World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Les dirigeants du COE partagent leurs réflexions lors de la conférence sur la mission

Les dirigeants du COE partagent leurs réflexions lors de la conférence sur la mission

Les dirigeants du COE partagent leurs réflexions lors de la conférence sur la mission

Le métropolite Geevarghese Coorilos, président de la Commission de Mission et d’évangélisation du COE. Photo: Albin Hillert/COE

10 mars 2018

Version française publiée le: 12 mars 2018

Dans des rapports présentés à la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation, qui se tient à Arusha, en Tanzanie, du 8 au 13 mars, des représentants du Conseil œcuménique des Églises (COE) ont, lors de cet événement historique, partagé des points de vue et apporté une réflexion sur les changements de la mission dans les sociétés actuelles.

Le président de la Commission de Mission et d’évangélisation (CME) du COE, le métropolite Mor Geevarghese Coorilos, a dit de la mission qu’elle «bouleverse le monde».

Les premiers disciples du Christ étaient considérés comme des subversifs qui bouleversaient le monde, a-t-il noté. «La condition de disciple, pour les premiers disciples du Christ à l’époque, signifiait affronter les empires hégémoniques et annoncer l’arrivée d’un nouvel ordre, le règne du Christ.»

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, la condition de disciple consiste à remettre en cause les idolâtries qui tentent de remplacer la souveraineté de Dieu par le pouvoir humain et l’argent. «Le mouvement œcuménique, en tant que mouvement missionnaire, devrait résister aux empires de notre temps», a-t-il affirmé. «Cependant, à plusieurs reprises au cours des deux dernières décennies de mon engagement, j’ai senti que certaines de nos institutions œcuméniques elles-mêmes ne sont pas libres face aux choix de valeurs des empires modernes.»

La mission consistant à bouleverser le monde consiste également à inverser les paradigmes missionnaires existants, a-t-il ajouté. «L’objectif de la mission ici n’est pas simplement de déplacer les gens de la périphérie vers le centre, mais aussi de contester ces systèmes et les personnes qui ont tendance à rester au centre en maintenant des gens à la périphérie. Cela a des conséquences pour nos Églises, nos organes missionnaires et nos institutions œcuméniques également.»

Le pasteur Jooseop Keum, directeur de la Commission de Mission et d’évangélisation, a partagé les grandes lignes du travail de la CME ces dix dernières années. Il a également noté que nous sommes confrontés à un défi important pour définir la vision et la pertinence du mouvement œcuménique au sein des paysages ecclésiaux et mondiaux changeants d’aujourd’hui. «Premièrement, la mission peut jouer un rôle prophétique pour rassembler les discours sur l’unité et la justice dans le mouvement œcuménique», a-t-il déclaré. «La mission fournit une approche holistique qui aide à affirmer l’intégrité du mouvement œcuménique en raison de son aptitude à relier les personnes et les contextes.»

En second lieu, a-t-il poursuivi, la mission peut jouer un rôle créatif au cœur du dilemme entre mouvement et institution, en apportant des visions nouvelles du mouvement. «Cependant, avec le temps, l’institution peut perdre la vision du mouvement et tomber dans l’écueil de ne servir que ses intérêts propres», a-t-il précisé. «Dans une telle situation, la mission peut constituer un pont entre les mouvements et les institutions, par le biais de l’imagination et de l’action missiologiques.»

Enfin, a-t-il conclu, la mission a un rôle particulier entre l’Église et les agences de développement au sein du COE. «Nos prédécesseurs avaient le projet ambitieux de remettre en cause et de transformer les Églises en congrégations missionnaires, reconnaissant le rôle de l’Église comme principal acteur de la mission», a-t-il rappelé. «En dépit de ce projet ambitieux, nous devons nous poser cette question: "Où se situe la mission aujourd’hui dans le COE?"»

Messieurs Coorilos et Keum ont également apporté des réflexions sur le thème de la conférence, «Agir selon l’Esprit, appelés à être des disciples transformés».

Rapport du métropolite Geevarghese Mor Coorilos, président de la CME

D’Athènes à Arusha: Rapport du directeur

Télécharger gratuitement les photos de la CME et des événements annexes (mot de passe: WCC)

En savoir plus sur la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation