institution, selon les besoins.

Contrôle et Evaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.



Coûts du projet 2007-2009 

P501 - Institut oecuménique de Bossey

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P501-01 - Cours universitaires

818 316

818 000

818 000

P501-02 - Séminaires et rencontres de Bossey

230 871

231 000

231 000

P501-03 - Edification d'une communauté interreligieuse

143 040

143 000

143 000

P501-04 - Agrément universitaire et admission

5 000

5 000

5 000

Coûts de mise en oeuvre : total

1 197 227

1 197 000

1 197 000

Personnel et frais annexes

600 000

600 000

600 000

Coûts directs : total

1 797 227

1 797 000

1 797 000

Infrastructure

230 402

230 402

230 402

Total

2 027 630

2 027 402

2 027 402

 

 

 

Bossey : dépenses d'exploitation et d'hébergement

1 985 012

1 985 012

1 985 012

Bossey : coût total

4 012 641

4 012 414

4 012 414

P502 - Permettre la formation oecuménique et l'initiation à la foi 

Objectif spécifique

Réunir des éducateurs et des praticiens pour renforcer la formation oecuménique et l'initiation à la foi et pour proposer des possibilités de formation oecuménique.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 5a

Liens secondaires : Formation oecuménique et initiation à la foi agiront en faveur de l'unité visible de l'Eglise et de l'existence d'une communion fraternelle d'Eglises (1a) ainsi que dans le sens de la réflexion théologique (1b). L'attribution de bourses suppose un renforcement des capacités (4a)

Description / informations générales

Le projet se base sur trois approches stratégiques, reliées entre elles, de la formation oecuménique et de l'initiation à la foi : la constitution d'un réseau de praticiens ; des séminaires/ateliers et des échanges ; l'attribution de bourses - ces trois activités sont liées et s'appuient l'une sur l'autre.

Les relations qui existent avec de nombreux réseaux de formation (liés aux Eglises ou non) serviront à renforcer l'intérêt net et spécialisé du réseau pour la formation oecuménique et l'initiation à la foi. Ce qui permettra au mouvement oecuménique de s'inspirer de l'expérience novatrice et de la recherche des personnes impliquées dans la formation pour tous les âges de la vie. Cela concerne les Eglises, les institutions théologiques, les centre pour laïcs et les instituts oecuméniques, c'est-à-dire Bossey. Le réseau sera l'instrument sur lequel on appuiera l'élaboration de la formation théologique et de l'initiation à la foi dans les Eglises membres, le secrétariat du COE ayant un rôle de stimulation, de coordination et de diffusion.

Le projet offrira également des possibilités de formation oecuménique. L'un des traits de la réalité d'aujourd'hui, c'est que, parmi ceux et celles qui occupent des postes importants dans les Eglises ou les organisations (y compris au COE), ou parmi ceux et celles qui s'y préparent, nombreux sont ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'acquérir de l'expérience ou des connaissances en matière d'oecuménisme. De séminaires, des ateliers, des manifestations plus longues telles que « Bossey en extension » seront organisés dans des lieux et dans des institutions importants pour diffuser ces expériences sur la façon efficace d'aborder ces questions et pour proposer des exemples de bonne pratique susceptible d'être reproduite dans telle situation à l'avenir.

L'attribution de bourses à des personnes individuelles ou à des groupes continuera de permettre le développement de la capacité des ressources humaines et de celle des institutions par la formation oecuménique.

Calendrier et conclusion du projet

Pour 2007-2009, on dressera la carte du terrain de la formation oecuménique et de l'initiation à la foi et on repérera les personnes qui accomplissent un travail important dans ce domaine pour les intégrer dans une relation active avec ce réseau. Cette forme de constitution de réseaux sera évaluée fin 2009 pour éclairer la stratégie en cours.

On établira annuellement un schéma des ateliers/séminaires qui sera révisé en 2009

Les bourses constituent une activité continue.

Méthodologie

On utilisera les méthodes suivantes :

  • Constitution d'un réseau convaincu de praticiens en matière de formation oecuménique et d'initiation à la foi ;

  • Création de relations destinées à échanger des façons de faire entre individus et institutions ;

  • Recherche dans le domaine de la pédagogie théologique de la formation ;

  • Elaboration et diffusion de modèles, de méthodes et de documentation ;

  • Ateliers et séminaires participatifs ;

  • Attribution de bourses à des personnes individuelles, des groupes ou des projets.

Des réseaux d'intérêt serviront à diffuser l'information sur ce projet..

Les participants au réseau utiliseront un site Internet spécialisé pour leur communication électronique et pour se communiquer leurs recherches et leurs expériences.

Une revue réalisée par le COE sur la formation oecuménique et l'initiation à la foi sera proposée aux bibliothèques des Eglises et des instituts théologiques.

Relations

On renforcera les relations au moyen d'un réseau des services d'éducation chrétienne et/ou de formation oecuménique des Eglises membres. Il y aura en outre coopération avec les partenaires spécialisés dans la formation du personnel.

Activités

P50101 Réseau de praticiens : constitution d'un réseau sur la pratique de la formation oecuménique et de l'initiation à la foi. Ce réseau reliera des personnes individuelles et des institutions s'engageant à collaborer dans le partage de leurs compétences et de leurs connaissances, ainsi que dans leurs recherches. Des consultants régionaux apporteront leur aide (voir également 5.2).

