World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Comité central / Genève, 2005 / Reports and Documents / GEN 5.2 Rapport sur la désignation des délégations

GEN 5.2 Rapport sur la désignation des délégations

22 février 2005

Les Eglises membres du Conseil oecuménique proposent les noms de 85 % des délégués à l'Assemblée. Le Comité central doit entériner leurs propositions.

Il désigne 15 % des délégués à l'Assemblée, en s'appuyant sur les propositions de délégués titulaires et de suppléants présentées pour examen par les Eglises membres. Une fois désignées, ces personnes deviennent délégués de leur Eglise au même titre que les autres délégués.

Le délai pour recevoir des propositions de noms de délégués, des propositions concernant des délégués supplémentaires et les noms des conseillers auprès des délégations était fixé au 31 octobre 2004. Cependant, le personnel, ayant reçu peu de réponses, a envoyé un rappel à toutes les Eglises en les informant des réponses déjà reçues. Un nouveau délai pour présenter des candidatures a été fixé au 31 janvier 2005.

I. Propositions de noms de délégués (85 %)

Au 31 janvier 2005, 195 des 337 Eglises membres, soit un taux de participation de 58 %, avaient répondu en donnant des noms de délégués ou en indiquant quand elles allaient le faire.

Parmi les délégués proposés, 35 % sont des femmes et 65 % sont des hommes. Il est plus difficile de calculer le pourcentage des jeunes proposés (30 ans ou moins en février 2006). A titre indicatif, 8 % des délégués proposés seraient des jeunes. De plus, il ressort des propositions que 60 % des délégués sont ordonnés et que 40 % sont des laïcs.

Décision demandée

1. Le Comité central est invité à examiner et à confirmer la composition des délégations proposées jusqu'à présent par les Eglises membres. On en trouvera la liste en annexe du Rapport du Comité de planification de l'Assemblée (Doc GEN 5).

2. Le Comité central est invité à étudier la conduite à tenir à l'égard des Eglises qui n'ont pas encore manifesté leur intention d'assister à l'Assemblée.

3. Il est invité à envisager d'autoriser son Bureau et le Comité exécutif à confirmer les propositions qui seront parvenues des Eglises membres lorsqu'ils se réuniront en juin 2005 (Bureau), en septembre 2005 (Comité exécutif) et en décembre 2005 (Bureau).

II. Délégués désignés (15 %)

Sur le nombre total de sièges de délégués alloués par le Comité central (728), celui-ci a le droit de désigner jusqu'à 109 délégués. Cette proportion a servi dans le passé à corriger des déséquilibres (sous-représentation des femmes, des jeunes, des laïcs, des orthodoxes et des populations autochtones) constatés parmi les délégués proposés par les Eglises membres (85 % ). Elle a également servi à désigner des délégués représentant les intérêts d'Eglises membres et du Conseil oecuménique des Eglises.

Au 31 janvier 2005, 68 Eglises avaient proposé 132 délégués supplémentaires à l'examen du Comité central. On pourra en trouver la liste en annexe du rapport du Comité de planification de l'Assemblée (Doc GEN 5).

Un certain nombre de critères peuvent guider le Comité central dans le processus de désignation, notamment ceux qui suivent :

1. Les sièges de la catégorie des 15% devraient être répartis selon les mêmes pourcentages que ceux qui sont utilisés pour établir la répartition des sièges des délégués (à savoir, les pourcentages entre régions et entre orthodoxes et non orthodoxes).

2. Pour corriger les déséquilibres, il faudrait observer les priorités suivantes :

o Jeunes

o Femmes

o Populations autochtones

o Handicapés

o Qualifications particulières

Décisions demandées

1. Le Comité central est invité à confirmer les critères utilisés pour la désignation des délégués de la catégorie des 15 %.

2. Le Comité central est invité à désigner jusqu'à 80 % des sièges appartenant à la catégorie des 15 %, c'est à dire jusqu'à 87 délégués sur 109.

3. Le Comité central est invité à envisager la possibilité d'autoriser son Bureau et le Comité exécutif à désigner le nombre restant de délégués, en se fondant sur les propositions d'Eglises membres et conformément aux critères déterminés lors des réunions de juin 2005 (Bureau), de septembre 2005 (Comité exécutif) et de décembre 2005 (Bureau).