World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / Assemblée du COE / Porto Alegre, 2006 / 2. Plenary presentations / Church unity / Lei Garcia et John Ngige Njoroge - présentation

Lei Garcia et John Ngige Njoroge - présentation

20 février 2006

TITRE Soif d'un avenir commun

ARGUMENT John et Lei se sont rencontrés à l'occasion d'une réunion internationale de jeunesse. Ils commencent à parler de leur façon d'envisager le mouvement oecuménique et l'unité de l'Eglise (pour les cinquante prochaines années). D'abord ils font part de leur façon de voir les choses. Puis ils vont débattre de l'enjeu consistant à réaliser cette perspective d'unité. Malgré les difficultés, où se situe notre espérance ?

PERSONNAGES Lei Garcia et John Ngige Njoroge

SCENE 1

John: Lei, je suis content de te revoir.

Lei: Salut, John, ça va ?

(ils s'embrassent)

Lei: C'est vraiment bien de voir tant de jeunes ici, à l'Assemblée !

John: Ouais ! C'est formidable. Qu'est-ce que ça te fait d'y participer ?

Lei: En étant à l'Aassemblée, je suis contente de faire partie de ceux qui reconnaissent, qui espèrent et qui prient avec le Christ pour l'unité de l'Eglise divisée (Jean 17,20-21).

John: Super ! Tu ne trouves pas que ça interpelle d'aller voir dans le tissu de l'unité que nous cherchons sa qualité, son importance ?

Lei (elle hoche la tête): C'est clair. C'est un appel à une identité chrétienne commune qui invite les Eglises à l'unité visible pour exprimer une foi commune, une vision commune, un témoignage commun vis-à-vis du monde.

John: Est-ce qu'une identité commune voudrait dire quelque chose pour les Eglises chrétiennes diversifiée au plan local, à la base, lorsqu'il s'agit de leurs combats spirituels, économiques, politiques ?

Lei: Je crois que oui. Je viens d'une Eglise située dans un pays qui a un passé colonial et où la majorité des gens souffrent sous la griffe des politiques économiques et d'un commerce injuste, on peut aussi appeler ça la construction d'un Empire, et je crois qu'une Eglise unie est un instrument grâce auquel nos Eglises, qui sont la demeure de Dieu, cherchent à vivre et à rendre témoignage auprès de tous que l'oikoumene peut devenir l'oikos de Dieu. Le COE a bien été créé justement pour être l'instrument destiné à construire l'oikos de Dieu ?

John: Et ça se fera grâce à notre implication collective et mutuelle.

Lei: C'est juste ! Cela peut vouloir dire que c'est par la création d'un monde meilleur qu'on saura ce que signifie faire partie de l'oikoumene. La déclaration la plus claire que nous puissions faire sur le plan théologique, c'est notre engagement actif dans les luttes des gens. C'est pourquoi le coeur de l'oecuménisme est immergé dans le monde pour que les Eglises trouvent leur unité.

John: Belle réflexion ! Mais peut-on arriver à cette perspective étant donné toutes les ruptures et les séparations dans les Eglises et en dehors d'elles ?

Lei: Bien sûr que c'est possible, tu ne penses pas ?

John (il réfléchit en silence): Bon, ouais ! Je pense que oui, sauf que…

Lei: Allons, John, je sais que tu es plus optimiste que moi.

John: D'accord, je pense que… Notre foi commune dans le Dieu trinitaire, Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit, dépasse nos divisions actuelles et exige que nous ne limitions pas l'unité au niveau du dialogue, mais que nous en fassions quelque chose de concret, dans la réalité de la vie.

Lei: C'est juste. Il est possible, avant tout en raison de la grâce de Dieu et de notre engagement, de travailler ensemble à la réalisation de ces perspectives. Et je pense aussi que nous pouvons atteindre à cette vision de l'unité en remettant de l'ordre dans nos relations, à tous les niveaux, pour en faire des signes de plénitude, de mutualité et d'interdépendance.

John: Eh bien, la réalisation de ces perspectives nous appelle à prier ensemble en adorant le Dieu trinitaire, Père, Fils et Saint Esprit, en tant que communauté de croyants. C'est ce qui rendra témoignage à la présence de Dieu et à son action au milieu de son peuple, c'est ce qui renouvelle et maintient vivante la relation entre Dieu et son peuple, et cela crée l'harmonie et l'unité entre nous.

Lei: Est-ce que tu crois que la célébration du culte est le point central des divisions actuelles, étant donné la grande diversité des pratiques liturgiques ?

John: Certainement, mais à l'avenir participons vraiment en entrant dans l'esprit de prière, sans nous définir réciproquement comme « justes » ou « faux » sur le plan de la liturgie, mais plutôt en écoutant et en tirant un avantage spirituel de nos liturgies respectives.

Lei: Nous pouvons également arriver à cette vision d'une Eglise vraiment unie en nous souvenant toujours que c'est Jésus Christ qui doit être au centre et que toute différence de conception à propos de notre identité d'Eglise et du style de nos célébrations ne saurait être que périphérique.

John: C'est une bonne façon de se représenter les choses, Lei. Le centre et la périphérie. Mais, bien sûr, il faut aussi admettre que notre recherche de l'unité n'est pas facile, et que, pour y parvenir, il faut beaucoup de persévérance, de compréhension et de respect mutuel.

Lei: Merci !

SCENE 2

(John et Lei se rapprochent l'un de l'autre)

J & L: En tant que membres jeunes du mouvement oecuménique

J & L: nous offrons nos VOIX

Lei: pour dire la vérité dans l'amour

John: pour raconter l'histoire de ceux qu'on ignore, qu'on rejette, qu'on opprime, qu'on marginalise ;

J & L: nous offrons nos OREILLES

Lei: pour nous écouter les uns les autres avec respect

John: pour écouter avec attention la sagesse des anciens ;

J & L: nous offrons nos PIEDS

Lei: pour suivre la voie de la justice et pour aller aux extrémités de la terre proclamer l'amour rédempteur de Dieu et sa justice

John: pour danser et célébrer toutes les bénédictions que Dieu nous a accordées ;

J & L: nous offrons nos MAINS

Lei: pour soutenir ceux qui souffrent et être solidaires d'eux

John: pour créer des instruments de paix, non de guerre ;

J & L: nous offrons nos ESPRITS

Lei: pour réfléchir à des façons nouvelles et originales d'approfondir notre dialogue et pour mettre en place une bonne façon de se rendre réciproquement des comptes

John: pour rêver d'un monde juste ;

J & L: nous offrons nos COEURS

Lei: pour battre au rythme du pardon, de la guérison et de la réconciliation

John: pour aimer Dieu par-dessus tout et notre prochain comme nous-mêmes

(John et Lei se prennent par le bras)

J & L: Enfin, nous nous engageons à un avenir commun de vie et de témoignage chrétien.

Nous prenons l'engagement de poursuivre notre route en nous appelant mutuellement à tendre vers l'unité visible en une seule foi et en une seule communauté eucharistique, exprimée dans le culte et dans vie commune en Christ, à travers le témoignage et le service au monde, et de progresser vers cette unité afin que le monde croie (Constitution du COE)

Nous nous engageons, par la grâce de Dieu et par notre réponse commune, à transformer le monde.

Nous sommes prêts.

Ensemble, soeurs et frères, avançons vers ce jour splendide, d'amour, de justice et de paix.

Faisons-le !

Amen.