Résultats escomptés :

  • Une carte des activités de formation dans l'ensemble du mouvement oecuménique et le recensement des bonnes pratiques

  • Un partage d'expérience et de recherche sur la formation oecuménique et l'initiation à la foi

  • Des méthodes et des programmes de formation oecuménique (voir également 5.2) dans les institutions oecuméniques officielles, les fédérations et les partenariats oecuméniques s'inspirant de l'expérience de Bossey

  • Des modèles sans exclusive de formation oecuménique et d'initiation à la foi dans les Eglises, pour tous les âges de la vie et pour un apprentissage tout au long de la vie

  • Documentation adaptée et contextuelle.

P50102 - Rencontres de formation oecuménique : séminaires/ateliers et échanges.

Il s'agit d'occasions participatives basées sur l'expérience propre des participants, on y encouragera ceux-ci à être actifs dans l'acquisition d'un savoir. Contenu de ces rencontres :

  • Echanges et séminaires Sud-Sud sur la formation théologique et l'initiation à la foi, destinés aux éducateurs théologiques, aux animateurs de formation des laïcs, aux responsables d'associations et de réseaux et aux personnes chargées de nourrir et d'éduquer les chrétiens dans les paroisses ; par exemple : les moniteurs/monitrices d'Ecole du dimanche.

  • Formation oecuménique à Genève pour les membres principaux du personnel. Il s'agira d'un séminaire annuel pour le personnel des partenaires oecuméniques ; de sessions destinées aux membres des organes directeurs et aux stewards, en fonction du calendrier des réunions ; de sessions de formation oecuménique dans le cadre de programmes globaux d'initiation et d'orientation à l'intention des nouveaux membres du personnel et des stagiaires, programmes organisés en fonction des demandes par le Département des ressources humaines du COE, conjointement avec les possibilités permanentes permettant d'appendre et de réfléchir sur l'oecuménisme.

  • Un processus de formation oecuménique destiné aux membres des organes de direction et consultatifs du COE, pour les motiver et leur ouvrir des perspectives (cf. également les activités des projets 1.2 et 5.3).

  • Formation oecuménique en extension. Cette activité sera proposée à plusieurs endroits : Bossey en extension - tout un mois de vie cultuelle, de communauté et d'étude ; séminaires et ateliers sur la formation oecuménique et l'initiation à la foi pour professeurs et étudiants d'instituts théologiques sélectionnés en fonction d'une certaine stratégie.

Résultats escomptés : Ces ateliers destinés à des personnes individuelles et à des institutions entraîneront une compréhension et un engagement accrus par rapport à l'oecuménisme. Cela permettra à des membres des organes de direction et des instances consultatives de participer de façon active et créative à la vie du COE.

P50103 - Bourses

La priorité des bourses du COE consiste à proposer une occasion de formation oecuménique et à viser des conditions éducatives spécifiques. Les bourses seront proposées à des groupes et à des personnes individuelles afin de poursuivre leur éducation ou leur formation pour répondre aux besoins signalés par l'organisation ayant sollicité la bourse. Les demandes seront examinées au niveau local et au niveau mondial. Cette activité sera entreprise dans le cadre stratégique de la solidarité oecuménique (4.1).

Résultats escomptés : Ces bourses susciteront une compréhension et un engagement accrus vis-à-vis de l'oecuménisme ainsi qu'une augmentation de la capacité pour l'organisme ayant sollicité la bourse.

P50104 - Revue de formation oecuménique et d'initiation à la foi

Cette publication correspondra aux intérêts présentés dans les points 5.1, 5.2 and 5.3 en proposant des articles relatifs à la formation oecuménique et à l'initiation à la foi. Son public cible se compose de praticiens et elle remplacera les revues existantes comme Ministerial Formation et EEF-NET. Elle se rattachera à une politique générale du COE concernant les revues et les périodiques.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

 

Coûts du projet 2007-2009 

P502 - Permettre la formation oecuménique et l'initiation à la foi

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P502-01 - Réseau de praticiens

81 000

81 000

81 000

P502-02 - Rencontres de formation oecuménique

58 000

58 000

58 000

P502-03 - Bourses

1 080 000

1 100 000

1 100 000

P502-04 - Revue de formation oecuménique et d'initiation à la foi

45 000

45 000

45 000

Coûts de mise en oeuvre : total

1 264 000

1 284 000

1 284 000

Personnel et frais annexes

532 843

532 843

532 843

Coûts directs : total

1 796 843

1 816 843

1 816 843

Infrastructure

184 322

184 322

184 322

Total

1 981 164

2 001 164

2 001 164

P503 - Formation théologique oecuménique contextuelle  

Objectif spécifique

Apporter encouragements et soutien aux instituts théologiques dans l'élaboration de programmes théologiques oecuméniques et contextuels en rapport avec les principaux secteurs de programmes du COE.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 5a

Liens secondaires : Améliorer la capacité oecuménique des instituts théologiques (4a) ; en travaillant à une unité visible de l'Eglise, en étant une communion fraternelle d'Eglises (1a) ainsi que par la réflexion théologique (1b) ; le contenu théologique des programmes de cours se rattache aux objectifs de l'ensemble du programme du COE.

