World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / «Nous vivons les uns pour les autres»: le Congrès des évêques amis des Focolari se réunit en Suède

«Nous vivons les uns pour les autres»: le Congrès des évêques amis des Focolari se réunit en Suède

«Nous vivons les uns pour les autres»: le Congrès des évêques amis des Focolari se réunit en Suède

L’évêque Åke Bonnier de l’Église de Suède préside une session consacrée aux contributions œcuméniques du Mouvement des Focolari. Photo: Albin Hillert/COE

08 novembre 2018

Version française publiée le: 09 novembre 2018

«Nous sommes unis dans un pacte d’amour qui nous encourage à vivre de façon à ce que l’unité des chrétiens ne soit pas seulement un rêve, mais quelque chose dont nous nous rapprochons chaque jour», a déclaré Son Éminence François-Xavier Kriengsak Kovithavanij, archevêque de Bangkok et cardinal-prêtre de l’église Santa Maria Addolorata, à l’occasion de l’événement qui rassemble cette semaine 40 évêques représentant 18 Églises de 12 pays différents à Sigtuna, en Suède.

Le 37e congrès œcuménique des évêques amis des Focolari, qui a pour thème «Le souffle de l’Esprit, l’Église et le monde d’aujourd’hui», se réunit pour étudier comment le Mouvement des Focolari peut être une source d’inspiration pour les Églises face aux défis œcuméniques d’aujourd’hui et de demain.

«J’espère que la lumière de la cause de l’unité rayonnera d’ici, a indiqué Maria Voce, présidente des Focolari, dans son allocution aux évêques. Nous avons besoin d’aimer les autres Églises. De ne pas nous arrêter à la faille de la division, mais de trouver des moyens d’aller de l’avant ensemble.»

Le congrès prend acte des événements œcuméniques qui se sont produits dernièrement à travers le monde et en Suède, en particulier la commémoration luthéro-catholique commune de la Réforme, à Lund (Suède), en 2016.

«Nous ressentons encore tous l’énergie de Lund comme une rencontre prophétique, a observé Son Éminence Anders Arborelius, ocd, évêque de Stockholm et cardinal-prêtre de l’église Santa Maria degli Angeli. Il n’y a pas que la communauté internationale qui a pu prier avec le pape: la communauté locale aussi. Ce fut une rencontre providentielle, et je crois que beaucoup d’autres fruits en découleront.»

L’archevêque primat de l’Église de Suède, Antje Jackelén, a poursuivi: «De fait, l’Église de Suède multiplie les manifestations œcuméniques ces derniers temps. L’assemblée générale de l’Alliance ACT vient juste de se terminer, le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises est réuni à Uppsala, et maintenant ce congrès des amis des Focolari. Dans tous ces événements, nous constatons que Lund est mentionné d’une manière ou d’une autre.»

«C’est effectivement une bénédiction, mais c’est aussi une tâche, a-t-elle précisé. L’œcuménisme vit de multiples expériences, et il doit porter ses fruits dans la vie, pas seulement dans le dialogue formel. Nous pouvons voir que le mouvement des Focolari est très fort dans ce domaine, et qu’il y a aussi une véritable demande.»

«Je fais partie du mouvement des Focolari depuis 25 ans, a confié Peter Grimheden, membre de l’Église de Suède, qui témoignait de son expérience en la matière. Pour autant, je n’ai jamais ressenti de pression pour me faire changer d’Église.»

«Au contraire, je me suis toujours senti apprécié pour moi-même, et encouragé à m’engager dans ma propre paroisse. En fait, nous ne vivons pas pour nos Églises respectives. Nous vivons les uns pour les autres», a-t-il conclu.

Le Comité exécutif du COE aborde les questions d’actualité (communiqué de presse du COE du 7 novembre 2018)

Un mouvement dynamique prêt à relever les défis de demain (communiqué de presse du COE du 4 novembre 2018)

Les valeurs d’unité, de solidarité et d’espérance au cœur du week-end œcuménique (communiqué de presse du COE du 4 novembre 2018)

Le COE et ACT réfléchissent à la diaconie œcuménique lors d’une réunion historique (communiqué de presse du COE du 1er novembre 2018)