World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE rend hommage à l’héritage du membre de son personnel disparu et lance une ressource sur la justice économique et écologique

Le COE rend hommage à l’héritage du membre de son personnel disparu et lance une ressource sur la justice économique et écologique

Le COE rend hommage à l’héritage du membre de son personnel disparu et lance une ressource sur la justice économique et écologique

Photo: Ivars Kupcis/WCC

12 mars 2019

Version française publiée le: 14 mars 2019

Une ressource procédant de l’engagement des Églises au niveau paroissial en faveur de la justice économique et écologique a été lancée lors d’un événement public au siège du Conseil œcuménique des Églises (COE) à Genève, le 12 mars. La publication est le fruit des longs travaux menés par le pasteur Norman Tendis, consultant en économie de la vie pour le COE, victime de l’accident aérien d’Ethiopian Airlines le 10 mars dernier.

La «Feuille de route pour les congrégations, les communautés et les Églises en faveur de l’économie de la vie et la justice écologique» est une invitation à rejoindre le pèlerinage pour l’économie de la vie et la justice climatique, à s’engager à modifier la manière dont les femmes et les hommes vivent, à partager les idées fructueuses et à s’encourager mutuellement.

Norman Tendis, également pasteur de l’Église évangélique de la confession d’Augsbourg en Autriche, se rendait à la 4e Assemblée des Nations Unies pour l’environnement à Nairobi, au Kenya, où il devait lancer la feuille de route.

Le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, a déclaré que la perte du pasteur Tendis était toujours un choc. «Nous sommes encore quelque peu secoué-e-s, tous et toutes, et c’est normal. La vie est ainsi faite», ajoute-t-il. «Je reste convaincu que ce que nous faisons en ce moment a de l’importance. Ce pour quoi il s’engageait est ce pour quoi nous nous engageons ensemble. Nous pouvons utiliser cette feuille de route non pas uniquement pour ouvrir le débat, mais également comme manière d’agir immédiatement».

La secrétaire générale adjointe du COE, Isabel Apawo Phiri, se souvient de l’entretien de Norman Tendis alors qu’il postulait pour sa fonction au COE. «L’ensemble des membres du jury étaient captivé-e-s par son enthousiasme au sujet de son travail. C’était un homme investi d’une mission. Il pratiquait déjà tout cela au niveau de sa paroisse. Il savait qu’il avait un message à partager avec le mouvement œcuménique», confie Mme Phiri.

Pour Athena Peralta, responsable du programme du COE pour la justice économique et écologique, «la feuille de route est une invitation qui nous est adressée, en tant qu’institutions et communautés d’inspiration religieuse, à joindre la parole aux actes en matière de justice économique et écologique dans notre vie et nos activités quotidiennes et à devenir un mouvement au service de la transformation».

«Le 11 mars, nous avons présenté la feuille de route à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement à l’occasion d’un événement parallèle intitulé "Églises et communautés éco-justes: des modèles pour vivre de manière durable et dans le respect de la justice", dans le cadre de l’initiative "Faith for Earth"» ajoute Athena Peralta. «Bien que nous pleurions sa présence et sa voix, Norman aurait été heureux de savoir que la feuille de route pour laquelle il a joué un rôle central a stimulé de riches discussions sur les pratiques instructives issues de différentes traditions religieuses», poursuit-elle.

La publication propose un programme en cinq étapes visant à modifier la manière dont nous abordons l’économie et notre environnement écologique dans les domaines suivants: Vie en accord avec l’alliance entre Dieu et la création, Énergies renouvelables et protection du climat, Consommation juste et durable, Économies de la vie et Réseautage.

«La manière dont nous interagissons avec l’économie et la création – pas uniquement en tant que personnes privées, mais également en tant que congrégations, communautés et Églises –  est profondément liée à nos convictions religieuses», a écrit le pasteur Tendis dans la préface de la publication.

En montrant comment les individus et les congrégations peuvent soutenir et pratiquer une agriculture à petite échelle et porteuse de vie, créer des jardins communautaires et donner un accès à l’eau salubre, la feuille de route met véritablement l’accent sur le pouvoir de transformation potentiel des individus et des congrégations qui doivent donner l’exemple.

La feuille de route prévoit un outil qui permet d’entrer directement en contact avec les programmes du COE dédiés à la justice économique et écologique en vue d’une plus grande implication et d’un partage d’expériences.

Les personnes suivantes ont également pris part à la présentation et au lancement de la feuille de route:

Aux percussions: le pasteur Mikie Roberts et les étudiant-e-s de l’Institut Bossey
L’équipe dédiée à l’économie de la vie et à la justice écologique
À Genève, en Suisse: Manoj Kurian, Dinesh Suna
À Nairobi, à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement au Kenya: Athena Peralta
À Skara, en Suède: le pasteur Henrik Grape
En Crète, en Grèce: Louk Andrianos
À Porto Alegre, au Brésil: Marcelo Schneider

Liens:

Cliquer ici pour télécharger la Feuille de route pour les congrégations, les communautés et les Églises en faveur de l’économie de la vie et la justice écologique

Photos de l’événement de lancement

Enregistrement de la vidéo retransmise en direct

«Le COE endeuillé par la perte de l’un de ses membres du personnel dans l’accident d’avion d’Ethiopian Airlines»– communiqué de presse du COE, 11 mars 2019