Description / informations générales

Les étudiants des instituts de théologie seront des responsables d'Eglise et des pasteurs. Il faut les former de manière à ce qu'ils soient capables de s'impliquer sur le plan oecuménique et théologique dans les questions auxquelles la société dans laquelle ils vivent est confrontée. De nombreuses institutions théologiques, y compris des institutions ou des fédérations théoriquement oecuméniques, ont subi les effets d'un confessionnalisme accru, ce qui les éloigne d'un véritable engagement oecuménique. Il arrive que beaucoup d'entre elles manquent à la fois d'orientation oecuménique et des capacités et compétences nécessaires pour proposer une formation en oecuménisme. Cette activité travaillera au niveau régional pour susciter et renforcer l'intérêt oecuménique des formateurs et des institutions théologiques. Elle sera reliée aux associations d'instituts et de séminaires de théologie en faisant appel à des consultants régionaux.

En même temps, on mettra au point des programmes de cours susceptibles de comporter une approche contextuelle et oecuménique de l'acquisition de connaissances dans l'éducation théologique. Ce qui suppose l'échange dans le domaine de l'élaboration des programmes (voir aussi 5.1) et des compétences pédagogiques au sein d'une même région et l'utilisation des connaissances créées par les autres travaux programmatiques du COE. On utilisera l'approche élaborée avec succès pour la création de programmes relatifs au VIH/sida et au handicap.

Calendrier et conclusion du projet

Ces deux activités s'appuient sur un travail existant, elles seront examinées à la fin de 2009.

On élaborera chaque année, de 2007 à 2009, deux programmes de cours au niveau régional.

Méthodologie

Renforcement des capacités oecuméniques pour les instituts et les réseaux théologiques.

Elaboration des programmes de cours en collaboration en utilisant les compétences et les connaissances au niveau mondial et contextuel.

La communication passera par les secteurs de programmes auxquels se rattache chacun des processus d'élaboration de programmes de cours.

Le projet participera à la revue du COE sur la formation oecuménique et l'initiation à la foi (voir 5.1).

Relations

Les écoles de théologie, les séminaires, les associations théologiques et les réseaux de base sur ce thème seront les principaux partenaires.

Activités

P502-01 - Renforcement des capacités des institutions et réseaux théologiques

Cette activité se réalisera par l'intermédiaire des consultants régionaux et impliquera le réseau des praticiens (voir 5.1). Cela permettra aux responsables de l'éducation théologique et aux Eglises de mieux comprendre et de mieux mettre en pratique l'oecuménisme dans le cadre de leur travail. En outre, cela aidera à se qualifier et de s'améliorer à partir de cadres théologiques et méthodologiques existants en vue de l'éducation théologique oecuménique, que celle-ci se déroule dans des cadres confessionnels ou oecuméniques.

Le renforcement des capacités en vue de l'éducation théologique oecuménique suppose que le corps enseignant améliore ses propres qualifications de manière à satisfaire aux exigences de niveau et qu'il augmente ses compétences pour permettre aux étudiants d'étudier de façon oecuménique. La documentation multimédia des bibliothèques devra permettre aux enseignants et aux étudiants d'avoir accès au matériel théologique et oecuménique dans la langue appropriée. Cet aspect du renforcement des capacités sera intégré dans le Fonds de solidarité oecuménique (voir 4.1) de façon à garantir des financements stratégiques et réguliers dans l'ensemble du COE. Il faudra être très attentif à la « fuite des cerveaux » concernant les personnes ayant une formation théologique.

P502-02 - Programmes oecuméniques interactifs en Afrique

L'élaboration de programmes oecuméniques contextuels est l'une des façons grâce auxquelles il est possible d'encourager les institutions théologiques à avoir une approche plus oecuménique. Cette activité s'appuie sur l'expérience d'accompagnement du COE des réseaux d'EHAIA (VIH) et d'EDAN (personnes handicapées) dans la création de programmes théologiques en rapport avec leurs préoccupations. Il ne s'agit pas de surcharger des programmes déjà lourds en leur proposant des modules supplémentaires, mais de chercher à intégrer ces préoccupations dans les études de base. Le projet fonctionnera en commençant par discerner dans les régions les questions exigeant d'être abordées dans le cadre du programme des cours et de les mettre en rapport avec le contenu du travail programmatique du COE. L'approche régionale sera facilitée grâce à des consultants situés dans les trois régions (voir aussi 5.1). Tout en poursuivant la mise en oeuvre des programmes existants sur le VIH et le sida, ainsi que sur les personnes handicapées, cette activité donnera priorité au travail sur la pauvreté et la richesse (3.1).

Le travail d'élaboration des programmes de cours impliquera des groupes de travail régionaux constitués par des éducateurs théologiques et d'autres spécialistes. Il devrait également comporter des femmes et des représentants de groupes qui, dans chaque contexte différent, pourraient se voir exclus de la participation, de manière à ce que le programme qui sera proposé leur soit accessible.

Il faudra sans doute apporter un appui en matière de ressources, y compris de la littérature théologique dans la langue des personnes concernées.

