World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE et l’IJCIC conviennent de rétablir des relations officielles et de renforcer la communication

Le COE et l’IJCIC conviennent de rétablir des relations officielles et de renforcer la communication

Le COE et l’IJCIC conviennent de rétablir des relations officielles et de renforcer la communication

Photo: Marianne Ejdersten/COE

28 juin 2019

Version française publiée le: 01 juillet 2019

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) et le Comité juif international pour les consultations interreligieuses (IJCIC) se sont rencontrés officiellement du 25 au 27 juin à Paris.

«Cette rencontre, sous le thème "La normalisation de la haine: défis pour les juifs et les chrétiens d’aujourd’hui", s’est déroulée en un temps difficile tant pour la vie religieuse en général que pour chacune de nos communautés, dans leurs différents contextes», lit-on dans un communiqué publié par les deux groupes.»

«Les questions autour desquelles cette rencontre a tourné incluaient: la montée des mouvements nationalistes xénophobes dans une grande partie du monde; la méfiance à l’égard des objectifs des communautés et institutions religieuses, en particulier en Europe; la résurgence d’un antisémitisme déclaré; la prévalence de l’islamophobie; de nouvelles attitudes anti-chrétiennes; la non-résolution persistante du conflit israélo-palestinien; une hostilité envers les minorités vulnérables dans le monde entier et l’érosion frappante de la société civile dans de nombreux lieux et sous de nombreuses formes», indique le communiqué. «Nous sommes particulièrement horrifiés par l’augmentation récente des attaques meurtrières contre des lieux de culte dans différentes parties du monde.»

Au cours des discussions sur le conflit israélo-palestinien, il a été reconnu qu’il y avait parfois eu des tensions très réelles entre les positions du COE et celles de l’IJCIC.  «Lors de cette réunion, on a reconnu l’évolution qui avait eu lieu, tant par le développement de communications plus constructives que dans le fait que les différences sont exprimées publiquement», peut-on lire dans le communiqué.

«Ces discussions à Paris se sont caractérisées par de l’ouverture, de l’honnêteté et un effort pour reconnaître pleinement l’importance essentielle que ces questions revêtent pour les juifs comme pour les chrétiens.»

Les groupes ont également réfléchi à l’impératif, qu’ils partagent, de combattre l’injustice dans le monde. «Nos traditions religieuses exigent que nous honorions l’intégrité et l’humanité de tous, que nous accueillions et prenions soin de l’étranger et que nous résistions au mal.  Nous vivons à une époque où cela exige notre courageuse attention», dit le texte.

Les deux groupes ont également exploré comment, en travaillant ensemble, «notre plaidoyer et nos interventions peuvent être des forces agissant pour le bien dans le monde. Nous sommes déterminés à nous attaquer et à nous opposer à toutes les formes de normalisation de la haine, y compris l’antisémitisme et les attaques contre les communautés religieuses. Les domaines de collaboration possibles comprendraient: l’éducation mutuelle, les préoccupations environnementales et la justice entre les genres.»

Cette rencontre historique s’est conclue par un engagement partagé à continuer à communiquer ouvertement et régulièrement, à soutenir les efforts conjoints pour apporter les changements qui ont été identifiés pendant la réunion, «et à nous revoir à intervalles réguliers afin de progresser dans nos responsabilités respectives et mutuelles envers nos propres communautés et le monde en général», conclut le texte.

 

Texte du communiqué, en anglais

Site du Comité juif international pour les consultations interreligieuses (IJCIC), en anglais