World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / «Il nous est demandé de répondre», affirme le secrétaire général du COE

«Il nous est demandé de répondre», affirme le secrétaire général du COE

«Il nous est demandé de répondre», affirme le secrétaire général du COE

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a accueilli la Réunion du Conseil de la FLM. Photo: © Albin Hillert/COE

13 juin 2019

Version française publiée le: 13 juin 2019

À l’occasion de la Réunion du Conseil de la Fédération luthérienne mondiale (FLM) qui s’est ouverte le 12 juin, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a rendu hommage aux membres du Conseil à qui il souhaitait la bienvenue.

«Vous représentez des Églises qui sont en communion les unes avec les autres parce que vous partagez l’Évangile et les sacrements, a-t-il déclaré. Cette réalité existe “parce que nous connaissons la voix de Dieu”. Tel est l’héritage partagé par les Églises luthériennes: nous croyons que notre salut et notre vocation, notre identité et nos relations nous viennent tous de la Parole vivante de Dieu.»

Et d’ajouter: «C’est ce qu’exprime profondément “la voix de Dieu” que vous avez choisie pour thème de la réunion. C’est précisément la promesse de la Pentecôte: que l’Esprit nous rende capables d’entendre, de comprendre, de croire et d’agir ensemble.»

«De nombreuses voix se font entendre de nos jours; certaines sont là pour diviser, dégrader, diffamer, discriminer, désorienter, désinformer, décevoir et même détruire, a-t-il déploré. La vérité que nous nous devons entre nous, nous l’avons reçue de Dieu.»

Pour le pasteur Tveit, il nous est demandé de répondre à la voix de Dieu: «Il nous est demandé de répondre les uns avec les autres. Il nous est demandé de répondre en particulier pour que celles et ceux qui ont désespérément besoin de notre réponse puissent entendre la voix du salut, de la justice et de la paix qui vient de Dieu. Et ce, par notre intermédiaire.»

Le secrétaire général estime en outre que nous devons mutuellement nous rendre compte de la manière dont nous répondons à la voix de Dieu. «Nous donnons à entendre cette réponse par nos paroles, mais surtout par nos actes, a-t-il précisé. Telle est la vocation œcuménique.»

Texte intégral du message d’accueil du secrétaire général du COE au Conseil de la FLM (en anglais)

En savoir plus sur la Réunion du Conseil de la FLM (en anglais)

L’Appel d’Arusha à vivre en disciples

Message de la Pentecôte des présidents du COE