De nouvelles approches dans le domaine des programmes supposeront assez souvent un besoin de renforcement institutionnel et d'augmentation du corps enseignant, comme pour l'activité 1

Contrôle et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.



Coûts du projet 2007-2009 

P503 - Formation théologique oecuménique contextuelle

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P503-01 - Capacité théologique : institutions et réseaux

115 000

115 000

115 000

P503-02 - Programmes oecuméniques interactifs en Afrique

110 000

110 000

110 000

Coûts de mise en oeuvre : total

225 000

225 000

225 000

Personnel et frais annexes

268 843

268 843

268 843

Coûts directs : total

493 843

493 843

493 843

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

586 003

586 003

583 003

P504 - Bibliothèque et archives 

Objectif spécifique

Servir de centre de formation oecuménique au moyen de l'étude et de la recherche sur l'oecuménisme, et préserver la mémoire historique du mouvement oecuménique.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 5a

Liens secondaires : Se rattache également au service du mouvement oecuménique au 21e siècle (1a et 1b) et à l'ensemble du travail du COE.

Description/ informations générales

Le COE possède une collection exceptionnelle de documents spécialisés se rapportant au mouvement oecuménique et à son histoire. L'inventaire en est tout à fait impressionnant : 120.000 volumes, 1.400 périodiques spécialisés (dont certains datent de plus d'un siècle), 500.000 documents sur microfilms, 400.000 négatifs et diapositives et 180.000 épreuves, 500 vidéos, 3.000 bandes magnétiques et environ 12.000 boîtes d'archives.

La bibliothèque du COE est située en deux lieux, le Centre oecuménique à Genève et l'Institut oecuménique de Bossey. Ses collections sont réparties en fonction du sujet, de manière à ce que chacun des deux sites puisse développer ses propres domaines d'excellence et servir au mieux ses visiteurs.

La Bibliothèque s'est dernièrement rattachée au réseau des bibliothèques suisses de langue française qui possède un catalogue collectif de plus de 3 millions d'entrées. Cette collaboration signifie que la bibliothèque du COE a pu améliorer ses services dans le domaine de la constitution du catalogue, de la récupération d'informations et des prêts inter bibliothèques.

Les Archives préservent la mémoire institutionnelle du mouvement oecuménique. On y trouve toute la documentation produite par le COE depuis sa fondation, y compris les archives des mouvements Foi et Constitution et Christianisme pratique, ainsi que celles du Conseil international des missions.

On peut consulter sur le site du COE le catalogue de la bibliothèque et l'inventaire des archives.

En 2004, une généreuse donation de la Banque Pictet a permis de rénover de fond en comble les locaux et le matériel.

Calendrier et conclusion du projet

Il s'agit d'une activité permanente du Conseil.

Méthodologie

Les personnes intéressées par le mouvement oecuménique - chercheurs, professeurs, étudiants, enseignants, personnel d'autres organisations oecuméniques partenaires - sont en mesure de lire, écouter, voir des documents sur le même thème.

Relations

On peut ici mentionner trois cercles : (a) les visiteurs directs qui représentent un large éventail de spécialistes intéressés par l'oecuménisme, y compris les étudiants de Bossey ; (b) les organisations oecuméniques partenaires et leur personnel exécutif, notamment celles qui sont situées au Centre oecuménique ; (c) le réseau des bibliothèques théologiques avec lesquelles il existe une collaboration continuelle.

Activités

P504-01 - Bibliothèque et archives

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts du projet 2007-2009 

P504 - Bibliothèque et archives

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P504-01 - Bibliothèque et archives

33 300

34 000

34 000

Coûts de mise en oeuvre : total

33 300

34 000

34 000

Personnel et frais annexes

352 843

352 843

352 843

Coûts directs : total

386 143

386 143

386 143

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

478 303

479 003

479 003

P601 - Renforcer le respect et la confiance entre les religions 

Objectif spécifique

Au moyen de rencontres bilatérales et multilatérales, examiner les sujets d'espoir ; les préoccupations et les conflits avec les croyants d'autres religions, afin de développer des relations de coopération.

Liens avec les objectifs à atteindre

Lien direct : Objectif 6a

Liens secondaires : Travail avec des Eglises membres (1.c) ainsi qu'avec les femmes et les jeunes (1.d)

Description / informations générales

Outre le fait qu'il vise à entretenir et à approfondir les relations avec les croyants d'autres religions au moyen de dialogues bilatéraux, ce projet veut insister particulièrement sur des questions contemporaines et d'avant-garde dans les sociétés actuelles, pluralistes sur le plan religieux, ainsi que comprendre de nouvelles façons de se communiquer des questions se rapportant au dialogue interreligieux.

Pour permettre des discussions entre religions sur des questions d'avant-garde, ce projet, pour bien établir la conversation, tirera parti des possibilités et des compétences d'un groupe de réflexion plurireligieux constitué en 1997 par le COE. « Thinking Together » (penser ensemble) a déjà abordé des questions comme Religion et violence, et l'Autre dans nos traditions religieuses. Conformément au résultat de la conférence sur « Un moment critique… » (juin 2005), le groupe va maintenant discuter la question de la conversion, établissant ainsi un lien avec l'objectif 6a et l'activité sur la conversion.

Ce projet fera place aux jeunes adultes à propos de thèmes relatifs aux identités religieuses et à la construction du sens dans des sociétés pluralistes. La transmission des identités religieuses et des valeurs fondamentales traverse une crise dans de nombreuses sociétés. Les institutions qui garantissaient la relation entre les générations perdent de leur importance au bénéfice d'expériences partagées et de la communication directe. Il y a une évolution dans le rapport aux identités religieuses, où l'accent est mis sur l'expérience personnelle et sur une recherche authentique touchant à la communauté, à l'éthique, à la culture et à l'émotionnel. Il y a un désir de spiritualité chez les jeunes, pas toujours dans un sens strictement religieux, mais de façon plus large, qui est souvent déconnecté de la religion institutionnalisée, des dogmes, des rites et des pratiques religieuses, consécutivement à un mouvement conscient vers l'autonomie. Il s'agit de faciliter des rencontres entre jeunes adultes, à la fois régionales et interculturelles. Ces rencontres contribueront à faire apparaître de nouvelles questions dans le dialogue interreligieux.

La conférence « Un moment critique… » de 2005 avait demandé que le COE assure l'initiative et le suivi d'un site Internet interactif et pédagogique consacré aux bonnes pratiques de dialogue interreligieux. Ce site comportera un service d'assistance où les utilisateurs pourront consulter des spécialistes religieux et interreligieux, et se faire part des bonnes pratiques, par Internet, en tirant parti d'une expérience plus que trentenaire dans le domaine interreligieux, et de la crédibilité due à un travail d'avant-garde, profitant de la présence de partenaires de haut-niveau issus d'autres religions, sur le plan personnel et institutionnel. Le site IRRD (Relations et dialogue interreligieux) sera centré sur : les programmes interreligieux du COE, le dialogue avec les autres religions pour faire connaître la conception de soi du christianisme, la communications sur les questions interreligieuses (partage de connaissances et d'expériences) et il traitera des questions cruciales relatives à la religion dans la vie de la société. Grâce à son caractère interactif, il y aura un contact avec les membres du COE à propos des questions interreligieuses. Les moyens et les possibilités seront définis tout au long du déroulement, comme par exemple par une messagerie questions-réponses, un service « interroger le spécialiste / l'auteur », des commentaires au blog, des conférences sur webcams avec reportages interactifs, un travail par groupe sur Internet, etc.

Les femmes jouent, dans beaucoup de sociétés, un rôle essentiel pour surmonter les divisions religieuses afin de construire des sociétés de paix et de réconciliation. Depuis des années, le COE a apporté son soutien à de nombreuses initiatives de ce genre et a rendu hommage à la contribution des femmes qui ont su franchir les lignes de fracture religieuse pour travailler en faveur de la paix, notamment dans des situations de conflit. En outre, le COE a soutenu les femmes qui mettaient en question la façon dont les religions servent à justifier des coutumes et des pratiques qui sont même violentes envers les femmes. En réunissant quelques-unes de ces contributions, on abordera des questions liées à l'établissement de communautés justes et sans exclusive.

Calendrier

2007-2009

Conclusion du projet

Au bout de trois ans, le groupe « Thinking Together » aura produit un livre contenant ses conclusions sur le thème de la conversion.

Le site Internet sur les bonnes pratiques a l'intention de continuer comme élément durable du travail de dialogue du COE.

L'intérêt porté spécialement aux femmes et aux jeunes sera transmis à des réseaux ad hoc.

On entretiendra les relations avec des organisations et/ou des institutions représentant d'autre traditions religieuses pour qu'elles demeurent comme un forum d'échange.

Méthodologie

Colloques et conversations se poursuivant par Internet.

Site interactif

Réunions régionales avec des femmes

Réunions régionales et interculturelles de jeunesse

Avoir des relations et des dialogues bilatéraux avec des musulmans, des juifs, des hindous et des bouddhistes sur des questions préoccupantes

Relations

Coopération avec des croyants d'autres religions pour entretenir, cultiver et approfondir les relations interreligieuses avec les Eglises membres, les organisations oecuméniques régionales ayant un projet de travail en coopération avec des partenaires oecuméniques et des réseaux de femmes et de jeunes.

Activités

P601-01 - « Thinking Together » (réfléchir ensemble) sur la conversion : le groupe « Thinking Together » utilise la communication par Internet pour affiner les questions de la conversion et, au cours d'une rencontre annuelle, compare ses notes, réfléchit et formule des réflexions sur la question. Un ouvrage sera publié au terme de cette activité.

P601-02 - Bonnes pratiques dans la coopération et le dialogue interreligieux : le site sur les bonnes pratiques (« Best Practices ») sera lancé en collaboration avec le service communication du COE et sera suivi activement par le personnel impliqué dans le dialogue. En utilisant les outils qu'un site interactif peut fournir, il s'intéressera avec les membres du COE et la communauté interreligieuse à des questions de relations et de dialogue interreligieux. La publication bisannuelle de « Current Dialogue » (dialogue actuel), fait partie de ce site.

Les réunions régionales, en s'assurant la coopération des OOR et d'autres réseaux, lanceront des dialogues multilatéraux de femmes en Asie du Sud, en Europe de l'Est et en Afrique de l'Ouest.

