World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE «espère et prie pour un renouveau» pacifique dans la péninsule coréenne

Le COE «espère et prie pour un renouveau» pacifique dans la péninsule coréenne

Le COE «espère et prie pour un renouveau» pacifique dans la péninsule coréenne

La chaîne humaine pour la paix le long des 500 km de zone démilitarisée séparant la Corée du Sud et la Corée du Nord. Photo: John C Park/NCCK

10 juillet 2019

Version française publiée le: 11 juillet 2019

À l’occasion du Forum œcuménique pour la paix, la réunification et la coopération pour le développement dans la péninsule coréenne convoqué du 10 au 12 juillet, le Conseil œcuménique des Églises (COE) a réitéré son appel à la paix dans la péninsule coréenne.

Le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, a livré un message liminaire par vidéo le 10 juillet au Forum, dans lequel il fait référence à l’importance du message d’espoir délivré par la Fédération chrétienne de Corée et le Conseil national des Églises de Corée lors de la dernière réunion du Comité central du COE.

«Le COE réaffirme son engagement à travailler avec nos partenaires de Corée du Nord et de Corée du Sud, avec toutes nos Églises membres et nos partenaires du monde entier en faveur de la paix, de la réunification et de la coopération pour le développement dans la péninsule coréenne», déclare le pasteur Tveit. «Après tant d’années de confrontation et d’antagonisme, et au vu des risques considérablement accrus de conflit désastreux que sous-tend une telle confrontation, le COE a salué et soutenu les initiatives politiques en faveur de la paix entreprises par les deux Corées ainsi que par la République populaire démocratique de Corée et les États-Unis.»

Néanmoins, poursuit le pasteur, la paix ne peut se construire en un jour. «Le COE a depuis longtemps exprimé ses inquiétudes quant aux conséquences contre-productives du régime de sanctions strictes qui frappe la RPDC, du fait des obstacles dressés à la coopération diaconale et à l’aide humanitaire en cette période de catastrophes naturelles, et du fait des effets néfastes sur l’environnement politique propice au dialogue et à l’édification de la paix», affirme le secrétaire général. «Le COE soutient une approche progressive par étapes visant à rétablir la confiance et à promouvoir une coexistence pacifique dans la péninsule coréenne.»

Les participant-e-s au Forum partageront les dernières informations sur leurs activités et initiatives au service de la paix, de la réunification et de la coopération pour le développement dans la péninsule coréenne. Les informations actualisées communiquées comprendront notamment les rapports relatifs à la Table ronde pour la paix dans la péninsule coréenne organisée du 9 au 11 novembre 2018 à Atlanta, et la «chaîne humaine pour la paix» déployée en avril dernier le long des 500 km de zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord.

Une séance spéciale s’intéressera au régime de sanctions et à son incidence sur le dialogue pour la paix, le ministère diaconal et la coopération pour le développement dans la péninsule coréenne. Le Forum s’achèvera par un brassage d’idées et un engagement renouvelé envers les prochaines étapes et les initiatives œcuméniques en appui au dialogue pour la paix et la réunification.



Message vidéo du pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE (en anglais)

Le Conseil national des Églises de Corée (NCCK)