World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE salue la rencontre pour l’unité et la paix entre le pape François et le patriarche Cyrille.

Le COE salue la rencontre pour l’unité et la paix entre le pape François et le patriarche Cyrille.

12 février 2016

Version française publiée le: 16 février 2016

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a publié au nom du Conseil une déclaration dans laquelle il se félicite de la rencontre historique entre le pape François, souverain pontife de l’Église catholique romaine, et le patriarche Cyrille, primat de l’Église orthodoxe russe.

Les deux chefs d’Église se sont rencontrés le 12 février à La Havane (Cuba). L’Église orthodoxe russe est la plus grande Église membre du COE, organisation qui coopère depuis 50 ans avec l’Église catholique romaine dans le cadre du Groupe mixte de travail. Le christianisme oriental et le christianisme occidental se sont divisés sur des questions de doctrine lors du Grand Schisme de 1054 et se sont officiellement séparés en 1438. Cette rencontre était la première, à un niveau officiel, entre dirigeants des Églises catholique romaine et orthodoxe russe.

Déclaration saluant la rencontre pour l’unité et la paix entre le pape François et le patriarche Cyrille

La rencontre qui s’est déroulée aujourd’hui à Cuba entre le pape François et le patriarche Cyrille constitue un événement œcuménique historique et survient de façon très opportune dans le contexte des conflits et des crises qui, actuellement, sont à l’origine de tant de souffrances dans le monde.

Depuis des dizaines d’années, le Conseil œcuménique des Églises (COE) travaille à l’unité des chrétiens. Aussi se réjouit-il de cette importante rencontre entre les deux chefs d’Église, dans laquelle il voit un grand progrès en direction de l’apaisement du schisme entre christianisme occidental et christianisme oriental. L’ouverture dont fait preuve le pape à propos du dialogue avec les chefs de l’Église orthodoxe – d’abord avec le patriarche œcuménique Bartholomée et maintenant avec le chef spirituel de l’Église orthodoxe russe – indique qu’il est de plus en plus attaché à l’unité entre chrétiens, ce qui est un signe d’espérance pour la paix du monde.

De fait, cette rencontre survient à un moment où de sérieux problèmes affectent les perspectives de paix, en raison de conflits non résolus en Syrie, en Ukraine et ailleurs, ce qui provoque des souffrances et des déplacements de population intolérables. Partout, Églises et chrétiens sont appelés à être des instruments de paix dans les conflits et à faire preuve de compassion pour répondre à la souffrance de leurs sœurs et frères humains. Plus que jamais auparavant, il est nécessaire de réunir nos efforts en vue de la paix et de la stabilité dans les pays en proie au conflit et d’apporter protection et abri aux personnes fuyant la guerre et l’oppression. Le COE espère et prie pour que la rencontre entre le pape François et le patriarche Cyrille permette de renouveler l’engagement et l’action des Églises, de la société, des gouvernements et de la communauté internationale en vue d’accueillir les étrangers dans le besoin, de trouver une solution aux conflits, d’apporter la paix, de rechercher la justice [ainsi que la dignité et les droits humains] pour toutes et tous.

Nous prions en particulier pour que cette rencontre entre ces deux dirigeants d’Église, qui a lieu juste après l’annonce d’un accord entre deux puissances mondiales visant à cesser les hostilités dans toute la Syrie, renforce les faibles lueurs d’espoir de voir mettre fin à cet épouvantable conflit et à la souffrance du peuple syrien.

Déclaration commune du pape François et du patriarche Cyrille (en anglais)

Vidéo de la rencontre à Cuba