Le projet fera place aux jeunes adultes à propos de thèmes relatifs aux identités religieuses et à la construction de sens dans des sociétés pluralistes. La transmission des identités religieuses et des valeurs fondamentales en sont à un point critique dans de nombreuses sociétés. Les institutions qui assuraient la relations entre les générations perdent de l'importance au bénéfice d'expériences partagées et de la communication directe. Il se produit une évolution en ce qui concerne les identités religieuses, dans laquelle ce qui compte c'est l'expérience personnelle et une recherche authentique liée à la communauté, l'éthique, la culture et l'émotionnel. Il y a un désir de spiritualité chez les jeunes, pas toujours dans un sens strictement religieux, mais de façon plus large, qui est souvent déconnecté de la religion institutionnalisée, des dogmes, de rites et des pratiques religieuses, consécutivement à un mouvement conscient vers l'autonomie. Avec l'Institut oecuménique de Bossey, un travail précis se fera à propos d'une expérience vécue pour les jeunes en vue « d'édifier une société interreligieuse ».

P601-03 - Des femmes croyantes réponde au pluralisme religieux

Les femmes sont souvent le pilier des communautés religieuses et elles en gardent vivante la foi. Ce sont donc elles qui, en premier lieu, oeuvrent en faveur de la paix dans des contextes où les tensions religieuses séparent les communautés et provoquent des conflits. Au cours des années, le COE a encouragé les femmes dans leurs efforts en faveur de la paix. Evidemment, il est également exact qu'on s'est servi des religions pour justifier des coutumes et des pratiques qui étaient même violentes vis-à-vis des femmes. Au bout de 20 ans, le COE centrera son travail une fois de plus sur les femmes croyantes et leur contribution au dialogue et à la coopération interreligieux.

P601-04 - Dialogue et coopération entre les chrétiens et leurs voisins

En collaboration avec les organisations existantes et/ou des institutions représentant d'autres religions, cette activité cherchera résolument des possibilités de réunions bilatérales se rapportant à des questions qui sont communes ou qui séparent. En fonction de la nature des questions traitées, les conclusions de ces rencontres seront éventuellement publiées.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts du projet 2007-2009 

P601 - Renforcer le respect et la confiance entre les religions

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P601-01 - Réfléchir ensemble à la conversion (« Thinking together »)

30 000

30 000

30 000

P601-02 - Bonnes pratiques interreligieuse

25 000

25 000

25 000

P601-03 - Des femmes croyantes répondent au pluralisme religieux

30 000

30 000

30 000

P601-05 - Dialogue et coopération entre voisins

20 000

20 000

20 000

Coûts de mise en oeuvre : total

105 000

105 000

105 000

Personnel et frais annexes

204 839

204 839

204 839

Coûts directs : total

309 389

309 389

309 389

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

401 550

401 550

401 550

P602 - La conception de soi du christianisme dans un contexte plurireligieux 

Objectif spécifique

Amener les membres du COE à envisager et à exprimer la façon dont l'engagement dans le dialogue interreligieux interpelle la théologie et la conception de soi du christianisme en relation avec les autres religions.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 6a

Lien secondaire : Ce point est relié à l'objectif 1.c car il est en rapport avec les Eglises membres du COE.

Description/ informations générales

Les relations avec des croyants appartenant à d'autres religions auront des répercussions sur la façon dont les chrétiens se perçoivent eux-mêmes, sur la mission et le témoignage ainsi que sur la manière dont ils voient les autres religions. Ce projet, qui se répartit entre trois activités :

Permettre une confrontation entre les conclusions du dialogue judéo-chrétien et la façon dont la théologie chrétienne conçoit la nature et le but de l'Eglise

Examiner la conception de la conversion en dialogue avec des croyants d'autres religions

Poursuivre un travail sur la conception de soi du christianisme dans un monde pluraliste au point de vue religieux, travail impliquant des personnes appartenant à trois réseaux : Foi et constitution, Commission de mission et d'évangélisation (CME), Dialogue

Calendrier

Dans ses trois différentes phases, le projet a déjà été lancé et il se terminera au plus tôt en 2009

Conclusion du projet

Le projet impliquera la préparation de documents sur : 1. Un code de conduite concernant la conversion ; 2. L'ecclésiologie et les relations judéo-chrétiennes ; 3. La conception de soi du christianisme et la pluralité religieuse. Ces documents seront soumis à différentes instances concernées par le projet : Comité central du COE, Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, Amitié judéo-chrétienne, Foi et constitution. On espère que ces documents serviront parmi les groupes chrétiens pour étude et action.

Méthodologie

Dans ses trois phases différentes, le projet a été et sera un appel à la coopération entre personnes de religions différentes. L'activité sur la conversion, qui a été lancée en 2006, comportait l'audition de personnes de religions différentes. Celui sur les relations judéo-chrétiennes et l'ecclésiologie a bénéficié d'un apport juif et continuera dans ce sens. Celui sur la pluralité religieuse, dans sa phase initiale, a servi de document de base à l'Assemblée de 2006 et, en se fondant sur les commentaires qui ont été réunis, continuera à améliorer les débats.

