Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La rencontre «Travailler ensemble» du COE renforce les relations avec les ministères spécialisés

La rencontre «Travailler ensemble» du COE renforce les relations avec les ministères spécialisés

La rencontre «Travailler ensemble» du COE renforce les relations avec les ministères spécialisés

Des participants de la rencontre Travailler Ensemble échangent un signe de paix, dans la chapelle du Château de Bossey. Toutes photos: Albin Hillert/COE

08 mai 2019

Version française publiée le: 09 mai 2019

La rencontre «Travailler ensemble» du Conseil œcuménique des Églises (COE), avec notamment une «Place du marché œcuménique», a eu lieu les 7 et 8 mai à l’Institut œcuménique de Bossey.

La rencontre annuelle Travailler Ensemble du COE offre l’occasion d’étendre le partage des connaissances entre les ministères spécialisés et le COE. La rencontre cherche à approfondir l’esprit de collaboration et le soutien mutuel, en particulier en lien avec le travail programmatique du COE. Elle contribue également à approfondir une vision commune sur certaines questions spécifiques et améliore les mécanismes de planification et de soumission de rapports du COE.

Bossey-WoTo-2019-2

Réunis dans la chapelle médiévale de Bossey, les participants partagent des moments de prière, pour la réconciliation et l’unité.

Cette année, la rencontre Travailler Ensemble a porté son attention sur le témoignage et le service, l’information mutuelle sur les dernières évolutions, l’approfondissement de la coopération et la discussion sur le financement. De plus, le COE a présenté la région mise en avant par le Pèlerinage pour la justice et la paix pour 2020, les Églises du Pacifique et d’Océanie, ainsi que le thème choisi: «Prendre soin des personnes, de la terre et de la planète».

Bossey-WoTo-2019-3

Le COE a en outre présenté des lignes directrice pour 2020, durant un échange de type «place du marché» qui visait à récolter les réactions aux activités proposées et à identifier les possibilités de collaboration. Le COE a présenté son rapport sur les résultats financiers préliminaires pour 2018, proposé un budget cadre pour 2020 et informé sur l’évolution du projet de construction du Village vert.

En prévision de la 11e Assemblée du COE en 2021, la rencontre Travailler ensemble a décidé d’initier la réflexion avec les ministères spécialisés sur le thème de l’Assemblée, «L’amour du Christ mène le monde vers la réconciliation et l’unité», et des discussions sur la coopération avec les ministères spécialisés dans la préparation et la documentation de l’événement, avec en particulier la planification d’une pré-Assemblée en 2020.

Rendant compte de l’évolution des travaux du Comité de planification de l’Assemblée du COE, la pasteure Mary Schaller Blaufuss de l’Église unie du Christ – aux Ministères élargis de l’Église – a remarqué: «L’Assemblée est un lieu où le mouvement œcuménique se rassemble, pour témoigner à l’intérieur de l’Église et au-delà – à la fois en tant que corps du Christ et en tant que mouvement».

Bossey-WoTo-2019-4

La pasteure Mary Schaller Blaufuss a rendu compte de l’avancée des travaux du Comité de planification de l’Assemblée.

«Dans un monde de pluralisme, ce thème nous donne aussi le sens de notre appartenance à l’ensemble de la création, au monde tout entier, et il met l’accent sur notre envie de vivre dans l’inclusion», a ajouté Blaufuss

La rencontre a également cherché à renforcer le plaidoyer œcuménique pour la justice de genre, sur la base des résultats du Colloque mondial commémorant le 20e anniversaire de la Décennie des Églises en solidarité avec les femmes.

La secrétaire générale adjointe Isabel Apawo Phiri a relevé: «Lorsque nous nous sommes réunis en Jamaïque, c’était pour nous demander si nous avions fait des progrès, et quels étaient les pierres d’achoppement».

«Notre conclusion a été que, de nombreuses manières, nous avions fait des progrès», a dit Phiri, notant que le colloque en Jamaïque avait également été reçu par des Églises ayant des femmes aux postes de responsabilité.

Bossey-WoTo-2019-5

«Mais il y a également des domaines où nous avons régressé, et sur les questions de violence de genre, nous voyons que la brutalité augmente», a ajouté Phiri. «Ces questions ne doivent pas seulement être traitées par le COE en tant qu’alliance d’Églises, mais elles nécessitent une large collaboration œcuménique.»

«Comment la voix prophétique se fait elle entendre sur ces sujets?», a demandé Phiri.

La pasteure Nicole Ashwood, responsable de programme pour Une communauté juste de femmes et d’hommes, a continué: «je voudrais que nous réfléchissions aux reculs, en ce qui concerne la justice de genre, également à la lumière du thème de l’Assemblée du COE à venir. Comment avançons-nous vers la réconciliation et l’unité? Qu’est-ce qui mène à la réconciliation, à propos de quoi voulons-nous nous réconcilier? Où voulons-nous aller dans ce processus?».

«Et souvenons-nous que la réconciliation a un prix, pour les deux parties», a conclu Ashwood.

Le COE trace la voie à suivre vers l’unité, drapé de «la puissance de l’amour» (Communiqué de presse du COE du 10 avril 2019)

Comité de planification du COE: Onzième Assemblée en 2021 «L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité» (Communiqué de presse du COE du 16 janvier 2019)

Une communauté juste de femmes et d’hommes

L'Institut œcuménique de Bossey