Relations

Relations de travail avec des instituions spécialisées dans le dialogue et la coopération interreligieux, comme : le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, Amitié judéo-chrétienne, le Centre St Bernardin de Catholic Theological Union à Chicago, l'Institut pour la compréhension judéo-chrétienne de la faculté Muhlenberg, à Allentown, le Centre pour la compréhension entre chrétiens et juifs, à Cambridge, entre autres.

Activités

P602-01 - Vers un code de conduite sur la conversion : la conversion, problème dans les relations interreligieuses. Cette activité a son origine dans la coopération entre l'IRRD (service des relations interreligieuses) et le Conseil pontifical sur le dialogue interreligieux, et elle a été lancée en 2006 à l'occasion d'un débat public plurireligieux sur la conversion « Réflexions interreligieuses sur la conversion : évaluer la réalité ». Tout en gardant le contact avec des personnes appartenant à d'autres religions, cette activité se poursuit par une deuxième étape intitulée : « Réflexion chrétienne sur la conversion », en impliquant des membres de l'Eglise catholique romaine, des Eglises du COE, et des chrétiens évangéliques et pentecôtistes. Une troisième étape est intitulée : « A la recherche d'un accord pour un code de conduite sur les conversions religieuses ». Cette activité se déroule en étroite collaboration avec la mission. L'objectif en est la mise au point d'un code de conduite sur les conversions religieuses.

P602-02 - L'ecclésiologie et les relations judéo-chrétiennes : cette activité est issue de la coopération entre Amitié judéo chrétienne (International Council of Christians and Jews - ICCJ) et le personnel de Dialogue et de Foi et Constitution. Les chrétiens concernés par les réseaux de Foi et Constitution et le dialogue judéo-chrétien cherchent à savoir si ce dialogue a eu quelque influence sur l'expression théologique chrétienne au sein des Eglises membres du COE comme dans l' Eglise catholique, et, dans l'affirmative, de quelle manière. Avec l'aide de spécialistes juifs, cette activité discute, dans des colloques et sur Internet, de la façon de faire place, dans la théologie chrétienne, aux conclusions du dialogue judéo-chrétien. On produira un document en coopération avec Amitié judéo-chrétienne, qui sera soumis aux membres des institutions concernées.

P602-03 - La conception de soi du christianisme et la pluralité religieuse : trois réseaux, Foi et constitution, la CME et Dialogue ont travaillé jusqu'à la Neuvième Assemblée à un document de consensus portant sur la pluralité religieuse et la conception de soi du christianisme. Ce document a été publié et a servi de texte de base à l'Assemblée. En se fondant sur les commentaires des commissions et de l'Assemblée, le débat va se poursuivre en utilisant les mêmes réseaux et un document sera produit qui tentera d'en tirer un texte théologique sur la façon dont les chrétiens doivent comprendre la diversité religieuse et leurs propres affirmations de foi. On envisage que le Comité central puisse adopter ce document et l'envoyer aux Eglises membres pour étude et décision.

Suivi



Coûts du projet 2007-2009 

P602 - La conception de soi du christianisme dans un contexte plurireligieux

2007

2008

2009

Coûts de mis en oeuvre

 

 

 

P602-01 - Pour un code de conduite sur la conversion

30 000

30 000

30 000

P602-02 - Ecclésiologie et dialogue judéo-chrétien

17 500

20 000

20 000

P602-03 - Conception de soi du christianisme et pluralité religieuse

20 000

35 000

35 000

Coûts de mise en oeuvre : total

67 500

85 000

85 000

Personnel et frais annexes

204 389

204 389

204 389

Coûts directs : total

271 889

289 389

289 389

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

364 050

381 550

381 550

P603 - Accompagner les Eglises dans des situations de conflit 

Titre du projet

Accompagner les Eglises dans des situations de conflit religieux.

Objectif spécifique

Accompagner les Eglises confrontées à un environnement d'intolérance religieuse, de discrimination et de conflit, intervenir en faveur de la coopération interreligieuse, de la dignité humaine et de relations justes.

Links to goals

Lien direct : Objectif 6.b.

Liens secondaires : Il importe de garantir le lien et la coordination des visites aux Eglises membres dans l'objectif 1.c. Liens avec les objectifs 3 a; 4 a.

Description/ informations générales

On s'aperçoit de plus en plus que la religion joue un rôle central dans la vie civile et politique. Les symboles et les formules religieux servent, dans certains pays, à manipuler et à favoriser les pouvoirs et les intérêts politiques, ce qui provoque tensions et conflits entre les communautés. L'intolérance religieuse se développe avec un effet négatif sur les sociétés.

Ce projet contribuera à mettre en valeur les aspects positifs de toutes les religions de façon a faire avancer la paix et l'harmonie entre les communautés.

Les activités de ce projet se rattacheront à d'autres secteurs du programme du COE traitant des relations oecuméniques, de la justice, de la paix, de la liberté religieuse et de la tolérance.

Le projet donnera aux communautés les moyens de se préparer à prévenir et à traiter les conflits interreligieux et devrait en particulier apporter son soutien à des interventions dans deux pays où les religions ont servi à attiser le conflit. Ceci se fera pour répondre à des demandes de soutien présentées par des Eglises membres et des conseils nationaux d'Eglises. On mettra en place des systèmes au niveau régional et international pour que le COE soit attentivement à l'écoute de ses membres et qu'il reçoive leurs demandes de façon prioritaire, compte tenu de la capacité disponible.

Calendrier

Début et fin dans la limite 2007-2009

Conclusion du projet

Au bout de trois ans, le COE évaluera le travail pour définir de nouvelles priorités ou les questions qui se feront jour, ainsi que la situation dans les pays respectifs à ce moment là.

Méthodologie

Recherche dans les situations d'intolérance religieuse, de discrimination et de conflit, et évaluation.

Visites, formation, colloques, séminaires, renforcement des capacités et relations avec les personnes impliquées dans ces situations.

Prise de position au nom des personnes touchées par le conflit.

Evaluation régulière des réponses et examen de l'environnement pour voir les progrès accomplis dans le traitement de ces questions. Ce travail se fera conjointement par les partenaires investis dans cette affaire.

On disposera d'un fonds pour venir en aide, dans des situation concrètes, aux personnes individuelles et aux groupes sensibles (assistance juridique).

Relations

Conseils nationaux d'Eglises et organisations qui s'y rattachent dans les pays concernés, Eglises locales, organisations interreligieuses au niveau local, spécialistes de ces questions, organisations similaires et de même tendance.

Activités

P603-01 -Préparation et défense de la communauté : pour la prévention et la résolution des conflits interreligieux : travail de recherche et d'information, évaluation des situations d'intolérance religieuse, de discrimination et de conflit. Visites comportant : visites pastorales et construction de passerelles, échanges et rassemblement d'informations.

P603-02 - Soutien et accompagnement sur le terrain dans les périodes de conflit interreligieux: processus de consultation, formation, séminaires, acquisition de capacités et dialogue avec des personnes confrontées à des situations similaires. Travail de sensibilisation, au niveau international comme à celui de la région concernée, au nom des personnes affectées par le conflit. On fournira des moyens, grâce au « Fonds de solidarité », dans des situations concrètes, pour venir en aide aux personnes individuelles et aux groupes vulnérables (assistance juridique).

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts du projet 2007-2009 

P603 - Accompagner les Eglises dans les situations de conflit

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

P603-01 Préparation et défense de la communauté

50 300

50 000

50 000

P603-02 - Soutien et accompagnement sur le terrain

44 000

44 000

44 000

Coûts de mise en oeuvre : total

94 300

94 000

94 000

Personnel et frais annexes

204 389

204 389

204 389

Coûts directs : total

298 689

298 389

298 389

Infrastructure

92 161

92 161

92 161

Total

390 850

390 550

390 550

C101 - Se faire entendre et témoigner dans le monde

Objectif spécifique

Avoir élaboré une stratégie de communication efficace et disposer d'une équipe compétente pour la mettre en oeuvre.

Liens avec les buts à atteindre

Lien direct : Objectif 1b

Liens secondaires: tous les programmes du COE.

Description / informations générales

Donner de la visibilité au travail du Conseil oecuménique des Eglises dans les médias est l'une des principales tâches du Conseil. Le COE est résolu à apporter au monde, par l'intermédiaire des médias des Eglises et de la société, la voix des Eglises et du mouvement oecuménique proposant d'autres solutions sur le plan éthique et moral. Les médias profanes n'ont pas grand intérêt pour la vie religieuse institutionnelle, mais ils s'intéressent de plus en plus aux perspectives morales et éthiques touchant aux questions principales de la vie publique, de la politique, de l'économie et de l'environnement.

La perspective centrale du COE, c'est celle d'Eglises collaborant à l'unité visible et à la transformation du monde et de la société. Dans la recherche consistant à approfondir et à élargir la communion fraternelle, une bonne stratégie de communication accompagnera cette perspective.

Calendrier et conclusion du projet

Projet continu avec un examen et une évaluation annuels, et des modifications si nécessaire.

Activités

C101-01 - Direction et coordination de l'expression publique du COE : Apporter une meilleure visibilité au travail et aux perspectives du COE dans les médias religieux et profanes, et mettre en place des instruments destinés à améliorer l'expression publique du COE par l'intermédiaire du secrétaire général.

C101-02 - Bureau web et image : Mise en place d'un site Internet attrayant et agréable pour l'utilisateur répondant bien à tous les besoins des programmes.

C101-03 - Bureau des arts visuels : Veiller à la bonne gestion du service photo du COE ainsi que des archives et renforcer la politique concernant l'accès.

C101-04 - Publication d'ouvrages et production d'autres outils médiatiques : Elaborer une bonne politique de publications destinée à répondre aux besoins des programmes en documentation imprimée et autre.

C101-05 - Service linguistique : Continuer de fournir interprétation et traductions dans les langues de travail du COE.

Suivi et évaluation

Se feront de manière détaillée pour tous les projets.

Coûts du projet 2007-2009

C1 - Communication

2007

2008

2009

Coûts de mise en oeuvre

 

 

 

C101 - Se faire entendre et témoigner dans le monde

766 700

766 700

766 700

Personnel et frais annexes

1 860 000

1 860 000

1 860 000

Coûts directs : total

2 626 700

2 626 700

2 626 00

Infrastructure

368 644

368 644

368 644

Total

2 995 344

2 995 344

2 995 344

Mots-clés associés :